Archive pour le 16 octobre, 2011

Qu’est-ce que le channeling ?

Réponse de l’univers dawen 

gif pluiesEn anglais  » channel  » veut dire  » canal « . Le mot channeling est utilisé pour définir les transmissions venant des mondes spirituels vers le monde matériel. On parle en français de  » communication spirituelle  » ou de  » transmission médiumnique  » mais, d’une manière générale, la plupart des auteurs actuels préfèrent utiliser le terme de  » channeling « .   

Pour les matérialistes rationalistes, le monde physique est la seule réalité et les mondes spirituels n’existent tout simplement pas. Dans ce concept soi-disant scientifique, c’est le cerveau qui crée la conscience. Lorsque le cerveau meurt la conscience disparaît. Il n’y a donc rien après la mort et l’au-delà n’est qu’une fable pour illuminés. Cette vision, qui s’est appuyée sur la physique et la chimie des décennies passées, est encore très répandue. Elle forme l’essentiel de l’enseignement de la médecine technologique moderne, qui s’occupe du corps physique en négligeant les corps subtils de l’Homme. Pourtant de plus en plus de gens prennent conscience que ce modèle de pensée matérialiste engendre la peur, la maladie, la guerre et la pollution. De plus en plus de gens aujourd’hui se souviennent de ce fait que le matérialisme n’a jamais pu totalement évincer : l’être humain est un être spirituel, immortel, qui s’incarne dans un corps physique pour vivre sur la Terre. Cet être spirituel, que l’on peut appeler  » Moi supérieur  » ou  » âme  » ou  » Etre de lumière  » vit dans les mondes spirituels où se trouvent aussi les anges, les archanges, les guides spirituels et tous ces  » frères aînés « , qui, sur le plan de l’évolution de la conscience, ont de l’avance sur les êtres humains incarnés sur la Terre. Par le channeling nous pouvons communiquer avec notre Moi supérieur et avec nos guides, ces  » parents spirituels  » qui nous soutiennent dans notre cheminement de vie avec amour et sagesse.   

En fait, tout le monde fait du channeling, même ceux qui ne croient pas aux réalités spirituelles, exactement comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir. Nous recevons en effet sans discontinuer une guidance de notre Moi supérieur et de nos guides spirituels. Elle passe par ce qu’on appelle l’intuition, la voix du cœur.   

Nous la captons par notre cerveau droit, sous forme d’images, d’impressions ou d’idées que nous mettons ensuite en mots dans notre cerveau gauche, ce cerveau qui est responsable de la pensée analytique et rationnelle.   

Plus nous apprenons à nous relaxer, à calmer la surexcitation du cerveau gauche qui caractérise la plupart des Occidentaux et à laisser travailler nos deux hémisphères cérébraux d’une manière harmonieuse, plus nous pouvons devenir réceptifs aux messages qui viennent des mondes spirituels.   

Le mot channeling décrit l’ensemble des techniques de communication spirituelle et, plus spécifiquement, la transmission orale qui consiste à laisser parler à travers nous les guides spirituels, les anges ou les entités vivant dans les mondes de lumière. Dans l’écriture automatique on laisse ces êtres spirituels écrire par notre main des messages ou de la musique. Dans l’art médiumnique ils guident la main du channel pour effectuer des peintures, des dessins ou des sculptures.   

L’un des artistes médiumniques les plus connus s’appelle Luis Gasparetto. Il vit au Brésil et a peint des milliers d’œuvres qui ont été effectuées à travers lui, par des peintres célèbres du passé. Ses œuvres sont une « preuve » fort convaincante que la vie continue après la mort. Les peintres travaillant à travers ses mains ont expliqué qu’ils utilisaient ce moyen pour prouver qu’ils continuaient à vivre dans l’au-delà et que par conséquent toute peur de la mort était sans fondement.   

De plus en plus de gens de nos jours apprennent à faire du channeling, tout simplement parce que le fait d’être relié au monde spirituel permet de vivre infiniment mieux que si l’on vit prisonnier de l’illusion matérialiste.   

