L’art moderne

 

Kandinsky et le Blaue Reiter
En 1910,
Kandinsky exécute la première aquarelle abstraite et rédige Du Spirituel dans l’art, dans lequel il souligne que l’abstraction résulte d’une « nécessité intérieure » et d’une intuition, en particulier face à Dieu et à la musique. Un an plus tard, à Munich, un certain nombre d’artistes (Marc, Munter) se regroupent sous le nom de Blaue Reiter (Cavalier Bleu) autour de Kandinsky, et tentent de réaliser avec lyrisme, et par une vision bien moins noire que les peintres du Brücke,
des équivalences entre sensation, lignes et couleurs. La progression solitaire de Mondrian vers l’abstraction est moins brutale : de ses premières toiles impressionnistes, le peintre néerlandais glisse peu à peu vers une essentialisation des formes, jusqu’à arriver à une orthogonalité stricte et des couleurs pures. En 1918 paraît le premier Manifeste du mouvement néoplasticiste, signé notamment par Van Doesburg : y est proclamé qu’en peinture, toute subjectivité doit être bannie, et avec elle le dynamisme, le mouvement et l’irrégularité 

 

Dans les années 1910, alors que la guerre met l’Europe à feu et à sang, se cristallise dans l’imaginaire des artistes la nécessité d’atteindre un autre stade de l’art, l’abstraction, qui constitue sans doute l’une de ses plus importantes révolutions conceptuelles 

 

L’art moderne dans ARTISTES PEINTRES kandi

Publié dans : ARTISTES PEINTRES |le 24 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3