Archive pour août, 2011

Forum sur le channeling

Message de Maitreya 

Je suis Maitreya. Comme vous l’a annoncé Elohim, je suis celui qui va vous parler un peu plus en détail de la ‘communication’, c’est-à-dire du Channeling. Tout d’abord qu’est-ce qu’un Channel ? Et bien, c’est une personne qui capte les vibrations des plans supérieurs. Si tout le monde peut entrer en contact avec son Soi, tous ne peuvent êtres, pour l’instant du moins, Canal… Pourquoi, et bien parce que c’est tout simplement une affaire de plan de vie (si c’est prévu ou non dans les grandes lignes) et aussi et surtout, une affaire d’énergie ! A l’heure actuelle, vos corps sont en train de capter une quantité croissante d’émission énergétique qui est envoyée depuis le cosmos pour élever votre niveau vibratoire et essayer de l’harmoniser au mieux avec celui de la Terre qui ne cesse de s’élever, et cela entraine chez certains d’entre vous des troubles physiques (grande fatigue, douleurs chroniques…) et-ou psychiques (plus grande irritabilité, propension au ‘spleen’). 

Forum sur le channeling dans CHANNELING maitreya001Les transcripteurs sont des personnes pouvant supporter plus facilement dans leur chair une grande intensité énergétique. Comment croyez vous que les Guides de Lumière interfèrent ainsi au travers de certaines personnes ? Ils ‘descendent’ sur un plan inférieur au leur, le Canal doit s’élever au dessus du sien (généralement, un état de légère méditation, concentration, peut suffire, avec la pratique)… et ensuite supporter la déferlante vibratoire qui s’effectue ! Evidemment, tous ne peuvent capter les Maîtres qui sont sur une fréquence plutôt élevée, la plupart sont en relation avec un Guide de Lumière pouvant s’avérer être leur Ange Gardien… Donc, si certains arrivent à capter des Etres aux vibrations plus élevées, c’est que leur travail préliminaire s’est effectué bien en avant de leur première vraie ‘communication’. Et lorsque je parle d’un travail effectué plus tôt, je ne parle pas dans cette vie ci, mais bien souvent une, voir plusieurs vies ‘antérieures’ ; on pourrait qualifier ces vies de préparatoires pour celle qui se déroule à présent. Alors, si vous avez lu le message sur l’illusion du temps, vous allez me rétorquer que ces vies ne se passaient pas avant puisque tout est dans le même instant d’éternité, et je vous répondrais : « Bravo ! C’est tout à fait ça ! » Mais cela n’empêche nullement ces vies de préparer celle en cours dans votre temps présent puisque toutes sont reliées… 

Sachez que les Canals n’ont généralement pas de messages à écrire et à publier, cela fait partie du travail d’élévation spirituelle de certains, tout comme la thérapie pour d’autres (il existe bon nombre de thérapeutes qui utilisent la ‘transmission’ pour les aider dans leur exercice…)… Surtout, vous devez bien vous rendre compte que tous sont des Humains ! Vous ne devez absolument pour gouroutiser l’un ou l’autre parce qu’il serait en place depuis plus longtemps, parce que son niveau d’étude littéraire lui permet de s’exprimer mieux que d’autres etc… ce sont des humains qui ont choisis cette méthode pour les aider à l’élévation spirituelle, ni plus, ni moins ! Certaines personnes canalisent sans le savoir leur propre Soi et semblent avoir une grande intuition, une sagesse innée ; ils se parlent à eux-mêmes ! Et ne voyez absolument rien de négatif dans ma phrase précédente, c’est ce vers quoi vous devez tendre tous : établir un dialogue avec Vous-même, votre Soi, votre Grand Moi ! Qui vous Etes tapis au fond de vous qui bien souvent essaie de prendre la parole, mais que vous n’écoutez pas, bien qu’il soit possible que vous l’entendiez… 

Surtout, surtout, n’enviez pas les personnes qui communiquent avec des Guides ‘renommés’ ! Bien souvent, pour arriver à ce niveau d’acceptation énergétique, il faut avoir extirpé bien des couches de son égo… et ceci s’est généralement fait d’une façon douloureuse, avec un flirt avec ce que vous considérez comme le pire : la mort ! Pas toujours, évidemment, il ne faut pas généraliser, chaque chemin étant unique rappelons le (et oui, encore et toujours ! mais vous êtes tous uniques et donc des joyaux irremplaçables aux yeux du Père-Mère !)… Aussi, pensez à la difficulté de pouvoir faire accepter cet état à l’entourage, hélas, pas toujours compréhensif, ne parlons donc pas du compagnon… Ce travail spirituel prend du temps, qui est bien souvent pris sur le repos puisqu’il faut bien pouvoir manger et payer ses factures, donc avoir un travail ‘normal’ rémunérateur (où les collègues sont à mille lieues d’envisager la double vie menée), s’occuper des enfants, faire le ménage etc… comme tout un chacun (et là, je sens le vœux de mon Bien Aimée Canal : pouvoir utiliser les différentes ‘Flammes’ pour nettoyer la maison à coup de visualisation ! Et non, ma douce, la matérialité fait que tu devras utiliser ton aspirateur encore longtemps…). 

Là, certains ont bondis, je le sens, je le sais ! J’ai parlé de ma collaboratrice (que je partage avec El Morya, lorsqu’il veut bien me la ‘prêter’ !) avec des mots affectueux, tendres… quel scandale ! Et pourquoi donc ? Nous sommes sensés vous aider à vous élever, cette élévation ne peut se passer sans une ouverture du Cœur ; il est donc normal d’utiliser des termes emplis de douceurs, surtout que la retranscription de messages n’est qu’une infime partie du travail que nos collaborateurs effectuent. Pensez vous que nous puissions passer un temps certain à toucher du doigt la réalité de l’Amour tout en gardant un rapport froid et distant ? C’est impossible ! C’est en fait, le réel avantage que peuvent retirer les Channels : une relation de véritable amitié, de respect. Mais croyez bien que  si cela peut vous sembler magnifique, enviable, c’est que vous ne voyez pas l’envers du décor : pouvez vous parler librement de spiritualité autour de vous ? A tout le monde ? Pensez-vous qu’être Channel soit une chose que l’on révèle ouvertement ? De plus, l’absorption des énergies lors des retranscriptions peuvent, outre une grande fatigue, apporter différents maux…. 

Une dernière chose (oui, je parle, je parle…), nous ne jugeons pas. Si certains de nos élèves veulent essayer de vivre de ce qu’ils considèrent comme étant leur véritable état d’être, nous n’avons absolument rien contre ! L’argent n’est qu’une énergie, c’est ce que l’on en fait qui la polarisera positivement ou négativement… Vous êtes dans un monde où l’argent est quasiment incontournable, et pardonnez moi, mais ceci n’est pas près d’être changé. 

Voilà, toujours envie de devenir Channel, malgré les désagréments ? Et, comme je suis négligent, je ne vous ai pas parlé des ‘attaques’ dont ils peuvent être l’objet ; et ceci, pas que seulement verbales ou écrites, nous parlons du domaine spirituel, ne l’oubliez pas… Si votre réponse est positive, demandez vous alors pourquoi ! Dans quel but ? Et là, il vous faudra répondre avec le plus de sincérité possible, parce que l’orgueil n’est pas loin à pointer le bout de son nez… Si votre intension est louable, c’est-à-dire dans le but réel de vous aider dans votre réalisation spirituelle, je ne vous conseillerai que ceci : écoutez Votre Voix Intérieure, Vous vous connaissez, Vous savez ce qui est le mieux pour vous,  et vous êtes déjà un Maître dans l’intemporalité !  

Bonnes retrouvailles avec Vous-même ! Et que ceci, et cela ne manquera pas, vous réconcilie avec l’Amour et la Lumière… 

Namasté,

BARRE DE SEPARATION

Description émanant du site de Maitreya : http://www.lesailesdelumiere.com/article-message-de-maitreya-le-channeling-46611356.html + adresse du forum Les Ailes de Lumière : http://www.lesailesdelumiere.com/ext/http://www.lesailesdelumiere.net/   

Publié dans:CHANNELING |on 31 août, 2011 |Pas de commentaires »

Guider les nouveaux enfants

Guider les nouveaux enfants  dans ENFANTS farfadet_miniPour guider les nouveaux enfants, en tant que parent, enseignant ou thérapeute, le point de départ est toujours une connexion intérieure à la réalité de cet enfant individuel présent. Le fondement de toute aide réelle est la bonne volonté de s’ouvrir à la façon dont l’enfant fait l’expérience de la vie et la faculté d’entrer en résonance avec ce qu’il vous communique verbalement ou non-verbalement. La qualité la plus importante que l’on peut posséder si l’on veut guider ces enfants est la faculté d’écouter et de s’ouvrir à quelque chose de neuf. 

Le fait d’avoir des connaissances ou des compétences spécifiques a une moindre pertinence. Elles peuvent même être de trop. Les théories sur les enfants de l’ère nouvelle se fondent souvent sur des classifications générales de comportement extérieur. Les syndromes et les diagnostics se basent sur des symptômes observables de l’extérieur. Mais ce qui manque ici et qui est vital pour réussir à aider ces enfants, c’est une connexion intérieure avec ce que vit l’enfant : les sentiments et les émotions qui génèrent le comportement extérieur. 

Pour regarder quelqu’un d’une manière ouverte et impartiale, il est nécessaire de lâcher prise de notions et d’attentes préconçues. Vous pouvez vous connecter de façon authentique à quelqu’un (qui que ce soit), seulement à condition d’oublier tout ce que vous pensez savoir à son sujet. C’est seulement ainsi qu’il y a de la place pour être présent à l’instant de manière intuitive et sensitive. C’est aussi une belle façon d’accueillir quelqu’un, car vous vous permettez alors d’être touchés par l’énergie de son âme. 

À partir d’une telle attitude d’ouverture, qui est de l’ordre du sentiment plus que de la pensée, il vous est possible d’entrer dans une communication avec l’autre qui est bénéfique et enrichissante pour tous deux. L’interaction avec un enfant n’est jamais à sens unique. Dans cette relation, chacun de vous est alternativement enseignant et étudiant. C’est ce qui caractérise toute relation spirituelle significative. 

Lorsque la relation entre le guide et l’enfant a été définie d’une telle façon claire et transparente, il y a de nombreuses possibilités d’offrir un soutien à l’enfant dans son évolution. Je vais vous en indiquer quelques-unes de manière générale, qui n’ont pas la prétention d’être complètes mais indiquent plutôt une direction générale. 

- L’appréciation positive de leurs qualités uniques (ce qui les rend différents) 

Aidez-les à se souvenir de ce qu’ils sont. Aidez-les à prendre conscience que leur extrême sensibilité et leur idéalisme font partie des plus belles qualités qu’ils possèdent. Laissez-les s’articuler autour de ce qui fait leur différence et encouragez-les à découvrir comment ces qualités apportent un enrichissement et une contribution au monde. Trouvez des manières créatrices d’exprimer leur haute sensibilité de façon à ce qu’ils y trouvent de la joie. Rassemblez-les et laissez-les échanger leurs expériences et partager leurs énergies. 

- Le développement de l’intuition Exercer leurs facultés intuitives de manière ludique les aide à se connecter à leur corps et à leurs émotions, et renforce leur conscience de soi. S’enraciner, connaître ses limites de l’intérieur et utiliser son intuition pour découvrir ce qui est bon pour soi, sont des talents que ces enfants sensibles peuvent aisément apprendre lorsqu’ils sont jeunes et sans contraintes. Plus grands, ils peuvent se sentir plus inhibés en ce qui concerne leur tendance naturelle à ressentir, imaginer et fantasmer. Si tel est le cas, il est important de les aider d’abord à prendre conscience des émotions et des croyances limitantes qui bloquent le cours de leur intuition. S’il y a des problèmes à ce sujet, presque toujours, le courant de l’énergie est bloqué dans les trois derniers chakras. Il y a des peurs, des frustrations et des déceptions chez ces enfants, c’est pourquoi ils peuvent se sentir en insécurité, déprimés ou même avoir envie de mourir. 

- Respecter leur maturité d’âme 

Sachez que leur haute sensibilité et leur différence a été un choix conscient de leur part et ayez confiance en leur capacité naturelle à résoudre leurs problèmes. Ne les traitez pas en victimes. Faites appel à leurs dons et à leurs talents et, autant que possible, laissez-les découvrir leurs propres réponses et leurs solutions. Encouragez-les à être en contact avec leur passion, leur inspiration et aidez-les à découvrir comment exprimer et manifester leur énergie d’inspiration sur la terre d’une manière concrète. 

- Faire de la place à l’expression de soi L’énergie des nouveaux enfants et adolescents peut être si éthérée et idéaliste qu’elle peut sembler intangible. Il est important qu’ils s’expriment dans la forme matérielle. Ce peut être une forme d’expression artistique, comme la peinture ou la musique, ou encore les sports ou les jeux. Ce qui est important, c’est qu’ils sachent enraciner leur énergie et la rendre visible pour les autres. C’est ainsi qu’ils canalisent leur énergie à la terre. En tous cas, le point de départ devrait être leur joie de s’exprimer dans la forme matérielle. Lorsqu’on les encourage à explorer librement et à faire leurs expériences, ils vont découvrir les formes qui leur conviennent. 

