Médecine

LES MYSTÈRES avec la médecine 

Médecine dans GUERISON coupleb   Dans la préparation des « mystères », la méditation, un jeûne prolongé et l’abstinence facilitaient chez les participants l’apparition de l’extase collective, que des musiques syncopées, des fumigations, et l’absorption de stupéfiants poussaient au paroxysme. On retrouve aujourd’hui encore ce cérémonial chez des peuplades restées proches de leurs traditions ancestrales, chez les Malbars de l’Ile de la Réunion par exemple. Bien que les Hébreux condamnent la magie comme coutume païenne et lapidaient les magiciens, les prêtres du Temple de Salomon portaient sur la poitrine une plaque de métal précieux, ornée de 6 gemmes brillantes et de six gemmes mates. Ces pierreries qu’ils fixaient intensément au cours des cérémonies, leur permettaient d’accéder à l’état d’extase visionnaire. Par ailleurs, on découvre dans le Talmud, l’emploi de la suggestion dans le traitement de nombreuses maladies, une place prédominante étant faite à l’hypnose. 
   

Dans la Bible, les descriptions de méthodes thérapeutiques magnétiques, par imposition des mains ou le « souffle », sont nombreuses. Il n’y a pas si longtemps encore, au Maroc, chez certaines tribus berbères, les Hamadchas par exemple, des cérémonies de « purification » donnaient lieu à des scènes hallucinantes. Dansant longuement autour du tombeau d’un saint en se tenant étroitement par l’épaule, aux sons d’une musique sourde et rythmée, à répétitions lancinantes, les fidèles s’insensibilisaient peu à peu jusqu’à ce que cet engourdissement de l’activité cérébrale, leur fît perdre connaissance durant des heures. Et l’on assistait alors à des duels de somnambules, au cours desquels les « endormis », parmi lesquels de grands malades, se donnaient des coups de hache sur la tête, sans apparence de sensibilité, pour chasser les mauvais esprits, cause de leur maladie! Aujourd’hui l’on redécouvre officiellement les pouvoirs thérapeutiques de la transe et de l’hypnose, que les guérisseurs utilisent depuis des millénaires. 

barre de séparation

Source : La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu : Édition W. Ennsthaler, Steyr, Autriche. (Diffusion Soleils). Les Guérisons de Maria Treben (Même éditeur).
Marie-Antoinette Mulot : Secrets d’une Herboriste, Editions du Dauphin 43, rue de la Tombe Issoire 75014 PARIS
 

Publié dans : GUERISON |le 14 mai, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3