Archive pour juillet, 2011

CONTRAT ET LEÇONS DE VIE


CONTRAT ET LEÇONS DE VIE dans ACCORD carnaval010Pour mieux situer l’ensemble de l’information disponible sur ce site, imaginons un instant que juste avant de venir au monde, on nous propose le contrat suivant et les règles qui l’accompagnent. Dans notre empressement, nous l’acceptons simplement pour le privilège d’expérimenter la vie sur terre. 

  VOICI VOTRE CONTRAT 

  1. Vous recevrez un corps.
    Vous pouvez l’aimer ou pas, mais ce sera le vôtre pendant toute la durée de votre séjour sur terre. 
  2. Vous apprendrez des leçons.
    Vous êtes inscrits dans une école informelle à temps complet, qui s’appelle la vie. A chaque jour, à cette école, vous aurez l’occasion d’apprendre des leçons. Vous pouvez aimer ces leçons ou les considérer comme non-pertinentes et stupides. 
  3. Il n’y a pas d’erreur, il n’y a que des leçons.
    La croissance est un processus d’essai et d’erreur, une expérimentation. Les expériences « échouées » font autant partie du processus que celles qui finissent par être « réussies ». 
  4. Une leçon est répétée tant qu’elle n’est pas apprise.
    Une leçon vous sera présentée de différentes façons tant que vous ne l’aurez pas apprise. Alors vous pourrez continuer à la leçon suivante. 
  5. L’apprentissage des leçons n’a pas de fin.
    Il n’y a aucun aspect de la vie qui ne contient pas ses leçons. Tant que vous êtes vivant, il y a des leçons à apprendre. 
  6. ‘Là-bas’ n’est pas mieux qu »ici’.
    Quand ‘là-bas’ sera devenu ‘ici’, vous obtiendrez simplement un autre ‘là-bas’ qui paraîtra à nouveau mieux qu »ici’. 
  7. Les autres sont simplement vos miroirs.
    Vous ne pouvez pas aimer ou détester quelque chose chez autre personne à moins qu’elle ne vous reflète quelque chose que vous aimez ou détestez de vous-même. 
  8. Ce que vous faites de votre vie vous appartient.
    Vous avez tous les outils et les ressources dont vous avez besoin. Ce que vous en faites vous appartient. C’est votre choix. 
  9. Les réponses résident en vous.
    Les réponses aux questions de la vie reposent en vous. Tout ce que vous devez faire est de regarder, écouter et avoir confiance. 
  10. Que vous pensiez être capable ou non, dans l’un ou l’autre cas, vous avez raison
  11. Vous oublierez tout ceci en arrivant sur terre

Un auteur inconnu

  Les documents disponibles sur ce site nous aident à comprendre la portée de l’engagement que nous avons accepté en venant sur terre et nous suggèrent des outils pour l’accomplir dans la joie. 

barre de séparation

SOURCES:  http://www.health-science-spirit.com/mind.html et http://www.cyjack.com/Cognition/Assignment.htmPar UN AUTEUR INCONNU 

Publié dans:ACCORD, REINCARNATION |on 31 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

La méditation

La méditation  dans MEDITATION 81133190bouddhafy0-gifLa manifestation de vos pouvoirs exige de solides assises, dont un rythme vibratoire élevé. Cette élévation du rythme vibratoire favorisera la méditation et la contemplation, lesquelles, en retour, seront des inducteurs d’états expansifs. Par ailleurs, la méditation et la contemplation vécues sur une base régulière permettront à l’être d’élever son rythme vibratoire. En d’autres mots, plus il ira vers cette pratique, plus il maintiendra un rythme optimal. Ainsi, au cours d’activités quotidiennes ne favorisant pas nécessairement un état d’expansion, il pourra tout de même bénéficier d’un rythme vibratoire relativement stable, et ce, dans le but de maintenir une présence à lui-même et une utilisation juste de ses pouvoirs. 

La méditation 

La méditation permet à l’individu de retrouver la sensation de l’état d’union avec le Tout. Elle fait en sorte qu’il intègre son quotidien dans une réalité plus vaste, universelle. La méditation l’amène non pas à faire le vide, mais à faire le plein, à être présent à tout. Pour cela, son attention ne peut être dirigée sur rien qui puisse solliciter son mental. En méditant, il ne se distinguera pas de ce qui existe, se permettant simplement d’en élargir le spectre en lui. L’espace méditatif dans lequel il vibre est potentiellement un espace infini qui renferme l’univers. 

Trop souventes fois, les êtres confondent la méditation avec un moment d’intériorisation, d’imagerie mentale ou même de réflexion. Par son intention de vibrer dans l’espace infini de l’univers, l’individu cherche à exister en tant qu’être de lumière incarné. C’est là un espace de sensations du Soi et non pas de pensées, de réflexions, de visualisations. Si des images ou des voix intérieures se présentent à lui, c’est qu’il a atteint un rythme élevé. Il ne s’agit pas de simples pensées ni de son imagination. L’individu se nourrit de la connaissance subtile qui s’imprègne en lui de façon naturelle sans qu’il la recherche. Il se nourrit de la lumière avec laquelle il vibre de plus en plus intensément. 

Il lui est possible de dédier sa méditation à des êtres ou à des causes, mais il ne peut méditer sur un sujet, car cela signifierait qu’il y réfléchit. Il peut toutefois demander que de sa méditation émergent des inspirations ou des connaissances sur un sujet précis. 

La méditation agit sur l’hypophyse, l’épiphyse et le cerveau en général en permettant une intensification de la capacité à saisir la réalité et à réorganiser naturellement ses propres systèmes. Elle intensifie l’émissivité et la réceptivité des ondes tout en favorisant un état de détente. L’être sentira à la fois plus de légèreté et d’intensité dans tous ses corps, particulièrement dans son corps mental supérieur, qui aura été ainsi stimulé. 

En vibrant dans un espace méditatif, l’être facilite la réception de connaissances sans interprétation ou analyse immédiate, ce qui assure une intimité avec une connaissance pure, avec l’univers. Ainsi, plus il médite, plus il élève son rythme vibratoire et il a une compréhension, une sensation naturelle de qui il est, de ce que représentent ses pouvoirs réels. 

barre de séparation

Source : Extrait du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 31 à 43 Ariane Éditions, 2009 – par Pierre Lessard et Maître Saint-Germain –  

Publié dans:MEDITATION, POUVOIR |on 31 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Channeling, pratique intuitive

 

    Channeling, pratique intuitive dans CHANNELING 129865314098Défini par Jacques CHANEZ 

 

Le channeling est une pratique intuitive ancestrale qui connaît, dans nos sociétés occidentales modernes une popularité de plus en plus grande. L’intuition est un acte de compréhension qui a lieu sans que le raisonnement soit mis en œuvre. Quant à l’expression  » channeling « , elle recouvre des notions telles que :  » Voie d’accès à, itinéraire à  » Si on réunit ces deux définitions on voit que le mot channeling signifie simplement : UNE VOIE D’ACCES A L’INTUITION

Le channeling est un processus intérieur, une mise en relation intuitive à une source d’information et de compréhension qui, malgré son caractère invisible, est universelle.

Le channeling est un processus mental, dans lequel un individu (le channel) se libère de façon partielle ou totale de la conscience de veille.

Le savoir qui repose au-delà de cette conscience de veille peut alors jaillir brusquement et librement et pénétrer l’esprit.

Le contenu de ce savoir peut être communiqué par la parole ou l’écriture.

On aurait tort de penser que le channeling n’est que le reflet d’une mode actuelle ou encore un outil supplémentaire à la panoplie de nos sociétés modernes. Bien au contraire, que les intuitifs soient appelés saints ou sorciers, l’histoire nous montre que la pratique de l’intuition remonte à l’aube de notre civilisation.

L’essentiel des religions orientales repose, depuis des siècles sur la croyance selon laquelle la véritable connaissance est une source intérieure. Pour les Bouddhistes zen, la quête de la lumière ou de la sagesse passe par une élévation mentale qui doit mener au sommet d’une conscience spirituelle.

Pour eux, lorsque l’esprit a atteint ce sommet, qu’ils appellent  » satori  » ( illumination ), il leur est possible de dépasser les limites conceptuelles du temps et de l’espace pour puiser au réservoir universel de la connaissance.

Le Yoga, discipline orientale, permet depuis très longtemps de développer une profonde conscience de soi. Les Yogis qui maîtrisent parfaitement l’esprit acquièrent en même temps des dons psychiques qu’ils appellent  » siddhis « , à l’œuvre dans les facultés paranormales telles que la lévitation et la clairvoyance.

La Chrétienté a un profond respect, depuis son origine pour les manifestations paranormales même si elles sont connues sous le nom de  » anges.. voix.. miracles ou révélations divines.  » La Bible ne manque pas d’exemples ou le Maître Jésus accomplit des miracles, qu’il marche sur l’eau ou guérisse les malades.

L’esprit scientifique a tellement privilégié les méthodes de déductions logiques et analytiques que l’on a fini par mépriser les origines les plus intuitives de la connaissance.  

 » Le futur nous pénètre, se transforme en nous, bien avant qu’il ne s’actualise.Rainer Maria Rilke «  

 

barre de séparation

Description Jacques CHANEZ – MAGNETISEUR – MAITRE ENSEIGNANT REIKI CERTIFIE sur son site : http://eso-culte.e-monsite.com/rubrique,le-channeling,21069.html 

 

Publié dans:CHANNELING |on 31 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Tolérance et déclinaisons

La tolérance dans les Droits de l’Homme 

dossier a été diffusé sur le site http://www.alliancespirite.org

 

Tolérance et déclinaisons dans HUMANITE Declaration_des_droits_de_l_Homme_et_du_citoyen_de_1789En 1948, la tolérance entre définitivement dans l’histoire de l’homme à travers la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun… » (Article 18) qui reprend la conception exprimée auparavant dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits… » ( Article premier) et « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi… » (Article 10). La liberté de croyance, d’opinion et d’expression deviennent un droit inaliénable de l’être humain. 

 

La devise républicaine « Liberté, égalité, fraternité » créée à cette même époque m’amena à une idée : Et si finalement la tolérance exprimait et englobait ces principes fondamentaux qui sont à la base de notre société qui se proclame libre, égalitaire et solidaire ? 

 

Ainsi il ne s’agit pas seulement d’une question de tolérance puisque celle-ci n’existerait pas entre les hommes sans des principes fondamentaux sous-jacents : 

 

Tolérance – Liberté 

La tolérance présuppose la liberté de conscience, c’est-à-dire, la liberté de penser par soi-même, la liberté d’exprimer ses idées et points de vues mêmes divergents sans peur, sans 

violence ni haine mais également la liberté du libre-arbitre. La tolérance présuppose en outre la liberté de l’homme dans son individualité et spécificité, au même titre que la liberté de « foi ». 

 

Tolérance – égalité 

La conception de la tolérance va de pair avec le respect de la différence ce qui suppose la reconnaissance de l’égalité entre les hommes. En d’autres termes, tous les êtres humains se trouvent en position égale pour choisir librement leur route et se faire leur propre interprétation des choses qui les entourent. Qui dit interprétations dit visions différentes d’une même chose. Les différentes opinions sont autant de vérités vues sous différents aspects. Un objet observé à partir d’un angle différent résultera en de multiples conceptions de ce même objet. Ainsi chaque opinion dûment argumentée par une personne honnête et sincère rencontre une part de vérité. Dans cette optique nul ne serait totalement dans le faux absolu ni ne peut prétendre détenir la vérité absolue. La vérité n’existant pas si l’on conçoit que seulement tous les points de vue réunifiés ouvriraient la porte à la vérité globale. Autant dire que seul Dieu détient une telle vision panoramique. 

 

Tolérance – Fraternité 

Tolérer ne signifie pas rester indifférent. Justement, la tolérance exprime l’idée d’aller au-delà de l’indifférence de l’altérité de l’autre. Seul un mouvement vers l’autre, un mouvement libéré de ses propres préjugés, de ses propres idées préconçues dans l’écoute de l’autre, dans la compréhension de sa différence et dans l’acceptation de ses conceptions divergentes aux nôtres peut amener à la tolérance. Pour ainsi dire, la fraternité est une des bases de la tolérance car c’est dans ce mouvement fraternel envers l’autre, malgré les divergences, qu’on crée une véritable notion de tolérance révélée dans la pratique. De par cette fraternité la différence ne s’envisage plus en tant que frontière entre les êtres humains quelques soient leur sexe, couleur, religion, milieu ou âge mais en tant qu’enrichissement : « Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. » Antoine de Saint-Exupéry. 

 

La question inévitable surgit : où s’arrête donc la tolérance ? Elle s’arrête là où commence le non-respect de ses mêmes principes. Toute forme de dictature, fanatisme politique ou religieux va contre les fondements de la tolérance. Des normes qui sont à la base de toute société libre, respectant l’homme dans sa spécificité et individualité. C’est à travers l’apprentissage de la tolérance et la mise en pratique de ses principes qu’on peut parvenir à se comprendre et à travailler ensemble pour la construction d’un monde meilleur. 

 

Pour compléter l’histoire de la tolérance je termine avec un extrait de la « Déclaration de principes sur la tolérance » proclamée en 1995 par L’UNESCO : « Article premier – Signification de la tolérance 

  • Lisez vous-même la suite ici…. Histoire et évolution de la tolérance
    tolerance1.pdf

barre de séparation

Ce dossier a été diffusé sur le site http://www.alliancespirite.org. 

Publié dans:HUMANITE, TOLERANCE |on 30 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

La normalité

Première conférence TELOS à Paris 

Message d’Ahnahmar 

La normalité dans CHANNELING ariane-telos-revelationsPour le moment, les événements au quotidien vous offrent un enseignement que vous devez reconnaître. Pour cela, vous devez vous interroger ; Comment percevez-vous tel événement, telle rencontre ? 

Qu’est-ce que cela vous apporte ? Qu’est-ce que cela touche en vous ? 

Apprenez qu’il est nécessaire  que, dans votre tête, vous soyez libérés de tous préjugés, de toutes formes d’interdits. Vous ressentez souvent le besoin de paraîtres normaux aux yeux des autres, équilibrés dans vos propos. Mais est-ce bien dans ces moments-là que vous êtes normaux ? 

Et que signifie cette normalité ? 

Quelqu’un qui fait ce que vous appelez un délire ne serait-il pas précisément en train d’évoluer ? 

Vous n’avez pas à vouloir ressembler à qui que ce soit. Vous devez être vous-mêmes, dans votre propre centre, votre propre force. Ainsi, tout ce que vous percevrez et rencontrerez, vous touchera au plus profond de vous-mêmes. A partir de là, vous obéissez ou pas, cela vous regard. L’avantage est que vous ne dépendez de personne. 

