Archive pour le 25 novembre, 2011

Eros et Thanatos

Pluton représente la force brutale de nos instincts les plus profonds, la violence cachée et inconsciente qui peut se déchaîner en nous avec une intensité inouïe pour se projeter ensuite dans nos actes; elle n’est pas en elle-même négative : il s’agit d’une énergie puissante qui peut être canalisée et dépasser en intensité l’imaginable et c’est justement parfois la seule possibilité que nous possédions pour dépasser nos blocages intérieurs ou éliminer certaines situations devenues complètement inextricables.

Eros et Thanatos dans ASTROLOGIE 220px-ThePlutinos_Size_Albedo_Color2.svgPluton représente une énergie indispensable et utile par la destruction irrémédiable de ce qui posait problème, et non pour le côté négatif des choses ou par perversité. Il permet la reconstruction ou la régénération d’une partie de notre personnalité ou d’un pan entier de notre existence, à condition peut-être d’arriver à canaliser cette énergie si sauvage et garder une forme de recul. La dompter n’est évidemment pas possible en raison de son essence, mais arriver à l’utiliser dans un but précis comme par une forme d’identification temporaire avec elle d’une partie de notre être peut nous faire évoluer ou plutôt nous TRANSFORMER définitivement.

La fonction sexuelle est fortement présente pour cette planète, également connue pour sa faculté d’intensifier et de rendre passionnée toute émotion naissante (analogie avec le signe du Scorpion que Pluton gouverne).

Il n’est pas possible de parler de Pluton sans dire quelques mots sur la dualité freudienne d’Eros et de Thanatos, les pulsions de vie et de mort qui nous habitent :

L’Eros (du grec erôs, « amour » et dieu de l’Amour), c’est l’ensemble des pulsions sexuelles et des désirs amoureux qui en découlent. L’Eros est généralement opposé (principalement dans le vocabulaire chrétien) à la philia (« l’amitié », « la tendresse ») et à l’agapê (« le dévouement ») par sa connotation sexuelle.

Platon le définit, dans Le banquet, comme le désir de complétude, propre à notre espèce, qui nous pousse à nous unir à une personne du sexe opposé. Il l’explique dans le mythe de l’Androgyne (être possédant 2 corps, un féminin et un masculin) : Zeus, dit-il, coupa les Androgynes en deux; chaque moitié restant désire alors s’unir à son autre moitié. « Lorsqu’elles se rencontrent, elles s’enlacent de leurs bras et s’étreignent si fort que, dans le désir de se refondre, elles se laissent ainsi mourir de faim et d’inertie, car elles ne veulent rien entreprendre l’une sans l’autre » (Platon, Le banquet ou l’amour).

Pour Sigmund Freud, à partir de 1920, l’Éros désigne les pulsions de vie, dont le but est de créer des liens toujours plus nombreux entre les êtres vivants, la force « qui assure l’unité et la cohésion de tout ce qui existe dans le monde » . L’énergie de ce principe d’action est la libido.

Thanatos (mot grec signifiant la « Mort ») est défini en psychanalyse comme l’ensemble des pulsions de mort. Dans sa dernière théorie des pulsions, Sigmund Freud oppose la pulsion de vie dont le but serait de créer des unités toujours plus grandes, à la pulsion de mort qui tendrait, au contraire, à détruire les assemblages et à réduire totalement les tensions (principe de Nirvâna), c’est-à-dire à ramener l’être vivant à l’état inorganique antérieur, qui est aussi celui du repos absolu. La pulsion de mort serait rendue inoffensive par la libido, qui s’en débarrasserait en la dérivant en grande partie vers le monde extérieur.

Cette pulsion partielle orientée vers la destruction d’un objet est dénommée « pulsion d’agression » et, placée au service de la fonction sexuelle, elle serait responsable du sadisme. De même, quand la pulsion de destruction restée orientée vers l’intérieur est liée à la libido, elle produirait le masochisme.

 http://www.astrotheme.fr/dossier.php?ID=46 

Publié dans:ASTROLOGIE, PLANETES |on 25 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Dossier sur les Extraterrestres Reptiliens


Qui sont donc ces ETs humano-reptoïdes dont on entend de plus en plus parler en ce moment ? 
Ils sont cités dans de nombreux témoignages (conscients, enlèvements ETs, voyages astraux…) et leur description recoupe avec celle d’êtres de légendes et de traditions ancestrales… 


Abordons sérieusement le sujet.