Les découvertes technologiques issues du développement de notre intelligence intellectuelle sont si puissantes que, mal utilisées, elles pourraient détruire notre planète. Nous sommes donc « obligés » pour survivre, d’apprendre à maîtriser notre intellect, à l’utiliser avec discernement et sagesse. Pour cela, il s’agit de se relier à son Moi supérieur et à ses guides spirituels, afin de bénéficier de leurs immenses trésors de sagesse et d’amour. Cette connexion permet de cesser de vivre comme un orphelin affolé, terrorisé par les créations de son mental intellectuel. Si nous étions seuls au monde et si le monde matériel était la seule réalité, on pourrait craindre pour le futur ! Mais nous pouvons nous délivrer de toute peur : nos guides spirituels ne nous laisseront pas faire sauter la Terre ! Peu à peu ils nous aident, tout en respectant notre libre-arbitre, à sortir de l’ignorance et de la peur pour recevoir la guidance dont nous avons besoin. Est-il utopique de croire que, d’ici quelques années, chaque être humain fera du channeling et vivra en harmonie constante avec sa voix intérieure ? Non. Il n’y a pas si longtemps on riait d’un Jules Verne qui osait imaginer des machines volantes, des sous-marins, des téléphones … Nous avons, en quelques décennies, fait des miracles technologiques. Il nous reste cependant une nouvelle machine à apprendre à utiliser : notre propre cerveau. Au lieu d’être soumis au conditionnement du passé nous pouvons brancher notre récepteur cérébral sur les longueurs d’ondes spirituelles et recevoir ainsi des informations bénéfiques pour notre vie de tous les jours.    

Comment savoir si les informations reçues par le channeling viennent des plans spirituels élevés et non de ceux qu’on appelle le  » bas astral « , cette zone de l’au-delà où règnent encore la peur, les désirs, la recherche du pouvoir sur autrui ? 

Les messages spirituels ont pour but de nous aider à progresser vers la paix, la joie, l’amour et la santé alors que les messages de ceux qui sont encore prisonniers de la recherche du pouvoir veulent créer la peur et la soumission. Tous ceux qui tentent de dominer autrui – qu’ils soient sur terre ou dans l’au-delà – disent « obéis-moi et tout ira bien » ! Leur but et de rendre ceux qui les écoutent dépendants d’eux. Ils vendent des poissons et ne veulent pas que leurs acheteurs découvrent la canne à pêche qui les rendrait libres ! Par contre les messages venant de guides spirituels se caractérisent par leur sagesse, leur attitude de non-jugement, leur amour et leur humour. Ils disent :  » Obéis-toi à toi-même !  » Ils enseignent l’indépendance vraie, qui vient d’obéir à son Moi supérieur … et à personne d’autre. 

Ils montrent que, devant toute information, qu’elle soit apportée par un journal, un livre, du channeling ou tout autre source, il faut aller en soi-même et utiliser son propre discernement. Il s’agit de sélectionner les informations qui nous correspondent et de rejeter celles qui ne nous sont pas utiles.   

Une nouvelle humanité est en train de naître. Elle est composée d’individus qui écoutent leur guidance intérieure et font confiance à ce qu’ils sentent a plus profond d’eux-mêmes. Ces êtres ne sont plus manipulables puisqu’ils sont sortis du monde du pouvoir et de la peur. Ils ne craignent plus la mort car ils connaissent leur vraie nature spirituelle. Ils ne sont soumis à aucun maître. Rois, généraux, politiciens, experts, médecins ou gourous n’ont plus prise sur eux. Aucune chaîne ne peut les entraver, aucune prison les enfermer. Ils sont libres. Ils ont trouvé un bonheur qu’aucun pouvoir matériel ne peut donner. Ils ont découvert l’amour inconditionnel, la vie immortelle. Le papillon de leur conscience spirituelle est sorti du cocon de leur être matériel. Leur vol léger, dans le ciel d’une créativité sans limites, ne peut plus être affecté par les peurs des chenilles matérialistes qui craignent de perdre leur corps et leur monde d’herbe et de feuilles à croquer. 

barre de séparation

Visitez le site à votre guise : http://luniversdawen.com/questcequelechanneling.aspx Ou alors chez Dr. Christian Tal Schaller :  http://www.santeglobale.info 

Publié dans:CHANNELING |on 16 octobre, 2011 |Pas de commentaires »

Nature humaine : La fréquence fondamentale

gifs fleursC’est par la pratique de l’élévation du rythme vibratoire, favorisée par la contemplation et la méditation, que l’homme atteindra sa fréquence fondamentale individuelle. Cette fréquence est celle de son essence. Nous vous avons déjà transmis que chaque être, même s’il est de nature universelle, a une essence individuelle. En d’autres mots, chacun est distinct par l’ensemble de ses qualités, de ses dons et de ses talents. Son essence exprime la teinte, la couleur et le parfum de sa pulsion de vie, de même qu’une force énergétique s’exprimant tant physiquement que subtilement. 