Assurément, cette rencontre avec vous-mêmes doit se faire. Et le moyen pour cela, c’est de rééduquer votre cerveau, tout simplement ; lui qui est créé pour tisser les énergies de l’âme, l’incarnation l’à programmé uniquement pour l’aspect humain. C’est ce qui vous enferme dans des complexes, des traumatismes et des névroses. Le seul moyen pour vous en libérer est la maladie et la thérapie. Pour réagir, vous attendez que votre corps vous envoie toutes sortes de messages d’avertissement. Est-ce vraiment la meilleure formule ? 

Quand vous êtes dans une démarche spirituelle, vous vous inscrivez dans une autre énergie, parce que vous êtes dans une compréhension différente de l’habitude. De nouveaux espaces s’ouvrent en vous et, dans quelques temps, vous serez capables d’assumer les nouvelles performances de votre cerveau. Celui-ci peut vous relier aux autres dimensions et vous élever, alors que vous n’écoutez que ce qui était organisé. Grâce à lui, votre âme sait agir à travers vous. 

Vous allez travailler sur vous-mêmes et vos valeurs, car celles-ci sont des états intérieurs, des états qui structurent votre être spirituel. Et qui dit état, dit aussi énergie intelligente, force spirituelle extraordinaire. Ces énergies structurent vote âme et lui donnent vie. Elles ont le pouvoir de déverrouiller les petits espaces de votre cerveau que vous gardez si bien fermés. Vous allez devenir très psychiques et c’est souhaitable. Vous allez tous devenir channels, c’est-à-dire percevoir une autre dimension, percevoir la vie au-delà de son seul accomplissement humain. Vous comprenez pourquoi les guides s’occupent de vous et vous précisent la nécessité de voir au-delà de l’illusion, d’aller dans l’essentiel. 

Il est très juste de chercher Dieu en entrant en vous-mêmes plutôt qu’à l’extérieur. Quand vous êtes à l’intérieur de vous, vous êtes dans la rencontre avec tous. Vous  n’êtes individuels que dans l’expérience humaine. Sur le plan spirituel, vous êtes dans l’unité. La cinquième dimension vous permettra de le comprendre pleinement. Cela signifie que tout ce que les autres vivent vous est forcément utile comme ça l’est pour chacun. Cette compréhension engendre beaucoup de respect et de tolérance vis-à-vis d’autrui, n’est-ce pas ? De plus, vous ignorez toujours si l’autre ne vit pas une évolution karmique qui peut vous concerner au sien de la trame spirituelle. 

barre de séparation

Texte issu du livre « Les Jardins d’Anahmahr » Messages de la Cité de Telos – canalisé par Jean-Claude Genel lors d’une tournée de conférences en Europe aux côtés d’Aurélia Louise Jones. Les éditions des 3 Monts – page 95. 

Publié dans:CHANNELING, POUVOIR |on 30 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Pouvoirs spirituels

LES ASSISES DE NOS POUVOIRS SPIRITUELS – 1
Paix profonde et trilogie énergétique

 
  

L’importance de la paix profonde Pouvoirs spirituels dans POUVOIR 11129Choisissez, pour un moment, de ne plus réfléchir. Reconnaissez qu’il n’y a plus à faire, qu’il n’y a qu’à vibrer, qu’à être, uni à la vie qui vous entoure. Peu à peu, du plus profond de votre être, vous ressentirez l’émergence d’une paix, une sensation à la fois de calme et de puissance. C’est la paix de l’âme que vous retrouvez, que vous ressentez. Abandonnez-vous à cette rencontre. Ne l’attendez pas de l’extérieur. Elle est autorisée, recréée et ressentie à l’intérieur de votre être. 

Sans cet état de paix, vous aurez tendance à rechercher dans toutes les directions cette lumière qui est en vous, mais voilée par votre distraction. Lorsque cette paix profonde est ressentie, alors l’inspiration se présente aussi afin de guider vos pas vers l’expression la plus juste pour votre incarnation et votre manifestation. 

Chères Âmes, nous allons vous entretenir d’une rencontre de l’être avec lui-même, d’une retrouvaille avec sa vibration et sa puissance créatrice. Nous allons vous entretenir de guérison et de création. Obligatoirement, nous vous parlerons de paix, car lorsque l’être reconnaît et retrouve la conscience de ce qu’est un état de paix, et qu’il l’autorise en lui, alors il se guérit. Il se guérit de ce qui l’alourdit, de ce qui le voile, de ce qui le peine, de ce qui le fait souffrir, et il crée les assises les plus lumineuses pour se projeter dans un état de joie et dans l’amour. 

Cette présence à vous-même est essentielle pour que vous puissiez réellement être disponibles aux vibrations de la vie autour de vous et œuvrer véritablement. Lorsque vous voulez créer, c’est-à-dire utiliser vos pouvoirs et vos qualités pour transformer votre environnement, cette présence à vous-même s’avère nécessaire. Sinon, qui est le créateur? À partir de quoi va-t-il créer? Vous risquez le piège de vous confondre avec votre personnalité, votre identité extérieure. 

Chères Âmes, nous allons vous entretenir des véritables pouvoirs de l’humain. Bien sûr, vous avez pu observer et constater différentes expressions du pouvoir, soit les pouvoirs physiques et psychiques. Très souvent, trop souvent, à travers les âges, les pouvoirs réels de l’humain furent confondus avec des pouvoirs visant à lutter et à confronter son prochain ou d’autres formes de vie, à s’approprier des espaces ou à subjuguer les autres autour de lui. 

Les pouvoirs réels sont subtils. Leur expression concrète favorise l’union à soi et à toutes les formes de vie.  L’humain est venu sur cette terre afin de participer à la création de cet univers. Il est important que vous transcendiez les croyances selon lesquelles il s’est incarné sur la Terre pour épurer ses aspects ombrageux, se libérer de ses charges karmiques ou se pardonner ses fautes. Bien qu’il puisse accomplir cela, tel n’est pas le dessein de son incarnation. Un humain est d’abord et avant tout une âme, une expression pure de l’univers. Afin d’oeuvrer dans les différentes dimensions de l’univers, celle-ci, à partir de l’Esprit universel, a créé un « esprit ». Ainsi, ce duo âme-esprit va se projeter sur divers plans de conscience, dont celui de la Terre. 

Pour faciliter votre compréhension, comparons les humains à un soleil ou à une étoile. Cette dernière est une énergie dans l’univers et une source de lumière qui irradie dans maintes directions. Les rayons de l’étoile sont multiples et se propagent dans l’univers. Chaque rayon est une expression de la source lumineuse, de cette étoile qui, elle-même, est une expression de l’univers. 

Ces rayons vont suivre des parcours énergétiques, des canaux et des couloirs de la matrice universelle. Certains de ces rayons circuleront de manière continue dans l’univers, et d’autres rencontreront des plans de conscience. Imaginez que l’un de ces rayons soit dirigé vers la Terre. Ainsi, pour permettre l’incarnation, un esprit sera créé et le duo âme-esprit fera en sorte que cette lumière puisse s’inscrire dans la matière. 

Cette lumière, ou ce faisceau, s’inscrira dans un germe, dans une première cellule, dans un fœtus. Il y aura là une fusion de l’âme, de l’esprit et du corps, et un être en croissance sera conscientisé. Déjà, vous pouvez saisir que d’autres rayons peuvent être projetés vers d’autres plans de conscience et manifester une autre création. Cela signifie aussi qu’un être peut avoir des vies parallèles. Alors que chacun de vous vit sur cette terre, associé à cette incarnation, une autre forme de vie, dans un autre espace de la même dimension ou d’une autre dimension, peut s’avérer l’expression de la même âme. 

Pour l’instant, jusqu’à ce que nous nous intéressions à la projection de l’être vers d’autres plans de vie, c’est votre présente incarnation qui occupera notre attention. Ultérieurement, nous pourrons observer comment, à partir de cette incarnation, l’être peut se projeter vers d’autres dimensions et même entrer en relation avec une autre vie parallèle. Mais auparavant, il doit retrouver sa véritable nature et permettre le déploiement de ses véritables pouvoirs. Pour le moment, comprenons que la fusion de l’âme et de l’esprit avec le corps crée une véritable intensification de l’énergie dans le fœtus puisqu’il y a là rencontre de la lumière et de la matière. Cette rencontre produit un éclat très intense, une extase qui s’inscrit dans les cellules du fœtus en croissance. Un champ magnétique est alors créé. En fait, il y a alors tant d’intensité que, durant toute son existence, l’être cherchera à la retrouver. C’est dans le déploiement de son essence propre et l’utilisation de ses véritables pouvoirs qu’il y parviendra enfin. 

Les pouvoirs de l’être qui servent son mouvement créateur – et celui-ci son union – s’inscrivent sur des bases sans lesquelles rien de significatif ne peut se déployer. L’assise la plus naturelle et la plus fondamentale est la paix intérieure. La paix de l’homme est naturelle. Elle existe en lui et dans chacune de ses cellules, comme elle existe vibratoirement dans tous ses corps puisqu’elle est avant tout une paix de l’âme. 

La paix peut être associée à un état qui prédomine lorsque l’être est dans la conscience et la sensation qu’il est UN avec toutes les formes de vies universelles. Lorsque nous invitons les hommes à vibrer dans des états de paix, nous proposons alors une paix avec eux-mêmes et avec leur environnement. Toutefois, les individus identifient souvent leur paix intérieure à la participation ou à la sensation de la paix autour d’eux. Il y a pourtant une nuance importante ici. 

Lorsque l’être se présente sur cette terre, il est imprégné d’une pulsion de vie qui représente à la fois sa nature universelle (puisqu’il est une expression ou un mandataire de l’univers) et l’individualité propre à son incarnation. Celle-ci se définit par l’ensemble des pulsions, des dons, des qualités essentielles de l’être et de l’âme qui serviront son mandat réel. 

Les êtres se manifestent sur la Terre pour participer à cette grande création universelle qui représente l’Être universel. Dans l’univers, tout est lumière en mouvement et ce mouvement fait en sorte que tout se transforme à chaque instant. Voilà comment nous pouvons observer que l’univers est dans un processus de création infini. Si l’être est universel, c’est qu’il participe lui-même au fait que l’univers se crée et se recrée à chaque instant.  

Read the rest of this entry »

Publié dans:POUVOIR, SOCIETE |on 30 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

ENERGIES 2012

Ouvrir les chemins du futur

Par Jean-Claude Genel

ENERGIES 2012 dans 2012 - PREDICTIONS JC-GenelA l’occasion de la sortie de son treizième livre consacré aux messages des Maîtres de Sagesse, les éditions g.productions.fr  ont demandé à Jean-Claude Genel comment aborder leurs enseignements.

 

 

 

 Vous titrez sur le terme « énergie ». Ce livre en parle-t-il plus ou autrement que les autres ? 


JC Genel : Nous vivons dans un monde d’énergies mais cette année, les Guides insistent particulièrement. Plus une expression est utilisée, plus elle est banalisée et nous échappe. Elle devient une évidence et perd peu à peu de son sens. Les messages que j’ai reçus ont été d’abord transmis par la parole. Le public a accueilli cette parole, donc l’énergie. Une fois retranscrite, la lecture de leurs enseignements vient solliciter davantage l’hémisphère gauche du cerveau. La logique et l’analyse ont tendance à mettre de côté l’énergie au profit de la forme. Notre cerveau est fait pour tisser les énergies de l’âme et il est beaucoup question de la manière dont nous devons réfléchir pour faire naître les images du monde futur à bâtir.

Quelle est l’intention des Guides ? 


JC Genel :
Ils s’adressent à l’humanité comme à une seule et même énergie. Notre identité humaine n’entre pas en ligne de compte, c’est notre identité vibratoire, spirituelle qu’ils privilégient pour composer avec nous. Elle crée le point de rencontre, ouvre l’espace de communion. Leurs messages traduisent leur intention, leur énergie. Leur présence a bien un but, celui de nous stimuler en nous insufflant le sens de la responsabilité, de l’enthousiasme et de la confiance en l’avenir. Leur parole nous rassure tout autant qu’elle nous informe de nos profondeurs insoupçonnées. C’est notre propre potentiel qu’ils nous invitent à explorer. 

Par quoi commencer cette exploration ? 


JC Genel :
Cette année encore, les Maîtres nous demandent de « penser par nous-mêmes ». Cette expression pourrait aussi devenir coutumière si nous ne prenions pas garde au fait que, penser par soi-même oblige à contacter notre propre énergie pour la révéler. C’est, entre autres, le sens de l’adage socratique « Connais-toi, toi-même… ». C’est ainsi que l’on peut regarder la vie en général et notre existence en particulier sous un angle singulier qui nous enrichit personnellement et contribue au progrès de tous. Comprendre et prendre conscience modifie dans l’instant notre fréquence vibratoire. N’est-ce pas l’énergie dont on se sent empli qui opère le changement qui nous paraissait impensable avant ? 

Quel lien entre « énergie » et « intelligence » ? 


JC Genel :
L’énergie, c’est de l’intelligence et donc de la reliance. Quand les Guides nous honorent de leur présence, ils nous révèlent dans notre unité énergétique dont ils font partie. Ils se tiennent dans le non-jugement et nous perçoivent comme faisant partie de l’unité consciente, véritable « point d’attraction » qui les attirent à nous et révèle le lien d’amour. Nous sommes aimés et leur amour se manifeste à travers ce qu’ils nous confient. Ils nous mettent en garde, nous expliquent aussi comment nous pouvons agir à partir du « Un » que chacun de nous représente et qui peut tout ! 

Pourquoi insistent-ils sur la pratique des valeurs ? 


JC Genel :
Parce qu’elles sont notre source d’énergie et la clé de notre pouvoir personnel. Quand les valeurs sont actives, nous développons une noble attitude d’affirmation de soi qui montre notre dimension spirituelle. Sans les valeurs qui élargissent et unifient notre vision du monde, nous sommes livrés à voir la réalité sous la forme d’un vaste puzzle désordonné. Nous cultivons l’illusion à grand renfort de peurs, de frustrations, de jugements et dogmes en tous genres, source de conflits et de souffrances. 

Les Maîtres nous exhortent de « changer », que c’est urgent. Mais changer quoi ? Changer comment ? 