TémoignagesDossier sur les Extraterrestres Reptiliens  dans O.V.N.I et E.T. 36532552ovni-ufo-draco-reptilien-1-gif / Les Watson
Un matin de juillet 1983, Ron et Paula Watson, de MontVernon dans l’Etat du Missouri (USA), observèrent deux étranges humanoïdes vêtus de combinaison argentées qui se trouvaient dans un champ contigu à leur ferme. Apparemment, ces drôles d’êtres étaient en train d’examiner une vache noire, étendue immobile sur le sol. Les Watson, qui observaient la scène à la jumelle, eurent soudain la surprise de voir la vache et les mystérieux enquêteurs s’envoler dans les airs jusqu’à un grand appareil de forme conique, qui se dressait dans un bosquet voisin. 

Le couple n’en avait pas fini avec les surprises car deux nouvelles entités bipèdes se trouvaient près de l’engin. D’après les descriptions, l’une était une sorte de grande bête du genre Bigfoot, au corps recouvert de poils hirsutes. Mais le second ressemblait vraiment à un homme-lézard. Comme l’expliquèrent les Watson, il mesurait à peu près 1.70 m et avait une peau verte reptilienne, des pieds et des mains palmés, et des yeux rouges de félin aux pupilles verticales. Puis, toujours sous les yeux du couple, les quatre personnages et la vache paralysée entrèrent dans l’appareil, qui ne tarda pas à décoller. 

« JW » enlevé aux Etats-Unis par 5 Lézards (3 mâles et deux femelles)
Il a décrit ces créatures (dans le vaisseau dans lequel on l’a mené de force) comme ayant « … Des corps humains à l’exception près qu’ils présentaient les caractéristiques de poissons pour les écailles et la queue, comme des reptiles. Ils portaient quelques vêtements. Les parties sexuelles des femelles étaient similaires à celles de femmes humaines. Leurs jambes et leurs bras avaient plus du lézard que de l’homme. Ils avaient des caractéristiques de grenouilles et humaines à la fois. Leurs yeux étaient grands et protubérants. Ils avaient 3 doigts et 3 orteils… 

Chris Davis
Vers 2 heures du matin, le 25 Juin 1988, Chris Davis, un jeune Afro-américain âgé de 17 ans, retournait chez lui en voiture. Passé le marais de Scape Ore, près du village de Bishopville, en Caroline du Sud, il se rendit compte qu’il venait de crever. Il s’arrêta et changea rapidement de pneu. Il s’apprêtait à reprendre le volant, quand il aperçut un personnage solitaire qui traversait en courant un champ voisin dans sa direction. 

Surpris de voir quelqu’un à cette heure avancée de la nuit, David observa attentivement la silhouette et, alors que l’inconnu s’approchait de lui, il découvrit avec horreur qu’il n’avait jamais vue auparavant. Plus tard, Davis jura que l’apparition, qui selon ses dires mesurait plus de 2 m de haut, ressemblait à un lézard géant à la peau verte et écailleuse, avec des yeux rouges et brillants en amande. Apparemment, la chose n’avait que trois doigts et trois orteils, chacun d’eux se terminant par une griffe noire d’environ 10 cm. Tétanisé, Davis finit par se jeter dans sa voiture. Dans l’intervalle, l’étrange créature avait atteint le véhicule et s’était mise à batailler avec le rétroviseur extérieur comme si elle voulait ouvrir la porte du conducteur. L’homme-lézard était si excité que lorsque Davis accéléra pour échapper à son emprise, il sauta sur le toit de sa voiture et s’y accrocha, alors que l’adolescent fonçait à près de 120 Km/h à travers les étendues marécageuses. Heureusement pour Davis, la créature finit par lâcher prise, tomba du toit et disparut enfin au loin. 

Issu du site : http://monde-paranormal.bbactif.com/t55-les-reptiliens 

Publié dans:O.V.N.I et E.T., REPTILIENS |on 25 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3