Archive pour avril, 2011

Transcender L’EGO

Gif fleurs autrepar MAÎTRE SAINT-GERMAIN et PIERRE LESSARD   

Chères Âmes, 

Sur le parcours d’évolution d’un Être humain, l’ego a pu avoir temporairement sa raison d’être lorsque l’être fut séparé de lui-même. Sans quoi, dans cet univers si parfait, lorsque nous observons la beauté et la perfection de tous les mécanismes de votre corps physique, de tous les circuits de vos corps subtils, pourquoi aurait-t-il été autorisé, pourquoi n’aurait-il pas été rejeté comme une entrave? 

Imaginez qu’un Être se présente dans votre demeure et qu’il cherche, avec peu de délicatesse et peu de subtilité, à diriger votre demeure. Pour celui dont la demeure est en déséquilibre, la présence d’un invité qui s’improvise et s’inscrit comme un dirigeant peut sembler un bienfait. Bien que plusieurs en seraient offusqués, certains auraient l’impression que leur demeure se rééquilibre de cette direction. 

Ainsi pour l’Être qui ne s’est pas découvert, qui ne fut pas guidé à reconnaître sa véritable nature, son essence, et qui a de la difficulté à se ressentir comme Un dans le Tout, l’ego semble servir pendant une partie du parcours ; il lui permettra de retrouver une sensation de son existence. Imaginez qu’un individu, dans les conditions de vie actuelles sur Terre, soit éduqué selon des structures et des valeurs déjà dépassées. Il serait comme une feuille emportée par les vents, comme une petite branche sur une rivière à débit intense…, projetée dans un sens, projetée dans l’autre. Ne réalisant pas qu’il est un dans le Tout, il se sentirait comme un pantin secoué par les mouvements, les désirs, les caprices, les expressions de pouvoir des uns et des autres. Il serait manipulé, abandonné dans un mouvement qui le submerge. 

L’ego facilite la construction d’un personnage, d’une image de lui, d’un caractère, d’une personnalité qui lui donne une impression d’existence jusqu’à ce qu’il retrouve la sensation qu’il existe uni dans le Tout. L’ego va donc lui permettre de sentir qu’il existe, bien sûr à travers une existence qui n’est pas l’expression de ce qu’il est véritablement et profondément. Cette existence l’entraînera dans des déviations de ce qu’il est et fera en sorte qu’il pourra ressentir une énergie de vie en lui, même si elle est sous-utilisée, mal utilisée ou emprisonnée. Et l’utilisation de l’énergie de vie en lui, contrôlée par son ego, fera rejaillir des signaux, des malaises, un mal-être lui indiquant progressivement qu’il s’égare, dans la foule d’égarés. Et un jour, il retrouvera un peu plus de sensations véritables de lui-même et vivra progressivement une ouverture de conscience. Et ainsi, plus conscient de ce qu’il est au niveau de sa source et de son expression, il ressent davantage l’impact et l’ampleur de ce que l’ego a créé et détruit en lui et autour de lui. 