- Médecine alternative 

Des formes de traitement doux, holistiques, tels que la lecture et la guérison psychiques et les médecines alternatives, peuvent être très utiles pour soigner les symptômes physiques de ces enfants qui sont liés à leur condition générale et psychologique. Comme ils sont très sensibles à l’énergie, ils répondent facilement aux modes de traitement centrés principalement sur le niveau énergétique (la psyché) et seulement en second plan, sur le corps. Il est important là encore de ne pas choisir un traitement ou une médecine basés uniquement sur les symptômes externes mais de faire une connexion intérieure avec la situation unique de chaque enfant. Le parent ou le thérapeute peut demander à l’enfant au niveau intérieur si le traitement lui est bénéfique. Lorsque l’enfant est plus âgé, il peut faire le choix lui-même. 

- L’éducation les formes d’éducation illuminées prennent comme point de départ l’enfant et son monde intérieur. Dans le passé, la connaissance a souvent été déversée sur les enfants selon un mode magistral. On les considérait comme des récipients vides qui avaient besoin d’être emplis de connaissances utiles et de compétences. Mais si l’on considère l’enfant comme une âme mûre, qui a ses propres centres d’intérêts et ses buts, l’éducation revêt une forme très différente. Le défi n’est pas tant de faire quelque chose à partir de rien, mais d’éveiller et de libérer ce qui est déjà présent en l’enfant : l’énergie naturelle de son âme qui veut se manifester et s’exprimer dans le monde matériel. Il y a en l’enfant une tendance naturelle à vouloir apprendre, à explorer et découvrir le monde. Ce n’est que lorsqu’on les force systématiquement à ingurgiter des connaissances qui ne sont pas reliées à leur façon de faire l’expérience des choses qu’ils commencent à rechigner et à ne plus vouloir apprendre. Préserver et travailler avec l’appétit naturel de l’enfant à apprendre est la base d’une éducation nouvelle. Selon cette approche, le rôle de l’enseignant est très différent. Ce qui lui est demandé avant tout, c’est d’être présent à l’enfant d’une manière ouverte et intuitive. L’enseignant admet au départ que l’on peut faire confiance aux facultés naturelles uniques de chaque enfant. Il permet à l’enfant de donner la direction, et lui offre son soutien en fournissant la connaissance et les matériaux nécessaires pour atteindre ses buts. 

BARRE

Pamela Kribbe 2008 source : Message de Marie transmis par Pamela Kribbe -24 Janvier 2008
source :
www.jeshua.net/frLes « MESSAGES DE JESHUA » sont à présent disponibles en librairie ou sur le site de l’éditeur français : www.editionhelios.com 

Publié dans:ENFANTS |on 30 août, 2011 |Pas de commentaires »

Les problèmes qu’affrontent les nouveaux enfants

Les problèmes qu'affrontent les nouveaux enfants  dans ENFANTS gifs-enfants-cCP5iu0n0zUn résumé de ces caractéristiques nous montre déjà dans quels problèmes les nouveaux enfants peuvent se précipiter. Le plus gros problème est que leur énergie spécifique n’est pas reconnue ni comprise par leur entourage. Lorsqu’on ne leur donne pas les moyens ou l’opportunité d’exprimer leurs sentiments et qu’il y a un manque de communication réelle, plusieurs perturbations de comportement peuvent survenir. 

Les enfants peuvent devenir rebelles, furieux et difficiles à gérer. Ils se sentent incompris et maltraités, et c’est à cela qu’ils veulent dire non, mais ils ne savent pas comment. Ils n’ont pas encore l’expression juste ni les outils de communication. Ce qu’il se passe après quelque temps, c’est qu’ils ne comprennent plus eux-mêmes ce qui se passe en eux. Lorsque leur vie intérieure ne leur est pas renvoyée en miroir par un parent ou un enseignant compréhensif qui identifient leurs sentiments et les écoutent le coeur ouvert, ils peuvent se renfermer sur eux-mêmes et avoir des comportements qui semblent ingérables et irrationnels. À ce point, cela requiert beaucoup d’attention et d’écoute profonde pour comprendre ce qui affecte ces enfants, car ils ont perdu contact avec leurs sentiments. 

Il se peut aussi que ces enfants, se sentant indésirables ou incompris, se replient sur eux-mêmes et se déconnectent de leur environnement. Ils ne déchargent pas leurs émotions par un comportement agressif ou indiscipliné. Ils s’enferment dans leur petit monde et il est difficile de les atteindre. Ces enfants sont souvent extrêmement sensibles et réagissent fortement aux énergies discordantes qui les entourent. Comme il est difficile d’imaginer ce que c’est que d’être si sensibles, leurs limites sont facilement enfreintes, et pour survivre émotionnellement, ils verrouillent leur centre du sentiment. On appelle généralement ce mécanisme de survie « autisme ». Il est paradoxal que l’on qualifie les enfants autistes de non-empathiques (c’est-à-dire incapables de voir les choses selon le point de vue d’ une autre personne) parce qu’ils sont extrêmement sensibles. On pourrait dire qu’ils ont tant de peine à maintenir leurs limites qu’ils ne peuvent se permettre d’aller vers les autres, d’élargir leur conscience de manière à inclure l’autre. Ils ont l’impression que leur monde va s’effondrer s’ils le font, et qu’ils seront avalés par le chaos. Le comportement non-empathique de l’enfant autiste provient donc d’une énorme perméabilité par rapport à l’énergie des autres. C’est en ayant affaire à cette sensibilité débordante que l’enfant autiste cherche à se protéger et se verrouille émotionnellement. Le comportement non-empathique ou associal des enfants autistes est un mécanisme de survie et non une caractéristique essentielle de l’âme. 

Les enfants qui tentent de résoudre leurs problèmes de manière extravertie (rébellion, agitation, manque de concentration) aussi bien que ceux qui recherchent une solution introvertie (repli sur soi et verrouillage émotionnel) ont en commun certains éléments. 

- Ils se sentent indésirables, non-reconnus ou pas vraiment appréciés pour ce qu’ils sont. 

- Ils ne sont pas fermement enracinés dans leur corps physique. Vous pouvez le percevoir clairement dans leur aura qui n’est souvent pas pleinement connectée à la terre dans sa partie inférieure. Pratiquement, cela signifie qu’ils manquent de fondations émotionnelles ou d’une ancre de sécurité en eux, à partir de laquelle explorer le monde d’une manière détendue et ouverte. Il y a un sentiment fondamental de malaise qui rend difficile pour eux d’être simplement, de manière insouciante. 

- Il en résulte qu’ils peuvent manifester des symptômes physiques et des dérangements et/ou réagir fortement à certains aliments ou substances. 

- En grandissant et en devenant adolescents, ils peuvent avoir des difficultés à trouver leur place dans la société (en trouvant la bonne forme d’éducation ou un métier qui leur convient) 

J’aimerais en dire un peu plus sur les façons dont ces enfants et adolescents peuvent être soutenus pour qu’ils se sentent mieux accueillis et qu’ils puissent trouver leurs propres modes d’expression. Mais je voudrais d’abord insister sur le fait qu’il est très important de ne pas penser en termes de culpabilité lorsque nous parlons des causes des problèmes que rencontrent les nouveaux enfants. Les parents font souvent ce qu’ils peuvent pour les soutenir et prendre soin d’eux. Beaucoup de parents sont conscients des qualités spéciales de leurs enfants et intuitivement, ils entrent de plus en plus en résonance avec eux. Par leur ouverture et leur bonne volonté, un énorme processus d’apprentissage prend place. Ce sont ces parents ainsi que leurs enfants qui ouvrent la voie et préparent le chemin dans la société pour découvrir de nouvelles façons de s’occuper des enfants. 

La confrontation parfois douloureuse que ces nouveaux enfants vivent avec la réalité de la terre a été choisie consciemment. Ils viennent apporter quelque chose de neuf et, dans leur coeur, ils le savent. Cela place leurs difficultés dans une perspective différente. Au niveau de l’âme, ils prennent la responsabilité de ce qu’ils rencontrent dans leur vie ; ils acceptent les revers et les obstacles. La société n’est pas contre eux. À de nombreux égards, la société est endormie. C’est le sommeil des vieilles habitudes, et la venue des nouveaux enfants est un appel au réveil. Oui, ils sont un peu comme vous, en avez-vous le sentiment ? La génération précédente d’artisans de lumière est passée par les mêmes dilemmes que ceux de ces enfants, avec cette différence qu’actuellement, les choses prennent de l’élan et atteignent un point de non-retour. Les nouveaux enfants sont à la fois la cause et l’effet de cette accélération. 

enfants

Pamela Kribbe 2008 source : Message de Marie transmis par Pamela Kribbe -24 Janvier 2008
source :
www.jeshua.net/fr  Les « MESSAGES DE JESHUA » sont à présent disponibles en librairie ou sur le site de l’éditeur français : www.editionhelios.com 

Publié dans:ENFANTS |on 28 août, 2011 |Pas de commentaires »

Les caractéristiques des nouveaux enfants

Les caractéristiques des nouveaux enfants  dans ENFANTS a2e1bafa- Les nouveaux enfants sont de plus en plus clairvoyants, empathiques et télépathes. Ils absorbent facilement les humeurs et les émotions des autres. Ils franchissent facilement la frontière entre le monde perçu par les cinq sens et le monde invisible des sentiments et des énergies. Ils perçoivent souvent l’aspect intérieur des choses aussi aisément que leur aspect extérieur (physique). Ils ne se laissent pas tromper par un comportement extérieur qui ne reflète pas vraiment ce qu’il se passe à l’intérieur. Leur perception intuitive est astucieuse. 

- Ce sont des médiateurs. Ils ressentent l’impulsion de réunir les opposants et d’apaiser les conflits. Avec leurs facultés intuitives, cela signifie souvent qu’ils ont une maturité précoce et une sagesse au-dessus de leur âge. Ils comprennent souvent leurs parents à un niveau plus profond que leurs parents ne se comprennent. Ils deviennent aisément les parents de leurs parents et cela peut les écarter de leur part spontanée, sans inhibitions, innocente. Lorsqu’ils s’identifient fortement au rôle de celui qui aide, ils endossent un trop lourd fardeau de responsabilité. 

- Les nouveaux enfants sont idéalistes. Ils sont spirituels, philosophes et imaginatifs. Ils sont inspirés par des idéaux tels que l’égalité, la fraternité et le respect de la nature. Dans leur aura, on peut souvent remarquer que les deux chakras supérieurs sont grands ouverts. C’est par là qu’ils reçoivent souvent plein d’inspiration, de cognition et d’enthousiasme. Mais par ailleurs, ils peuvent aussi aisément devenir inquiets, excessivement rêveurs et irréalistes à cause de ces chakras supérieurs grands ouverts. Leur énergie ne s’est pas encore pleinement enracinée ; elle doit encore se connecter pleinement au corps et au plan de réalité terrestre. 

- Ils sont plus sensitifs que penseurs. Ils ont des difficultés à s’ajuster aux structures préétablies et aux lois qui laissent peu de place à l’intuition, l’imprévisible et l’individualité. Ils sont en fait ici pour nous enseigner comment nous libérer d’une tradition où la pensée et l’analyse étaient surestimées. Tous les enfants sont en quelque sorte des sensitifs plus que des penseurs. Mais ce qui distingue les plus sensibles d’entre eux, c’est qu’il leur est impossible physiquement et émotionnellement de s’ajuster à un environnement rigide et excessivement structuré. Ils tombent malades ou manifestent de sérieuses perturbations de comportement. Ils sont déjà ancrés dans une conscience fondée sur le coeur à tel point qu’il leur est impossible de faire marche arrière. 

- À cause de leur grand éveil intuitif et de leur incapacité à s’adapter, ces enfants peuvent passer pour obstinés, rebelles et différents. Ce n’est pas leur intention d’être rebelles. Ils veulent juste être eux-mêmes. Mais ils ont l’impression qu’il n’y a pas de place pour cela, ils peuvent devenir reclus, voire marginaux, vivant en marge de la société. Comme ils sont moins dirigés par la peur et le besoin de se préserver, ils sont moins sensibles à la discipline et à l’autorité. Pourtant ils peuvent souffrir intensément et être perturbés par le manque de compréhension qu’ils rencontrent. De ce fait, ils peuvent se sentir étrangers et solitaires et se demander quelle est la signification de leur présence sur la terre. Mais s’ils trouvent leur chemin dans la vie et commencent à exprimer leur énergie créatrice et spirituelle dans la forme matérielle, ils vont s’épanouir et beaucoup de gens seront touchés par la profondeur de leurs idées et leur comportement relationnel doux et non-compétitif.

barre souris

 Pamela Kribbe 2008 source : Message de Marie transmis par Pamela Kribbe -24 Janvier 2008
source :
www.jeshua.net/fr  Les « MESSAGES DE JESHUA » sont à présent disponibles en librairie ou sur le site de l’éditeur français : www.editionhelios.com 

Publié dans:ENFANTS |on 28 août, 2011 |Pas de commentaires »

Expériences d’un channel

Interview Pamela Kribbe
 Par Colin Whitby, pour le magazine « The Magic of Being ». Décembre 2008 

Expériences d'un channel  dans CHANNELING ange87Ce mois-ci, nous avons eu la chance de rencontrer Pamela Kribbe qui a publié ce qui, pour moi, a été le channeling le plus inspirant que j’aie lu cette année. Son oeuvre est disponible gratuitement sur son site (www.jeshua.net). Vous avez aussi la possibilité de vous procurer un exemplaire de son livre « Messages de Jeshua » (mon choix personnel), pour lire à votre rythme. J’espère que vous apprécierez cet entretien. 