En s’incarnant, le duo âme-esprit manifeste à la fois l’universalité et l’individualité de l’être. Il se présente donc avec une fréquence qui lui est propre. C’est grâce à celle-ci qu’il peut entrer en relation avec les autres et même avec d’autres formes de vie. Ainsi, par l’intermédiaire de cette fréquence, il peut accéder à des portails de communication sur différents plans de conscience, différentes dimensions, avec différentes formes de vie. 

Vous allez constater que la fréquence fondamentale d’un individu lui permet non seulement de s’exprimer, de manifester ce qu’il est véritablement, et d’émettre sa vibration pure, mais aussi de mieux percevoir les vibrations des formes de vie universelles autour de lui. Pour plus de précision, ajoutons ceci: lorsqu’un être vibre à sa fréquence fondamentale – au moment où la lumière du duo âme-esprit rencontre la matière dans le fœtus -, il peut entrer alors en relation avec diverses formes de vie, que ce soit celles que l’on retrouve dans la nature (animale, végétale ou minérale), de ce monde et d’autres mondes, extraterrestres comme intraterrestres

Par contre, les inscriptions mémorielles présentes génétiquement et l’ampleur des influences de la société feront en sorte qu’inconsciemment souvent, mais très concrètement, l’être cherchera à s’identifier à son milieu et à vibrer sur la fréquence de masse. Dès lors, il diminuera son rythme vibratoire et sa capacité de réception et de communication avec le subtil. 

Chaque humain est en soi une expression de l’univers tout entier. Ce dernier se manifeste à chaque instant par de multiples formes de vie. Chaque manifestation universelle est en soi une expression holographique. Ainsi, vous portez en vous l’univers tout entier, tout comme chacune de vos cellules porte la connaissance et la vibration de tout votre être incarné. Chaque cellule est une représentation de votre être, lequel est une représentation de l’univers. L’univers se manifeste donc par l’union de toutes ces cellules. Nous pourrions ensemble imaginer que chaque cellule a une fréquence qui lui est propre, une expression de la fréquence globale de l’univers. Chaque particule unie aux autres particules constitue l’univers dans sa fréquence universelle. Par conséquent, chaque humain s’exprime naturellement à une fréquence particulière qui lui permet de s’harmoniser avec chacune des autres fréquences pour constituer le Tout. 

Un exemple de fréquence est celle du rythme cardiaque. C’est là une analogie intéressante, car le cœur physique, par son battement, permet à l’individu de se sentir uni. Observez comment les humains retrouvent un calme, une paix dans un mouvement répétitif associé aux battements du cœur. 

gifs fleursEn se présentant sur terre, l’individu vit d’abord l’union avec un autre être, car il est dans le corps physique d’une femme. Et dans ce corps physique, il ressentira la fréquence de cet être et, bien sûr, le battement de son cœur. Puisque, en s’incarnant, l’être peut avoir l’impression de se séparer du Tout, il cherchera un nouvel univers dans le corps de sa mère. Entendez ceci de nos paroles: l’être, avant de s’incarner, existe dans l’univers entier. Il n’a pas cette sensation d’individu séparé. Il est dans une expression d’union totale. Dans l’incarnation, parce qu’il se manifeste dans un corps physique, il peut avoir, à cause de sa densité, la sensation d’être désuni et séparé. La période de gestation lui permet de retrouver la sensation d’union. Le battement de cœur de la mère, qui représente sa fréquence, sera ce à quoi il pourra s’associer pour retrouver la paix. 

Le battement du cœur est l’une des façons d’émettre sa vibration. Une façon fondamentale par laquelle l’humain manifeste son existence et communique avec les autres. Le cœur physique qui bat est lui-même en association avec le thymus et les autres glandes supérieures du corps. 