En d’autres termes, si l’ego sert l’Être temporairement pour ne pas qu’il soit abandonné dans sa voie d’évolution, il devient rapidement un obstacle. Lorsque, par exemple, un enfant, mû par une pulsion de vie, cherche à se lever et à marcher, vous tendez amoureusement la vie… La vie qui vibre dans votre cœur lui est offerte. Et cette vie est si vibrante que de tout votre Être, il en ressent l’amour. Et puis physiquement, vous lui tendez aussi la main. Vous l’aidez à se lever, vous l’aidez à marcher. Pourtant il n’a pas besoin réellement de votre main. L’enfant, naturellement, pourrait se lever. Il prendra appui sur une pierre, sur un arbre, sur une table, sur votre jambe… Il se lèvera. Et lorsqu’il commencera à marcher, il trébuchera, se fera quelques ecchymoses et il retrouvera son équilibre. Il n’a pas besoin de vous physiquement. Votre présence amoureuse, votre exemple d’un Être qui marche allègrement l’inspire, nourrit sa pulsion et il peut se lever. Toutefois, vous pouvez bien lui tendre la main, si cela évite certaines douleurs, si cela fait en sorte que sa chute soit moins souffrante. Et puis, il retrouve plus facilement un équilibre, il retrouve une confiance, une sécurité. Il sait fort bien que ce n’est pas votre main qui lui permet de marcher. Bien sûr, si vous tendez les deux mains et si vous le portez en le suivant partout, dans sa marche, il a plus de difficulté à constater qu’il existe. Il a l’impression que vous marchez et que vous le portez. Quel sera son véritable apprentissage? Il est totalement sous l’emprise de celui qui lui donne l’impression de marcher. Et l’enfant, au plus profond de lui, sait alors qu’il ne marche pas vraiment. C’est une illusion totale. Tôt ou tard, toutefois, la force de vie de l’enfant fera en sorte qu’il se retournera, regardera celui qui le porte en lui disant qu’il veut un peu plus de liberté. 

Imaginez que vous vous maintenez la main d’un enfant dont la marche est progressivement de plus en plus équilibrée. Il a maintenant six ou sept ans et vous avez toujours sa main dans la vôtre. Il a cinquante ans, soixante ans et vous avez toujours sa main dans la vôtre… Il aurait l’impression qu’il n’existe que par vous. Cela ne ferait pas sens. 

Il en est de même pour l’ego. Vous n’avez pas besoin de lui. Toutefois, l’ego a permis à certains de sauver leur peau, de survivre, à cause des circonstances qui prévalaient sur cette Terre. Bien sûr, dans une humanité de paix, d’amour, de joie, de stimulation, où les Êtres sont tous conscients, accueillent et guident les Êtres et se guident mutuellement, l’ego n’a pas sa place. 

Lorsqu’un dictateur, dans une contrée, a usurpé le pouvoir dans une période d’anarchie, très souvent, le peuple s’en est senti fort sécurisé au début. Il instaure des structures, il met apparemment de l’ordre, il semble bien aligné. Les individus l’écoutent et ont l’impression qu’il y a enfin une voie plus claire, que la contrée progresse économiquement, politiquement et socialement. Les Êtres s’en sentent plus en équilibre, protégés et ils ont l’impression qu’enfin ils peuvent exister. Jusqu’à un jour où ils constatent qu’ils ont pu certes se lever, ils ont pu marcher, il y a eu de l’ordre, mais que toutes ces structures sont répressives, abusives et emprisonnantes. On a mis de l’ordre dans la prison. Alors, ils réclament de sortir de prison. C’est merveilleux! Les peuples de la Terre se réveillent, réclament que les dictateurs puissent quitter. 

Pourrons-nous faire un parallèle entre le dictateur et l’ego? Est-il possible que l’ego vous ait permis de faire un peu d’ordre, de vous sécuriser, de vous affirmer? Il a fait en sorte qu’il y ait moins d’anarchie à l’intérieur de vous, créant une sensation de centration. Mais pourtant, voulant s’épanouir davantage, il ressent la présence d’une oppression maintenant. L’Être a grandi. Lorsqu’il était un enfant naissant, son terrain de jeu de deux mètres carrés lui semblait être un univers infini… Lorsque ses soixante-quinze kilos le font bien vibrer, ces deux mètres carrés lui semblent bien étroits… 

Qu’il s’agisse d’une contrée prise en charge par un dictateur, ou qu’il s’agisse de l’emprise de l’ego il en va de même. 