Colin. 

Comment votre éveil spirituel a-t-il commencé, et comment vous êtes-vous dirigée vers l’expression de soi et une approche de la vie plus centrée sur le coeur ? 

Mon éveil a commencé lorsque mon coeur s’est brisé à la suite d’une histoire sentimentale. À l’âge de 26 ans, je menais une carrière universitaire et j’écrivais une thèse de doctorat sur la philosophie des sciences. J’étais prise dans les filets d’une approche très rationnelle de la vie et mariée à un scientifique. C’est alors que j’ai rencontré quelqu’un qui était aussi philosophe, avec qui j’avais des conversations étonnantes sur la métaphysique et la spiritualité. La spiritualité et l’ésotérisme m’ont toujours intéressée, mais je les avais mises de côté depuis longtemps. Je suis tombée très amoureuse de cet homme, je pensais qu’il était l’amour de ma vie. Mais les choses ont évolué différemment. 

Lorsque j’ai divorcé, il a décidé de retourner avec son amie. Je me suis sentie anéantie par cette expérience et soudain, ma fascination pour la philosophie universitaire a complètement disparu. J’étais dans un tel état de dévastation émotionnelle et si assoiffée de vraie connaissance – de celle qui parle au coeur- que j’en ai complètement terminé avec l’intellectualisme. J’ai terminé ma thèse en 1997, mais j’ai quitté l’université et commencé à lire de la littérature spirituelle et ésotérique. En l’an 2000, j’ai rencontré une femme enseignante spirituelle et lectrice psychique, et ma rencontre avec elle a été le point de départ d’une profonde transformation intérieure. Elle m’a aidée à prendre conscience de vieilles souffrances émotionnelles datant de ma petite enfance, ainsi que de vies passées dont j’ai commencé à retrouver la mémoire. Avec son aide, j’ai revécu ces émotions douloureuses et j’ai pu les dépasser. Je me suis sentie délivrée et libre pour la première fois de ma vie. C’est comme si j’étais morte et renaissais comme une personne neuve, mais en même temps, il semblait que je pouvais enfin être moi-même. 

Immédiatement après avoir traversé cette période de catharsis et de libération, j’ai rencontré Gerrit (mon mari) en 2001. Je suis tombée en arrêt sur son site Internet au sujet de la spiritualité et de la réincarnation et nous avons entamé une correspondance animée. Cette connection semblait miraculeuse. Il y avait entre nous une complicité inexplicable et pourtant si familière. À la différence de l’histoire sentimentale que j’avais eue, notre relation n’avait pas un caractère spectaculaire, mais plutôt l’assurance joyeuse et profonde que nous nous appartenions. Gerrit a toujours eu un intérêt passionné pour l’ésotérisme et c’est tout naturellement que nous avons commencé à travailler ensemble comme thérapeutes spirituels. Après la naissance de notre fille en 2002, nous nous sommes installés et j’ai pu faire ce à quoi mon coeur aspirait le plus : travailler comme lectrice énergéticienne et enseignante, et explorer les questions philosophiques de la vie d’une manière pratique et sensée. 

Comment êtes-vous venue au channeling et quand avez-vous été attirée par cela ? 

J’ai fait la connaissance du channeling vers 1995, en lisant l’oeuvre de Jane Roberts, channel de Seth. Je passais alors un semestre à l’université d’Harvard, aux USA, à faire une recherche pour ma thèse. Comme je l’ai dit, j’avais perdu toutes mes illusions à propos de la philosophie universitaire. J’ai découvert les livres de Jane Roberts dans une petite librairie proche de l’université et j’ai vite été fascinée par ce « fruit défendu » (selon les standards universitaires). J’ai eu l’impression que ces écrits étaient à la fois d’une grande profondeur philosophique et pleins d’amour et d’inspiration. La lecture de ces livres m’a affectée en profondeur. Je perçois maintenant que c’était le moyen choisi par l’univers -ou mon âme- pour m’éveiller et me montrer une nouvelle direction dans ma vie. Les années suivantes, j’ai lu d’autres livres d’auteurs inspirés par channeling. Mais Seth a eu le plus d’impact car c’était tout neuf pour moi à cette époque. À présent, je ne lis plus rien. 

Quand avez-vous « remarqué » que Jeshua était avec vous et comment décririez-vous son énergie ? 

Un soir de 2002, je faisais une séance personnelle avec Gerrit, et j’ai remarqué une présence auprès de moi que je n’avais pas ressentie auparavant. J’étais habituée à parler avec des guides spirituels, que je ressentais souvent autour de moi, et qui m’élevaient par leurs conseils bienveillants et leur bonne humeur. C’étaient des guides personnels. Mais lorsque j’ai perçu la présence de Jeshua, c’était différent. J’ai perçu quelque chose comme une énergie solennelle et très consciente, très enracinée et focalisée, différente de tout ce que j’avais rencontré auparavant. J’ai d’abord été un peu effrayée. J’ai demandé à cette énergie : « Qui es-tu ? » et j’ai vu le nom « Jeshua ben Joseph » très clairement épelé devant mon oeil intérieur. J’ai su tout de suite que c’était vrai. Et aussitôt, des objections sceptiques me sont venues à l’esprit. Mais juste avant, en un éclair, mon âme avait reconnu en Jeshua une présence très familière. Mentalement, il me semblait très peu vraisemblable, voire présomptueux, qu’il soit auprès de moi dans mon salon. Mais mon coeur me rassurait et me disait qu’il était tout à fait normal que Jeshua soit si près de nous. 

En fait, Jeshua n’est pas une autorité lointaine et bien au-dessus de nous. Il se présente comme notre ami, quelqu’un en qui l’on peut avoir confiance et se confier, car il ne nous juge jamais. Tel que j’ai été amenée à le connaître, Jeshua ne me juge jamais, bien qu’il soit très direct et affirmé. Il me demande d’être très honnête envers moi-même, d’affronter mes peurs sans ciller, et de ne pas les justifier par des théories au service de motifs égoïstes. 

Il est donc austère d’une certaine manière, mais c’est d’une manière pleine d’amour. Il vous amène à réaliser ce qu’est l’amour. L’amour n’a pas forcément un aspect gentil et réconfortant. Bien souvent, il vous demande de sortir de votre zone de confort, d’être à la fois courageux et vulnérable. 

Pour moi, m’exprimer en public en tant que channel de Jeshua suscitait en moi énormément de peur et d’insécurité,  qui ont été très difficiles à surmonter. Mon instinct (ou mécanisme de survie) m’a longtemps poussée à vivre en retrait du monde, que je considérais comme un endroit très dangereux. Jeshua m’apprend à me sentir en sécurité dans ce monde, à rester centrée et consciente de moi, tout en me reliant aux autres, au lieu de me sentir fragmentée et effrayée. Je suis encore en apprentissage, mais j’ai l’impression que j’ai fait des progrès. J’ai tant reçu grâce à cela : à travers les messages de Jeshua, je me suis reliée à ma famille d’âme partout dans le monde. Des gens du monde entier m’écrivent pour me dire à quel point ils sont touchés par les messages de Jeshua. Je me sens plus à l’aise sur Terre. Et le plus important : en dépit de mes frayeurs, j’ai le profond sentiment de faire ce que mon âme a vraiment envie de faire sur Terre maintenant. 

Vos messages sont très terre-à-terre et pourtant ils expliquent avec une grande clarté des concepts très complexes. Comment recevez-vous les messages de Jeshua ? Les « traduisez-vous », en quelque sorte ? 

Effectivement, les messages sont très clairs et terre-à-terre, en dépit du fait qu’ils sont hautement métaphysiques. Je pense que c’est dû à un certain nombre de facteurs ; d’abord, connaissant Jeshua, il est très direct et clair dans l’énoncé de ses messages. Il ne tourne pas autour du pot et cherche à atteindre le coeur et non l’intellect. Cela va un peu à l’encontre de ma propre nature. J’ai reçu une formation de philosophe universitaire, et j’ai  écrit des articles « illisibles » pour des « gens normaux », car ils étaient d’une grande complexité intellectuelle et abstraits. Jeshua n’est absolument pas là-dedans. 

D’autre part, ma formation philosophique m’a aussi aidée à développer l’aptitude à ramener des concepts complexes à des mots simples. Cela s’est avéré très précieux dans mon travail de channel. Je pense que mon éducation de philosophe a aussi un rôle dans l’énoncé des messages de Jeshua. 

Troisièmement, j’ai parfois l’impression qu’il s’agit juste d’une expectative humaine, de s’attendre à ce que les enseignants spirituels et « les maîtres ascensionnés » (ne vous souciez pas trop de cette expression !) s’expriment de manière très imposante et formelle. Cela sied à l’image que l’on a d’un maître sage et vénéré. Mais Jeshua cherche à être proche de notre coeur, pas à créer de distance. 

Cela dit, je pense que le channeling implique toujours une sorte de traduction; chaque channel a une influence sur ce qu’il transmet selon sa culture, son éducation, ses intérêts spécifiques et ses talents. Une chose dont j’ai pris conscience en étudiant la philosophie des sciences, c’est qu’il est naïf de croire qu’il est possible de percevoir la réalité de façon pure, non-teintée par des éléments subjectifs. L’idéal de la perception objective, une perception qui n’inclut pas le percepteur, est devenue très sujet à caution, notamment avec l’émergence de la mécanique quantique. De même, les channelings sont toujours filtrés par la personnalité et le contexte culturel du channel. Le tout est d’en être conscient et, lorsque vous écoutez les channels, exercez votre discernement et retenez ce qui est en résonance avec vous. 

Comment décririez-vous votre relation avec Jeshua lors du processus de channeling ? 

meditation dans CHANNELINGQuand je m’assieds pour transmettre, j’entre dans une légère transe. Ce qui signifie que je focalise mon attention à l’intérieur, que je laisse mon corps se détendre et devenir aussi calme et silencieux que possible. Puis, je perçois l’énergie de Jeshua qui entre dans mon champ énergétique et souvent, comme une légère secousse dans ma colonne vertébrale, lors de la connection. Cela prend une minute environ pour que nos énergies fusionnent, puis j’entends « Vas-y ! ». je commence à parler et suis consciente de ce que je dis, mais il y a comme un flot d’énergie qui se déverse en moi et qui « me donne » les mots pour ainsi dire. Je me sens enveloppée de ce flot d’amour et de compassion et j’ai le sentiment d’être élevée au-dessus de mon état de conscience ordinaire. Bien souvent, je ressens une grande paix et j’ai conscience que la vie a beaucoup plus de sens que ce que nous percevons d’ordinaire. J’ai aussi le sentiment que cette immense énergie d’amour et de compassion qui me traverse venant de « l’autre côté » est difficile à exprimer avec des mots. Les mots me semblent souvent limitants lorsque je transmets. 

Je dirais que ma relation à Jeshua pendant le processus de channeling est une relation  réceptrice active. D’une part, je suis aussi ouverte que possible à tout ce qui veut s’exprimer. Et d’autre part, je suis active et vigilante, et il est nécessaire que je sois attentive à faire passer le message en concepts et en langage humains. Mentalement, il est nécessaire que je participe à la traduction,  et il est nécessaire que je laisse cela s’accomplir sans interférer du niveau de ma volonté personnelle ou de mon système de croyance. 

C’est un processus délicat et je ne prétends pas le faire à la perfection. Je suis sûre qu’en traduisant l’énergie de Jeshua en paroles humaines, je filtre quelque peu le message. Le problème est qu’il est très difficile pour un être humain de savoir quels sont encore ses filtres. Les filtres les plus persistants sont des zones d’ombre, des présomptions que l’on considère comme vraies parce que l’on n’est pas conscient qu’elles sont des présomptions. Je pense que plus nous grandissons, plus nous nous ouvrons à la vraie réalité de l’amour, nous lâchons prise de nos filtres. Dans mon expérience, c’est un processus graduel. Au lieu de nous lamenter sur le fait que notre perception soit filtrée, je pense qu’il est bien plus joyeux d’envisager de laisser tomber d’autres filtres sur notre chemin. Le channeling est une histoire humaine, mais c’est bien ainsi. Nous sommes ici pour faire l’expérience de l’humain et nous révéler dans les prises de conscience dont nous faisons l’expérience en tant qu’humains.   

J’ai trouvé la série de l’artisan de lumière très utile pour situer  mes propres expériences ; est-ce que son contenu a eu un impact sur votre vie et votre développement spirituel ? 