JC Genel :
Le moyen le plus simple de changer est d’activer nos valeurs afin d’attirer à nous les mêmes énergies – sous forme de situations, d’événements et de synchronicités – que celles que nous rayonnons. Inlassablement, les messages nous rappellent notre capacité à œuvrer, ils nous encouragent même à devenir Œuvriers de Dieu ! Le conseil des Guides, en cas de coup dur :  »Fermez les yeux et écoutez ce que dit votre ressenti ! » nous invite à un véritable retour au centre pour ne plus avoir peur, peur de changer, peur de mourir à un état devenu inconfortable pour un autre auquel on aura su croire. La société prendra peu à peu le pli de cette dynamique créatrice d’évolution. 

Comment s’extraire de l’ignorance ? 


JC Genel :
La sortie de l’ignorance commence par l’observation de soi qui nous conduit à constater, puis à analyser pour comprendre et enfin nous éveiller ou prendre conscience. Je vous laisse deviner quelles sont les valeurs à activer pour chaque étape. Le reste tient de la pratique quotidienne, sorte d’ascèse de la pensée, non pour se cramponner à une nouvelle vérité brillante mais pour entretenir la fluidité de la réflexion et l’art d’être un vivant point d’interrogation ! Pratiquer nous demande de répéter – la prière, le mantra, la méditation, etc. – jusqu’à ce que les résultats apparaissent dans notre vie. 

La première année de l’Université Libre des Valeurs portera précisément sur l’étude des clés d’enseignement des Maîtres


JC Genel :
Oui, avec pour thème central les énergies 2012 et comment s’y préparer. Ce sera une nouvelle manière de nous relier à notre qualité mystique, de revenir à la source de notre désir, de mieux saisir le rôle de la volonté et de comprendre notre rôle de co-créateurs. Ouvrir les chemins du Futur commence par chacun de nous, là où il en est de son évolution. En ces temps de peur et de rétrécissement de la pensée, les chemins du futur sont ceux qui conduisent à notre liberté. C’est probablement ce qui nous fait le plus peur mais les Maîtres nous prennent par la main et nous accompagnent. J’ai donc préparé avec mes collaborateurs un programme d’entrainement efficace pour que chaque étudiant bâtisse notre futur spirituel collectif. 

Vous avez préparé le terrain en proposant dans votre livre des pages spéciales contenant des pensées à méditer et à vivre. 


JC Genel :
Les Guides nous disent et nous répètent que nous sommes riches du pouvoir divin, c’est-à-dire de leur « désir ». Nous pouvons parfaitement penser que chacun de nous a le pouvoir de changer le monde, en tout cas d’y participer. Les phrases que j’ai sélectionnées permettront au lecteur, en prenant son temps, de ressentir à sa manière et selon son rythme, celles qu’il aimerait méditer pour accroître la force et la clarté de son mental. Certaines de ces paroles de sagesse l’apaiseront et orienteront ses pensées dans une nouvelle direction, propice à l’expression de sa source. Pour se réapproprier ces paroles et faciliter leur pratique, il suffit de les réécrire à la première personne et au présent. Chacun jugera de l’efficacité par les changements qu’il verra s’opérer dans sa vie. 

Découvrezle livre ENERGIES 2012 de Jean-Claude GENEL aux Editions g.productions Presse    et le Programme d’entrainement à Paris-Toulouse-Suisse 

 

Publié dans:2012 - PREDICTIONS, CHIFFRES, ENERGIES |on 29 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Les énergies de 2011

 

par Carole Sédillot 

 issu du site de Jean-Claude GENEL  g.productions.presse

 

Les énergies de 2011 dans 2011 - PREDICTIONS power-energy-9029-1Carole se penche sur les énergies de la nouvelle année et développe un certain nombre de réflexions et d’actions. Elle revient aussi sur l’année qui s’achève pour nous permettre de donner du sens aux nombreux liens qui nous lient aux énergies 2011. Son intervention est publiée dans l’ouvrage « Energies 2012, Ouvrir les chemins du Futur »

 

Quelle que soit l’année dans laquelle nous nous trouvons, quels que soient les transits planétaires ou l’image symbolique du Tarot qui nous accompagnent, ces considérations sur le « visible extérieur » ont un seul but : nous mettre en relation avec ce qui est de l’ordre de notre « invisible intérieur ». Nous sommes porteurs de ce qui nous arrive dans l’existence.

2011 marque un moment remarquabledans le déroulement du temps, sujet sur lequel j’insisterai au regard des énergies particulières qui nous sollicitent cette année. En effet, nous allons devoir, pour des raisons intimes et personnelles mais aussi d’événements extérieurs, nous positionner différemment par rapport au temps. Celui du calendrier est notre référent à nous, occidentaux. Les calendriers Maya et Chinois nous en donneraient une autre appréciation. L’important est le référent que nous prenons pour nous situer dans le grand Temps universel. 

Toutes les années 1000 ont été portées – que l’on soit homme ou femme – par la dynamique du masculin (1) pour arriver aux années 2000 et sa dynamique féminine (2). Ce grand millénaire va mettre l’accent sur l’énergie de l’âme, l’énergie de l’Amour. A chaque fois qu’une nouvelle année s’ajoute au millénaire, une dynamique se crée en relation avec la symbolique des Nombres. Chacun d’eux émet une vibration spécifique qui accompagne le collectif pendant 12 mois. 2010 était une année « 3 » avec, pour mot clé, « le projet ». Le Nombre « 3 » nous a placé dans une dynamique du masculin. 2011 nous place dans une dynamique féminine et 2012 sera celle d’une dynamique masculine ! Elle sera intéressante et importante dans sa relation avec le nombre « 5 » et la lame du Tarot « Le Pape » qui permet la reliance – Le Pape, le Pontife, le Pont, ce qui relie. Cette liaison est essentielle car 2012 marquera une étape vers ce qui nous mène vers 2020. 

Concernant la symbolique de 2011, nous sommes dans une année « 4 » (2+0+1+1). Mais cette année est aussi un « 2 » (2000) porteur du maître-nombre « 11 ». L’arcane du Tarot qui lui correspond se nomme « La Force », une force spirituelle et émotionnelle, intellectuelle et physique. Elle nous est donnée à différents degrés, selon notre personnalité, pour nous mettre en relation d’une manière plus créative avec notre incarnation. Cela dépendra du projet que chacun souhaite privilégier. Comment lui donner forme ? L’énergie de 2011 nous demande une certaine exigence et nous allons devoir nous ancrer, nous enraciner. Les mots-clés sont *édification, construction.* 2011 assure et nous rassure car elle nous met en relation avec notre stabilité. Mais une stabilité pour construire, pas pour stagner ni s’engouffrer dans la routine. 

Le projet que nous devions faire émerger en 2010 était une proposition dynamique, capable de générer de l’enthousiasme, de l’élan. Cette énergie va faire de nous des réalisateurs, des bâtisseurs en 2011, quelles que soient notre ambition, la taille de notre construction ; faisons à notre mesure et là où nous en sommes. Ce projet peut ne pas être spectaculaire ni grandiose ni extraordinaire. Il est de l’ordre de l’intime, à chacun son projet personnel à réaliser. Cette année « 4 » est une année de réalisation au quotidien qui implique une notion d’effort dans le temps. Elle nous relie à la symbolique du carré pour nous montrer notre relation à la terre, davantage qu’au ciel. Comment vais-je mettre en incarnation ma spiritualité ? Rappelons-nous la célèbre phrase des alchimistes : « Tout ce qui est en bas est comme ce qui est haut et tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. » Autrement dit, je dirais ceci : ce qui est de l’ordre du matériel doit être spiritualisé pour avoir du sens et inversement. Finalement, chacun de nous est une parabole, sorte d’antenne qui permet de faire cette reliance. 2011 nous permet de nous redresser pour jouir de notre verticalité, les pieds (racines) sur terre, la tête (cime) vers le ciel… 

Cette année « 4 » va interpeller aussi notre conscience sur Le projet que nous devions faire émerger en 2010 était une proposition dynamique, capable de générer de l’enthousiasme, de l’élan. Cette énergie va faire de nous des réalisateurs, des bâtisseurs en 2011…………… 

la suite dans l’ouvrage de Jean-Claude Genel « ENERGIES 2012« 

 

covoiturage dans CHIFFRES

 

Publié dans:2011 - PREDICTIONS, CHIFFRES, ENERGIES |on 29 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Spiritualité 21è siècle

Nouveau siècle, spiritualité nouvelle ?


Pour assumer le patrimoine spirituel du vingtième siècle qui s’est éteint, Robert Besson nous invite à répondre à une question essentielle : Que sommes-nous capables de faire du siècle nouveau ? Sa réflexion nous permet de faire le point pour faire valoir notre part d’héritage à l’aube du nouveau siècle.


par Robert Besson
 

 

Spiritualité 21è siècle dans 2013 - PREDICTIONS 61109668Les grands courants de l’histoire ne viennent pas se briser sur les frontières conventionnelles des siècles et des millénaires. L’an mil, objet de fantasmes et de terreurs, n’a pas inauguré, en Occident, une ère nouvelle de spiritualité mais vu se prolonger, au fil des siècles, à travers continuités et ruptures, recherches et débats, les voies ouvertes par les grands messages fondateurs, ici du christianisme, là de l’islam, ailleurs de l’hindouisme et du bouddhisme à quoi se sont ajoutées, à partir notamment du XVIIIe, des formes nouvelles de spiritualités en marge des religions instituées. Il n’en est pas moins vrai que chaque grande période historique apparaît, avec le recul, marquée par des caractères dominants qui la distinguent des autres. Et des esprits lucides s’interrogeaient déjà au début des années 1900 : « Que sommes-nous capables de faire du siècle nouveau ? » 

Que faire du siècle nouveau ? 

A nous de reprendre, à l’aube des années 2000, cette interrogation majeure. Mais en précisant d’emblée deux points. Le champ de notre recherche, d’abord : à travers toutes les dimensions, souvent étroitement dépendantes, du phénomène humain, nous n’examinerons ici que la dimension spirituelle. Notre problématique, ensuite : est-ce de « faire » qu’il s’agit, terme qui paraît remettre à la seule initiative de l’homme le façonnement du visage spirituel du XXIe siècle, ou s’agirait-il plutôt de « recevoir l’héritage du XXe siècle, de l’assimiler, de l’assumer ? 

C’est dire qu’il nous faut, préalablement, nous interroger. D’une part qu’entendons-nous par spiritualité, puisque c’est elle que nous prenons en compte ? D’autre part, est-ce d’un héritage de croyances, d’images et d’institutions qu’il nous faut prendre possession, ou d’une inspiration créatrice, source vivante de toutes les spiritualités, qu’il nous appartient de réanimer à notre souffle ? Ceci fait, nous serons alors en droit d’examiner les caractères prévisibles de la spiritualité du XXIe siècle. La spiritualité, c’est à dire ? 

La spiritualité est adhésion vécue à des significations, des émotions et de valeurs qui ne relèvent pas seulement de l’utilitaire et du rationnel. Elle donne à l’âme un espace où vivre, elle anime en nous un foyer de vie intérieure qui peut vivifier la relation à soi-même, aux autres et au monde. Certains la tiennent pour essentiellement religieuse à tort, sans doute. Car elle est présente à l’émerveillement devant le monde, à la tendresse, à l’art, à la poésie, à la méditation contemplative, à l’oubli de soi dans l’action désintéressée à C’est dire qu’elle n’est pas nécessairement religieuse au sens confessionnel du mot mais qu’elle peut s’épanouir tout entière en marge des appartenances confessionnelles et des rites. Elle relève d’une dimension fondamentale de l’âme humaine, en amont de toute catégorie culturelle et de toute option métaphysique. Un agnostique peut être un homme de recherche spirituelle et de spiritualité. 

Dans le labyrinthe de l’existence 

En un sens, la spiritualité est éveil à des intuitions et des émotions essentielles qui nous viennent par d’autres voies que les vérité empiriques ou scientifiques. Et dans le labyrinthe de nos existences, peut-être avons-nous davantage besoin, au quotidien, de nourritures psychiques vivifiantes que de certitudes intellectuelles, toujours fragiles. Les unes nous donnent à « vivre » ; les autres ; vérités scientifiques et philosophiques, légitimes et nécessaires, elles aussi, nous donnent à comprendre et à connaître. Et il est vrai que les grandes religions de l’humanité ont été des centres puissants de diffusion d’une spiritualité nourrie de croyances, d’images et d’émotions mystiques, et tournées vers un absolu transcendant. Toute la part affective et intuitive de l’homme y puisait des nourritures essentielles. Mais d’autres expériences humaines relèvent aussi d’une spiritualité authentique et forte, même si elle n’est pas explicitement formulée comme telle : richesse émotionnelle qui peut illuminer l’âme de chacun, sentiment de notre appartenance quasi fusionnelle au tout, révélation d’une présence et d’une richesse sensorielle des choses immédiates qui se dérobaient au regard utilitaire, dévoilement d’un sens caché de nos vies, ferveur créatrice, exigence ressentie d’une transformation graduelle de soi vers plus de sérénité et de chaleur humaine, capacité de sacrifier sa vie pour une cause désintéressée  

Ainsi la spiritualité, quelles que soient les sources où elle puisent, alimente une vie de l’esprit plus riche et plus forte qui fait contrepoids aux nécessités de l’action dans le monde et lui apporte une assise intérieure, un point d’appui, une poussée de sève.  

Héritage spirituel ou inspiration créatrice ? 

En fait, hériter spirituellement ce n’est pas seulement recevoir, conserver pieusement et transmettre à son tour. Les idées sont portées par le mouvement de la vie qui continue à les façonner comme le mouvement de la mer façonne les galets. Hériter, c’est donc assumer, expérimenter, faire sien, ployer à la courbure des besoins de son temps, refonder à neuf pour soi-même à la lumière d’une expérience intérieure qui vise, précisément, à retrouver l’élan et l’inspiration des grands créateurs spirituels. Assumer ainsi le patrimoine spirituel reçu, c’est faire valoir notre part d’héritage, à travers semences et labours, comme le paysan fait fructifier le lopin de terre reçu de ses ancêtres. Comment ? D’abord en explorant avec ferveur les richesses spirituelles léguées par le passé. Et c’est déjà une aventure exaltante pour l’esprit mais qui réclame un effort personnel. Peut-être aussi en privilégiant dans cet héritage certaines vérités humaines capitales qui font écho à nos propres intuitions, les éclairent et les confirment. Peut-être encore en nous inspirant de certaines démarches spirituelles élaborées par telle ou telle tradition qui peuvent nous aider à cheminer à notre tour sur la voie de la sagesse et de l’expérience profonde, ou même en découvrant certaine figures spirituelles du passé qui, par leur rayonnement et leur force d’exemplarité, peuvent vivifier en nous les forces de l’esprit.  

