2010 vers 2011

2010, année du Projet !

par Carole Sédillot

Que nous proposent les énergies de l’année 2010 ? Pour le savoir, nous allons utiliser le langage du symbole. L’astrologie, les nombres et le Tarot sont des supports qui se complètent parfaitement, tout en étant reliés à la mythologie. Ces différents univers symboliques se rejoignent sans jamais s’exclure ; c’est ce qui fait la richesse de la tradition.

 

Préciser notre rôle 2010 vers 2011 dans 2010 - PREDICTIONS gif-2011Pour aborder les énergies d’une nouvelle année, il est essentiel de décrypter les « propositions célestes » et non de se demander ce qui va nous arriver. Chaque année est une proposition que nous pouvons décoder à travers l’énergie des planètes – les planètes ne sont que des énergies qui parlent de notre psyché – et la vibration du nombre. C’est une manière de mettre en évidence les éléments qu’il nous appartient de vivre concrètement car ce qui se joue cette année est différent de l’année dernière et le sera tout autant en 2011. Même si nous sommes tous conscients d’avoir un destin, notre libre-arbitre nous donne une marge de manœuvre. Dans ce qui est écrit, nous devons préciser notre rôle, ce que nous sommes venus incarner : quelle est ma mission ? Comment vais-je incarner la proposition et la réaliser ? Comment puis-je intégrer cette résonance ? 

Nous sommes tous les héros de notre propre histoire et c’est par le biais de l’incarnation que peut se déployer l’énergie spirituelle qui nous habite. Elle nous montre en permanence où nous en sommes de notre parcours pour mettre en visibilité ce qu’il faut incarner. Sinon il restera une belle théorie, une abstraction sans réalisations. 

Qu’avons-nous fait de 2009 ?  

2009_2010 dans 2011 - PREDICTIONSC’est avec cette question que nous comprendrons que 2010 ne sera pas un miracle mais une continuité et un palier qui nous aideront à franchir l’étape suivante. 2009 nous a amenés à évoluer dans une année vibratoire « 2 » venant d’un maître-nombre, le « 11 » (2 + 9 = 11), porteur d’un défi : quelle conscience supplémentaire, le collectif peut-il mettre dans son existence ? Ce « 2 » nous a interrogés aussi personnellement : comment suis-je partenaire avec moi-même ? Pour être partenaire, le héros (que nous sommes) doit s’unir à sa partie divine. 2009 nous a renvoyés aussi à toutes les années « 2 » précédentes : qu’est-ce qui a recommencé ? Les mêmes événements se sont-ils reproduits ? Probablement pas mais nous pouvons nous sentir piégés par le sentiment que, même si les formes changent, le fond est toujours identique. Nous devons poursuivre cette alliance avec nous-mêmes, de l’humain et du divin. Quand nous comprenons, nous utilisons davantage la fonction du mental et de la pensée. Quand nous ressentons, la relation au cœur est privilégiée. L’un ne va pas sans l’autre, nous devons donc les utiliser au bon moment pour éviter les courts-circuits émotionnels. Si je fais « ami-ami » avec moi-même, je serai plus enclin de le faire avec l’autre et, par conséquent, avec tous les autres, ce collectif sans lequel rien ne peut exister, même pas moi puisque je suis un individu dans le collectif. Le bilan de 2009 porte donc sur la manière dont je me suis relié à moi-même pour mieux me relier à l’autre. 

Cette année, compte tenu des énergies planétaires plus qu’exigeantes, une nouvelle question se pose : comment suis-je dans ma totalité ? Si je suis dans l’intégralité de mon être – part humaine et part divine – je me renforce et ce pourquoi j’existe rayonne à travers le sens que je donne à mon existence. Cette reliance est très subtile à gérer, surtout dans notre monde occidental où le pessimisme est de rigueur !… L’exigence de 2010 nous ramène à notre monde intérieur et fera de cette année une étape importante dans le grand processus de transformation du monde en nous, dans la perspective de 2023  !, 2012 n’étant qu’une étape dans ce processus que nous devons accompagner jour après jour, pas seulement à telle ou telle occasion. 

