Le channeling, un peu de démystification

Issu de la Biographie de Pamela Kribbe réf. ci-dessous. 

En guise de conclusion, j’aimerais faire quelques remarques générales sur le phénomène de channeling. Il se peut qu’étant néerlandaise, (nous sommes considérés comme un peuple très terre-à-terre), et encore très sceptique quant aux matériaux « new age », j’aimerais clarifier quelques aspects du channeling.

gifs papillons

La relation entre le récepteur et l’entité émettrice 

Je pense que le channeling est une coopération entre un être humain et une entité non-physique qui se comporte comme un enseignant. L’enseignant offre l’inspiration et une perspective plus vaste à l’être humain, et l’être humain traduit l’énergie de l’entité spirituelle en mots et concepts qui lui sont familiers, à travers son éducation, ses études, sa culture. Je ne crois pas qu’il soit possible ni même souhaitable que le récepteur humain se mette complètement de côté, pour transmettre purement l’énergie de l’entité non-physique. 

Je pense qu’il est inévitable que la structure mentale, l’esprit conscient et le vocabulaire du récepteur influence ce qui le traverse. Même si le récepteur entre dans un état de transe profonde, il est celui qui reçoit, et donc co-créateur du matériau exprimé. Je pense qu’il est naïf de supposer qu’un récepteur puisse recevoir un message complètement détaché, sans y participer. 

Je crois que les messages viennent « de l’intérieur », à travers sa conscience, élargie par la conscience du guide spirituel, et que la qualité de la transmission ne dépend pas tant de la mesure selon laquelle le récepteur peut faire abstraction de lui-même, que du niveau de conscience que possèdent à la fois le récepteur et l’entité émettrice. Le channeling est essentiellement une co-création. 

Comment juger de la qualité de l’information transmise 

Le channeling peut être bon et inspirant. Mais il peut aussi mener à des communications creuses ou aberrantes, à des contes moraux, sordides ou effrayants. Au pire, il mène à l’adoration d’autorités qui n’ont pour elles qu’un nom ou une place dans une vague hiérarchie spirituelle. Vénérer des autorités insaisissables hors de nous, n’est-ce pas précisément contre cela que nous mettent en garde tous les enseignants spirituels ? 


Que l’information soit transmise par channeling ne garantit absolument pas sa qualité.
En philosophie de la science, la branche qui étudie ce qui rend une théorie scientifique ou crédible, une distinction utile est faite entre « le contexte de découverte » et « le contexte de justification ». Ce qui mène à la découverte d’une théorie scientifique n’a pas d’incidence sur le fait qu’elle puisse être justifiée. Un scientifique peut bâtir n’importe quelle théorie, s’appuyant sur ses rêves, associations d’idées ou rêveries, mais une fois qu’il aura formulé sa théorie, il sera jugé par ses pairs sur la base de critères généralement reconnus tels que la confirmation empirique, la cohérence, la puissance explicative, etc… 

Donc, dans le contexte de la découverte, tout est permis, tandis que dans le contexte de la justification,  la théorie doit être évaluée selon des critères de qualité. Je pense que c’est la même chose pour les messages de channeling. Ils doivent être évalués selon les mêmes critères que les textes spirituels de « simples humains ». 

L’information est-elle claire ? Ajoute-t-elle de nouvelles données à votre connaissance ? Vous inspire-t-elle à vous aimer davantage ? Vous sentez-vous éclairé ou élevé par ce message ? Je pense que si la réponse est « oui », la question de savoir qui l’a formulée et comment cela s’est passé est relativement peu importante. La preuve est dans le gâteau, pas dans le titre ou le statut de celui qui l’a préparé. 

Mon expérience de « messagère » 

Quand je transmets Jeshua, j’ai le sentiment de grandir et pas de rapetisser. J’ai le sentiment que son énergie m’aide à m’élever à hauteur de mon Soi. Je pense qu’il est en fait l’intermédiaire entre le petit soi ordinaire, et le Soi plus grand, m’aidant à l’incarner un peu plus. Chaque fois qu’il fait cela avec ma permission, j’élargis ma conscience, et cela affecte ma croissance et ma montée en puissance. Une fois, je faisais une séance de channeling ( « relations dans l’ère nouvelle »), où j’ai ressenti la présence de mon Soi plus grand (que j’appelle Aurélia) avec une telle intensité que j’ai douté si je transmettais encore Jeshua. Je le lui ai demandé ce soir-là, avant de me coucher, et il m’a dit quelque chose que j’aime beaucoup : « Souviens-toi toujours que je suis là pour toi, tu n’es pas là pour moi ». 

Cela rend les choses très claires. Nous sommes tous faits pour incarner pleinement et manifester notre Soi, ici sur terre. Les enseignants viennent nous aider sur notre chemin, et si ce sont de vrais enseignants, il ou elle nous aidera aussi longtemps que nous en aurons besoin et ensuite, sortiront de notre chemin. 

Jeshua est  encore avec moi, bien que j’ai l’impression de ne plus « bavarder » autant avec lui qu’au début. Actuellement, quand je lui pose une question personnelle, il me demande : « Que ressens-tu vraiment à ce sujet ? ». Et quand je porte mon attention dessus, la réponse est là, sortie de ma propre sagesse, de mon intuition. Jeshua nous encourage donc tous à endosser notre propre puissance, et à considérer le channeling comme un moyen, pas une fin en soi. 
Peut-être qu’un jour, je serais capable de canaliser mon propre Soi, mon Christ, et de ne plus m’appuyer sur Jeshua. Je suis sûre qu’il sera le 1er à m’applaudir ! 

gifs papillons

Source : Biographie de Pamela Kribbe site : http://www.jeshua.net/fr/pamela.htm 

Publié dans : CHANNELING |le 20 mai, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3