Le moment est venu maintenant où les peuples de la Terre s’unissent dans la fraternité et les dictateurs cèdent leur place. De plus en plus de présences subtiles, des Êtres de lumière, des Êtres de d’autres plans de conscience, des frères des étoiles se présentent dans le champ magnétique de la Terre pour favoriser l’ouverture des hommes à d’autres dimensions. Simultanément les hommes de la Terre se réveillent ; constatant qu’ils furent emprisonnés ils ouvrent leur cœur et leur conscience et deviennent progressivement disponibles à une autre réalité. Et à ce moment, d’autres formes de vie se présentent dans la matrice planétaire et créent des portes multidimensionnelles. Ce ne sont pas uniquement des concepts et des symboles, mais voilà votre réalité d’aujourd’hui et de demain. 

Et vous, observateur de ces peuples qui veulent se libérer de leurs dictateurs, de plus en plus observateur et conscient des portes vibratoires qui se créent sur Terre et dans l’atmosphère terrestre, nous vous invitons à aussi faire le choix de vous libérer de l’ego. Souvent, durant la dernière décennie, nous vous avons proposé de reconnaître vos beautés intérieures, vos qualités, votre essence. Vous connaissez notre message, l’éclairage que nous formulons, tout comme les peuples oppressés ont reçu aussi plusieurs messages de l’importance de la liberté en provenance de peuples plus libres. Et comme les peuples oppressés qui se réveillent et ressentent davantage les effets de l’oppression, de plus en plus, vous sentirez l’oppression de vos prisons, de vos egos. 

À cette étape de l’évolution de la Terre et des Êtres humains, un grand rendez-vous de réveil, à plusieurs niveaux, est proposé. La période n’est plus celle du regard sur soi pour constater ses blessures, ses souffrances, ses désirs, les exigences des Êtres autour de soi. La période n’est plus à apprendre qu’il y a un ego, un personnage qui contrôle, un submergement émotionnel, mental, de croyance. Vous constaterez l’ampleur du paradoxe que nous vous présentons. La période est à un renouveau créateur, une ouverture vers une réalité beaucoup plus ample. Vous constaterez autour de vous jusqu’à quel point les Êtres sont maintenant plus disponibles à reconnaître qu’ils sont leurs propres saboteurs. Nous vous disions auparavant de regarder les aspects de vous qui sont des entraves, un personnage… les autres Êtres n’étant que des acteurs… Nous vous disons maintenant que libérés du personnage, vous retrouvez et intensifiez toutes vos facultés d’aimer et de créer.

 Chères Âmes nous vous entretenons d’une nouvelle ouverture sur l’univers qui se crée actuellement et malgré que la majorité des Êtres humains en soit inconscients, ils le ressentent. Ils le ressentent et veulent s’unir à eux-mêmes et aux autres. 

Alors, au-delà de tout jugement, il faille simplement constater que, sur la Terre, maintenant, pour la majorité des Êtres humains, le mouvement de réveil a débuté. Pour plusieurs il s’agit d’un éveil. Vous qui avez choisi d’aller vers la réalisation de l’Être de lumière que vous êtes, accélérez le pas d’émergence de l’ego d’une part, et surtout, reconnaissez-vous comme une véritable offrande à la vie. Vous êtes les Maîtres de lumière incarnés. 

Accueillez notre amour.

barre de séparation

SOURCE : http://www.rayonviolet.com/messages.html, 6 février 2011 Les Énergies du Maître Saint-Germain
par Pierre Lessard
Prismayam, 6 février 2011
 

Publié dans:ENERGIES |on 11 avril, 2011 |2 Commentaires »

Parenté

Parenté, filiation. 

Les parents transmettent-ils à leurs enfants une portion de leur âme, ou bien ne font-ils que leur donner la vie animale à laquelle une âme nouvelle vient plus tard ajouter la vie morale ? 

« La vie animale seule, car l’âme est indivisible. Un père stupide peut avoir des enfants d’esprit, et vice versa. » 

Puisque nous avons eu plusieurs existences, la parenté remonte-t-elle au-delà de notre existence actuelle ? 