Oui, c’est la première série de channelings que j’ai reçus de Jeshua. Il m’a dit que ces messages étaient destinés spécialement aux artisans de lumière. Il a dit qu’ils seraient les premiers sur Terre à accueillir une conscience nouvelle, fondée sur le coeur. Leur contenu est fait pour les soutenir dans leur éveil, afin qu’ils soient aptes à être les enseignants de ceux qui suivent. 

Pour ma part, cette série m’a aidée à mieux comprendre qui je suis et ce que signifie être un artisan de lumière. J’ai lu de nombreuses histoires dans des livres et sur Internet à propos des artisans de lumière, et je me sentais en profonde résonance avec cela, mais je n’ai jamais compris une chose : il est dit que les artisans de lumière ont une mission qui est d’apporter la lumière et la conscience à la Terre, qu’ils sont des enseignants et des guérisseurs naturels et qu’ils ont fait de gros sacrifices pour être ici et accomplir leur oeuvre. Les artisans de lumière étaient donc « les gentils ». En fait, ils passaient presque pour des martyrs, donnant toujours d’eux-mêmes et portant le monde sur leurs épaules. Ça me paraissait un peu trop « saint ». Je sentais en moi une forte résistance à être sur Terre, j’avais l’impression de porter beaucoup de vieilles tristesses et de colère. Je voulais savoir d’où cela provenait et quel était le but de ma vie. 

L’histoire de Jeshua dans la série de l’artisan de lumière révèle que nous avons aussi joué des rôles très obscurs dans des vies précédentes, certaines en Atlantide, certaines avant de nous incarner sur Terre. À cette époque ancienne, nous avons fait l’expérience de la conscience fondée sur l’ego à son maximum. Le fait d’apprendre et de comprendre les aspects obscurs de notre/mon histoire a satisfait mon sens de la justice et de l’équilibre. J’ai aussi eu un sentiment très sain d’humilité.  

Ce qui m’a bien aidée aussi, c’est que Jeshua insiste sur le fait que nous ne sommes pas ici pour sauver le monde. Nous sommes surtout ici pour nous guérir, faire face à notre côté obscur, comprendre et traiter nos blessures émotionnelles avec amour et compassion. Ce faisant, nous devenons « illuminés » – nous entrons dans une conscience fondée sur le coeur. Il émane de nous une énergie de paix et d’amour envers les autres, mais ce n’est pas quelque chose que nous faisons (en tant que travail), cela arrive naturellement, parce que nous sommes ce que nous sommes. Ainsi, la notion de travail de lumière sous forme de dur labeur pour guérir le monde est déplacée, selon Jeshua tel que je le reçois. L’oeuvre de lumière vous concerne, vous, et non le monde, et il s’agit d’un état d’être plutôt que de faire. 

Le fait de réaliser cela m’a libérée de la nécessité de « sauver les autres », ce qui à mon avis est une habitude inhérente aux artisans de lumière. Cela m’a aidée à être plus centrée et focalisée. 

Jeshua fait très attention à se différencier (lui, sa vie terrestre en tant que Jeshua), de Jésus tel qu’il est dépeint dans la Bible, selon vous, quelle est la différence essentielle entre eux ? 

Je pense que la plus grande différence réside dans la tradition de l’Eglise. Dans la Bible, il y a des histoires authentiques sur ce que Jeshua a dit ou fait, bien sûr relatées et interprétées par des humains dans leur contexte culturel et psychologique. Dans l’interprétation de l’Eglise, Jeshua prend les traits d’une figure déifiée, plus proche et plus semblable à Dieu que nous. 

Pour souligner sa position spéciale, on dit qu’il est mort pour nos péchés. Jeshua, tel qu’il se présente à moi, veut que nous sachions que nous sommes aussi proches de Dieu que lui, qu’il était humain comme nous, et qu’il est mort, non pas pour enlever nos péchés, mais simplement parce que les autorités de l’époque lui étaient opposées, comme elles se sont opposées tout au long de l’histoire aux libres penseurs et aux enseignants du coeur. Nos péchés n’avaient pas besoin d’être enlevés par quelqu’un d’autre. D’abord, ce ne sont pas des péchés, mais plutôt des zones d’ignorance et de peur qui font partie de l’expérience humaine. Nous sommes ici pour les transcender avec grâce, et nous réjouir du voyage de retour à la maison. Nous sommes reconnus pleinement humains par Jeshua et c’est aux antipodes de ce qui a été enseigné par l’Eglise. 

Pamela, merci d’avoir pris le temps aujourd’hui de discuter avec nous. 

Pamela et Gerrit sont mariés et offrent une pratique spirituelle aux Pays-bas. Ils travaillent avec l’énergie de Jeshua depuis 2002. Pamela est channel de Jeshua et Gerrit est thérapeute en régression. Il accompagne toujours Pamela lors des séances de channeling.    

Pamela

« Pour moi, le nom de Jeshua ne se réfère pas tant à la personnalité historique de Jésus qu’à l’énergie universelle du Christ dont nous faisons tous partie. Quand je transmets Jeshua, je me sens profondément attirée dans ce champ d’amour et de compassion et c’est dans cet état de conscience que je reçois les messages de Jeshua. » 

BARRE

http://www.jeshua.net/fr  : interview issu du site : http://www.jeshua.net/fr/interview.htm – Entretien avec Pamela Kribbe : – Traduction :Christelle Schoettel  - adresse :  acschoettel@gmail.com Par Colin Whitby, pour le magazine « The Magic of Being ». Décembre 2008 – Les « MESSAGES DE JESHUA » sont à présent disponibles en librairie ou sur le site de l’éditeur français : www.editionhelios.com 

Publié dans:CHANNELING |on 27 août, 2011 |Pas de commentaires »

Chemin d’éveil spirituel

par Alain Boudet 

Dr en Sciences Physiques, Thérapeute psycho-corporel, Enseignant 

 

Résumé: La sexualité est une manifestation naturelle, saine et joyeuse de notre force de vie. Or bien souvent son expression est entravée ou détournée par des sentiments ou des idées reçues tels que honte, culpabilité, interdiction du plaisir, vide affectif, ressentiments et préjugés vis-à-vis du sexe opposé. Nous pouvons évoluer vers une sexualité épanouie en prenant conscience que ces sentiments sont issus de notre passé et peuvent être remplacés par le lâcher-prise, l’humour, l’attention aux sensations présentes, la légèreté et la joie. Vivre une sexualité connectée à notre moi véritable, c’est savourer la pratique sexuelle avec naturel, simplicité, innocence et émerveillement. Des indications pratiques sur les préliminaires, la maitrise de l’éjaculation, la respiration, sont suggérées. Dans une relation durable dans l’amour et la confiance, des phénomènes énergétiques subtils se déclenchent au moment de l’orgasme, favorables à la santé physique et mentale des deux partenaires. Au delà du plaisir réciproque, l’acte sexuel est un chemin d’accès à l’éveil spirituel qui a été reconnu et enseigné chez de nombreux peuples anciens, puis occulté et diabolisé. Nous sommes en train de le redécouvrir. 

 

BARRE

SOURCE : http://spirit-science.fr/doc_psycho/sexualite.html 

Publié dans:SEXUALITE |on 27 août, 2011 |Pas de commentaires »

Message du peuple des chats

Le Peuple des Chats 

Bonjour ! Nous sommes le peuple des Chats ! 

Nous sommes le miroir de la divinité dans vos vies… 

Message du peuple des chats dans ANIMAUX pau29msoNous sommes les chats, les ponts entre les énergies célestes et terrestres, à l’aise dans nos corps et capables de voyager dans les autres dimensions sans difficultés ! Jadis, nous étions craints car sans le savoir consciemment les humains captaient cette facilité, ce pouvoir inhérent aux félins. 

Les humains ont peur de l’inconnu, de ce qui n’est pas tangible ; ils sont effrayés par leurs propres capacités psychiques ! Nous sommes des êtres psychiques, des maîtres en Feng shui et en énergies de toutes sortes ! Nous sommes le reflet de votre divinité et cela vous rend parfois mal à l’aise. Les humains n’aiment pas penser qu’ils sont divins, qu’ils sont pure énergie d’Amour et de créativité incarnée dans des corps car, si c’était vrai, se disent-ils souvent, cela les obligerait à prendre responsabilité au lieu de la rejeter sur un « Dieu extérieur »! Le problème se situe au niveau de la prise de responsabilité. Les humains pensent que responsabilité = blâme… Ce n’est pas le cas. 

La responsabilité est la capacité d’accepter ce que l’on crée, sans notion de bien ou de mal. Pour se faire, vous avez besoin de détachement, vous devez êtres capables d’observer avec une certaine « froideur » ce qui vous entoure. Ce qui vous entoure n’est rien d’autre qu’un miroir de ce que vous créez dans votre esprit. Et c’est ici que nous pouvons vous êtres utiles car nous sommes le peuple des Chats, maître du détachement ! 

C’est étrange, les humains nous reprochent souvent notre froideur, notre indépendance… Vous auriez tout à gagner en devenant vous-même plus auto suffisant, plus détachés ! Nous du peuple des chats aimons sans émotivité et sans jugement. Nous observons le monde des émotions humaines et percevons que les humains sont très accrochés à leurs émotions… Cela ne vous sert pas toujours bien. 

Bien souvent vous n’avez jamais goûté à l’espace de paix qui existe dans votre cœur ; cet espace existe vraiment et il vous permet d’expérimenter une forme d’harmonie au-delà des constantes contradictions inhérentes à la dualité. 

La voie du cœur, la voie de l’harmonie est une voie que nous, les chats, empruntons quotidiennement pour vivre nos vies. Pour toucher à l’observateur intérieur qui vous habite, vous devez accepter de faire le voyage au-delà de l’apparente dualité qui donne au monde sa forme. Nous, du peuple des Chats, vivons dans l’espace au-delà de la dualité, nous sommes des observateurs. La grâce caractéristique à notre espèce est la résultante de cet état. Nous du peuple des Chats sommes fiers d’être qui nous sommes et cela n’a rien à voir avec l’arrogance ou l’ego… 

C’est notre cadeau à nous, les chats. Nous sommes ici pour vous dire : L’énergie divine que vous recherchez est là, à l’intérieure de vous et elle se cache derrière l’apparente dualité de votre existence. Chaud/froid, nuit/jour, tristesse/joie, plein/vide… Tout ceci n’est qu’un jeu que vous devez apprendre à jouer car l’un ne peut exister sans l’autre en 3e dimension. Jouer au jeu de la dualité mais ne vous faites pas prendre par l’une des deux polarités. 

Restez au centre, soyez au-dessus de ce que vous appelez la réalité car la réalité n’est qu’une illusion. La preuve est que la réalité change en fonction de l’être à qui vous vous adressez. Nous, les chats, avons maîtrisé cette illusion. Observez-nous et vous verrez ce qui se cache derrière notre apparente froideur… 

Nous sommes fondamentalement bien, ancrés dans nos corps gracieux et connectés à notre nourriture divine. Cela nous permet d’êtres ce que vous appelez – parfois avec mépris – indépendant et cette indépendance constitue un état d’esprit qui nous libère de l’émotivité et des pièges qui l’accompagnent. Nous vous souhaitons cette libération ! C’est d’ailleurs pour cela que nous vous accompagnons dans votre quotidien. Le détachement émotif est l’une de nos contributions à votre équilibre et cette contribution a pour but de vous aider dans votre retour à la Source… 

Nous, du peuple des Chats, vivons ce que vous appelez la vie et la mort de façon très différente. Nous marchons sur terre en ayant connaissance de ce qui se passe après la mort ; nous ne sommes jamais coupés de l’après vie, ce qu’on pourrait appeler les autres réalités, celles que vous ne voyez pas avec vos yeux physiques. Pour nous, ce sont simplement d’autres lieux, d’autres espaces/temps que nous côtoyions parallèlement. Souvent la nuit, nous aimons accompagner vos corps de lumière afin de jouer avec vous dans vos rêves car c’est à ce moment que vous entrez en contact avec les autres réalités. 

Nous sommes aussi les gardiens de votre âme lorsque vous voyager dans votre sommeil ou lorsque vous méditez ! Les Égyptiens savaient ceci et c’est pour cette raison qu’ils traitaient les chats avec tant de respect. 

Comme vous l’avez sûrement remarqué, les chats sont des êtres qui ne vivent pas leurs émotions comme les humains. Oh oui, nous ressentons des émotions mais notre processus émotionnel est différents, plus rapide pourrions-nous dire… 

Nous aimons par contre observer comment les humains vivent leur processus émotionnel car cela nous fascinent et nous apprenons beaucoup à votre contact. Une chose sur laquelle tous les félins s’entendent c’est que le potentiel énergétique émotionnel des humains est de loin supérieur à toutes autres espèces. 

L’énergie pure, la puissance contenue dans vos émotions est tout simplement phénoménale. Et cette énergie est PURE CRÉATION. À ce titre, chers humains, vous êtes uniques dans tout l’univers ! C’est pourquoi, à l’origine, votre tâche a toujours été d’être les gardiens de la terre. Le problème pour vous est que vous utilisez votre énergie émotionnelle de façon inconsciente. Vos résultats concrets sont donc, tantôt porteur de vie, tantôt destructeurs. 

