Peintre spirituel

Peintre spirituel dans ARTISTES PEINTRES 1012219Fra Angelico (Fra Giovanni da Fiesole, dit)

Célèbre peintre florentin, né en 1387, dans la province de Mugello, près du château de Vicchio, à quelque distance de Florence, mort le 18 mars 1455 à Rome. Issu, selon toute apparence, d’une famille plébéienne très aisée, il s’appelait simplement Guido ou Guidolino di Pietro, c.-à-d. Guide fils de Pierre; le nom patronymique Santi Tosini qu’on lui a quelquefois attribué est donc erroné. On ne sait absolument rien de ses jeunes années, ni de ses premières études d’art. On suppose qu’il eût pour maître le Florentin Gherardo Starnina.

A l’âge de vingt ans, il entra dans l’ordre de Saint-Dominique à Fiesole, avec son frère Benedetto, qui se fit un nom comme calligraphe et miniaturiste (mort en 1448). Ce couvent venait à peine d’être construit, mais l’art de la miniature y était cultivé avec ardeur, sous la direction même de son fondateur, Giovanni di Domenico Bacchini. C’est dans ce milieu paisible et affectueux que le jeune Guido, qui prit en religion le nom de Giovanni, se livra à la pratique d’un art dont toutes ses oeuvres laissent voir l’influence indéniable. 

En 1445 Fra Giovanni se rendit à l’invitation du pape Eugène IV. On suppose que lors de ce voyage il s’arrêta à Cortone et que c’est à ce moment qu’il y peignit, dans le tympan et la voussure du portail de l’église de Saint Dominique, une Madone avec l’Enfant; les quatre Évangélistes, saint Dominique et saint Pierre martyr, fresque fortement dégradée. A Rome, il fut d’abord chargé de décorer la chapelle du Saint-Sacrement au Vatican, L’immortel Nicolas V, qui succéda en 1447 à Eugène IV sur le trône pontifical, témoigna à l’humble artiste de Fiesole encore plus d’attachement et d’égards particuliers. Son traitement, supérieur à celui de Bramante, fut alors de 200 ducats d’or. Les peintures de la chapelle du Saint-Sacrement consistaient en Scènes de la vie du Christ, à fresque, et en portraits de plusieurs personnages vivants, tels que le pape Nicolas V, l’empereur Frédéric, l’archevêque Antonin de Florence, etc. Malheureusement cette chapelle fut démolie sous Paul III, pour le redressement des escaliers, et les portraits, après avoir appartenu à Paolo Giovio, ont également disparu. En été de 1447, Fra Giovanni alla, avec ses élèves Benozzo Gozzoli, Giovanni d’Antonio de Florence et Giacomo d’Antonio de Poli, peindre un Jugement dernier au dôme d’Orvieto; mais l’oeuvre resta inachevée et ne fut terminée qu’en 1499, par Luca Signovelli, en partie d’après les esquisses mêmes de notre maître.  

Connaître la suite … visitez ce site…  

Publié dans : ARTISTES PEINTRES |le 10 août, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3