« Cela ne peut être autrement. La succession des existences corporelles établit entre les Esprits des liens qui remontent à vos existences antérieures ; de là souvent des causes de sympathie entre vous et certains Esprits qui vous paraissent étrangers. » 

Aux yeux de certaines personnes, la doctrine de la réincarnation semble détruire les liens de famille en les faisant remonter au-delà de l’existence actuelle. 

« Elle les étend, mais elle ne les détruit pas. La parenté étant fondée sur des affections antérieures, les liens qui unissent les membres d’une même famille sont moins précaires. Elle augmente les devoirs de la fraternité, puisque, dans votre voisin, ou dans votre serviteur, peut se trouver un Esprit qui a tenu à vous par les liens du sang. »

- Elle diminue cependant l’importance que quelques-uns attachent à leur filiation, puisqu’on peut avoir eu pour père un Esprit ayant appartenu à une tout autre race, ou ayant vécu dans une condition tout autre. 

« C’est vrai, mais cette importance est fondée sur l’orgueil ; ce que la plupart honorent dans leurs ancêtres, ce sont les titres, le rang, la fortune. Tel rougirait d’avoir eu pour aïeul un cordonnier honnête homme, qui se vantera de descendre d’un gentilhomme débauché. Mais quoi qu’ils disent ou fassent, ils n’empêcheront pas les choses d’être ce qu’elles sont, car Dieu n’a pas réglé les lois de la nature sur leur vanité. » 

De ce qu’il n’y a pas de filiation entre les Esprits des descendants d’une même famille, s’ensuit-il que le culte des ancêtres soit une chose ridicule ? 

« Assurément non, car on doit être heureux d’appartenir à une famille dans laquelle des Esprits élevés se sont incarnés. Quoique les Esprits ne procèdent pas les uns des autres, ils n’en ont pas moins d’affection pour ceux qui tiennent à eux par les liens de la famille, car ces Esprits sont souvent attirés dans telle ou telle famille par des causes de sympathie ou par des liens antérieurs ; mais croyez bien que les Esprits de vos ancêtres ne sont nullement honorés du culte que vous leur rendez par orgueil ; leur mérite ne rejaillit sur vous qu’autant que vous vous efforcez de suivre les bons exemples qu’ils vous ont donnés, et c’est alors seulement que votre souvenir peut non seulement leur être agréable, mais même leur être utile. » 

barre de séparation

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite. 

Publié dans:ENFANTS |on 10 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Ont-ils un sexe ?

Sexes chez les Esprits. 

 Les Esprits ont-ils des sexes ? 

« Non point comme vous l’entendez, car les sexes dépendent de l’organisation. Il y a entre eux amour et sympathie, mais fondés sur la similitude des sentiments. » 

L’Esprit qui a animé le corps d’un homme peut-il, dans une nouvelle existence, animer celui d’une femme, et réciproquement ? 

« Oui, ce sont les mêmes Esprits qui animent les hommes et les femmes. » 

Quand on est Esprit, préfère-t-on être incarné dans le corps d’un homme ou d’une femme ? 

« Cela importe peu à l’Esprit ; c’est suivant les épreuves qu’il doit subir. » 

Les Esprits s’incarnent hommes ou femmes, parce qu’ils n’ont pas de sexe ; comme ils doivent progresser en tout, chaque sexe, comme chaque position sociale, leur offre des épreuves et des devoirs spéciaux et l’occasion d’acquérir de l’expérience. Celui qui serait toujours homme ne saurait que ce que savent les hommes. 

barre de séparation

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite

Publié dans:ESPRITS |on 10 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Après la mort

Sort des enfants après la mort

 L’Esprit d’un enfant mort en bas âge est-il aussi avancé que celui de l’adulte ? 

« Quelquefois beaucoup plus, car il peut avoir beaucoup plus vécu et avoir plus d’expérience, si surtout il a progressé. » 

- L’Esprit d’un enfant peut ainsi être plus avancé que celui de son père ? 

« Cela est très fréquent ; ne le voyez-vous pas souvent vous-mêmes sur la terre ? » 

L’enfant qui meurt en bas âge n’ayant pu faire de mal, son Esprit appartient-il aux degrés supérieurs ? 