En plus, vous vous croyez naïvement victimes du hasard et de la cruauté de la vie… Nous croyons que, dans la majorité des cas, les humains ne réalisent pas toute l’énergie ‘émotive’ qu’ils perdent parce qu’ils ne sont pas conscients de ce potentiel et parce qu’ils n’en ont pas la maîtrise. 

Chaque émotion contient beaucoup d’énergie et chaque émotion est un univers de possibilités. Notre suggestion aux humains est la suivante : observez l’énergie qui habite vos émotions et choisissez de redistribuer cette énergie autrement, autant à l’intérieur de vous qu’à l’extérieur. Vous pouvez choisir de la diriger vers votre corps physique ou dans un domaine de vie ou vous désirez effectuer des changements. 

Il serait sage pour vous d’apprendre à contenir cette énergie et à l’utiliser autrement, pour votre bénéfice et le bénéfice de tous les êtres qui peuplent cette terre ! Il serait sage pour vous d’utiliser votre pensée afin de rediriger cette puissante énergie émotionnelle de façon plus consciente et satisfaisante. 

Ceci est un conseil que nous vous donnons pour ‘sortir’ de vos patterns émotionnels et habitudes de vie destructrices. Nous, du peuple des chats, sommes naturellement plus « contenus » et nous réutilisons régulièrement notre énergie émotionnelle pour notre plus grand bien. C’est ce qui fait de nous des êtres équilibrés, souples et puissants. 

Notre maîtrise émotionnelle se cache derrière ce que vous appelez notre détachement. 

Pour utiliser votre énergie émotionnelle autrement, nous vous suggérons de respirer, de vous centrer régulièrement ou de méditer dans votre journée afin d’adopter la position de « celui/celle qui observe ». 

De ce point de vue, vous serrez en mesure de voir quelles sont les croyances qui gouvernent vos émotions et vous pourrez ainsi faire de nouveaux choix. Vos croyances sont directement responsables de votre réactivité et de votre hyperémotivité. En les transformant, il vous sera plus facile d’économiser et de rediriger votre énergie émotionnelle. Ne trouvez-vous pas intéressant que votre monde soit constamment au prise avec des « crises d’énergie » qui se traduisent bien souvent en manque… 

Nous savons bien que cela peut vous paraître trop simple à dire mais c’est pourtant une grande vérité que nous partageons avec vous. Nous, du peuple des chats, désirons vous aider puisque nos destinés sont parallèles aux vôtres et que nous avons accepté depuis longtemps d’êtres vos guides sur le chemin du retour vers la Source. Comme le peuple des chiens et le peuple des chevaux, nous avons choisis d’êtres plus proches de vous et cela n’est pas un hasard. 

La connexion à votre divinité, l’Amour de vous, passe à travers cette rééducation émotionnelle. La prochaine fois que vous vous retrouverez emportés par une grande émotion de colère, de tristesse ou même d’enthousiasme, observez l’énergie qui est emprisonnée par la croyance que vous transportez. Nous ne vous disons pas : cessez de vivre ou d’exprimer vos émotions, bien au contraire. Les chats expriment leur ressenti sans retenue et sans jugement ! 

Nous vous disons, ne soyez pas victimes de vos émotions et réappropriez-vous l’énergie qui est bien souvent mal dirigée. Vous cesserez ainsi de recréer les mêmes situations dans vos vies, et l’énergie nouvellement libérée, se transformera naturellement en Amour, la matière première de toute chose. 

L’Univers demande que vous deveniez des participants conscients dans la danse des énergies qui vous habitent. Nous du peuple des chats désirons vous servir de guides et de modèles. Nous savons que certains d’entre vous sont d’avis que nous sommes des êtres paresseux… 

76901694chat-gif dans ANIMAUXNous aimerions profiter de cette communication afin de clarifier ce malentendu : « durant le jour, nous ne dormons pas, nous méditons et nous faisons du travail d’énergie! » En effet, une des responsabilités des chats est de nettoyer l’énergie négative des lieux physiques intérieurs, extérieurs ou sur une personne. 

Parfois, lorsque nous sommes très proches « physiquement » d’un être humain, c’est que nous le nettoyons, nous transmutons l’énergie négative qui est collée sur lui. Une des méthodes que nous utilisons est le ronronnement. En effet, ce son détruit la négativité ! Vous voyez, nous « travaillons » bien plus qu’il n’y paraît mais cela est ok, ça fait partie de notre service, de ce que nous sommes venus faire sur terre et auprès de vous… 

Nous aimerions aussi que vous sachiez que, de notre point de vue, nous vous trouvons beaucoup trop occupés à « faire » et à courir dans toutes sortes de directions ! Vous ne profitez pas souvent de ce que vous êtes ; vous ne goûtez pas à la douceur fluide qui vous habite. 

Cette douceur, c’est ce qui compose l’essence de votre être, c’est l’Amour à l’état pur. Si j’avais à vous la décrire, je dirais qu’elle ressemble étrangement à ce que vous appelez de l’eau. Et oui, c’est pour cette raison que les chats sont attirés par l’eau et, en même temps, repoussés ! 

L’eau ressemble à cette douceur fluide qui coule dans chaque être (et que nous voyons/percevons très bien dans et autour de toute chose). L’eau ressemble à l’Amour tel qu’expérimenté dans les autres réalités. Mais, lorsque nous y touchons, nous sommes toujours déçus et même apeurés par l’étrange sensation de lourdeur qui s’empare de nos corps. Ce n’est pas ce que nous expérimentons habituellement lorsque nous percevons la douceur fluide, l’Amour à l’état pur qui se retrouve autour et en toutes choses. 

Les humains ont une bien étrange perception de ce qu’est l’Amour. De notre point de vue à nous, l’amour entre humains ressemble trop souvent à une glue collante qui se nourrit à même les besoins émotifs de chacun ! L’amour semble être un état émotif fluctuant et lourd au lieu d’être un état d’être de félicité et de grâce constante. 

Pour le chat, l’amour N’A RIEN À VOIR AVEC LE BESOIN OU LE MÉRITE ! En fait, il nous apparaît que les humains confondent très souvent amour et besoins… 

Pour nous du peuple des chats, l’Amour EST, un point c’est tout. 

Enfin… Notre étrange relation avec l’eau est un facteur d’amusement pour vous n’est ce pas ? Vous trouvez peut-être que nous perdons tout-à-coup notre légendaire détachement… 

Le seul félin qui est vraiment à l’aise dans l’eau est notre grand frère le Tigre qui incarne la royauté, la noblesse qui accompagne votre DROIT à la divinité. Son aisance dans l’eau (symbole d’émotion) est un signe d’une grande maîtrise. Savez-vous seulement que de marcher sur terre pleinement conscient de votre divinité est effectivement votre droit le plus fondamental ? Tant que vous ne revendiquerez pas ce droit, cet héritage, nous les chats seront ici pour vous le rappelez, félinement… 

site réf : http://www.communication-animal.net/ 

Publié dans:ANIMAUX |on 27 août, 2011 |Pas de commentaires »

Les channeling

Drag and drop meDéfini par www.ascensionplanetaire.com

Je cite :  » Je distingue deux approches bien différentes du channeling :
Pour la commodité j’emploierai donc deux termes : 

1 le channeling guidance
2 le channeling transmission
 


1 Le channeling guidance 

C’est une pratique spirituelle qui nous permet de découvrir nos guides et d’entrer en contact avec eux pour travailler ensemble à notre évolution…. Au terme de notre travail, nous retrouvons notre Unité. Les guides ne sont là que pour nous permettre de retrouver ce que nous sommes vraiment. Ou si vous préférez, ils nous permettent de nous reconnecter pleinement et consciemment avec notre part divine, notre âme, notre Soi. C’est un chemin de travail intérieur : développement personnel et spirituel. Faire notre chemin d’éveil avec nos guides, c’est réaliser notre meilleur potentiel d’être humain. Dans cette optique, il est bien évident que Le channeling, ce n’est pas : 

. se mettre en posture de méditation et attendre que le Ciel fasse tout à notre place
. attendre systématiquement des messages, et en toute occasion dire ou penser :
.  » … mon guide m’a dit que… «  

Au contraire, le channeling guidance doit nous amener à devenir notre propre maître, à parler et à agir en notre nom et responsabilité. 

Le channeling nous demande donc : 


. un travail assidu sur nous-mêmes
. un engagement sans faille de toute notre vie 
Lire la suite sur le site d’origine….    

Publié dans:CHANNELING |on 26 août, 2011 |Pas de commentaires »

Karma

 Karma  dans KARMA Reincarnation-past-life-evidenceLe karma est une médecine qu’on nous applique pour notre propre bien ; malheureusement, les gens, au lieu de s’incliner devant l’éternel Dieu vivant, protestent, blasphèment, se justifient eux-mêmes, se disculpent sottement et se lavent les mains, comme Pilate. On ne modifie pas le karma avec de telles protestations, on le rend au contraire plus dur et plus sévère. 

Nous réclamons la fidélité du conjoint quand nous avons nous-mêmes été adultères dans cette vie ou dans les vies précédentes. Nous demandons de l’amour, quand nous avons été impitoyables et cruels. 

Nous sollicitons de la compréhension, quand jamais nous n’avons su comprendre personne, quand jamais nous n’avons appris à voir selon le point de vue d’un autre. Nous aspirons à des joies immenses, quand nous avons toujours été à l’origine de tant d’infortunes. 

Nous aurions voulu naître dans un foyer très beau et avec beaucoup de confort, quand nous n’avons pas su offrir, dans des existences passées, ni foyer ni beauté à nos enfants. Nous protestons contre les insultes quand nous avons toujours insulté ceux qui nous entouraient. 

Nous voulons que nos enfants nous obéissent alors que nous ne savions pas obéir à nos parents. La calomnie nous gêne terriblement, alors que nous avons toujours été calomniateurs et que nous avons rempli le monde de douleur. 

Les bavardages nous fatiguent, nous ne voulons que personne ne murmure sur nous et pourtant, nous sommes toujours allés de bavardages en murmures, parlant mal du prochain, mortifiant la vie des autres. C’est dire que nous réclamons toujours ce que nous n’avons pas donné ; dans toutes nos vies antérieures, nous avons été mauvais et nous méritons le pire, mais nous supposons qu’on doit nous donner le meilleur. 

Les malades, au lieu de tant se préoccuper d’eux-mêmes, devraient travailler pour les autres, faire oeuvre de charité ; essayer de guérir les autres, consoler les affligés ; emmener chez le docteur ceux qui ne peuvent pas le payer ; offrir des médicaments, etc. ; ainsi, ils régleraient leur karma et se guériraient totalement. Ceux qui souffrent dans leur foyer devraient multiplier l’humilité, la patience, la sérénité. Ne pas répondre par de mauvaises paroles ; ne pas tyranniser le prochain, ne pas fatiguer l’entourage ; savoir compenser les défauts des autres, avec une patience multipliée à l’infini. Ainsi paieraient-ils leur karma, et deviendraient-ils meilleurs. 

Malheureusement, mes chers amis, cet Ego que chacun porte en lui fait exactement le contraire de ce que nous disons ici ; en vertu de cela, je considère urgent, très urgent, urgentissime, de réduire le Moi-Même en poussière cosmique. 

Vénérable Maître, en parvenant à ce que les humanoïdes intellectuels se convertissent en éléments innocents, considérez-vous avoir accompli votre mission ?. 

Je répondrais avec grand plaisir à cette question ; beaucoup de prophètes, de grands avatars et de Maîtres luttèrent, dans les temps antiques, contre les mauvaises conséquences de l’abominable organe Kundartiguateur. C’est une mission d’ordre populaire, dont le but est de faire revenir l’humanité à l’innocence totale. 

Ces saints, dans les temps antiques, ont également eu leur cercle ésotérique, ceux de la voie directe, ceux qui dans tous les âges, ont aspiré à la Maîtrise. Voyez donc, mes amis, les deux cercles, l’exotérique ou public et l’ésotérique ou secret. Il n’est pas superflu de vous rappeler que les grandes religions confessionnelles remplissent précisément ces deux obligations. Toute religion confessionnelle sert aux multitudes et aux initiés. Je crois que vous aurez compris complètement maintenant le sens de ma mission sur la face de ce monde affligé où nous vivons. 

Maître, toute souffrance que l’on a, quelle qu’elle soit, peut-elle être attribuée à l’absence du Père ?. 

Mes amis, il y a les souffrances volontaires et involontaires. Les premières ont lieu chez ceux qui suivent le chemin direct, le chemin solaire ; les deuxièmes sont le résultat de notre propre karma. Il est évident que quand le fils va mal, le Père est absent, et la conséquence en est la douleur. 

En parlant de la Némésis et du karma, est-il possible que n’importe quelle souffrance soit négociable devant les seigneurs du karma ?. 

Chers amis, je veux que vous compreniez que quand tel ou tel karma se trouve en plein développement, en train de se dérouler, il doit arriver inévitablement à son point final. Ceci signifie qu’il n’est possible de modifier radicalement le karma que quand toute possibilité de répéter l’erreur qui l’a produit a totalement disparu. 

