Description de l’holon d’équilibre

Tout d’abord, cette information s’adresse à ceux qui ont besoin d’une explication plus élémentaire de cet holon particulier (l’octaèdre). Elle ne s’adresse pas à l’étudiant avancé de la géométrie sacrée. J’ai voulu que cette description demeure simple pour deux raison. Premièrement, il n’est pas nécessaire de comprendre toute la complexité de l’holon d’équilibre pour l’utiliser. Deuxièmement, plusieurs personnes sont rebutées par la géométrie complexe. Comme cet holon est extrêmement efficace et simple à utiliser, j’ai choisi de ne pas compliquer les choses inutilement. Autrement dit, j’ai choisi de ne pas présenter en détails les subtilités des divers solides platoniques non plus la complexité de leurs utilisations ésotériques. 

Voici un dessin représentant un octaèdre, puisqu’une image vaut souvent mille mots. 

Description de l’holon d’équilibre dans HOLONS octaedre

  

L’octaèdre est fondamentalement constitué de deux pyramides à la base carrée unies par cette base. Vous créez l’holon d’équilibre en formant un octaèdre de lumière autour de vous par le pouvoir de votre imagination. La couleur que vous lui donnerez importe peu. Elle peut changer spontanément, selon votre état d’esprit. Personnellement, quand je crée le mien, il est d’un blanc lumineux, mais il s’agit là d’une préférence, non d’un dogme. En fait, il n’y a pas beaucoup de dogmes en cette matière. 

Le plus important, c’est que vous soyez complètement enfermé dans l’espace de l’octaèdre. Si, par exemple, vous êtes couché, la base des deux pyramides (là où elles se touchent au milieu de l’octaèdre) se trouvent juste en dessous de vous. Vous pouvez cependant vous placer n’importe où à l’intérieur de cette forme géométrique. Vous pouvez vous placer tout en haut ou tout en bas, ou bien vous glisser dans un coin. Cela n’a aucune importance. Et vous n’avez pas à vous tourner dans une direction en particulier, comme le nord, le sud, l’est ou l’ouest. Il n’y a pas de prière ni d’incantation ni de respiration spéciale à faire. Tout est très simple, et c’est sans doute là d’ailleurs l’un des nombreux avantages, outre le fait que cela fonctionne. 

Que vous soyez debout ou assis, l’axe de l’octaèdre (c’est-à-dire la ligne imaginaire passant par le sommet des deux pyramides pour aboutir au centre) passe très probablement par l’axe central de votre corps  (par la couronne du sommet du crâne et par le périnée). Vous pourriez toutefois vous imaginer en haut, près du sommet de la pyramide supérieure, ou en bas, près du sommet de la pyramide inférieure. Autrement dit, le plan central de l’octaèdre – l’endroit où les deux pyramides se touchent en formant un carré – peut être aligné n’importe où sur votre corps. Peut-être l’alignerez-vous sur votre cœur ou bien sur votre tête, ou même sur vos pieds. C’est sans importance, du moins en ce qui concerne l’effet d’équilibrage. En fait, certains alignements du carré central sur votre corps (c’est-à-dire l’endroit où le carré vous traverse) peuvent vous affecter davantage que d’autres. Alors, expérimentez ! 

Découvrez ce qui fonctionne le mieux pour vous. Je répète : peu importe où vous vous placez dans l’octaèdre, dans quelle direction vous l’orientez ou quelle couleur vous lui donnez. L’important, c’est d’être complètement à l’intérieur. 

Un dernier détail quant à sa forme. L’octaèdre est-il la même chose que le tétraèdre étoilé ? Non.  Ce sont deux formes géométriques distinctes. Comme je ne veux pas détailler leurs différences, je vous suggère, si vous désirez davantage d’information à ce sujet, d’utiliser votre moteur de recherche Internet pour explorer le monde fascinant de la géométrie et celui de son complément, la géométrie sacrée. Il y a là tout un trésor d’information à découvrir. Il suffit de cliquer avec votre souris ! 

Au cours d’un message précédent, les Hathors ont offert de l’information sur l’envoi de l’holon d’équilibre dans un lieu ou à des personnes en détresse afin de leur fournir une énergie d’équilibre. Dans ce cas-ci, la création de l’holon d’équilibre (l’octaèdre) est très similaire au cas précédent, sauf que vous n’êtes évidemment pas à l’intérieur. C’est plutôt la personne ou les individus à qui vous le transmettez, ou bien la région du monde où vous l’envoyez, qui s’y trouve. Autrement dit, si j’envoie un holon d’équilibre dans une région de la planète, j’imagine que cette région est à l’intérieur du holon. 

On peut envoyer des holons d’équilibre n’importe où sur la Terre et même ailleurs dans l’univers (si vos croyances vous y incitent). Ce geste est un acte bienveillant, mais il y a une précaution à prendre ; ne vous mêlez pas à la réalité des autres. Autrement dit, chacun a droit à sa souffrance. Ce n’est pas parce qu’on aimerait que quelqu’un soit dans un état plus serein que cette personne aussi le désire ; on a tous le droit d’être triste, fâché, confus oud ans quelque autre état, aussi longtemps qu’on le veut. Parfois, c’est un peu compliqué. Il peut arriver qu’un ami ou un membre de la famille soit en détresse et qu’on veuille l’aider. Je pense toutefois que de projeter ses intentions sur d’autres quand ce n’est pas là leur désir constitue une mauvaise utilisation de l’énergie subtile. Par conséquent, ma suggestion d’envoyer des holons d’équilibre n’est pas une prescription, mais une invitation ; une bouffée d’air frais, en quelque sorte. Si l’on envoie un holon en considérant ce geste comme une offre d’équilibre énergétique à ceux qui choisiront de l’accepter et sans attendre aucune réaction de leur part, je pense qu’on le fait alors de la manière appropriée. 

En fait, je vous suggère d’apprendre à créer l’holon d’équilibre comme s’il s’agissait d’un jeu. Jouez avec lui, faites-le tourner, donnez-lui diverses couleurs, découvrez à quel endroit vous vous sentez le mieux à l’intérieur. Exercez-vous à n’importe quel moment de la journée, créant l’holon d’équilibre dans n’importe quel lieu où vous trouvez. Personne ne saura ce que vous faites. Créez-le en faisant vos emplettes, en sortant les poubelles, en nourrissant votre animal de compagnie, en faisant une promenade ou pendant les satanés messages commerciaux qui parsèment les émissions télévisées que vous regardez. La liste des moments ou des lieux où vous pouvez faire une « pause holon » est virtuellement infinie. Il s’agit de vous y exercer suffisamment pour pouvoir, quand vous vous sentirez décentré émotionnellement ou énergétiquement, créer l’holon d’équilibre sans même y penser. Il constituera alors un puissant allié. Il deviendra l’un de vos meilleurs amis et, contrairement à un chien, vous n’aurez pas à le nourrir ni à le promener, et il ne mâchouillera jamais votre journal. 

barre de séparation

Les Hathors et Tom Kenyon - Issu du livre : 2009 La Grande Transformation – L’année de la cocréation – série Kryeon canalisé par Lee Carroll – page 117 

Publié dans : HOLONS |le 4 septembre, 2011 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 17 juin, 2015 à 13:20 Michèle écrit:

    Merci beaucoup pour ce message, simple, clair et pratique. Ça fait du bien
    Est-ce qu’on peut se mettre dans un holon quand on reçoit un soin ?
    Merci et belle journée.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3