Quelle spiritualité pour le XXIe siècle ? 

Poser cette question, c’est d’abord tenir pour évident que la spiritualité est une dimension nécessaire et permanente de notre civilisation. C’est aussi s’interroger, à la fois en historien et en sociologue, d’une part sur les courants spirituels du XXe siècle qui semblent porteurs d’avenir, et d’autre part sur les tendances et les besoins de l’esprit contemporain que toute spiritualité doit prendre en compte. Vaste perspective qui déborde largement les dimensions de cet article ! Nous ne pouvons, ici, qu’ébaucher quelques vues bien simplificatrices. 

Il est clair, par exemple, qu’une spiritualité ouverte et en accord avec notre temps ne peut tourner le dos à l’esprit scientifique ni refuser de prendre en compte les acquis de l’investigation de la science. Elle ne saurait, non plus, condamner l’action nécessaire pour l’édification d’un monde meilleur. Mais à l’opposé, dans un univers menacé par un rationalisme excessif et le vertige qui saisit bien des esprits, fascinés par des progrès techniques spectaculaires, il est urgent d’affirmer avec force le droit d’expression de l’affectivité, de l’intuition et des valeurs qui en découlent. Urgent aussi, contre les urgences illusoires engendrées par la civilisation de la rentabilité et du profit, de rappeler sans cesse la légitimité de la vie intérieure, du recueillement et du silence contemplatif. 

La spiritualité du XXIe                  logo-pastor dans 2013 - PREDICTIONS 

Il apparaît également évident que le XXIe doit en finir avec toutes les spiritualités déshumanisantes. Lesquelles ? Celles qui cherchent à subordonner l’individu à un groupe de pression ou à un maître à penser, créant ainsi une dépendance psychique dépersonnalisante. Celles qui se retranchent dans une citadelle de dogmes et jettent l’anathème sur les autres courants spirituels taxés d’hérésie ou d’aberration. Celles qui entendent exercer une mainmise sur l’esprit public. Celles qui se défient du bonheur humain et ne voient de salut que dans l’ascétisme et la crucifixion du « moi ». 

En somme, tout laisse à penser que la spiritualité du XXIe se reconnaîtra à certains traits déjà perceptibles : 

1.     Une spiritualité tolérante, ouverte et plurielle. Certains la vivront en s’appuyant sur les grandes traditions spirituelles qui gardent un avenir si le poids des dogmes et des institutions décroît au profit de l’expérience spirituelle profonde, celle de l’éveil de l’âme à sa richesse. Mais l’univers spirituel qui se prépare ne se réduira pas au religieux. Des expériences bouleversantes et durables peuvent, à l’évidence, naître hors de lui et magnifier en secret une existence. L’homme peut découvrir une spiritualité dans le déploiement de ses actes lorsqu’il s’éprouve relié aux autres, participant à un projet désintéressé qui le dépasse et donne un sens à sa vie. 

2.     Une spiritualité porteuse de sagesse et d’équilibre humain. En un sens, toute spiritualité authentique est génératrice de sérénité, de force et de joie. Toute spiritualité apporte à l’homme un surcroît d’être et de vie. Toute spiritualité doit ouvrir l’homme à l’homme et au monde. Et l’être spirituel est un individu mobilisé dans un processus de transformation de soi qui lui donne à vivre des relations plus riches, plus fortes et plus chaleureuses avec lui-même, avec les autres et avec le monde où il habite. 

3.     Une spiritualité qui ne soit pas un discours sur le spirituel mais un vécu capable d’illuminer du dedans la vie de chacun. La spiritualité est projet, pratique de la vie, exercice de soi. Il ne s’agit donc plus de prêcher des vérités toutes faites mais d’ouvrir des chemins sur lesquels chacun pourra aller à la découverte expérimentale des vérités humaines dont il a besoin. Et c’est pourquoi le XXIe aura, sans doute, plus besoin de formateurs à l’expérience spirituelle que de maîtres à penser ou de prophètes. 


L’héritage du XXe siècle est ainsi pris en charge par chaque individu selon des modalités qui lui sont propres. Notons encore que cet héritage, dans sa vivante diversité, est multiple, parfois contradictoire, et que par là même, il oblige au choix, à l’analyse critique, à l’appropriation active et sélective. Mais il est visiblement marqué par le naufrage des dogmes et des grandes idéologies messianiques et, sur ce point, déjà, c’est un enseignement essentiel qu’il nous transmet.
 

G. PRODUCTIONS
BP 50236 – 89004 AUXERRE CEDEX – FRANCE – Tél. 33 03 86 98 20 75
contact@gproductions.fr  

Publié dans:2013 - PREDICTIONS |on 28 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Présence de Ma Ananda Moyî

Lors de sa conférence « Entre Deux Mondes » en décembre 2009, Jean-Claude Genel eu l’honneur de transmettre deux messages de Ma Présence de Ma Ananda Moyî dans 2010 - PREDICTIONS 58202374Ananda Moyî (1896-1982) dont l’enseignement ne se réfèrerait à aucun dogme. Les deux mots qui la caractérisaient sont Joie et Félicité. Voici le premier.                                                                                                                

 

7525922 dans 2010 - PREDICTIONSMes très chers, lorsque je regarde votre âme et que j’écoute votre cœur, j’y trouve tant de réconfort mais aussi de certitude. C’est un émerveillement pour moi de constater qu’au-delà de vos différences, de votre impatience, chacun de vous est merveilleux et assuré d’une victoire.

Je vous invite, chacun, à prendre conscience du meilleur de vous-mêmes. Osez le manifester d’une manière ou d’une autre, avec constance. Je peux vérifier – et nous sommes nombreux à vous aider – que votre rayonnement est de plus en plus important. Chaque fois que vous pensez juste, chaque fois que vous pratiquez, que vous êtes dans le respect, votre rayonnement se fortifie. Vous devez comprendre, à mon image, que le rayonnement apporte une vérité. Celle-ci touche l’énergie ambiante et apporte bien des bouleversements toujours favorables. 

On a fait de moi une sainte, une réalisée. Je veux bien tout cela, même s’il ne s’agit que de mots. Simplement, j’ai accepté d’être, d’être vous tous, pas seulement moi qui n’ait guère d’importance mais vous tous. Au cours de mon existence, j’ai toujours pensé que l’humanité était à l’origine de l’amour que j’éprouvais et peut-être bien que ma manière d’être montrait ce que l’humanité était capable de vivre sans oser le manifester. Suis-je pour autant différente de vous ? Non, chacun a cette possibilité : offrir son amour, sachant qu’il est en harmonie avec l’amour des autres. 

Je sais que les êtres sont actuellement très désillusionnés par rapport à l’amour. C’est précisément pourquoi il faut vous réaffirmer dans les valeurs, comme pour régénérer l’amour. Parce que celui-ci est une force considérable qui vous permettra d’entrer en harmonie avec les énergies d’autres dimensions et d’acquérir un enseignement. Et l’amour vous permet d’imbriquer chaque sensation, chaque intelligence, chaque enseignement et vous permettra d’être. 

A l’endroit où je me tiens et où, en vérité, je me suis toujours tenue – même dans l’incarnation – la lumière est parfaite. Et ce que je tenais à vous dire, c’est que cette lumière je retrouve celle lumière en chacun de vous, vous en faites partie. Je suis persuadée qu’il n’est pas difficile pour vous de la reconnaître et, ainsi, de vous y reconnecter. 

La période actuelle est une période d’évolution, c’est la meilleure façon de rompre avec l’ignorance. C’est aussi une invitation à vous engager à véhiculer la connaissance et la révéler en chacun. Cela est facile car vous êtes déjà dans cette existence. Et puisque vous êtes vivants c’est que vous êtes des « Connaissants », des êtres d’amour et de lumière. 

Je voudrais vous dire encore ceci : vous avez besoin d’exemples, mais peut-être êtes-vous votre seul exemple ? Cela demande que vous osiez vous regarder, puis vous voir tel que vous êtes, au-delà de tout ce qui est humain. Votre véritable identité est bien spirituelle. 

Nous sommes nombreux à vous aimer, à vous aider, à essayer de vous entraîner vers d’autres considérations. A vous aider à être moins contrariés par ce qui n’en vaut pas la peine et à mesurer ce que cela pourrait vous apporter de sublime. Vous n’avez pas encore ce regard de la transposition. Vous ne vous affirmez pas encore en cela ; c’est dommage. Ne vous contentez pas de vivre vos douleurs, vos faiblesses et vos désillusions. Vous n’êtes pas cela, ce n’est pas votre monde ; pourtant vous y êtes impliqués. La loi dit que vous devez regarder différemment et comprendre autrement tout ce que vous vivez. Elle vous invite donc à prendre conscience du monde spirituel. Tout ce qui est ici révèle l’ailleurs et, très vite, vous comprendrez que ici et ailleurs c’est la même chose. Finalement, n’êtes-vous pas hors des mondes, hors du temps ? Vous « êtes » simplement. Vous êtes la manifestation du Créateur. 

On a fait de moi une sainte, une mère. C’est un besoin, je veux bien. Encore actuellement, on m’honore. Cette dévotion engendre un espace au milieu duquel les autres me placent. Alors, j’en profite pour les aimer davantage et ils en ressentent tous les effets. Comprenez que si vous-mêmes vous vous engagez dans cette voie d’amour, de lumière, le rayonnement sera réellement merveilleux. Il agira et intercèdera. Il créera et vous engagera dans des circonstances différentes, appellera des énergies autres et des situations favorables se produiront pour vous apporter des réponses. Vous êtes au cœur de la création, celle-ci vous est confiée. Cela passe par votre profondeur, votre propre essentiel. Voilà ce que je suis venue vous dire. 

C’est un bonheur pour moi de me tenir en votre présence, cela ne s’est jamais produit en pareille circonstance. Je souligne aussi que si j’ai vécu à une autre période, mon temps fait toujours partie du vôtre et les lois que j’ai manifestées sont toujours d’actualité. De plus, je ne suis pas venue uniquement pour un peuple vivant en Inde, je suis venue pour l’humanité donc pour tous. 

Mon amour vous bénit, vous maintient dans cette élévation. N’oubliez pas… n’oublie pas mon enfant tu ES, rien d’autre ! Tu es ce que tu cherches. Tu ES pleinement le monde, en entier, de la création.  

Le second message est disponible dans le le nouveau livre de Jean-Claude GENEL : ici 

Publié dans:2010 - PREDICTIONS |on 28 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

2010 vers 2011

2010, année du Projet !

par Carole Sédillot

Que nous proposent les énergies de l’année 2010 ? Pour le savoir, nous allons utiliser le langage du symbole. L’astrologie, les nombres et le Tarot sont des supports qui se complètent parfaitement, tout en étant reliés à la mythologie. Ces différents univers symboliques se rejoignent sans jamais s’exclure ; c’est ce qui fait la richesse de la tradition.

 

Préciser notre rôle 2010 vers 2011 dans 2010 - PREDICTIONS gif-2011Pour aborder les énergies d’une nouvelle année, il est essentiel de décrypter les « propositions célestes » et non de se demander ce qui va nous arriver. Chaque année est une proposition que nous pouvons décoder à travers l’énergie des planètes – les planètes ne sont que des énergies qui parlent de notre psyché – et la vibration du nombre. C’est une manière de mettre en évidence les éléments qu’il nous appartient de vivre concrètement car ce qui se joue cette année est différent de l’année dernière et le sera tout autant en 2011. Même si nous sommes tous conscients d’avoir un destin, notre libre-arbitre nous donne une marge de manœuvre. Dans ce qui est écrit, nous devons préciser notre rôle, ce que nous sommes venus incarner : quelle est ma mission ? Comment vais-je incarner la proposition et la réaliser ? Comment puis-je intégrer cette résonance ? 

Nous sommes tous les héros de notre propre histoire et c’est par le biais de l’incarnation que peut se déployer l’énergie spirituelle qui nous habite. Elle nous montre en permanence où nous en sommes de notre parcours pour mettre en visibilité ce qu’il faut incarner. Sinon il restera une belle théorie, une abstraction sans réalisations. 

Qu’avons-nous fait de 2009 ?  

2009_2010 dans 2011 - PREDICTIONSC’est avec cette question que nous comprendrons que 2010 ne sera pas un miracle mais une continuité et un palier qui nous aideront à franchir l’étape suivante. 2009 nous a amenés à évoluer dans une année vibratoire « 2 » venant d’un maître-nombre, le « 11 » (2 + 9 = 11), porteur d’un défi : quelle conscience supplémentaire, le collectif peut-il mettre dans son existence ? Ce « 2 » nous a interrogés aussi personnellement : comment suis-je partenaire avec moi-même ? Pour être partenaire, le héros (que nous sommes) doit s’unir à sa partie divine. 2009 nous a renvoyés aussi à toutes les années « 2 » précédentes : qu’est-ce qui a recommencé ? Les mêmes événements se sont-ils reproduits ? Probablement pas mais nous pouvons nous sentir piégés par le sentiment que, même si les formes changent, le fond est toujours identique. Nous devons poursuivre cette alliance avec nous-mêmes, de l’humain et du divin. Quand nous comprenons, nous utilisons davantage la fonction du mental et de la pensée. Quand nous ressentons, la relation au cœur est privilégiée. L’un ne va pas sans l’autre, nous devons donc les utiliser au bon moment pour éviter les courts-circuits émotionnels. Si je fais « ami-ami » avec moi-même, je serai plus enclin de le faire avec l’autre et, par conséquent, avec tous les autres, ce collectif sans lequel rien ne peut exister, même pas moi puisque je suis un individu dans le collectif. Le bilan de 2009 porte donc sur la manière dont je me suis relié à moi-même pour mieux me relier à l’autre. 

Cette année, compte tenu des énergies planétaires plus qu’exigeantes, une nouvelle question se pose : comment suis-je dans ma totalité ? Si je suis dans l’intégralité de mon être – part humaine et part divine – je me renforce et ce pourquoi j’existe rayonne à travers le sens que je donne à mon existence. Cette reliance est très subtile à gérer, surtout dans notre monde occidental où le pessimisme est de rigueur !… L’exigence de 2010 nous ramène à notre monde intérieur et fera de cette année une étape importante dans le grand processus de transformation du monde en nous, dans la perspective de 2023  !, 2012 n’étant qu’une étape dans ce processus que nous devons accompagner jour après jour, pas seulement à telle ou telle occasion. 