Une année de « projets »  

annee-20102010 est une année « 3 », une année de « projets » ; c’est le mot-clé de 2010. Le « 3 », c’est l’unité ajoutée au « 2 ». C’est un premier ternaire que l’on peut représenter par un triangle pointe en haut. Cette unité ajoutée – et qui se place au-dessus du binôme – est un nombre masculin donc un nombre dynamique qui va activer, qui va se projeter. Une année « 3 » est nécessairement une année de projets. Mais lequel ? Tout dépend de la conscience avec laquelle ce projet personnel est élaboré au sein d’un projet du collectif. Le projet que je suis à même de réaliser dépend de la compréhension de ce qui m’était demandé en 2009, année qui me conviait à porter une attention sur le collectif et sur moi-même. Qu’est-ce que j’ai gagné dans cette année « 2 », par rapport à d’autres années « 2 » ? 

Maintenant, comment mettre en relation cette dynamique du nombre avec ce qui peut se jouer dans les énergies du ciel. Là, nous pouvons identifier un événement majeur qui a commencé à se manifester dans les années précédentes et qui va s’incarner définitivement. C’est l’entrée de la planète Pluton dans le signe du Capricorne. Grâce à l’association des planètes aux personnages de la mythologie, nous pouvons mieux comprendre comment certains événements extérieurs vont nous amener à élaborer de nouveaux projets, des projets différents. Je vous parle ici d’une astrologie mondiale puisque les aspects qui vont sous-tendre ce que je dis sont planétaires. Avec Pluton, nous sommes amenés à réfléchir de manière plus intériorisée, plus profonde. En fonction de notre thème personnel, de notre ciel intérieur, la résonance se fera d’une manière différente. Plusieurs paramètres convergeants vont nous solliciter et mettre en évidence ce que nous aurons compris, assimilé et intégré au cours de ces dernières années. 

Pluton est une planète  qui a été découverte en 1930. Une découverte indique toujours que quelque chose est amené au niveau de la conscience. Nous vivons dans un monde d’énergies célestes, planétaires, que nous ne sommes pas encore prêts à percevoir, à recevoir et surtout à utiliser dans sa totalité. Et, comme vous le savez, ce qui n’est pas nommé n’existe pas ! Cette planète a une façon de faire le tour du zodiaque légèrement différente de toutes les autres. Elle met environ 248 ans pour faire le tour de notre thème astrologique. Dans notre vie d’homme, cette planète ne va donc pas explorer la totalité de notre ciel céleste. Mais la portion qu’elle traverse est très importante. Cette planète qui n’était pas rentrée dans le signe du Capricorne depuis à peu près 248 ans, y restera jusqu’en 2023. Dans la mythologie, Pluton représente le dieu des Enfers. Elle nous parle donc du monde souterrain, du monde inconscient, avec ces doutes, ces peurs et ses inévitables transformations. 

Renaître à …  

L’exigence de 2010 vient donc de cette planète, parce que sa fonction est de nous amener à faire des deuils, à mourir à nous-mêmes dans la perspective de « renaître à … ». Dans les images du Tarot, cette mort symbolique est représentée par l’Arcane XIII. Si ce grand archétype n’existait pas ou si cette image ne se formait pas en nous, notre vie n’aurait pas de sens. Cet Arcane est « sans nom », ce qui veut dire qu’en travaillant sur ces énergies-là, la mort n’existe pas. Dans notre thème personnel, Pluton va avoir un écho différent pour chacun d’entre nous. Mais en fonction des aspects, c’est-à-dire des reliances avec d’autres planètes dans le thème, certains impacts se produiront, des nécessités se feront jour, des besoins et des réalisations différentes s’exprimeront. Nous entrons dans un cycle important car le signe du Capricorne est un signe de Terre, mais une terre d’hiver , bien différente de celle du Taureau, fertile et joyeuse, ou du signe de la Vierge, terre moissonnée et qui devient une terre de transition. La terre du Capricorne est absente de manifestations extérieures – faune et flore. Elle peut paraître triste mais, en même temps, que se passe-t-il en son sein ? Une grande richesse d’introspection, une grande capacité à aller au plus profond de soi. Cette image nous permet de comprendre qu’en 2010, nous prenons conscience que quelque chose d’important est en train de se jouer. De plus, le signe du Capricorne exprime ce qu’il a à dire par le biais d’une autre planète, Saturne. 

Comment les relier à ce qui va se jouer, en termes de projets, au cours de l’année 2010 ?

La suite est publiée dans le nouveau livre de Jean-Claude Genel « Entre Deux Mondes« . 

Publié dans : 2010 - PREDICTIONS, 2011 - PREDICTIONS |le 27 juillet, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3