« S’il n’a point fait de mal, il n’a pas fait de bien, et Dieu ne l’affranchit pas des épreuves qu’il doit subir. S’il est pur, ce n’est pas parce qu’il était enfant, mais parce qu’il était plus avancé. » 

Pourquoi la vie est-elle souvent interrompue dès l’enfance ? 

« La durée de la vie de l’enfant peut être pour l’Esprit qui est incarné en lui le complément d’une existence interrompue avant le terme voulu, et sa mort est souvent une épreuve ou une expiation pour les parents. » 

- Que devient l’Esprit d’un enfant qui meurt en bas âge ? 

« Il recommence une nouvelle existence. » 

Si l’homme n’avait qu’une seule existence, et si après cette existence son sort futur était fixé pour l’éternité, quel serait le mérite de la moitié de l’espèce humaine qui meurt en bas âge, pour jouir sans efforts du bonheur éternel, et de quel droit serait-elle affranchie des conditions souvent si dures imposées à l’autre moitié ? Un tel ordre de choses ne saurait être selon la justice de Dieu. Par la réincarnation, l’égalité est pour tous ; l’avenir appartient à tous sans exception et sans faveur pour aucun ; ceux qui arrivent les derniers ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. L’homme doit avoir le mérite de ses actes, comme il en a la responsabilité. 

Il n’est d’ailleurs pas rationnel de considérer l’enfance comme un état normal d’innocence. Ne voit-on pas des enfants doués des plus mauvais instincts à un âge où l’éducation n’a point encore pu exercer son influence ? N’en voit-on pas qui semblent apporter en naissant l’astuce, la fausseté, la perfidie, l’instinct même du vol et du meurtre, et cela nonobstant les bons exemples dont ils sont entourés ? La loi civile absout leurs méfaits, parce que, dit-elle, ils ont agi sans discernement ; elle a raison, parce qu’en effet ils agissent plus instinctivement que de propos délibéré ; mais d’où peuvent provenir ces instincts si différents chez des enfants du même âge, élevés dans les mêmes conditions et soumis aux mêmes influences ? D’où vient cette perversité précoce, si ce n’est de l’infériorité de l’Esprit, puisque l’éducation n’y est pour rien ? Ceux qui sont vicieux, c’est que leur esprit a moins progressé, et alors il en subit les conséquences, non pour ses actes d’enfant, mais pour ceux de ses existences antérieures, et c’est ainsi que la loi est la même pour tous, et que la justice de Dieu atteint tout le monde. 

barre de séparation

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite. 

Publié dans:ENFANTS |on 10 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Ombre et Lumière

Ombre et Lumière dans GUERISON mini-animaux-mini-dauphins-00009  Valeur personnelleEssence de la dualitémini-animaux-mini-dauphins-00009 dans GUERISON 

Nous allons parler de la valeur personnelle aujourd’hui, et c’est à peu près temps. Nous vous avons dit à maintes reprises que la dualité de l’humanité représente un équilibre d’énergie. Nous allons entrer dans un sujet difficile à décrire parce que nous avons seulement quelques mots français pour le faire. Nous parlons de l’équilibre de « l’ombre et de la lumière », même si nous ne voulons pas vraiment dire ce que vous pensez. Certains ont appelé cela un équilibre d’énergie. Certains ont même appelé cela ancien et nouveau. Mais aucune de ces étiquettes n’est correcte. Nous voyons plutôt cela comme un quotient énergétique, une oscillation d’ajouts et de soustractions d’attributs créés de la même façon qu’un puzzle, à peu de chose près… un puzzle qui crée une lutte d’une sorte d’énergie avec une autre. 

Pendant des éons, cet équilibre particulier de valeur personnelle dans l’être humain a été influencé par le côté sombre. En résumé, je vais faire une déclaration, et j’espère que vous allez pleinement la saisir et la comprendre. 

