Archive pour le 18 août, 2011

Superstition

 

On lit dans le Siècle du 6 avril 1860 :

« Le sieur Félix N…, jardinier des environs d’Orléans, passait pour avoir le talent de faire exempter les conscrits du tirage, c’est-à-dire de leur faire avoir un bon numéro. Il promit au sieur Frédéric Vincent P…, jeune vigneron de St-Jean-de-Braye, de lui faire avoir le numéro qu’il voudrait, moyennant 60 fr. dont 30 payés d’avance, et 30 après le tirage. Le secret consistait à dire trois Pater et trois Ave pendant neuf jours. En outre, le sorcier affirma que, grâce à ce qu’il ferait de son côté, ça travaillerait peut-être bien le conscrit, et l’empêcherait de dormir pendant la dernière nuit, mais qu’il serait exempt. Malheureusement le charme n’opéra pas ; le conscrit dormit comme d’habitude et amena le numéro 31 qui en fait un soldat. Ces faits renouvelés deux fois encore n’ont pu être tenus secrets, et ont amené le sorcier Félix N… devant la justice. »

Drag and drop meLes adversaires du Spiritisme l’accusent de réveiller les idées superstitieuses ; mais qu’y a-t-il de commun entre la doctrine qui enseigne l’existence du monde invisible, communiquant avec le monde visible, et des faits de la nature de celui que nous rapportons, qui sont les vrais types de la superstition ? Où a-t-on vu que le Spiritisme ait jamais enseigné de pareilles absurdités ? Si ceux qui l’attaquent sous ce rapport s’étaient donné la peine de l’étudier avant de le juger si légèrement, ils sauraient que, non seulement il condamne toutes les pratiques divinatoires, mais qu’il en démontre la nullité. Donc, comme nous l’avons dit bien souvent, l’étude sérieuse du Spiritisme tend à détruire les croyances vraiment superstitieuses. Dans la plupart des croyances populaires, il y a presque toujours un fond de vérité, mais dénaturé, amplifié ; ce sont les accessoires, les fausses applications qui constituent, à proprement parler, la superstition. C’est ainsi que les contes de fées et de génies reposent sur l’existence d’Esprits bons ou mauvais, protecteurs ou malveillants ; que toutes les histoires de revenants ont leur source dans le phénomène très réel des manifestations Spirites, visibles et même tangibles ; ce phénomène, aujourd’hui parfaitement avéré et expliqué, rentre dans la catégorie des phénomènes naturels qui sont une conséquence des lois éternelles de la création. Mais l’homme rarement se contente du vrai qui lui paraît trop simple ; il l’affuble de toutes les chimères créées par son imagination, et c’est alors qu’il tombe dans l’absurde. Puis viennent ceux qui ont intérêt à exploiter ces mêmes croyances auxquelles ils ajoutent un prestige fantastique propre à servir leurs vues ; de là cette tourbe de devins, de sorciers, de diseurs de bonne aventure, contre lesquels la loi sévit avec justice. Le Spiritisme vrai, rationnel, n’est donc pas plus responsable de l’abus que l’on en peut faire, que la médecine ne l’est des ridicules formules et pratiques employées par des charlatans ou des ignorants. Encore une fois, avant de le juger, donnez-vous la peine de l’étudier.

On conçoit le fond de vérité de certaines croyances, mais on demandera peut-être sur quoi peut reposer celle qui a donné lieu au fait ci-dessus, croyance très répandue dans nos campagnes, comme on le sait. Elle nous paraît d’abord avoir son principe dans le sentiment intuitif des êtres invisibles auxquels on est porté à attribuer une puissance que souvent ils n’ont pas. L’existence des Esprits trompeurs qui pullulent autour de nous, par suite de l’infériorité de notre globe, comme les insectes nuisibles dans un marais, et qui s’amusent aux dépens des gens crédules en leur prédisant un avenir chimérique, toujours propre à flatter leurs goûts et leurs désirs, est un fait dont nous avons tous les jours la preuve par nos médiums actuels ; ce qui se passe sous nos yeux a eu lieu à toutes les époques par les moyens de communication en usage selon les temps et les lieux, voilà la réalité. Le charlatanisme et la cupidité aidant, la réalité est passée à l’état de croyance superstitieuse.