Les humains sont tous à la fois identiques et différents, à l’instar des flocons de neige que vous pouvez si bien observer. Identiques de par leur nature et leur manifestation concrète, et différents par une forme légèrement nuancée l’une de l’autre. Cette nuance est leur individualité. Elle est aussi associée à une fréquence unique. 

Nous vous l’avons souvent transmis: l’humain est une antenne qui accueille et reçoit les vibrations de toutes les formes de vie qui l’entourent. Chaque forme de vie est en soi une énergie en mouvement. Comme cette énergie est en mouvement, elle crée et émet des vibrations. L’être est donc une antenne qui reçoit des vibrations et en émet. Ces vibrations sont reçues et émises à une fréquence précise, propre à chacun, mais suffisamment similaire pour favoriser la communication, la communion. Toutefois, la distinction dans la fréquence permet à chacun d’être une expression unique tout en étant une expression du Tout – différent et UN en même temps. 

Le fait de vouloir s’unir à un Tout et d’être UN, en cherchant aussi à être unique, est peut-être un paradoxe existentiel ou l’expression d’une multitude de particules qui forment d’abord un Tout. En cela, l’envie et la pulsion d’être unique ne doivent pas être condamnées dans un parcours qui se veut spirituel. Elles doivent être comprises de telle sorte qu’elles puissent s’exprimer sans pour autant créer de l’opposition, de la division et de la concurrence. 

Voyez comment l’évolution de votre humanité a toujours été associée à une forme de concurrence et de comparaison entraînant de l’opposition. Si les hommes sont l’expression d’un Tout parfait, donc eux-mêmes parfaits, pourquoi entrent-ils dans un mouvement d’opposition, de division et de concurrence? Simplement parce qu’ils saisissent mal cette pulsion d’unicité, laquelle fait en sorte qu’ils cherchent à se manifester de façon unique. Il est fort intéressant de noter que cette pulsion à exprimer et à déployer son caractère unique servira de catalyseur pour retrouver l’union. Et cela se fera par la découverte de la fréquence fondamentale. Ainsi, il est tout aussi important d’honorer la pulsion d’être unique que la volonté d’être UN et uni au Tout. 

Pour l’individu très identifié à l’incarnation, la pulsion de l’unité ressentie peut entraîner une angoisse de se perdre ou de se dissoudre dans le Tout. C’est souvent ce qui explique la peur de la mort, par exemple. Car, au-delà de la peur de souffrir avant la mort ou de la peur de l’inconnu d’un voyage cosmique possible, il y a aussi une peur d’exister dans un tout indifférencié. De même, la difficulté de s’abandonner, dans l’espace méditatif et de permettre l’augmentation du rythme vibratoire y trouve sa source. 

Dans chaque cellule, on retrouve cette pulsion de l’unicité susceptible de provoquer la peur du tout et la crainte d’être trop identifié à l’incarnation. Ces peurs peuvent alors engendrer des conflits intérieurs. Éventuellement, tout cela tend vers un équilibre. Ainsi, chaque être vibre sur une fréquence propre à partir de laquelle il peut capter et émettre. Or, ce qui est à la fois magnifique ici, mais insécurisant pour certains, c’est qu’étant donné la nature universelle de l’être, celui-ci a la possibilité de vibrer sur plusieurs fréquences, donc de transformer sa fréquence. Cela signifie aussi qu’il peut oublier sa fréquence dans cette capacité de la changer. 

Alors, quelle est la raison première de retrouver sa fréquence fondamentale? Quel en est le bénéfice? Cela se résume dans la relation continue que celle-ci procure avec le Soi, dans l’accès ininterrompu à son inspiration. Être à l’écoute sans être dans l’effort de l’écoute. Une autre analogie vous permettra de saisir une nuance importante ici. Lorsqu’une radio émet dans votre langue maternelle, vous comprenez le contenu même si vous êtes occupé. Si, toutefois, la radio diffuse dans une langue que vous connaissez, sans la maîtriser, il y a de fortes probabilités que vous passiez à côté du message principal, à moins d’être particulièrement attentif. Il en est de même avec votre fréquence. Même sans concentration dirigée, vous pouvez capter une inspiration dans la mesure où vous êtes dans votre mouvement créateur naturel. 