Une année de « projets »  

annee-20102010 est une année « 3 », une année de « projets » ; c’est le mot-clé de 2010. Le « 3 », c’est l’unité ajoutée au « 2 ». C’est un premier ternaire que l’on peut représenter par un triangle pointe en haut. Cette unité ajoutée – et qui se place au-dessus du binôme – est un nombre masculin donc un nombre dynamique qui va activer, qui va se projeter. Une année « 3 » est nécessairement une année de projets. Mais lequel ? Tout dépend de la conscience avec laquelle ce projet personnel est élaboré au sein d’un projet du collectif. Le projet que je suis à même de réaliser dépend de la compréhension de ce qui m’était demandé en 2009, année qui me conviait à porter une attention sur le collectif et sur moi-même. Qu’est-ce que j’ai gagné dans cette année « 2 », par rapport à d’autres années « 2 » ? 

Maintenant, comment mettre en relation cette dynamique du nombre avec ce qui peut se jouer dans les énergies du ciel. Là, nous pouvons identifier un événement majeur qui a commencé à se manifester dans les années précédentes et qui va s’incarner définitivement. C’est l’entrée de la planète Pluton dans le signe du Capricorne. Grâce à l’association des planètes aux personnages de la mythologie, nous pouvons mieux comprendre comment certains événements extérieurs vont nous amener à élaborer de nouveaux projets, des projets différents. Je vous parle ici d’une astrologie mondiale puisque les aspects qui vont sous-tendre ce que je dis sont planétaires. Avec Pluton, nous sommes amenés à réfléchir de manière plus intériorisée, plus profonde. En fonction de notre thème personnel, de notre ciel intérieur, la résonance se fera d’une manière différente. Plusieurs paramètres convergeants vont nous solliciter et mettre en évidence ce que nous aurons compris, assimilé et intégré au cours de ces dernières années. 

Pluton est une planète  qui a été découverte en 1930. Une découverte indique toujours que quelque chose est amené au niveau de la conscience. Nous vivons dans un monde d’énergies célestes, planétaires, que nous ne sommes pas encore prêts à percevoir, à recevoir et surtout à utiliser dans sa totalité. Et, comme vous le savez, ce qui n’est pas nommé n’existe pas ! Cette planète a une façon de faire le tour du zodiaque légèrement différente de toutes les autres. Elle met environ 248 ans pour faire le tour de notre thème astrologique. Dans notre vie d’homme, cette planète ne va donc pas explorer la totalité de notre ciel céleste. Mais la portion qu’elle traverse est très importante. Cette planète qui n’était pas rentrée dans le signe du Capricorne depuis à peu près 248 ans, y restera jusqu’en 2023. Dans la mythologie, Pluton représente le dieu des Enfers. Elle nous parle donc du monde souterrain, du monde inconscient, avec ces doutes, ces peurs et ses inévitables transformations. 

Renaître à …  

L’exigence de 2010 vient donc de cette planète, parce que sa fonction est de nous amener à faire des deuils, à mourir à nous-mêmes dans la perspective de « renaître à … ». Dans les images du Tarot, cette mort symbolique est représentée par l’Arcane XIII. Si ce grand archétype n’existait pas ou si cette image ne se formait pas en nous, notre vie n’aurait pas de sens. Cet Arcane est « sans nom », ce qui veut dire qu’en travaillant sur ces énergies-là, la mort n’existe pas. Dans notre thème personnel, Pluton va avoir un écho différent pour chacun d’entre nous. Mais en fonction des aspects, c’est-à-dire des reliances avec d’autres planètes dans le thème, certains impacts se produiront, des nécessités se feront jour, des besoins et des réalisations différentes s’exprimeront. Nous entrons dans un cycle important car le signe du Capricorne est un signe de Terre, mais une terre d’hiver , bien différente de celle du Taureau, fertile et joyeuse, ou du signe de la Vierge, terre moissonnée et qui devient une terre de transition. La terre du Capricorne est absente de manifestations extérieures – faune et flore. Elle peut paraître triste mais, en même temps, que se passe-t-il en son sein ? Une grande richesse d’introspection, une grande capacité à aller au plus profond de soi. Cette image nous permet de comprendre qu’en 2010, nous prenons conscience que quelque chose d’important est en train de se jouer. De plus, le signe du Capricorne exprime ce qu’il a à dire par le biais d’une autre planète, Saturne. 

Comment les relier à ce qui va se jouer, en termes de projets, au cours de l’année 2010 ?

La suite est publiée dans le nouveau livre de Jean-Claude Genel « Entre Deux Mondes« . 

Un cas de possession

Mademoiselle Julie

 

Un cas de possession dans ESPRITSNous avons dit qu’il n’y avait pas de possédés dans le sens vulgaire du mot, mais des subjugués ; nous revenons sur cette assertion trop absolue, car il nous est démontré maintenant qu’il peut y avoir possession véritable, c’est-à-dire substitution, partielle toutefois, d’un Esprit errant à l’Esprit incarné. Voici un premier fait qui en est la preuve, et qui présente le phénomène dans toute sa simplicité.

Plusieurs personnes se trouvaient un jour chez une dame somnambule-médium. Tout à coup celle-ci prend des allures toutes masculines, sa voix change, et, s’adressant à l’un des assistants, s’écrie : « Ah ! mon cher ami, que je suis content de te voir ! » Surpris, on se demande ce que cela signifie. La dame reprend : « Comment ! mon cher, tu ne me reconnais pas ? Ah ! c’est vrai ; je suis tout couvert de boue ! Je suis Charles Z… » A ce nom, les assistants se rappelèrent un monsieur mort quelques mois auparavant, frappé d’une attaque d’apoplexie au bord d’une route ; il était tombé dans un fossé d’où l’on avait retiré son corps couvert de boue. Il déclare que, voulant causer avec son ancien ami, il a profité d’un moment où l’Esprit de madame A…, la somnambule, était éloigné de son corps, pour se mettre en son lieu et place. En effet, cette scène s’étant renouvelée plusieurs jours de suite, madame A… prenait chaque fois les poses et les manières habituelles de M. Charles, se renversant sur le dos du fauteuil, croisant les jambes, se frisant la moustache, passant les doigts dans ses cheveux, de telle sorte que, sauf le costume, on aurait pu croire avoir M. Charles devant soi ; toutefois il n’y avait pas transfiguration, comme nous l’avons vu en d’autres circonstances. Voici quelques-unes de ses réponses :

D. Puisque vous avez pris possession du corps de madame A…, pourriez-vous y rester ? –

R. Non, mais ce n’est pas la bonne envie qui me manque.

D. Pourquoi ne le pouvez-vous pas ?

R. Parce que son Esprit tient toujours à son corps. Ah ! si je pouvais rompre ce lien, je lui jouerais le tour.

D. Que fait pendant ce temps l’Esprit de madame A… ?

R. Il est là, à côté, qui me regarde et qui rit de me voir dans ce costume.

Ces entretiens étaient très amusants ; M. Charles avait été un joyeux vivant, il ne démentait pas son caractère ; adonné à la vie matérielle, il était peu avancé comme Esprit, mais naturellement bon et bienveillant. En s’emparant du corps de madame A…, il n’avait aucune mauvaise intention ; aussi cette dame ne souffrait-elle nullement de cette situation, à laquelle elle se prêtait volontiers. Il est bon de dire qu’elle n’avait point connu ce monsieur, et ne pouvait être au fait de ses manières. Il est encore à remarquer que les assistants ne songeant point à lui, la scène n’a point été provoquée, et qu’il est venu spontanément.

La possession est ici évidente et ressort encore mieux des détails, qu’il serait trop long de rapporter ; 090326051705619713376297 dans POSSESSIONmais c’est une possession innocente et sans inconvénient. Il n’en est pas de même quand elle est le fait d’un Esprit mauvais et mal intentionné ; elle peut alors avoir des suites d’autant plus graves que ces Esprits sont tenaces, et qu’il devient souvent très difficile d’en délivrer le patient dont ils font leur victime. En voici un exemple récent, que nous avons pu observer nous-même, et qui a été pour la société de Paris l’objet d’une étude sérieuse.

Mademoiselle Julie, domestique, née en Savoie, âgée de vingt-trois ans, d’un caractère très doux, sans aucune espèce d’instruction, était depuis quelque temps sujette à des accès de somnambulisme naturel qui duraient des semaines entières ; dans cet état elle vaquait à son service habituel sans que les personnes étrangères se doutassent de sa situation ; son travail même était beaucoup plus soigné. Sa lucidité était remarquable ; elle décrivait les lieux et les événements à distance avec une parfaite exactitude.

Il y a six mois environ, elle devint en proie à des crises d’un caractère étrange qui avaient toujours lieu pendant l’état somnambulique, devenu en quelque sorte l’état normal. Elle se tordait, se roulait à terre comme si elle se débattait sous les étreintes de quelqu’un qui cherchait à l’étrangler, et, en effet, elle avait tous les symptômes de la strangulation ; elle finissait par terrasser cet être fantastique, le prenait par les cheveux, l’accablait ensuite de coups, d’injures et d’imprécations, l’apostrophant sans cesse du nom de Frédégonde, infâme régente, reine impudique, vile créature souillée de tous les crimes, etc. Elle trépignait comme si elle la foulait aux pieds avec rage, lui arrachait ses vêtements et ses parures. Chose bizarre, se prenant elle-même pour Frédégonde, elle se frappait à coups redoublés sur les bras, la poitrine et le visage, en disant : « Tiens ! tiens ! en as-tu assez, infâme Frédégonde ? Tu veux m’étouffer, mais tu n’en viendras pas à bout ; tu veux te mettre dans ma boîte, mais je saurai bien t’en chasser. » Ma boîte était le terme dont elle se servait pour désigner son corps. Rien ne saurait peindre l’accent frénétique avec lequel elle prononçait le nom de Frédégonde, en grinçant des dents, ni les tortures qu’elle endurait dans ces moments-là.

Un jour, pour se débarrasser de son adversaire, elle saisit un couteau et s’en frappa elle-même, mais on put l’arrêter à temps pour empêcher un accident. Chose non moins remarquable, c’est que jamais elle n’a pris aucune des personnes présentes pour Frédégonde ; la dualité était toujours en elle-même ; c’est contre elle qu’elle dirigeait sa fureur quand l’Esprit était en elle, et contre un être invisible quand elle s’en était débarrassée ; pour les autres, elle était douce et bienveillante dans les moments même de sa plus grande exaspération.

Ces crises, vraiment effrayantes, duraient souvent plusieurs heures et se renouvelaient plusieurs fois par jour. Quand elle avait fini par terrasser Frédégonde, elle tombait dans un état de prostration et d’accablement dont elle ne sortait qu’à la longue, mais qui lui laissait une grande faiblesse et un embarras dans la parole. Sa santé en était profondément altérée ; elle ne pouvait rien manger et restait parfois huit jours sans prendre de nourriture. Les meilleurs aliments avaient pour elle un goût affreux qui les lui faisait rejeter ; c’était, disait-elle, l’œuvre de Frédégonde, qui voulait l’empêcher de manger.

Nous avons dit plus haut que cette jeune fille n’a reçu aucune instruction ; dans l’état de veille, elle n’a jamais ouï parler de Frédégonde, ni de son caractère, ni du rôle que celle-ci a joué. Dans l’état de somnambulisme, au contraire, elle le sait parfaitement, et dit avoir vécu de son temps. Ce n’était point Brunehaut, comme on l’avait d’abord supposé, mais une autre personne attachée à sa cour.

Une autre remarque, non moins essentielle, c’est que, lorsque commencèrent ces crises, mademoiselle Julie ne s’était jamais occupée de Spiritisme, dont le nom même lui était inconnu. Encore aujourd’hui, dans l’état de veille, elle y est étrangère, et n’y croit pas. Elle ne le connaît que dans l’état de somnambulisme, et seulement depuis qu’on a commencé à la soigner. Tout ce qu’elle a dit a donc été spontané.

En présence d’une situation aussi étrange, les uns attribuaient l’état de cette jeune fille à une affection nerveuse ; d’autres à une folie d’un caractère spécial, et il faut convenir qu’au premier abord cette dernière opinion avait une apparence de réalité. Un médecin a déclaré que, dans l’état actuel de la science, rien ne pouvait expliquer de pareils phénomènes, et qu’il ne voyait aucun remède. Cependant des personnes expérimentées en Spiritisme reconnurent sans peine qu’elle était sous l’empire d’une subjugation des plus graves et qui pouvait lui devenir fatale. Sans doute, celui qui ne l’aurait vue que dans les moments de crise, et n’eût considéré que l’étrangeté de ses actes et de ses paroles, aurait dit qu’elle était folle, et lui aurait infligé le traitement des aliénés qui eût, sans aucun doute, déterminé une folie véritable ; mais cette opinion devait céder devant les faits. Dans l’état de veille, sa conversation est celle d’une personne de sa condition et en rapport avec son défaut d’instruction ; son intelligence même est vulgaire ; il en est tout autrement dans l’état de somnambulisme : dans les moments de calme elle raisonne avec beaucoup de sens, de justesse et une véritable profondeur ; or, ce serait une singulière folie que celle qui augmenterait la dose d’intelligence et de jugement. Le Spiritisme seul peut expliquer cette anomalie apparente. Dans l’état de veille, son âme ou Esprit est comprimé par des organes qui ne lui permettent qu’un développement incomplet ; dans l’état de somnambulisme, l’âme, émancipée, est en partie affranchie de ses liens et jouit de la plénitude de ses facultés. Dans les moments de crise, ses actes et ses paroles ne sont excentriques que pour ceux qui ne croient pas à l’action des êtres du monde invisible ; ne voyant que l’effet, et ne remontant pas à la cause, voilà pourquoi tous les obsédés, subjugués et possédés passent pour des fous. Dans les maisons d’aliénés, il y a eu dans tous les temps de prétendus fous de cette nature, et que l’on guérirait facilement si l’on ne s’obstinait à ne voir en eux qu’une maladie organique.

Sur ces entrefaites, comme mademoiselle Julie était sans ressources, une famille de vrais et sincères Spirites consentit à la prendre à son service, mais dans sa position elle devait être bien plus un embarras qu’une utilité, et il fallait un véritable dévouement pour s’en charger. Mais ces personnes en ont été bien récompensées, d’abord par le plaisir de faire une bonne action, et ensuite par la satisfaction d’avoir puissamment contribué à sa guérison, aujourd’hui complète ; double guérison, car non seulement mademoiselle Julie est délivrée, mais son ennemie est convertie à de meilleurs sentiments.