Le karma dur arrivant à son point final est toujours catastrophique. Tout le karma n’est pas négociable. Il est également bon de savoir que, quand nous avons éliminé radicalement l’Ego, la possibilité de tomber dans la délinquance se trouve annihilée et, en conséquence, le karma peut être pardonné. 

Barre de Séparation

Extrait du livre : Oui il y a l’Enfer, Oui il y a le Diable, Oui il y a le Karma – page 215-216 – Par Samaël Aun Weor  http://nous-les-dieux.org/LIVRES_PDF  

Publié dans:KARMA |on 26 août, 2011 |Pas de commentaires »

Loi de Récurrence

Loi de Récurrence dans REINCARNATION reincarnation_logoToute l’histoire de la Terre et de ses Races, depuis l’aube de la vie, est une répétition de l’histoire des Sélénites qui autrefois habitèrent ce satellite, quand il était vivant et avait de la vie en abondance. Voyez donc, messieurs et mesdames, comment travaille la Loi de Récurrence dans tous les recoins de l’espace infini. 

Etudions maintenant le modus operandi de cette Grande Loi chez l’animal intellectuel improprement appelé homme. 

Nous répétons, en revenant, en retournant, tous les événements de notre existence ou de nos existences passées, en détail. Il y a des sujets aux répétitions rigoureuses, des cas concrets d’Ego qui, pendant de nombreux siècles, retournent au sein d’une même famille, d’une même ville et d’une même nation. 

Ce sont ceux-là mêmes qui, à force de répéter sans cesse la même chose, peuvent prédire avec une clarté absolue ce qui les attend dans le futur. Ce sont eux qui peuvent dire, par exemple : Je me marierai à 30 ans, j’aurai une femme de telle couleur, de telle stature, tant d’enfants ; mon père mourra à tel âge, ma mère à tel autre, mon affaire fructifiera ou échouera, etc., etc., et il est clair que tout ceci advient ensuite avec une étonnante exactitude. Ce sont ces personnes qui connaissent leur rôle, à force de tant le répéter, qui ne l’ignorent pas, c’est tout. 

Entrent également dans ce cadre des enfants prodiges qui étonnent tellement les gens de leur époque ; il s’agit en général d’Ego qui connaissent déjà leur office par coeur et qui, en revenant, le font à merveille, et ce dès les premières années de l’enfance. 

La Loi de Récurrence est étonnante. Les personnes normales, communes, répètent toujours leurs premiers drames ; les comiques, d’une vie à l’autre, répètent une fois ou l’autre, les mêmes clowneries Les pervers se réincorporent continuellement pour répéter sans cesse les mêmes tragédies. Tous ces événements propres à l’existence, répétés, sont toujours accompagnés des bonnes ou mauvaises conséquences, selon la Loi de Cause à Effet

L’assassin reviendra se retrouver dans la même horripilante occasion d’assassiner, mais c’est lui qui sera assassiné ; le voleur se retrouvera dans la même situation de voler, mais il sera mis en prison ; le bandit sentira le même désir de courir, d’utiliser ses jambes pour le délit, mais il n’aura pas de jambes, il naîtra invalide où les perdra lors d’une quelconque tragédie. 

L’aveugle de naissance voudra voir les choses de la vie, celles-là mêmes qui le conduisirent probablement à la cruauté, etc., mais il ne pourra pas voir ; la femme aimera le même mari que dans sa vie antérieure, elle qui sans doute l’abandonna sur son lit de malade, pour s’en aller avec un quelconque sujet ; mais cette fois, le drame se répétera en sens inverse et le sujet de ses amours partira avec une autre femme, la laissant abandonnée. Le brigand de grand chemin sentira à nouveau le désir de courir, de fuir, criera certainement en état de délire mental, revêtu d’un nouveau corps de nature probablement féminine, il aura d’étranges délires, ne pourra se fuir lui-même, deviendra fou, sera malade mental, etc. Ainsi, mes amis, la Loi de Récurrence travaille incessamment. 

Barre de séparation

Extrait du livre : Oui il y a l’Enfer, Oui il y a le Diable, Oui il y a le Karma – page 98 – Par Samaël Aun Weor  http://nous-les-dieux.org/LIVRES_PDF  

Publié dans:REINCARNATION |on 26 août, 2011 |Pas de commentaires »

Amplifier son champ magnétique

   Amplifier son champ magnétique dans ENERGIES magnetismeEn général, l’amplification du champ magnétique se produit en intensifiant la lumière en soi par: 

  • l’identification à cette lumière, la reconnaissance du Maître de lumière en soi, et par le choix de s’unifier à toutes les sources lumineuses; 
  • la fusion des trois corps qui constitue le renouvellement de l’expérience intense de la fusion de la lumière à la chair vécue au moment de la conscientisation ; 
  • la projection de faisceaux d’énergie du cœur et du troisième œil créant un triangle de force en mouvement ; 
  • une méditation et une contemplation qui permettent l’unification avec sa propre lumière et la lumière d’autres formes de vie terrestres et universelles. 

Par cette pratique énergétique et spirituelle, la fréquence de l’être sera de plus en plus en phase avec sa fréquence fondamentale et le champ magnétique sera alors libre d’agir selon l’usage désiré. L’intensité et l’ampleur du champ magnétique définissent les réels pouvoirs de transmutation de l’être. 

barre train

Source : Extrait du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 31 à 43 Ariane Éditions, 2009 – par Pierre Lessard et Maître Saint-Germain –  

Publié dans:ENERGIES |on 24 août, 2011 |Pas de commentaires »

Le développement de la vie et de la conscience sur la terre

Le développement de la vie et de la conscience sur la terre dans AME stromatolite_moderneSur la terre, l’évolution des formes de vie était intimement mêlée au développement intérieur des âmes de la terre. Bien qu’aucune âme ne soit limitée à une planète particulière, on pourrait qualifier les âmes de la terre d’autochtones de votre planète. Cela parce que leur croissance et leur expansion coïncident grosso-modo avec la prolifération de la vie sur la terre. 

Lorsque des unités individuelles de conscience naissent, elles sont assez semblables à des monocellules physiques, en ce qui concerne leur structure et leur potentialité. Tout comme des cellules individuelles ont une structure relativement simple, les mouvements intérieurs d’une conscience nouveau-née sont transparents. Il y existe encore peu de différenciation. Elles ont un monde de possibilités à la fois physiques et spirituelles à leurs pieds. Le développement qui s’étend d’une unité de conscience nouveau-née à un type de conscience capable de réfléchir, d’observer et de réagir à son environnement peut se comparer grosso-modo au développement qui s’étend d’un organisme monocellulaire à un organisme vivant complexe  capable d’être en interaction avec son environnement de multiples manières. 

Nous comparons ici le développement de la conscience de l’âme avec le développement biologique de la vie et ce n’est pas qu’une métaphore. En fait, le développement biologique de la vie tel qu’il a pris place sur la terre doit être vu sur l’arrière-plan d’un besoin spirituel d’exploration et d’expérience de la part des âmes de la terre. Ce besoin ou ce désir d’exploration a fait naître la richesse de variétés des formes de vie sur la terre. Comme nous l’avons vu, la création est toujours le résultat d’un mouvement intérieur de conscience. Bien que la théorie de l’évolution, telle que reconnue par votre science actuellement, décrive de façon correcte le développement des formes de vie sur votre planète jusqu’à un certain point, elle omet complètement la commande intérieure, le motif caché derrière ce processus profondément créatif. La prolifération des formes de vie sur la terre était due aux mouvements intérieurs au niveau de l’âme. Comme toujours, c’est l’esprit qui précède et crée la matière. 

D’abord, les âmes de la terre se sont incarnées dans des formes physiques qui convenaient au mieux à leur sentiment de soi rudimentaire : des organismes monocellulaires. Après une période d’acquisition  d’expérience et d’intégration de celle-ci dans leur conscience, s’est éveillé le besoin de moyens d’expression physique plus complexes. C’est ainsi que des formes de vie plus complexes ont vu le jour. La conscience créait ces formes physiques pour répondre aux besoins et aux désirs des âmes de la terre dont la conscience collective habitait la terre à l’origine. 

La formation de nouvelles espèces et l’incarnation d’âmes de la terre en membres individuels de ces espèces représentent une belle expérience de la vie et de la conscience. Bien que l’évolution soit dirigée par la conscience, et non par l’accident ou l’incident, elle ne suit pas une ligne de développement prédéterminée. Cela parce que la conscience est libre et imprévisible 

Les âmes de la terre ont expérimenté toutes sortes de formes de vie animale. Elles ont habité plusieurs corps physiques du règne animal mais toutes n’ont pas suivi la même ligne de développement. Le chemin de l’âme est beaucoup plus fantaisiste et aventureux que vous ne le supposez. Il n’existe aucune loi au-dessus ou hors de vous. Vous êtes votre propre loi. Si par exemple vous désirez faire l’expérience de la vie du point de vue d’un singe, vous pouvez vous retrouver à un moment donné dans le corps d’un singe, dès la naissance ou en visiteur temporaire. L’âme, et spécialement l’âme jeune, a un ardent désir d’expérience et d’expression. Cette soif d’exploration explique la diversité des formes de vie qui abonde sur la terre. 

Dans cette grande expérience de vie, l’éveil de la forme de vie humaine a marqué le début d’un stade important du développement de la conscience de l’âme sur la terre. Avant d’entrer dans une explication plus détaillée, nous parlerons d’abord des stades du développement intérieur de l’âme en général. 

Barre poissons

N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider. Source : © Pamela Kribbe : www.jeshua.net/frL’histoire galactique des artisans de Lumière – pour la traduction : http://terrenouvelle.ca/ Les « MESSAGES DE JESHUA » sont à présent disponibles en librairie ou sur le site de l’éditeur français : www.editionhelios.com 

Publié dans:AME, TERRE |on 24 août, 2011 |Pas de commentaires »

LES PROPHETIES DES MAYAS

 LES PROPHETIES DES MAYAS dans 2012 - PREDICTIONS M72Pour les Mayas, les plus importants cycles étaient inscrits dans les séries initiales (dates détaillées en tête de nombreuses inscriptions

  • le tzolk’in, « année » non numérotée de 260 jours, à caractère divinatoire et religieux ; 
  • le haab, « année vague » non numérotée de 365 jours, à caractère civil ; 
  • le compte long, ou décompte des jours sur une période d’environ 5125 ans (soit 13 baktunob (1 845 000 jours) (le cycle actuel dure 5127 ans), destiné à la datation des événements historiques (successions, batailles), qui se subdivisait ainsi : 
    • le kin, jour 
    • le uinal, période de 20 kinob (20 jours
    • le tun, période de 18 uinalob, soit environ un an (360 jours
    • le katun, période de 20 tunob, soit environ 20 ans (7 200 jours
    • le baktun, période de 20 katunob, soit environ 394 ans (144 000 jours
    • le pictun, période de 20 baktunob, soit environ 7885 ans (2 880 000 jours
    • le calabtun, période de 20 pictunob, soit environ 157 700 ans (57 600 000 jours
    • le kinchiltun période de 20 calabtunob, soit environ 3 millions d’années (1 152 000 000 jours
    • le alautun, période de 20 kinchiltunob soit environ 63 millions d’années (23 040 000 000 jours

  • le cycle novénal ou cycle des « seigneurs de la nuit », d’une période de 9 jours ; 
  • le cycle des phases de la Lune (« âge de la lune » et numéro de la lunaison). 

Autres cycles de nature calendaire : 

Le nombre 20 apparaît fréquemment dans le calendrier, car les Mayas utilisaient un système de numération positionnelle en base 20

Le tzolk’in et le haab continuent à être employés par les Mayas quichés

Les corrélations entre ces calendriers sont parfaites et attestées par toutes les inscriptions mayas retrouvées. Par exemple, on sait avec certitude que le jour appelé 9.12.11.5.18 au Compte long (soit « 9 baktun », « 12 katun », « 11 tun », « 5 uinal » et « 18 kin » depuis l’Époque du Compte long) correspond à 11 Yax au Haab et 6 Etznab au Tzolkin, jour de la mort de Pacal Ier, seigneur de Palenque, premier Seigneur de la Nuit. 

 2012 : Une interprétation du New age 

Article détaillé : Prédictions pour décembre 2012

Le mayanisme et d’autres courants du New Age, parmi lesquelles les mouvances millénaristes, prédisent des changements radicaux voire la fin du monde pour 2012 en se basant sur le Tzolk’in, la situant généralement plus précisément le 21 décembre (D’autres annoncent la date du 12 décembre 2012 (12/12/12) – (et d’autres auteurs, encore, évoquent une erreur de calcul qui déplacerait la date au 28 octobre 2011). Ces dates correspondraient à la fin d’un cycle du calendrier maya et marqueraient, selon les partisans de la théorie, un changement dans la conscience mondiale et le début d’un nouvel âge. 