 

 

barre de séparation

Extraits des revues spirites de 1858 à 1868 

ALLAN KARDEC

 

Publié dans:ESPRITS, HUMANITE |on 18 août, 2011 |Pas de commentaires »

L’ADN renferme l’histoire de la Création

gifs chatsIl porte en lui toute l’histoire de la Création, dont celle de la galaxie où vous vivez. C’est la colle prête à être posée dans les interstices du cœur humain qui se brise. C’est la sérénité qui s’infiltre dans toute compréhension. C’est l’ADN responsable de la conscience, non pas le cerveau ni la constitution génétique, car le cerveau n’est qu’un simple organe dans le crâne muni de synapses et les gènes ne sont que des moteurs chimiques. L’ADN émet toutefois les signaux d’instruction informationnels qui assurent la continuité du corps et déterminent l’intuition qui chuchote : « Oui, Dieu existe. » Chaque brin est identique et appartient à une âme en visite encore une fois sur terre pendant ce qui semble un bref moment. L’ADN, c’est l’énergie d’information multidimensionnelle. Ce n’est pas la chimie qui produit la conscience, mais bien l’information, et ce, depuis toujours. 

L’ADN présente divers degrés d’efficience, laquelle suivant la vibration de la planète, est produite à la naissance. Dès cet instant, le genre humain se situe à une efficience de 30 % environ d’activation. Il s’agit d’un concept linéaire, mais c’est la seule image que nous puissions évoquer pour vous faire comprendre le fonctionnement des choses. Au fil des âges, les divers maîtres étaient à 100% d’efficience, et chacun de vous est en mesure de constater ce qu’ils ont accompli. En premier lieu, tous ces maîtres partageaient une telle connexion avec Dieu qu’ils étaient eux-mêmes considérés comme des dieux. Chacun dégageait une paix qui attirait ses semblables et les incitait à tomber amoureux d’eux et à les vénérer même au-delà de leur mort. Voilà la maîtrise qui réside au sein de l’ADN, et ces maîtres qui évoluèrent sur terre sont tous venus ici-bas afin de démontrer ce qui est possible. Chacun d’eux était porteur de messages informationnels d’amour, d’unité et de paix. Quelques-uns manifestèrent leur pouvoir sur la matière, sur la vie, sur les éléments de notre planète. Ces comptes-rendus historiques ne sont pas des exagérations, car c’est en effet ainsi que cela s’est produit. Car, lorsque l’ADN opère à 100 %, la prise de pouvoir du Créateur se manifeste pleinement chez l’humain. Le facteur d’efficience n’est pas chimique, mais informationnel. Il s’agit d’énergie multidimensionnelle, non pas de chimie. 

Un maître choisit le moment de son ascension, celui de sa naissance, voire la personnalité qu’il aura à son retour. Il peut puiser dans l’akash de son propre ADN les qualités de ses incarnations antérieures, qualités de la conscience et de la biologie. 

Suivez-moi et voyez ceci, car c’est en vous et en tout humain autour de vous. Le but de la transformation imminente, et de cet ouvrage en particulier, est de vous dévoiler le pouvoir qui réside en vous et le fait que vous êtes en possession d’un processus extraordinaire, au-delà de votre logique tridimensionnelle. Pouvez-vous en accroître le pourcentage? Oui. Le moment est-il venu de le faire? Oui. Voilà le motif de la venue de Kryeon ici-bas… 

barre de séparation

Par Kryeon canalisé par  Lee Carroll  – 12 couches de l’ADN – Editions Ariane 2011 

Publié dans:ADN |on 18 août, 2011 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3