C’est là que nous avons été témoin d’une de ces luttes effrayantes qui ne dura pas moins de deux heures, et que nous avons pu observer le phénomène dans les plus minutieux détails, phénomène dans lequel nous avons immédiatement reconnu une analogie complète avec ceux des possédés de Morzines. La seule différence est qu’à Morzines les possédés se livraient à des actes contre les individus qui les contrariaient, et qu’ils parlaient du diable qu’ils avaient en eux, parce qu’on leur avait persuadé que c’était le diable. Mademoiselle Julie, à Morzines, eût appelé Frédégonde le Diable.

Dans un prochain article, nous exposerons avec détail les différentes phases de cette guérison et les moyens employés à cet effet ; nous rapporterons en outre les remarquables instructions que les Esprits ont données à ce sujet, ainsi que les importantes observations auxquelles il a donné lieu touchant le magnétisme.

 

Lire la suite ici : Chapitre suivant

 

barre de séparation

Extraits des revues spirites de 1858 à 1868 

ALLAN KARDEC

Publié dans:ESPRITS, POSSESSION |on 27 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Écueils des médiums

 

Écueils des médiums dans ESPRITS 20100128231137!Medium-Eva-Carriere-1912La médiumnité est une faculté très multiple, et qui présente une variété de nuances dans ses moyens et dans ses effets. Quiconque est apte à recevoir ou à transmettre les communications des Esprits est, par cela même, médium, quel que soit le mode employé ou le degré de développement de la faculté, depuis la simple influence occulte jusqu’à la production des phénomènes les plus insolites. Toutefois, dans l’usage ordinaire, ce mot a une acception plus restreinte et se dit généralement des personnes douées d’une puissance médiatrice assez grande, soit pour produire des effets physiques, soit pour transmettre la pensée des Esprits par l’écriture ou par la parole.

Quoique cette faculté ne soit pas un privilège exclusif, il est certain qu’elle trouve des réfractaires, du moins dans le sens qu’on y attache ; il est certain aussi qu’elle n’est pas sans écueils pour ceux qui la possèdent ; qu’elle peut s’altérer, se perdre même, et souvent être une source de graves mécomptes. C’est sur ce point que nous croyons utile d’appeler l’attention de tous ceux qui s’occupent de communications spirites, soit directement, soit par intermédiaire. Nous disons par intermédiaire, parce qu’il importe aussi à ceux qui se servent de médiums de pouvoir apprécier leur valeur et la confiance que méritent leurs communications.

Le don de médiumnité tient à des causes qui ne sont pas encore parfaitement connues et auxquelles le physique paraît avoir une grande part. Au premier abord il semblerait qu’un don si précieux ne doit être le partage que des âmes d’élite ; or, l’expérience prouve le contraire, car on trouve de puissants médiums chez des personnes dont le moral laisse beaucoup à désirer, tandis que d’autres, estimables à tous égards, en sont privés. Celui qui échoue malgré son désir, ses efforts et sa persévérance, n’en doit rien conclure de défavorable pour lui, et ne pas se croire indigne de la bienveillance des bons Esprits ; si cette faveur ne lui est pas accordée, il en a d’autres sans doute qui peuvent lui offrir une ample compensation. Par la même raison, celui qui en jouit ne saurait s’en prévaloir, car elle n’est chez lui le signe d’aucun mérite personnel. Le mérite n’est donc pas dans la possession de la faculté médiatrice qui peut être donnée à tout le monde, mais dans l’usage que l’on en peut faire ; là est une distinction capitale qu’il ne faut jamais perdre de vue : la bonté du médium n’est pas dans la facilité des communications, mais uniquement dans son aptitude à n’en recevoir que de bonnes ; or, c’est là que les conditions morales dans lesquelles il se trouve sont toutes puissantes ; là aussi se rencontrent pour lui les plus grands écueils.

Pour se rendre compte de cet état de choses et comprendre ce que nous allons dire, il faut se reporter à ce principe fondamental, que parmi les Esprits il y en a de tous les degrés en bien et en mal, en science et en ignorance ; que les Esprits pullulent autour de nous, et que lorsque nous croyons être seuls, nous sommes sans cesse environnés d’êtres qui nous coudoient, les uns avec indifférence comme des étrangers, les autres qui nous observent avec des intentions plus ou moins bienveillantes selon leur nature.

Le proverbe : Qui se ressemble s’assemble, a son application parmi les Esprits comme parmi nous, et plus encore parmi eux, si c’est possible, parce qu’ils ne sont pas comme nous sous l’influence des considérations sociales. Toutefois si, parmi nous, ces considérations confondent quelquefois les hommes de mœurs et de goût très différents, cette confusion n’est, en quelque sorte, que matérielle et transitoire ; la similitude ou la divergence des pensées sera toujours la cause des attractions et des répulsions.

Notre âme qui n’est, en définitive, qu’un Esprit incarné, n’en est pas moins Esprit ; s’il est momentanément revêtu d’une enveloppe matérielle, ses relations avec le monde incorporel, quoique moins faciles qu’à l’état de liberté, n’en sont pas interrompues pour cela d’une manière absolue ; la pensée est le lien qui nous unit aux Esprits, et par cette pensée nous attirons ceux qui sympathisent avec nos idées et nos penchants. Représentons-nous donc la masse des Esprits qui nous environnent comme la foule que nous rencontrons dans le monde ; partout où nous allons de préférence, nous trouvons des hommes attirés par les mêmes goûts et les mêmes désirs ; dans les réunions qui ont un but sérieux, vont les hommes sérieux ; dans celles qui ont un but frivole, vont les hommes frivoles ; partout aussi se trouvent des Esprits attirés par la pensée dominante. Si nous jetons un coup d’œil sur l’état moral de l’humanité en général, nous concevrons sans peine que, dans cette foule occulte, les Esprits élevés ne doivent pas être en majorité ; c’est une des conséquences de l’état d’infériorité de notre globe.

 

barre de séparation

Extraits des revues spirites de 1858 à 1868 

ALLAN KARDEC

 

Publié dans:ESPRITS, HUMANITE, MEDIUM |on 27 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Traité sur les Sept Rayons

Traité sur les Sept Rayons dans ENERGIES traite-sur-les

1. La libération de certaines énergies qui peuvent puissamment influencer l’humanité et qui, si elles sont libérées, stimuleront la fraternité, l’esprit d’amour et de bonne volonté sur la terre. Ces énergies sont aussi bien déterminées et aussi réelles que celles dont s’occupe la science et qu’elle dénomme « les rayons cosmiques ». Je parle ici de véritables énergies et non pas d’abstractions émotionnelles et désirées… 

2. La fusion de tous les hommes et des femmes de bonne volonté dans le monde en un tout intégré et sensible…. 

3. L’invocation et la réponse de certains Grands Etres dont le travail peut être rendu possible et sera rendu possible si le premier de ces objectifs est atteint grâce à la réalisation du second. Réfléchissez à cette synthèse des 3 objectifs. Le nom donné à ces Forces Vivantes n’a absolument aucune importance. On peut les considérer comme les vice-régents de Dieu, Qui peuvent coopérer et qui coopéreront avec l’Esprit de Vie et d’Amour sur notre planète, Celui dans Lequel nous vivons, nous nous mouvons et avons notre être. Certains penseurs peuvent les considérer comme les Archanges du Très Haut, dont le travail a été rendu possible grâce à l’activité du Christ et de Son Corps de disciples, l’Eglise véritable et vivante. D’autres peuvent les considérer comme les chefs et les guides de la Hiérarchie planétaire, Qui se trouvent derrière notre évolution planétaire et Qui prennent rarement une part active extérieure dans les activités du monde, laissant cela aux Maîtres, sauf en des cas exceptionnels comme celui-ci. Quel que soit le nom que nous Leur donnons, Ils se tiennent prêts à nous aider si l’appel est fait avec une force suffisante et assez puissante de la part des disciples et des aspirants au moment de la pleine lune de mai et de la pleine lune de juin… 

4. L’évocation, du côté intérieur, d’une activité énergique et concentrée de la part de la Hiérarchie des Maîtres, Mentaux illuminés Auxquels a été confié le travail de diriger le monde. On souhaite une réponse ; elle peut être effectuée entre les groupes suivants : 

a. La Hiérarchie qui attend ; anxieuse – en ce moment -car Elle ne peut pas savoir comment l’humanité réagira et si les hommes seront assez sages pour saisir l’opportunité offerte. Elle attend, organisée sous la direction du Christ, le Maître de tous les Maîtres et l’Educateur des anges aussi bien que des hommes. Il a été constitué l’intermédiaire direct entre la terre et le Bouddha, Lequel est, à Son tour, l’intermédiaire consacré entre la Hiérarchie tout entière qui attend et les Forces attentives….. 

b. Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, composé en ce moment de tous les grands serviteurs de la race, sensibles et consacrés, dont l’objectif est la paix du monde et qui visent à l’instauration de la bonne volonté sur notre planète en tant que base de l’existence future et en vue d’une expansion mondiale. A l’origine, ce groupe était composé d’une poignée de disciples acceptés et d’aspirants consacrés. Ses rangs ont été ouverts au cours des 10 derniers mois à tous les hommes de bonne volonté qui travaillent activement pour une réelle compréhension, qui sont prêts à se sacrifier pour aider l’humanité et qui ne voient aucune ligne de séparation d’aucune sorte mais qui ont les mêmes sentiments envers les hommes de toutes les races, nationalités et religions….. 

c. Les masses d’hommes et de femmes qui ont réagi aux idées qui ont été émises et qui réagissent favorablement aux objectifs de compréhension internationale, d’interdépendance économique et d’unité religieuse. Lorsque ces 3 groupes de penseurs et de serviteurs seront  mis en rapport les uns avec les autres et que les 3 groupes pourront être alignés, même momentanément, bien des choses pourront être accomplies ; les portes de la vie nouvelle pourront être ouvertes et l’influx des nouvelles forces spirituelles pourra avoir lieu. Tel est l’objectif et telle est l’idée du Groupe…. 

2n24gx dans HUMANITE

Extrait : « Psychologie Esotérique Vol. 2. Page 689 Alice Bailey 

Publié dans:ENERGIES, HUMANITE |on 26 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

OVNIS et ET

DOSSIERS, RAPPORTS ET TEMOIGNAGES
Phénomène Ovnis et les Extra-Terrestres
 

DOSSIERS ET RAPPORTS SUR LES OVNIS : 

OVNIS et ET dans O.V.N.I et E.T. ovni11

Le Rapport COMETA Rapport secret sur le phénomène ovni. 


Le Crash de Roswell Une soucoupe volante s’ést écrasée le 2 juillet 1947 à Roswell, au Nouveau Mexique. 


La Vierge de Fatima Témoignage sur l’apparition de la Vierge à Fatima le 13 octobre 1917. 


Le Groupe Majestic 12 Une des organisations secrètes qui s’occupaient de tout ce qui concernait les Ovnis. 


Des Bases sous la Terre Bases et galeries dans le monde. Hypogeum de Hal : Les souterrains de l’ île de Malte. 


Le Mothman L’énigme de homme-phalène en Virginie. Les hommes en noir et des contactés. 


Ummo Le mystère des lettres ummites, il existe environ 180 documents répertoriés. 


OVNI et nucléaire Contrôle Stratégique Aérien et Installations Nucléaires. 


Le Plateau D’Albion Observations de soucoupes et présence de Gris dans la base de lancement de missiles.

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 26 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

La sagesse de l’Ombre

extraits choisis par Marie Leduc : l’oracle MAYA   [ article 3 sur 5 ]  

La sagesse de l'Ombre dans ENERGIES 9782354360368FSNous avons tous la grande opportunité de vivre au moment de la naissance du nouveau mythe sur Terre. Jusqu’à présent, la plupart de nos mythes familiers ont été centrés sur la séparation et la dualité : la lumière et l’obscurité, le bien et le mal, la beauté et la laideur, Luke Skywalker et Darth Vador, le roi Arthur et le chevalier noir, la Belle et la Bête. Dans le nouveau mythe, nous avons accès à une perspective beaucoup plus vaste – une vision qui reconnaît et célèbre tous les aspects du soi et de la création. Le nouveau mythe se focalise sur l’intégration des polarités et ce faisant, contribue à l’évolution individuelle et planétaire. 

Son aspect le plus important et le plus pratique est peut-être que l’oracle Maya agit en vous aidant à intégrer les parts « d’ombre » de vous-même – vos peurs, vos doutes, vos difficultés et vos blocages. Chaque fois que vous interagissez avec une ou plusieurs de ces cartes, vous contribuez à transformer de vieilles façons de voir, de faire et d’être en nouvelles façons de voir, de faire et d’être.

La part d’ombre du soi est souvent considérée par l’ego comme étant « mauvaise », alors qu’en réalité c’est une force très puissante et très créative. Les parties désavouées ou inconscientes de nous-mêmes (qui se manifestent le plus souvent par nos réactions émotionnellement « chargées » face aux gens et aux situations) sont véritablement les gardiens d’une grande sagesse. L’ombre n’est que le côté de la lumière que l’on ne voit pas. En travaillant avec elle, vous avez l’occasion de vous guérir et de vivre une vie plus pleinement intégrée. Lorsque vous explorez ce qui concerne l’ombre d’un archétype donné, soyez prêt à y voir un noyau de vérité et à découvrir de quelle façon il est en relation avec vous.

Une grande intensité émotionnelle est souvent associée aux problèmes de l’ombre, cependant, cette intensité indique tout simplement que quelque chose demande à être reconnu et transformé. Libérez-vous de l’idée de difficulté, de drame et de lutte. Réinterprétez ce processus comme étant la force vitale et créative nécessaire au changement et à la croissance. Lorsque vous intégrez les problèmes de votre ombre et que vous devenez plus « transparent », les projections des autres commencent à littéralement vous traverser sans créer de réactions ni de blessures émotionnelles. Travailler avec l’ombre a aussi un autre avantage : en vous transformant, vous aidez à transformer les autres et la Terre.

 L’ombre […] Dans la vie quotidienne, votre ombre vous offrira des signes en vue de votre croissance. Quand vous avez une réaction émotionnelle vis-à-vis d’une personne, d’une situation ou d’un problème, il s’agit d’un signal clair vous indiquant qu’un aspect de l’ombre vous demande de le voir, de vous l’appropriez et donc de le transformer. Soyez direct quand vous faites part de ce que vous taisez habituellement. Vivez et exprimez pleinement vos émotions. Honorez vos relations par votre volonté d’aborder avec elles le sujet de l’ombre. Une intimité, un amour et une acceptation de soi plus profondes seront votre récompense. 

