2012 l’Odyssée

2012 l’Odyssée dans MAYAS 2012_front_francais_177x252__11980_thumb  Le calendrier Maya le plus précis du monde s’achève en 2012 ! Depuis des millénaires, il donne les dates clés de l’histoire de l’humanité et met clairement en évidence que tout ce qui existe est l’expression d’une intention créatrice, d’une intelligence ordonnée et profonde. Or, il s’achève le 21 décembre 2012 ! Quel est le sens de cette « fin » ? 

par Yannick Le Cam 

article paru aux éditions G.Production.presse  

Connaissez-vous la vraie nature du temps ? Les expressions « pas le temps », « manque de temps » et « tuer le temps »… prouvent que notre rapport au temps est faussé. En revanche, dès que nous entrons en quête de nous-mêmes et que nous nous découvrons comme des êtres d’énergie, nous entrons dans une nouvelle phase de notre évolution où le temps n’est plus subit. Nous découvrons que, dans l’existence, tout est question d’alignement et de synchronisation. C’est précisément ce que le calendrier maya permettait et permet encore : nous synchroniser avec les cycles naturels au cœur du vaste champ des énergies cosmiques qui nous traverse et dans lequel nous baignons. Exit donc la notion de temps linéaire avec un début et une fin et bienvenue à une notion où la loi du temps devient l’aimant capable d’ordonner 6 milliards d’individus en une conscience unifiée. C’est ce que les Mayas nous ont transmis en enregistrant la nature précise de tous les cycles temporels dans lesquels évolue la Terre en tant que planète dans un système stellaire galactique. 

Maintenir le tout connecté 

Si, comme le pensent les Mayas, le temps est une fréquence, c’est-à-dire un niveau de vibration, les cycles naturels sont donc des pulsations qui se manifestent par des fréquences régulières (jour et nuit, saisons, cycles menstruels, etc.). C’est grâce à ces cycles que nous pouvons évoluer en harmonie avec tout. Les lois naturelles sont inscrites dans l’ordre cosmique et les respecter nous permet de cultiver une perception spirituelle de la réalité. Mais le temps linéaire et notre calendrier grégorien mettent à mal cette perception. L’humanité a perdu cette connexion au subtil et les êtres se croient séparés. Cette croyance a toujours engendré les mêmes effets : concurrence, lutte, violence et guerre. La période actuelle de l’entre-deux exacerbe ces tensions. Le chevauchement des deux ères (celle des Poissons s’achève et celle du Verseau débute) cristallise tous les catastrophismes mais aussi toutes les puissances spirituelles. La fin programmée du calendrier maya pourrait bien sonner comme un espoir formidable de retour à un modèle en phase avec la nature et voir les forces de lumière reprendre le dessus. Mais c’est une décision que chacun, individuellement, doit prendre en son for intérieur, et maintenant s’il veut qu’un avenir existe. 

La fréquence de la synchronicité 

L’intention des Mayas était de nous laisser un instrument pour contribuer à l’évolution consciente de l’humanité. Si nous voulons nous guérir des maux que nous nous sommes nous-mêmes infligés, nous devons sortir de l’influence du temps dénaturé dans lequel nous vivons. La découverte essentielle est que le temps est une fréquence. Ni linéaire, ni circulaire, le temps des Mayas est la fréquence de la synchronicité et nous devons l’utiliser à notre tour si nous voulons évoluer vers un nouveau temps. Nous savons que l’époque est propice car nous constatons chaque jour que l’accélération de la croissance de population et de la mécanisation est en train de détruire notre biosphère sans offrir une réelle valeur à notre existence. Or, la vie et la conscience s’enrichissent et se développent uniquement dans la synchronicité et l’harmonie. Une perception différente de la réalité qui s’ouvrirait sur la notion de multidimensionnalité est possible. Toute expérience qui s’enracine dans le « ici et maintenant » est une expérience de « non temps » et élève notre perception. Le « présent éternel » serait-il à portée de main ? 

2012, l’Odyssée 

Dans le calendrier maya, le 21 décembre 2012 représente le temps d’un second Big Bang, un point focal marquant la fin d’un cycle, un passage vers un nouvel état de conscience, celui d’une perception unitaire de l’univers où tout est inter relié. Dans le DVD consacré à cette date clé, la réalisatrice Sharron Rose a rencontré des experts du calendrier maya afin qu’ils décodent le futur de l’humanité au-delà du 21 décembre 2012. Parmi les intervenants, José’ Arguilles, John Major Jenkins et Gregg Braden se prononcent sur la vision cyclique et multidimensionnelle du temps propre aux Mayas et apportent des clés de compréhension de l’évolution de l’univers et des différents règnes. Dans la ligné des films d’inspiration portés à la connaissance du public (Le Secret, Que sait-on de la réalité, Conversations avec Dieu, etc.) 2012, l’Odyssée apporte des informations qui, même si elles donnent le sentiment d’être déjà connues, n’en restent pas moins essentielles. Sa grande force réside dans la confrontation des points de vue et la convergence des témoignages au service d’une authentique prise de décision : une nouvelle façon de penser est essentielle si l’humanité doit survivre (Einstein). Nous sommes encore, pour quelque temps, aux commandes. Saisissons l’opportunité du changement. L’intelligence de l’univers retient son souffle ! 

DVD 2012 l’Odyssée (99’ version française) 

Publié dans : MAYAS, PROPHETIES, TEMPS |le 22 juillet, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3