CHANNELING

 LE PROBLEME DE LA FIABILITE DES SOURCES  

Dans son livre : « Communications interdimensionnelles »,  Alain Moreau  donne un panorama du vaste domaine des communications avec « l’Au-delà » (TCI non comprise) : spiritisme, messagers de l’Au-delà et channels.  

bijou papillonAlain Moreau développe, ci-après, quelques réflexions directement inspirées d’un texte de critique du channeling qui se trouvait sur le site : http://iwen.free.fr Les auteurs, Chris et Kessani Iwen, sont par ailleurs les auteurs de plusieurs ouvrages, dont : « Le don du prophète », de Chris Iwen (éditions ALTESS, 2006), « Comment éveiller le Soleil intérieur ? », de Chris et Kessani Iwen (éditions ALTESS, 2007). Je décris ensuite un cas (que je considère authentique) de communication avec Jésus, celui de l’artiste Glenda Green.  

Les channels retranscrivent des messages qu’ils disent recevoir d’entités invisibles qui s’adressent à eux par des moyens extrasensoriels. Les channels se distinguent essentiellement des médiums de type spirite par un plus large spectre d’entités contactées, lesquelles ne se limitent pas aux seuls « défunts », mais incluent des sources comme les « Maîtres ascensionnés » et des entités angéliques. L’autre différence réside dans un enseignement spirituel qui inclut par ailleurs des thèmes (continents disparus, etc.) que l’on ne rencontre généralement pas dans les messages médiumniques « classiques ».  

Chris et Kessani Iwen, les auteurs du texte référencé, notent qu’une partie importante du milieu spirituel est composée actuellement de personnes qui fondent l’essentiel de leur cheminement spirituel sur les enseignements provenant du channeling. Ils ajoutent que certaines personnes s’attachent à tels channels en particulier, qui leur semblent avoir des contacts avec les vrais êtres de lumière, tandis que ces mêmes personnes regardent avec suspicion d’autres channels qui leur semblent avoir des contacts avec de faux êtres de lumière qui seraient des êtres de l’ombre déguisés. Quand on creuse un peu ces réactions il semble que ces soi-disant « exercices de discernement » se basent en général sur le fait « que les messages d’untel vous apportent du plaisir émotionnel, tandis que les messages de tel autre vous énervent ». Il faut en effet se méfier des jugements expéditifs que certaines personnes sensibles au channeling (sans parler, bien sûr, des croyants et sceptiques) font à propos de diverses sources canalisées avec lesquelles ils ne se sentent pas en harmonie. L’art du vrai discernement est en effet très rare ! Peut-on dire, par exemple, que Neale Donald Walsch a « canalisé » Dieu, alors que Midaho aurait « canalisé » un faux Dieu ? 

Si certains channels peuvent être suspectés de « canaliser » seulement leur subconscient, bien d’autres cas (Ian Borts, etc.) comportent des éléments « extrasensoriels » ou des informations qui vont bien au-delà de cette seule source d’inspiration alléguée. Le channeling ne se limite pas à des contacts avec des figures archétypales ou emblématiques.

BARSEPA - étoiles

Source : propos de Alain Moreau sur le site : : http://www.mondenouveau.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=89&Itemid=48 

Publié dans : CHANNELING |le 4 novembre, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3