Cette prophétie est rejetée par la plupart des scientifiques pour son caractère pseudo-scientifique

« La prophétie annonçant la fin du monde en 2012 est basée sur une faute de calcul. En réalité, la date annoncée est 2220 (208 ans après), ont déclaré des scientifiques dans le numéro de novembre de la revue NWT (Natuurwetenschap & Techniek). En tapant la date 2012 sur Google, on obtient des millions de résultats dont la plupart traitent de la fin du monde ou de l’aube d’une nouvelle période spirituelle. Les alarmistes se sont basés sur le calendrier Maya qui s’arrêterait le 21 décembre 2012, et en ont déduit qu’à cette date ce serait la fin du monde. Toujours selon NWT, une recherche récente d’archéologues, d’astronomes et de scientifiques a démontré que cette date est fantaisiste car le calendrier des Mayas se termine deux siècles plus tard. » — Natuurwetenschap & Techniek , 2012-eindtijd is pas in 2220 

Gif barre fleurs

En savoir plus sur Wikipedia…. http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_maya 

Publié dans:2012 - PREDICTIONS, MAYAS |on 24 août, 2011 |Pas de commentaires »

Chan Kin-Chung

 

Chan Kin-Chung dans ARTISTES PEINTRES 2-906658-54-5Comment parler d’un peintre chinois quand tous les mots de notre critique d’art occidentale appartiennent à une tradition qui accorde à l’art une fonction où domine l’idée que la représentation des objets du monde, ce que l’on nomme la peinture figurative, renvoie à la matérialité de cette chose plutôt qu’à son sens spirituelle, au temps où dominait la religion, puis une peinture spiritualiste lorsque, abandonnant la figuration, Mondrian chercha dans la géométrie un langage universaliste. Mais il faut bien avouer que notre peinture figurative est restée pour l’essentiel attachée aux choses de ce monde sans le plus souvent chercher au-delà. 


Depuis plusieurs siècles, la peinture occidentale cherche donc, derrière l’image, la chose qu’elle rend présente, la chose qu’elle représente, plutôt qu’elle ne cherche le sens que cette chose peut avoir pour nous. Avant donc de commencer à écrire sur le peintre chinois Chan Kin-Chung, cette question m’assaille : les mots dont je dispose, et les idées qu’ils portent dans ma tradition picturale seront-ils capables de rencontrer quelque chose de ses intentions et de ses préoccupations? 


Il ne faut pas minimiser ce danger, mais puisque l’artiste lui-même a voulu cette confrontation, puisqu’il l’a voulue deux fois, en venant s’installer en France et en demandant à un critique français d’écrire sur son travail, il faut bien s’engager et assumer le risque.

Avec 138 illustrations en couleurs, cet ouvrage est en trilingue, français-anglais-chinois. 

 

Où le trouver, ici…. http://you-feng.com/jacques_leenhardt_Chan_kin-chung_peintures.php 

Publié dans:ARTISTES PEINTRES |on 23 août, 2011 |Pas de commentaires »

vidéos d’ovnis

UFO Italy 

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 Image de prévisualisation YouTube

 

 

UFO Sighting in Texas 

Image de prévisualisation YouTube 

 

UFO Apparition in the forest 

 

Image de prévisualisation YouTube

UFO FILM BILLY MEIER II 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

issus du Site de Patricia Cori http://sites.google.com/site/lespleiadiens/pv-p-2 

 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 23 août, 2011 |2 Commentaires »

Crâne de cristal

Expérience vécue en Atlantide par Patricia Cori, scribe des porte-paroles  du Haut Conseil de Sirius. http://www.patriciacori.com/   

-       Patricia, pourriez-vous nous raconter comment vous avez récupéré votre existence de gardienne du crâne de cristal en Atlantide . J’imagine que le Conseil vous y a aidée. 

Crâne de cristal dans ATLANTES legende_des_cranes_de_cristal_3Comme nous l’apprennent les véritables maîtres spirituels de toutes les traditions, nous devons trouver nos propres réponses à la question de notre immortalité, tout comme nous devons trouver nous-mêmes, notre chemin autour du pendule oscillant entre l’obscurité et la lumière afin de gravir la spirale du retour. Sinon, nous obtenons des autres de l’information subjective à partir de laquelle nous créons souvent de notre propre expérience un mythe que nous transformons facilement en souvenir. Parfois, ces impressions sont exactes, mais elles sont parfois aussi de simples conjectures, même si elles nous ont été données avec une bonne intention, et elles ne sont donc pas nécessairement représentatives de notre véritable voyage. 

Dès le début de mon travail avec les porte-paroles de Sirius, je savais que les questions au sujet de ma propre réalité ne seraient pas abordées, hormis celles qui étaient liées à mon service. Ils m’ont toujours encouragée à trouver « ma propre vérité », comme tous ceux qui se connectent à eux par l’intermédiaire des livres. Ce message valorisant, mais parfois frustrant, a eu un impact incroyable sur ma croissance comme être humain et comme enseignante spirituelle. S’ils m’avaient fourni cette vérité, je ne l’aurais sans doute jamais trouvée toute seule et j’aurais ainsi raté l’une des plus importantes découvertes de ma vie. 

Les souvenirs appartenant à des vies antérieures refont souvent surface dans les rêves récurrents et les cauchemars, par lesquels une expérience habituellement traumatique continue à se présenter dans cet état altéré de conscience ; parfois, une idée soudaine, un événement spécifique semble donc nous hanter et solliciter notre attention. D’autres fois, des histoires complètes émergent, avec des personnages formulant des répliques précises et semblant vouloir être reconnus. Très jeune, je disais déjà  à ma mère que je venais de l’Atlantide. A l’époque, dans les années cinquante, il n’y avait presque pas d’informations sur cette île mythique, et ma mère était un peu troublée chaque fois que j’insistais pour lui raconter mon histoire, toujours la même, celle d’une mort traumatique. 

Je me souvenais parfaitement de m’être noyée au cours d’une énorme inondation, comme je l’ai raconté dans mon livre Atlantis Rising, et c’est pourquoi, quand j’étais adolescente, j’avais tellement peur des ponts et de la mer. En vieillissant, j’ai récupéré un autre souvenir de l’Atlantide, celui d’une existence glorieuse où j’étais prêtresse et je pratiquais la guérison dans les cavernes et des grottes. Mais aussi, au cours de ces premières années de ma jeunesse (et même plus tard), je faisais ce rêe récurrent et troublant qui refusait tout simplement de disparaître. C’était toujours la même histoire, avec les mêmes détails, se terminant toujours par ma noyade au cours d’une grande inondation. 

C’est après avoir vécu plusieurs années avec ces images obsédantes d’un enfant perdu sous les débris que je me suis rendu compte que j’avais très bien pu être cette prêtresse dans une lointaine vie antérieure, tout comme j’avais très bien pu être ce jeune garçon, dans une autre réalité à laquelle j’étais toujours liée. Ce scénario comporte peut-être plusieurs niveaux, mais il est en fait un composé de plusieurs événements et de plusieurs plans de conscience. 

Le Conseil nous amène à comprendre que nous existons simultanément dans toutes ces réalités et que, bien que nous tentions de les classer temporellement en référence à des vies antérieures, nous les vivons toujours depuis notre situation contemporaine, tout autant que nous faisons l’expérience de cette vie-ci dans ces autres contextes, en une conceptualisation futuriste. 

« Je suis une prêtresse dans les derniers jours de l’Atlantide. Je semble faire partie d’un groupe qui a travaillé avec les crânes de cristal. Je suis à regarder au loin et je sais que la fin approche ; puis, je vois une immense vague arriver. Je sais que je dois sauver au moins un crâne de cristal. Toute cette connaissance qui risque d’être perdue à jamais ! Je vois du chaos partout. Les gens crient et meurent autour de moi… ma famille, mes amis. Ensuite, je me vois nageant dans l’océan en tenant d’une main un crâne de cristal hors de l’eau. Je suis très fatiguée et je ressens du désespoir. Je me demande si je vais y arriver ou mourir noyée comme tous les autres ; puis j’aperçois une île un peu plus loin… je sais que je vais  y arriver. C’est l’île de Poséidon. Je veux regarder derrière moi, mais je n’ose pas… 

barre trèfles

Haut Conseil de Sirius – série Kreyon, Transition 2010 – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll – Page 115. 

Publié dans:ATLANTES |on 21 août, 2011 |Pas de commentaires »

Qu’est-ce que les crânes de cristal

Patricia Cori, scribe des porte-paroles  du Haut Conseil de Sirius raconte. http://www.patriciacori.com/   

Qu’est-ce que les crânes de cristal dans ATLANTES crane3Nos visons révèlent que les crânes sirio-atlantes donnés à l’humanité pendant le deuxième cycle de l’Atlantide représentaient la conscience collective de l’humanité, qui se trouvait alors dans un état d’exaltation de son pouvoir de maintenir la lumière dans la structure de la troisième dimension. A un moment précis de ce grand cycle, douze prêtresses furent choisies comme gardiennes individuelles de ces crânes, tandis qu’elles devaient également se consacrer au maintien de la fréquence vibratoire qui permettait au Maître Crâne, le treizième, de se matérialiser à un taux vibratoire dépassant de loin ce qu’aurait pu produire tout autre mécanisme – ou tout autre technologie – connu de cette civilisation. 

A la fin du troisième cycle de l’Atlantide, des dizaines de milliers d’années plus tard, le souvenir de ceux de l’époque précédente qui s’étaient réincarnés était toujours gravé dans le subconscient de ces individus comme dans celui des prêtresses de la sororité investies de cette énorme responsabilité pour la race humaine entière ; 

Nos visions révèlent aussi que les prêtresses visionnaires à qui l’on avait confié dès le début la tâche d’assurer la sécurité des douze crânes de cristal savaient quand viendrait le temps de quitter l’Atlantide et qu’elles se réfugièrent donc sur de plus hautes terres avant que le déluge n’engloutisse leur pays. 

Par conséquent, je dirais que mon expérience et celle d’autres sont peut-être les empreintes d’anciennes âmes qui avaient l’heureuse tâche de garder les crânes et que plus tard, dans une autre existence vécu à l’époque du cataclysme, nous portions toujours en nous le souvenir de cette responsabilité, que nous ayons été ou non en contact physique avec les crânes pendant cette vie-là. 

Qu’elle tâche immense que d’imaginer une existence passée où nous nous rappelions une autre existence encore plus ancienne, remontant peut-être à cinquante mille ans selon nos calendriers terrestres ! Tout s’embrouille alors, tout s’emmêle, et nous nous retrouvons, comme je l’ai laissé entendre, avec d’innombrables expériences se chevauchant sur un canevas, tel un montage de scènes parfois sans aucun lien entre elles. 

Néanmoins, j’ai vraiment ces souvenirs depuis mon enfance. Il me fallait absolument un crâne de cristal quand j’avais dix ans, à une époque où il était presque miraculeux d’en dénicher un. Je vois des cristaux en rêve et en voyage, et je me souviens de villes éclairées par de grands générateurs de cristal utilisant la pensée humaine pour produire de l’énergie comme nous le faisons avec le soleil. Tout cela constitue pour moi la preuve que j’au vécu en Atlantide et il ne fait aucun doute que d’autres ont aussi vécu cette expérience étant donné les souvenirs semblables aux miens. 

Je crois que ces souvenirs ont refait surface en nous au cours de cette vie-ci parce que le temps de réunir ces anciens crânes est venu. Selon la légende atlante, perpétuée par tradition orale chez les peuples indigènes dont les ancêtres étaient en contact avec les Atlantes, le prochain âge de l’homme, l’âge d e l’Eveil, verra le retour du Conseil des crânes, un élément du processus de notre ascension. 

Le fait que moi-même et d’autres ayons des souvenirs remarquablement similaires émergeant dans des rêves récurrents porte à croire que nous avons partagé en Atlantide une expérience semblable, liée à l’énorme responsabilité de la sécurité des crânes…  ou du savoir qu’ils engendraient pour l’humanité entière. C’est donc une joie de revenir ici ensemble comme le font tellement d’anciens Atlantes en cette époque d’émergence de la lumière. 

Barre de Séparation

Haut Conseil de Sirius – série Kreyon, extrait de la Transition 2010 – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll – Page 119. 

Publié dans:ATLANTES |on 21 août, 2011 |Pas de commentaires »

Comprendre l’existence

FRANK HATEM, Dr en Ontologie (Montréal), diplômé de l’IEP Paris, auteur de ce site sur l’HYPERSCIENCE et ses conséquences dans tous les domaines de l’existence (société, santé, psychologie, technologies etc.), est l’auteur d’une « épistémologie » (principes de la Science) originale s’appliquant au fondamental, contrairement à l’épistémologie physicienne. En effet, l’univers globalement ne peut être traité comme un objet physique. L’HYPERSCIENCE est fondée sur les travaux de LEON-RAOUL HATEM, père de Frank, qui a déposé à l’Académie des Sciences de Paris en 1955 une théorie de l’atome magnétique dont Frank a entrepris en 1973 d’expliquer l’origine causale (origine de l’énergie universelle). 

Site : http://www.hatem.com/ 

 

 

  

Image de prévisualisation YouTube


  

Image de prévisualisation YouTube


  

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube 

 

 


Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans:VIDEOS à voir |on 20 août, 2011 |Pas de commentaires »

Le champ magnétique

GIFS ÉTOILESLorsque les vibrations de l’âme-esprit conscientisent le fœtus, un éclat de lumière d’une intensité associée à l’extase crée autour de l’être un champ magnétique. Celui-ci consiste donc en un champ énergétique issu de la lumière émanant de l’être. 