Travailler avec l’ombre est une part importante du voyage du soi qui mène à la perception de sa complétude. Quand vous guérissez et que vous intégrez personnellement les aspects de votre ombre, vous aidez aussi à guérir le schéma d’évolution plus vaste du champ mental collectif. […]Chaque interprétation d’un glyphe dans les chapitres « le découvreur » et  « le « voyageur » comporte une partie intitulée sagesse de l’ombre.

  IX  (« le découvreur », sagesse de l’ombre) 

  Vous pouvez observer une des ombres de IX dans les problèmes impliquant l’intégrité, le contrôle, le pouvoir personnel et la volonté. Examinez la façon dont vous utilisez votre pouvoir mental et sur quoi vous le focalisez. Comment ces problèmes entrent-ils en jeu dans votre vie en ce moment ? Dites votre vérité et agissez avec intégrité. Soyez honnête et vrai avec vous-même. Reconnaissez votre ombre et abordez le sujet avec vous-même et avec les autres.

Abandonnez-vous votre pouvoir en cherchant l’approbation en-dehors de vous ? Entrez dans la lumière de la véritable magie, qui se trouve dans l’intégrité que donne la connaissance par le cœur. Utilisez votre volonté personnelle de concert avec votre cœur. Etablissez une connexion plus claire avec votre Essence car elle est déjà un magicien de la lumière !

 Dans l’ombre de la cape du magicien, vous pouvez trouvez le sentiment de compétition ou le besoin d’approbation, de reconnaissance ou de statut. Ces sentiments indiquent souvent que l’ego et le mental ont un besoin de pouvoir et de contrôle. La véritable cape du magicien est transparente à la volonté du Divin. Lâchez prise de votre besoin d’approbation et de contrôle. Ressentez votre valeur intrinsèque car vous êtes une fenêtre par laquelle la lumière peut briller. Ouvrez-vous à la possibilité que la magie et les miracles entrent dans votre vie. 

Le site de Jean-Claude GENEL  g.productions. presse

Publié dans:ENERGIES, HUMANITE, LUMIERE, MAYAS, PROPHETIES |on 26 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Comment utiliser l’oracle maya ?



Comment utiliser l'oracle maya ? dans ASTROLOGIE Oracle_Maya_4c88b681e6157extraits choisis par Marie Leduc  [ article 2 sur 5 ]  

L’oracle maya est composé de quarante-quatre cartes – vingt glyphes stellaires mayas, treize nombres et onze « prismes de mystère ». Ensemble, les glyphes et les nombres forment le Tzolkin, le « cercle sacré » du calendrier maya. 

Cependant, le Tzolkin est beaucoup plus qu’un simple calendrier. Il est aussi un code galactique donnant accès au fonctionnement de l’univers. Au sein de ce code sacré, chaque glyphe peut être considéré comme un aspect ou un « visage » différent du Créateur. Chacune des 260 combinaisons possibles de glyphes et de nombres offre une expression particulière de ces visages. Les onze prismes, quant à eux, offrent une nouvelle façon de regarder la réalité basée sur le nouveau paradigme (1) qui est en train d’émerger. Combinés, les glyphes, les nombres et les prismes forment un mandala puissant d’énergies transformatrices. En travaillant avec eux, que ce soit un par un ou ensemble, vous pouvez grandement améliorer votre croissance personnelle et spirituelle. 

Les énergies vous conduisent 

Pour utiliser l’oracle, vous pouvez tirer une ou plusieurs cartes, puis travailler avec leur énergie – soit en méditation, soit à l’aide des interprétations et des exercices proposés dans le manuel. Vous n’avez pas besoin de poser une question pour travailler avec l’oracle maya. Vos énergies vous conduiront naturellement vers les cartes qui peuvent le mieux vous montrer la sagesse du moment.
La clé pour tirer un maximum de bienfaits de l’oracle maya est d’établir une résonance entre vous et le schéma symbolique de l’énergie encodée dans les cartes. Dans l’interprétation de tout tirage, permettez aux informations et à la magie de se révéler de toutes les manières qui sont adaptées à votre croissance. Il n’y a pas d’absolus dans ce système, pas de bonne ou de mauvaise façon et pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Les images et les mots du manuel ont simplement pour but d’être des catalyseurs pour encourager votre propre évolution. Si vous souhaitez créer d’autres approches, surtout faites-le. 

Sortir du cadre mental 

Lorsque vous travaillez avec l’oracle maya, vous pouvez recevoir de la part des cartes des énergies qui ne vous semblent pas familières et qui ne sont pas conformes à votre cadre mental. N’essayez pas de les « comprendre » de la manière habituelle ; elles vont souvent bien au-delà de nos connaissances et de nos concepts mentaux. Si vous percevez de telles énergies, emplissez-les de la lumière rose dorée de la connaissance par le cœur et vous les comprendrez en temps voulu d’une façon inattendue. Souvenez-vous, ce système est basé sur la confiance, l’innocence et l’abandon. Quand vous abandonnez ce que vous pensez être, vous devenez ce que vous êtes vraiment.
Les effets agréables et positifs que l’on ressent en étant en relation avec les énergies archétypales doivent être expérimentés pour être compris. Nous vous dirons seulement que la grâce, l’union, l’extase et « l’illimité » font tous partie de cette expérience. Nous vous laissons découvrir le reste au cours de cette grande aventure. 

Les trois résonances 

Pour chacun des vingt glyphes, le livre propose une table des correspondances et trois interprétations ou « résonances » différentes. La table qui répertorie des choses telles que les qualités, l’élément, le mudra ou la méditation correspondant à chaque archétype. Elle est particulièrement utile pour évoquer chaque glyphe et pour se familiariser avec lui. Les trois résonances développent les informations contenues dans la table des correspondances, chacune à sa façon unique.

Ecrite sous forme de poème, la résonance appelée l’enfant magique a pour but d’évoquer une réponse intuitive et spontanée, une réponse « cerveau droit » ; la résonance appelée le découvreur, davantage sous forme d’oracle et donc plus « cerveau gauche », a pour but de s’adresser directement aux préoccupations de la vie quotidienne. La résonance appelée le voyageur, qui se présente comme une section séparée dans la troisième partie, est la plus longue et la plus conceptuelle et elle est destinée à une étude approfondie. Elle intègre la plupart des informations de base contenues dans la résonance du découvreur et en ajoute beaucoup d’autres. Le voyageur inclus également une section appelée « sagesse harmonique » qui explore la relation de chaque glyphe stellaire avec une métaphore musicale. 

Un exemple concret 

  BEN (extrait de la résonance : le découvreur)
Soyez sensible aux modifications majeures qui se pourraient se produire dans votre façon de percevoir le monde et dans les rapports que vous entretenez avec lui. Vos anciennes références sont en train de changer. Soyez attentif aux ouvertures et aux opportunités. Ayez le courage de prendre des risques. Quand vous faites l’expérience de la « lisière » de votre croissance, de situations où vous vous ne vous sentez pas en sécurité ou qui ne vous sont pas familières, soyez prêt à voyager dans l’inconnu. 

Dans cet endroit mystérieux, avoir des références changeantes crée un saut quantique. Marcheur céleste, recevez le message angélique, découvrez en vous le monde du voyage entre les dimensions. Expansez vos références pour devenir un voyageur du temps et de l’espace. La « lisière » de votre croissance porte en elle la plus grande des magies. Dans l’exploration de ces limites, vous développez une compréhension et une compassion envers ceux qui, comme vous, utilisent cette expérience terrestre pour leur croissance et leur évolution. Explorez, expansez-vous, souvenez-vous de vos ailes ! Messager de la lumière, quand vous avez le courage de pénétrer dans une nouvelle réalité, un voyage mystérieux vous attend. 

(1) Filtres qui conditionnent notre perception et réduisent le champ de nos possibles. 

Le site de Jean-Claude GENEL  g.productions. presse   

Publié dans:ASTROLOGIE, ENERGIES, ESPRITS, MAYAS, PROPHETIES |on 26 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Wesak 2009

Wesak 2009  dans LUMIERE wesak+2009

CE 9 MAI 2009, les dossiers sont sur la table, tout ça de manière énergétique, bien évidemment. La Pleine Lune du Taureau est traditionnellement appelée Fête du Wesak. Pour le monde bouddhiste, c’est la fête de Gautama le Bouddha. Cet événement est aussi le temps de ce que j’appelle les « Conseils d’Administration Cosmiques », temps pendant lequel toutes les bonnes volontés spirituelles qui sont au service de l’humanité, qui apportent quelque chose au monde par leur propre énergie, par leur propre transformation personnelle, prennent en quelque sorte du galon ! 

Article paru aux Editions F.Production.presse http://www.gproductions.fr/presse_detail.php?id_art=139 

wesak_header_2 dans LUNESAinsi, tous ceux qui sont conscients d’être une influence permanente pour que la planète change énergétiquement à partir de l’énergie de chacun, et qui prennent cette responsabilité, reçoivent en retour une énergie particulière qui leur permettra d’améliorer leur oeuvre de cocréation. Ils reçoivent en quelque sorte leur « feuille de route » pour l’année qui vient. Et quand on sait lire le « Livre de la vie » comme Jean Claude Genel, on comprend dans quelle direction orienter son travail de serviteur, ce que le « ciel » attend de chacun de nous énergétiquement. 


Arouna 
                                                     FEUILLE  DE  ROUTE 

Nous acceptons qu’il y ait de plus en plus de « descentes de lumière » (1). Nous souhaitons que le plan angélique bénisse l’humanité et l’accompagne plus que jamais. Nous souhaitons la prière et nous vous demandons d’être responsables, responsables de vos actes, de vos qualités, de vos pensées. Sachez vivre le meilleur de vous-mêmes, sachez offrir à l’autre ce que vous pouvez lui donner. Intéressez-vous à vos frères et sœurs. Intéressez-vous à toute vie : la nature est vivante, les animaux sont vivants de Dieu. Tous les règnes sont en vous, vous éveillent.

Les descentes de lumière vont réorganiser vos vies en réorganisant l’univers. Vous allez aborder prochainement un cycle extrêmement fort au sens où l’énergie de ce cycle va rétablir la vérité, ce qui signifie que le mensonge deviendra visible, devra être expliqué. Et c’est ainsi que chacun pourra vivre avec liberté, se repositionner dans ses pensées pour vivre sa propre gloire et s’affirmer dans sa réalité spirituelle.

wesak_graphic

L’humanité est en train de franchir un portail. C’est aussi une initiation qui élève l’être à une prise de conscience afin qu’il exprime les lois. Il est confié à l’humanité son devenir ; c’est pourquoi nous parlons de responsabilité. L’être doit utiliser son pouvoir divin, créer ce qu’il souhaite pour lui, sachant que c’est toute l’humanité qui se transformera progressivement. Mais cela signifie que si un cycle commence, un autre se termine. N’ayez jamais peur des troubles et surtout pas de la tempête qui s’annonce parce qu’en vérité et par votre responsabilité, vous n’avez rien à craindre.

L’humanité est élevée dans son ensemble. C’est un choix, c’est aussi parce qu’elle est prête à vivre ce nouveau cycle. L’humanité devra apprendre à vivre positivement, agréablement sans se soucier de son karma passé. Il est temps que l’être comprenne qu’il ne peut plus échapper à sa vérité en s’abritant derrière le karma dont beaucoup ont fait un total mensonge. Bien sûr que le karma existe. Il accompagne l’être et lui permet d’accéder à une compréhension et à remédier, c’est-à-dire à créer. Mais l’humanité a été trop longtemps désorientée et ne pouvait que s’abriter derrière le karma, signifiant ainsi une ignorance profonde.

Effectivement les temps changent et l’humanité s’éveille pour apprendre à s’élever par elle-même ; il s’agit bien là de la responsabilité de chacun et c’est ce qui vous est confié. Désormais, sachez vous créer une vie meilleure, sachez réfléchir très justement. Tout cela va vous éveiller, vous stimuler, vous placer dans des énergies extrêmement bienveillantes. Vous êtes bénis et, par ce fait, vous pouvez vous considérer comme des leaders, des êtres de bonne volonté qui ont le goût de l’art de vivre et qui l’installent au quotidien avec vérité et beaucoup de réalisme.

Pour le moment et pour toute l’année, il s’agit-là d’une mission pour chacun et c’est de cette manière que vous allez épurer toutes les énergies liées au karma ancien. C’est ainsi que vous allez vous libérer, que vous allez sentir dans vos pensées que tout devient plus clair, en tout cas, plus juste. Vous êtes bénis et vous êtes envoyés pour vivre… La responsabilité est bien évidemment un partage. Votre vie désormais, dans son déroulement, est appelée à devenir une œuvre, une création. Ce message va se perpétuer, résonner pour chacun et en chacun et pour tous. Allez dans la paix, heureux d’être vivants pour exprimer cette source d’amour.

 Je vous bénis. 

Transmis par Jean-Claude Genel 
(1) Masse d’énergie dense, d’une intensité vibratoire inhabituelle qui élève notre fréquence spirituelle. Elle agit comme une bénédiction collective. 

Publié dans:LUMIERE, LUNES |on 25 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Wesak 2010

 Wesak 2010 dans LUNES Wesak_1 

CE 28 AVRIL 2010, les dossiers sont sur la table, tout ça de manière énergétique, bien évidemment. La Pleine Lune du Taureau est traditionnellement appelée Fête du Wesak. Pour le monde bouddhiste, c’est la fête de Gautama le Bouddha. Cet événement est aussi le temps de ce que j’appelle les « Conseils d’Administration Cosmiques », temps pendant lequel toutes les bonnes volontés spirituelles qui sont au service de l’humanité, qui apportent quelque chose au monde par leur propre énergie, par leur propre transformation personnelle, prennent en quelque sorte du galon ! 

Ainsi, tous ceux qui sont conscients d’être une influence permanente pour que la planète change énergétiquement à partir de l’énergie de chacun, et qui prennent cette responsabilité, reçoivent en retour une énergie particulière qui leur permettra d’améliorer leur oeuvre de cocréation. Ils reçoivent en quelque sorte leur « feuille de route » pour l’année qui vient. Et quand on sait lire le « Livre de la vie » comme Jean Claude Genel, on comprend dans quelle direction orienter son travail de serviteur, ce que le ciel attend de chacun de nous énergétiquement. Arouna Lipschitz 

FEUILLE  DE  ROUTE
 transmise par Jean-Claude Genel

Le Bouddha est maintenant installé dans sa lumière, le Christ est également dans sa lumière, il est temps pour nous d’entendre leur communication. Le Bouddha s’exprime : 

Noble assemblée, je vous bénis, je vous souhaite la bienvenue et vous prie d’être à l’écoute. Toutes les conditions sont réunies pour que les êtres soient élevés à un autre niveau de conscience. L’année installe cette réalité, année forte dans la richesse de son intention. Aussi, que chacun de vous se sente accueilli par cette belle énergie. Que chacun se sente élevé, accompagné car, avant l’année 2012, il y a nécessité que les êtres de bonne volonté puissent accéder à une compréhension. Véritablement, chacun est en préparation mais c’est aussi bien plus que cela. 