Or, si vous captez ainsi l’inspiration, c’est que vous êtes aussi en relation continue avec chacune de vos cellules (en plus de l’âme). Que signifie recevoir et émettre à partir des cellules? Comprenez que ces dernières ont été créées par une première cellule, une cellule fondamentale ou maîtresse qui porte en elle la vibration de votre esprit, de votre âme, et le plan pour tout le corps. Et de cette cellule maîtresse, toutes les autres sont nées. Or, vos cellules savent ce qui est juste pour votre corps. Par exemple, les cellules d’un tissu de votre épaule savent qu’un mouvement de votre bras et de votre épaule est juste et qu’il assure la circulation. Toutefois, elles savent aussi qu’un autre mouvement n’est plus juste, qu’il crée une tension et que cela peut provoquer là une contraction, sinon une déchirure. Non seulement vos cellules le savent, mais elles vous le communiquent. 

gifs papillonsLes cellules de votre corps vous indiquent ce qui est juste pour ce dernier, et ce, de manière tout à fait naturelle. Chez tous les humains qui sont à l’écoute et qui ont retrouvé leur fréquence fondamentale, cette écoute n’exige pas une attention particulière, car cette attention est acquise. Il n’y a pas là nécessité d’une interrogation profonde ni d’une intériorisation pour s’unifier aux cellules et demander ce qui est juste. Tout cela est immédiat, instantané, naturel, parce que vous êtes alors à votre fréquence fondamentale, donc à la fréquence la plus naturelle de chacune de vos cellules. 

Ainsi, chacun peut s’assurer d’un équilibre et d’une harmonie par une relation de communication avec les cellules de son corps. Dans ce nouveau monde qu’ils sont à créer, les humains vont de plus en plus apprendre à se guérir par un tel rapport naturel et constant avec le corps. Par la suite, ils vont apprendre à ne plus le détériorer comme par le passé. La guérison est en soi associée à un mouvement naturel de régénérescence cellulaire. Or, ce mouvement est facilité lorsque l’être tend vers sa fréquence fondamentale, dans un parcours conscient d’élévation de son rythme vibratoire. 

Déjà, en étant plus sensible à sa fréquence naturelle, l’individu a une communication avec ses cellules beaucoup plus spontanée et naturelle. Bien sûr, la fréquence fondamentale fait en sorte que l’être est beaucoup plus conscient de chacune d’elles et va ainsi augmenter, intensifier sa capacité d’autoguérison. Dans le retour à la fréquence fondamentale, l’être va vers une guérison beaucoup plus accélérée puisque sa communication avec ses cellules est beaucoup plus naturelle. D’une part, il peut communiquer avec ses cellules, mais d’autre part, il les entend lui transmettre ce qui est juste ou ne l’est pas. Elles sont comme des voix intérieures qui le guident spontanément et naturellement dans un rapport constant avec lui. 

De manière générale, les humains ont créé une fréquence à partir de laquelle ils communiquent à un premier niveau, dans un langage, des physionomies, des mouvements, par une codification. Nous dirons qu’il y a ici un accord inconscient, tacite, d’utiliser une fréquence, comme si vous étiez tous des postes émetteurs ayant désormais à syntoniser la même fréquence pour s’assurer d’être entendus. Cela semble extraordinaire, n’est-il point? Pour vous assurer d’être chacun entendu au premier niveau, vous allez quitter la fréquence qui vous permet d’émettre les subtilités, les nuances et les raffinements de votre être afin de communiquer à ce premier niveau. Vous vous êtes standardisé ou identifié à une norme, et tous ici ont l’impression de pouvoir communiquer. 

Toutefois, cela occasionne pour les individus la perte des échanges subtils et des nuances de qui ils sont. Ils ont alors l’impression d’être sans pouvoirs ou de les avoir perdus. Actuellement, ils émettent tous sur une même fréquence, avec les mêmes codes, mais curieusement ils ne se comprennent pas. Vous voyez comme tout cela est paradoxal! C’est simplement que la vibration de chacun n’est pas comprise.

 

gifs fleurs

Source : Extrait du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 31 à 43 Ariane Éditions, 2009 – par Pierre Lessard et Maître Saint-Germain –  

 

Publié dans:LOI NATURELLE |on 16 octobre, 2011 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3