Le champ magnétique pourrait être compris comme la somme de toutes les vibrations exprimant la puissance de l’être. C’est un halo d’énergie qui diffère des corps subtils. Les couleurs de l’aura caractérisent le champ magnétique. 

Vous avez sans doute déjà constaté, lorsque vous étiez fort présent à vous-même, donc disponible à votre environnement, que toute la vie s’exprime par des vibrations, par des ondes. L’énergie en mouvement crée ces vibrations. Ainsi, toute vie émet un champ magnétique pouvant être ressenti, qu’il s’agisse de l’humain à vos côtés ou de l’animal qui approche. Vous êtes en mesure de ressentir la vie, pas simplement de la voir ou de l’entendre, mais de capter ses vibrations. Il en va de même pour les végétaux et les minéraux, quoique la conscience et les rythmes diffèrent dans ce cas. Les pierres, par exemple, émettent des ondes différentes selon leur provenance et leur parcours, même si elles sont de composition semblable. 

Ainsi, les sensations éprouvées pour une personne sont dues aux ondes émises par son champ magnétique, lequel permet de capter les vibrations de l’environnement. 

Imaginez-vous en train d’entrer dans une salle dépourvue d’éclairage où il n’y a aucun mouvement, aucune sonorité ni aucun parfum. Un humain y est présent, mais immobile. Si vous n’êtes pas distrait ni préoccupé, mais bien présent à vous-même, vous serez en mesure de ressentir la présence de vie dans cette salle. En vous approchant, vous sentirez même les vibrations circulant dans les corps subtils de cet humain, en lien avec son champ magnétique. 

Le champ magnétique varie en intensité selon l’état, le rythme vibratoire et la fréquence fondamentale de l’être. Il explique l’attraction, vers lui, d’ondes, de personnes, de formes de vie et de situations, mais aussi de son attirance vers elles. Non seulement ce champ attirera des connaissances subtiles, mais il permettra aussi de les emmagasiner. L’être pourra par la suite, selon son éveil de conscience et ses facultés, utiliser ces connaissances ou les projeter vers un autre espace. Le champ magnétique agit aussi comme un accélérateur de vibrations ou de particules lumineuses. Il en intensifie la projection. 

Ainsi, plus le champ magnétique est ample et intense, plus les intentions seront propulsées avec cohérence et puissance dans les matrices subtiles terrestres et multidimensionnelles. C’est aussi par l’intensité de son champ magnétique que l’être pourra attirer une réponse à ses intentions, à ses pensées, à ses demandes. La réponse à une intention se présente potentiellement sous de multiples formes, en fonction de la synchronicité avec d’autres émanations ou intentions émises par d’autres individus. De cette manière, pour maximiser le potentiel d’une intention, l’être, en amplifiant son champ magnétique, assure une projection adéquate.

  

barre de séparation

Source : Extrait du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 31 à 43 Ariane Éditions, 2009 – par Pierre Lessard et Maître Saint-Germain –  

Publié dans:AME, ENFANTS, ESPRITS, POUVOIR |on 19 août, 2011 |Pas de commentaires »

À l’origine, vous êtes des anges

 

par Pamela Kribbe Les « MESSAGES DE JESHUA » sont à présent disponibles en librairie ou sur le site de l’éditeur français : www.editionhelios.com

GIFS ( ANGE )Un Message de la Terre transmis par Pamela Kribbe – Enfants humains chéris, Je suis la voix de la Terre. Je vous connais depuis toujours. Je ressens et reconnais chacun de vos pas. Au plus intime, nous sommes un. Il y a une seule conscience qui nous enveloppe. Cette conscience est majestueuse et indicible. C’est l’esprit de Dieu. Elle est à la fois mystérieuse et très familière. Dans la main de cette Conscience créatrice, se déploie le jeu de notre relation. Ensemble, nous jouons un jeu, nous sommes partenaires d’une relation qui a évolué avec le temps. Cette relation est désormais prête pour la transformation. Nous entrons dans une ère nouvelle. Mais je vais d’abord vous en dire plus sur les débuts de notre coopération. Ils sont peut-être différents de ce à quoi vous vous attendiez.

Lors de notre première rencontre, vous n’étiez pas encore humains. Vous ne possédiez pas de corps physique. Vous n’étiez pas incarnés sur Terre. Vous étiez des anges. Et pas n’importe quels anges ! Vous apparteniez à une famille d’anges qui avait l’intention d’initier une nouvelle aventure dans le cosmos. En quoi consistait cette aventure ? En termes très simples, je dirais que dans le cosmos, il existe une loi d’attraction des semblables. Par exemple, après la mort sur Terre, l’on est automatiquement attiré dans une zone du monde spirituel qui reflète son état de conscience.

L’entourage est un reflet direct de ce que l’on ressent à l’intérieur de soi. Il y a une unité entre l’intérieur et l’extérieur. Dans le monde spirituel, il existe des sphères de lumière et des sphères de relative obscurité. Ces sphères sont séparées. Ce n’est pas le cas sur Terre, du moins en apparence. Sur Terre, de nombreux types de conscience différents sont présents ensemble et interagissent. Il y a une grande diversité et la Terre est comme un immense creuset de sphères de conscience différentes.

Même ici, chacun crée sa réalité par son état de conscience intérieur. Cependant, c’est là quelque chose que l’on comprend peu à peu, au cours d’une quête spirituelle profonde. Au début, l’on est très distrait sur Terre par un monde extérieur qui ne semble pas du tout être créé par son propre esprit. Au contraire, l’on semble être le produit de cette réalité plutôt que son créateur. Dans le monde spirituel, l’unité entre intérieur et extérieur est simplement acquise, concrète et palpable. Sur Terre, cela nécessite une conscience très évoluée pour réaliser cette unité et en prendre responsabilité en tant que créateur.

Sur Terre, une expérimentation spéciale a lieu. Lorsque que l’on est ici sous une forme physique, chacun est revêtu d’un voile pour oublier sa propre puissance créatrice divine. Il y demeure jusqu’à ce qu’il s’éveille et voit qu’il est Dieu au cœur de son être. Alors le voile tombe et il reconnaît aussi la profonde unité sous-jacente qui imprègne toutes les créatures vivant sur Terre. Le processus d’éveil y est intense et l’existence même de la Terre donne une puissante impulsion évolutive au monde spirituel tout entier. Spécialement dans le monde spirituel, il peut y avoir un manque de dynamisme et de changement, et en fait,  une stagnation dans la croissance s’est produite parce que les sphères sont séparées de façon très nette. Le changement, l’évolution, la croissance, prennent place lorsque l’on rencontre et se confronte avec l’altérité. Par « rencontrer l’altérité », je ne veux pas dire avoir une conversation polie avec elle, mais plonger en elle, réellement. L’on apprend et grandit de diverses formes de conscience non en les étudiant « d’en-haut », mais en les « devenant ». C’est exactement ce qui arrive lorsque l’on plonge dans l’incarnation sur Terre. L’on fait un plongeon en profondeur et en l’incarnant ici, l’on se connecte à diverses sphères de conscience. C’est ainsi que l’on forge un pont entre des sphères d’existence qui autrement ne  seraient pas entrées en contact.

Être humain signifie être un pont entre des sphères de conscience très variées. En forgeant  ce pont réside l’espoir d’une expansion de conscience dans toutes les sphères du monde spirituel. Même la sphère la plus évoluée du monde spirituel gagne une impulsion de croissance et de renouveau à partir de l’expérimentation sur Terre. Les humains sont capables d’explorer les extrêmes de la lumière et de l’obscurité et finalement de reconnaître l’unité derrière toutes formes et apparences.

Lorsque les humains atteignent cette conscience de l’unité en eux, ils deviennent des créateurs conscients sur Terre et leur présence a un effet de transformation et de guérison sur toutes les créatures vivantes qu’ils rencontrent.

Créer la conscience de l’unité est le but de votre aventure sur Terre. J’ai commencé ce récit en mentionnant qu’au début de notre coopération, vous n’étiez pas des humains mais des anges. Votre conscience ne s’était pas encore attachée à une forme matérielle et vous vous sentiez fortement connectés aux anges autour de vous, vos frères et sœurs. Le lien entre vous était si fort que vous viviez l’expérience d’être comme les cellules d’un seul organisme. Vous pouviez œuvrer pour le bien commun, de façon non-égoïste, évidente, étant d’un même esprit et d’un même cœur. À un certain moment, vous avez entendu un appel en provenance de la Terre. Vous étiez invités à embarquer pour un voyage avec cette planète. Et pourquoi vous ?  Pour faire court : vous étiez les audacieux parmi les anges. Vous étiez sans peurs, passionnés et, oui, quelque peu frondeurs et obstinés. Il a été dit que vous avez été bannis du paradis à cause de votre désir de connaissance et de votre obstination. et, oui, vous étiez bien curieux et aussi un peu indisciplinés. Mais c’était précisément ce que c’était supposé être !

Pensiez-vous que Dieu faisait une erreur en vous créant ? Non bien sûr, Dieu savait exactement ce qu’Il/Elle faisait, et soit dit en passant, Dieu ne juge pas facilement quelque chose comme « mauvais » ou « coupable ». Dieu est parfaitement capable de vivre avec vos « péchés ». C’est vous qui en souffrez le plus.

Bien qu’il soit compréhensible que vous puissiez regretter vos actes en tant qu’humains, il n’est pas sage d’en subir le fardeau indéfiniment. À cet égard, vous avez beaucoup souffert de vos religions qui ont fortement mis l’accent sur la culpabilité et la punition. Dieu est bien plus tendre et miséricordieux que vous ne pourriez jamais le croire. Vous êtes pardonnés avant même d’avoir enfreint la loi. Dieu de tout son cœur vous accorde l’espace de faire des erreurs. Elle/Il préfère vous voir regarder vos erreurs avec équanimité plutôt que vous fustiger. Toutes ces « erreurs » sont des étapes dans le voyage intérieur, ce voyage au cours duquel vous parvenez à vous connaître pleinement. Ce voyage n’a nul besoin d’être rectiligne, il est fait pour être en ligne courbe. Sans cette ligne courbe, pas d’expérience et sans expérience, pas d’éveil. Il vous faut d’abord vous perdre afin d’être capable de revenir à la maison consciemment. Vous avez assumé pleinement cette expérience d’ « être perdus », par une passion et une obstination que Dieu Lui/Elle-même a plantées dans votre cœur. Mais je m’écarte un peu de mon sujet…en parlant de la ligne courbe !

En réponse à l’appel de la Terre, vous êtes venus. Vous êtes entrés dans ma dimension et avez trouvé une planète riche en végétation, avec de vertes forêts, des océans infinis et un embryon de royaume animal. Vous avez été émus par la beauté et la richesse de la vie à ma surface. Vous vous êtes sentis invités à participer à cette vie, à l’inspirer et à la nourrir de l’énergie angélique dont vous disposiez. J’ai été heureuse de votre arrivée. Vous étiez mes bergers, vous m’avez aidée à prendre soin de la vie et même à implanter des graines de changement et d’innovation dans les formes de vie existantes. Comment avez-vous fait cela ? Vous étiez si proches de la Source de puissance créatrice que vous aviez des facultés magiques, comme nous dirions aujourd’hui. Vous vous êtes permis d’imaginer de nouvelles formes passionnantes, et ces fictions se sont développées en graines spirituelles qui se sont attachées à des formes de vie déjà existantes. Vous avez imprégné la vie d’idées neuves. C’est ainsi que l’évolution biologique s’est faite. Toutes les formes de vie sont nées de l’Esprit. Les formes physiques, matérielles, sont la manifestation de forces spirituelles. L’esprit est beaucoup plus fort que vous ne le supposez. Vous avez été éduqués dans un cadre mental matérialiste, qui vous dit que le physique – tel que le décrit la science physique – est le fondement de la réalité. En fait, c’est le contraire qui est vrai. L’esprit n’est pas le produit de la matière dénuée d’âme. Toute matière est imprégnée d’une conscience créatrice qui la soutient.

Accompagnez votre imagination un instant. Souvenez-vous de qui vous étiez en ces temps anciens. C’est possible ! Votre âme est ouverte, illimitée et ne connaît ni l’espace, ni le temps. Imaginez que vous flottez au-dessus des océans et des forêts dans un corps éthérique très raffiné. Vous êtes fascinés par la beauté que vous voyez, par l’aventure qui va avoir lieu ici. Voyez-vous comme des êtres angéliques guidés par la joie et la passion. Vous vous sentez aussi libre que peut l’être un enfant qui peut faire tout ce qu’il veut. Imaginez maintenant que vous rassemblez vos énergies pour exprimer ce sentiment de joie et de respect pour la vie en une fleur merveilleuse. Permettez à une image de fleur que vous aimez particulièrement de se former. Voyez ses couleurs, et ressentez-les de l’intérieur. Écoutez le rire de la fleur s’élever de son cœur, tinter comme de petites clochettes – c’est comme une musique pour votre âme. À présent, transmettez-moi cette image, à moi, la Terre.
Read the rest of this entry »

Publié dans:ANGES, HUMANITE |on 19 août, 2011 |Pas de commentaires »
1234

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3