L’être spirituel que vous êtes est accueilli par l’Assemblée des Maîtres et désormais chacun sera reconnu, favorisé spirituellement et accompagné pour que l’œuvre rayonne et installe une autre mentalité. De toute évidence, il est fait choix que l’être ne doute plus et devienne conscient de sa spiritualité, de sa force mystique, de son pouvoir divin. Chacun désormais est en apprentissage pour savoir travailler, œuvrer avec ses talents. Chaque âme sera ointe, c’est-à-dire recevra la force. Cela n’exige aucune condition. En vérité, chacun de vous se trouve vivant de ses valeurs et plus vous les manifesterez, plus la force permettra à votre âme d’être dans cette connaissance, d’exprimer ses désirs de vie.  

La planète est en bouleversement et l’humanité est éveillée.  

Vous qui êtes assemblés, vous recevez, vous êtes directement liés à cet événement du Wesak. Vous nous honorez de votre bonne volonté et votre mission est bien de retransmettre aux autres, d’une manière ou d’une autre, un comportement, un regard, un acte. Chacun de vous possède la sagesse. Vous devez apprendre à l’utiliser pour réfléchir avant d’agir, pour exprimer votre connaissance de façon à ce que vos gestes et vos mots soient en harmonie et expriment la vie de la création. Vous recevez le pouvoir de créer. 

Cette année est importante, révélatrice et marque aussi le début de la fin de la loi karmique. Chacun, progressivement, sera donc aidé par la transformation, les prises de conscience et pourra laisser le passé au passé. En revanche, la loi de compensation devient « lien direct » avec chacun. C’est une loi qu’il faut étudier, travailler et qui vous permet de rester toujours dans l’énergie de vérité. C’est ainsi que le nouveau monde se prépare. 

Ce qui est exceptionnel, c’est que la transformation a lieu sur cette planète mais également sur d’autres lieux. C’est un bouleversement au niveau des univers. Les énergies sont extrêmement puissantes et nous avons choisi de vous aider, vous les êtres de bonne volonté, pour que vous les intégriez plus facilement, avec le moins d’inconvénients possible. D’autres se trouveront bouleversés et vous pourrez les aider. Les énergies sont en train de changer, de s’amplifier pour vous élever à une conscience supérieure. Progressivement, chacun sera investi d’une force, adombré de la volonté divine. Mon Frère va maintenant communiquer. 

Le Christ s’exprime : 

C’est un moment merveilleux pour moi d’être avec vous, de partager cette période si importante. Vous êtes touchés dans le meilleur de vous-mêmes et dans les jours ou les semaines à venir, vous comprendrez le changement qui se produit en vous. Vous ressentirez très justement l’importance du moment actuel. Chacun est touché au niveau de son cœur et l’âme reçoit encore plus de force du Créateur. Vos convictions, vos pratiques, votre compréhension, votre intelligence, tout cela accompagnera ce développement. 

La situation est exceptionnelle. Chacun de vous est appelé à œuvrer, à partager wesak-day1 dans LUNESet à oser exprimer sa force mystique. L’univers se transforme et votre planète s’exprime. Alors, il est compréhensible que la peur soit présente. Mais en ce moment, chacun reçoit la puissance de la confiance et si vous travaillez cette valeur, la peur vous quittera rapidement. Ainsi libérés, vous serez appelés à réévaluer vos possibilités, à prendre conscience de votre volonté et vous organiserez votre incarnation certainement différemment. Oui, mes enfants. 

Cette bénédiction, cette fête reste toute-puissante cette année. C’est réellement une ouverture, un accomplissement pour les décennies à venir. Tout commence maintenant. Chacun de vous est touché, éveillé, c’est pourquoi il vous est demandé de pratiquer, d’aimer, de travailler, de changer votre regard, de penser différemment et positivement. Chacun de vous est appelé à une rééducation, en quelque sorte, mais vous êtes des êtres merveilleux et vous réussirez. 

Comme cela vous a été dit, vous êtes des êtres bénis, protégés et désormais accompagnés. Chacun, selon son évolution, rejoint un cercle de Maîtres et se trouve placé dans sa force. Que cela vous engage à la confiance. Ne soyez pas désespérés, ne vous fiez pas à l’apparence, restez dans la certitude et dans la fidélité de ce que vous êtes. Comprenez que tout agit en vous, vous élève, vous installe dans une autre compréhension pour recevoir la force d’autres dimensions. En cela, vous recevez toute la puissance de l’ascension qui, progressivement, se réalisera car vous allez y travailler, vous partagerez et serez intelligents de la vie. 

Mes enfants, nous considérons ce moment comme exceptionnel. C’est pourquoi, avant notre bénédiction, nous vous prions d’être intensément unis à la force divine afin que nous puissions accomplir ce qui doit l’être pour vous offrir ce qui vous est dû, pour vous placer dans une force incomparable, protectrice. Celle-ci vous accompagnera toujours mais aussi, chaque fois que vous le souhaiterez, ceux que vous aimez. Le changement est nécessaire. Votre élévation est utile. Soyez bénis par les cieux. Recevez cette puissance comme un cadeau et, surtout, restez toujours vivants de cette force. 

Cette année vous engage pour les décennies à venir, pour toutes les transformations à venir. Elle vous engage – le mot est fort mais comprenez bien que d’être nés est déjà un engagement ! Je parle de l’engagement de naître en conscience, de naître de nouveau, c’est-à-dire de vous éveiller et de vivre ce que vous êtes véritablement et totalement. 

Vous êtes, chacun, un être spirituel qui rayonne l’amour et votre expérience humaine désormais doit s’accommoder de cette vérité. Il vous est demandé d’être bienveillant, de participer à cette transformation, c’est ainsi que les forces supérieures s’installeront en vous, vous aideront à la découverte de vous-mêmes. Ainsi, vous saurez utiliser votre pouvoir divin qui, pour beaucoup d’entre vous, permettra bien des miracles et beaucoup de transformations. 

Pendants quelques instants, dans le silence, vous allez recevoir, puis toute l’humanité recevra de la source dans ce calice précieux , symbole de vérité. Chacun de vous est visité, reconnu. C’est le moment de demander, de formuler des souhaits et d’offrir des promesses. Mais sachez que vous serez exaucés.  

Maintenant que le calice verse sa lumière sur chacun, soyez conscients de notre souhait : puissiez-vous être conscients que vous êtes l’espoir du monde et sa lumière. Voici ce que nous ensemençons en vous et en chacun. 

Tout est accompli. Nous pouvons maintenant cesser notre visualisation. 

Découvrez le Message de Wesak 2009 

Publié dans:LUNES |on 25 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Pleine lune du Wesak 2011

issu du site : http://eveil-a-soi.com/meditation/pleine-lune-du-wesak/

Pleine lune du Wesak 2011 dans LUNES 17th%20Annual%20Wesak%20Celebration%20in%20Mt%20Shasta%202011%201296247142

Le Wesak est la Descente et la Bénédiction des énergies Bouddhique et Christique : Le Bouddha et le Christ viennent ensemble bénir la Terre et toute l’Humanité à la Pleine Lune du Taureau de chaque année.

Les Maîtres de Lumière préparent cette Fête quelques jours avant et la terminent quelques jours après sur une période de 14 jours environ. Ils vous invitent tous et chacun à y participer avec le cœur.

Le Wésak est la fête du Bouddha, Représentant du Plan Divin. Le Christ est l’expression de l’Amour du Père, Bouddha est l’expression de Sa Sagesse. Les deux Maîtres Ascensionnés Bouddha et Jésus Sananda s’unissent pour apporter à la Terre, l’énergie d’Amour Universel. Ils posent sur Terre, l’énergie de la Compassion. La compassion est l’Amour sans condition. Il nous incite à abandonner le mental en vivant la simple Présence dans l’instant présent. Ils nous connectent ainsi avec nos Univers multidimensionnels.

C’est la grande fête de l’Orient. Au Tibet, elle est célébrée dans la vallée du Wésak. C’est la grande fête de l’Orient qui commémore la naissance, l’illumination et la mort du Bouddha. 

C’est aussi le moment où les deux guides divins de l’Orient et de l’Occident collaborent et travaillent dans l’union spirituelle la plus étroite, le Christ et le Bouddha utilisant chaque année cette fête comme point d’inspiration pour le travail de l’année suivante. 

Lors de la méditation de ce Wésak, connectez-vous le plus possible avec le Soleil Central, et aussi avec votre Soleil. Sentez son immense Amour vous pénétrer. Même un petit peu avant et après ce jour du Wésak, il y aura de très fortes émanations de votre Soleil, de votre Terre, de votre système solaire.

Il y aura aussi de très grandes émanations de la Lune. Vénus aussi aura un rôle très important au niveau de la conscience de l’Amour et aussi de votre créativité dans la beauté, c’est à dire que vous arrivez à concevoir davantage la beauté. Abandonnez-vous aux Énergies Christiques, mais concevez aussi que ces Énergies Christiques sont en vous.

Le jour du Wésak, essayez de prendre un petit peu plus conscience du Divin en vous. Faîtes l’unité totale entre vous et Vous, c’est à dire entre la matière physique qui vous entoure et la matière spirituelle et divine. Essayez aussi de faire l’unité non seulement avec votre système solaire mais avec tout l’Univers.

Pas besoin de grands mots, pas besoin de grandes phrases ! Il vous suffira simplement d’ouvrir votre cœur, d’être en réception de ce que l’Univers déposera en vous.

Pour vous préparer à vivre ce magnifique moment, portez à haute voix vos demandes. Parlez à votre Monade et faites savoir précisément ce que vous voulez accomplir. Dites à votre Monade que vous voulez l’incarner, que vous faites votre possible pour être prêts.

« Deux faisceaux d’Infinie Lumière, BOUDDHA et CHRIST entrent en communion.
L’Éveillé recueille à la Source de notre Univers, Sirius, le Cœur du Père, la force d’éclosion dont les hommes ont tellement soif. Il La remet au Cœur du Christ qui lui-même L’insuffle au cœur de l’Humanité. 

À chaque battement de Son Cœur comme de notre cœur, les Principes d’Amour et de Lumière réactivent à tout instant l’impulsion première du UN en Qui nous avons la vie, le mouvement et l’être, au-delà de toute notion religieuse.Tous ensemble, nous constituons un Corps Universel, le « NOUS » suprême de toutes les Fraternités de Lumière. 

UN RASSEMBLEMENT UNIVERSEL unanime et simultané crée un canal direct de précipitation de la Lumière Suprême au cœur de notre planète. »Initialement et traditionnellement, la cérémonie du Wésak commémore la venue au monde, l’illumination puis le départ du Bouddha. En réalité, c’est bien plus que cela.  Elle signifie la transmission, le renouvellement d’un souffle de vie qui permet aux hommes de mûrir. Le jour même du Wésak, celui qui s’annonce par la lune pleine, l’Éveillé recueille à la Source de l’univers, des univers, la force d’éclosion dont les hommes ont tellement soif. Il la remet au Cœur du Christ qui Lui-même, l’insuffle à la surface de ce monde. Ainsi chaque année davantage, l’Amour uni à la Sagesse sont-ils proposés aux humains. Ils représentent le seul et unique moteur à la résolution de toutes nos tensions, c’est-à-dire à la propulsion de la conscience sur ses propres et infinis moteurs.

Peut-être préférez-vous déclarer que c’est votre Christ ou votre Bouddha intérieur qui agit ainsi, mais cela reviendra au même car au-delà de la réalité historique, le Christ et le Bouddha sont les principes, les champs de la conscience qui vous animent depuis l’aube des temps. Ils représentent votre cœur et votre conscience par delà toute notion religieuse. Les deux grandes Lumières jumelles de l’Orient et de l’Occident ne joueront pas le rôle d’extincteur d’ego que l’on s’acharne encore à Leur faire endosser. Elles sont des rappels vivants, des batteries sur lesquelles vous pouvez constamment vous placer en charge, mais le seul Messie qui agira définitivement en vous, c’est vous. Le Wesak est un moment privilégié pendant lequel vous pouvez contacter les Hiérarchies car en fait les Maîtres, les Consciences Cosmiques ouvrent une porte et s’approchent de vous. Vous avez un accès direct par exemple à un aspect de la Conscience Christique (que nous appellerons Christ pour ceux qui sont Chrétiens), au Bouddha.

17th%20Annual%20Wesak%20Celebration%20in%20Mt%20Shasta%202011%201296247142 dans PRIERE           LA GRANDE INVOCATION

Du point de Lumière dans la pensée de Dieu
Que la Lumière afflue dans la pensée des hommes
Que la Lumière descende sur la Terre
Du point d’Amour dans le cœur de Dieu
Que l’Amour afflue dans le cœur des hommes
Puisse le Christ revenir sur Terre
Du centre où la volonté de Dieu est connue
Que le dessein guide le faible vouloir des hommes
Le dessein que les Maîtres connaissent et servent
Du centre que nous appelons la race des hommes
Que le plan d’Amour et de Lumière s’épanouisse
Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal
Que Lumière, Amour et Puissance
restaurent le plan sur la Terre


Cette Invocation ou Prière, transmise par le Maître Djwal Khul n’appartient à aucune personne ni à aucun groupe en particulier mais à toute l’humanité. Elle fut reçu en canalisation par Alice Bailey.

La Grande invocation de milliers d’hommes et de femmes qui manifestent dans leur vie quotidienne LUMIÈRE, AMOUR ET VOLONTÉ. Ils instaurent les nouvelles conditions d’une universalité qui réalisent la Vie Solaire, l’Homme Unifié.Pour les personnes qui désirent s’unir à cette prière mondiale, unissez votre coeur quelque soit l’heure à l’égrégore d’amour qui unit les êtres des différentes dimensions. C’est pour cela que la fête du Wésak s’est transformé avec les siècles afin que par cette puissante force de l’Orient Bouddha et de l’Occident Christ, nous recevions pour l’année une directive vibratoire énergétique pour que l’humanité puisse s’éveiller, elle aussi !

******

Traité sur les Sept Rayons: « Psychologie Esotérique Vol. 2″. Page 689 Alice Bailey

Publié dans:LUNES, PRIERE, PRIERE ET MEDITATION |on 25 juillet, 2011 |Pas de commentaires »
1234

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3