L’OMBRE 

Il n’y a rien sur cette planète de plus maléfique ou plus sombre qu’il ne soit possible de conjurer dans l’esprit humain. Il n’y a pas de démon qui peut exister par lui-même sur la planète. Tout mal est contenu dans la conscience de l’humanité. Il n’y a pas d’entité de l’ombre ou des groupes d’entités qui se tiennent tout autour attendant que vous glissiez et tombiez pour qu’ils puissent vous enlever ou capturer votre âme. Ces genres d’histoires sont basés sur la peur et ne reflètent pas la magnificence, le pouvoir ou la responsabilité de la vraie situation humaine. 

Mais l’obscurité existe, n’est-ce pas ? Elle est créée par le libre arbitre, par ces humains qui choisissent d’amener leur conscience vers un côté plus sombre ou plus dense. Aussi, cher être humain, l’endroit le plus sombre sur la planète est donc ce que les humains ont créé par choix. 

Souvenez-vous de ceci: Vous êtes créateurs d’énergie. Les humains ont le pouvoir de créer l’obscurité tout comme ils créent la lumière. Il n’y a pas de jugement à propos de cela, sur quoi que ce soit autour de vous, donc, les mêmes éléments de la planète vont réagir simplement à ce genre d’énergie et créer le genre de magie noire que de si nombreux humains craignent, et que plusieurs pensent provenir de certains endroits sombres ou de la maison du mal. Il n’en est rien. Cela provient des humains. 

Donc, souvenez-vous ce que nous vous avons dit depuis des années: L’ombre et la lumière ne sont pas des énergies égales. Si vous avez un endroit sombre et que vous laissez entrer la lumière, l’obscurité ne se glissera pas dans une autre pièce sombre. Au lieu de cela, elle est transformée! Des deux, la lumière est la seule qui a une composante active et une présence physique. Vous ne pouvez pas faire « rayonner l’obscurité » dans un endroit clair! On peut seulement faire rayonner la lumière. C’est parce qu’ils ne sont pas égaux. L’un est l’absence de l’autre. 

LA LUMIÈRE   

L’endroit le plus divin sur terre, là où il y a le plus de lumière sur la planète, se trouve dans l’esprit humain, à l’intérieur de l’énergie humaine. C’est dans la partie angélique de l’humanité qui souhaite se manifester, s’accepter et proclamer sa divinité. Il n’y a pas de groupes de lumière, d’anges blancs qui se tiennent près de vous pour prendre votre main et vous enlever soudainement vers le paradis si vous choisissiez d’y aller. Non, au lieu de cela, ils se tiennent près de vous, en grande tenue, désirant célébrer et aimer, et faisant pression sur vous par leurs énergies pour vous faire savoir qu’ils sont là. La planète du libre arbitre est ainsi. C’est l’humain qui décide, et c’est l’humain qui fera la différence dans l’histoire de la planète. C’est l’humain qui a la responsabilité de l’ombre et de la lumière, pas une force extérieure qui rivalise pour votre âme. Mais vous avez toujours su cela, n’est-ce pas? 

Mais avec tout ceci, n’est-il pas étrange que vous arriviez sur la planète avec votre attribut de valeur personnelle, comme un drapeau hissé à mi-mât ? Il n’est pas équilibré, n’est-ce pas? Pourquoi? Parce que votre valeur personnelle est tempérée par le quotient de l’énergie de la planète. C’est une mesure de ce que vous avez développé à travers les actions de l’humanité – ce que vous avez fait et ce que vous faites. Donc, la valeur personnelle reflète un équilibre d’énergie planétaire. 

barre de séparation

VALEUR PERSONNELLE : DUALITÉ, ÉQUILIBRE ET ATTRIBUTS
par KRYEON -  Extraits du channeling TOUT SUR LA VALEUR PERSONNELLE, 30 août 2003 – SOURCE INITIALE: http://www.double-helice.org
 

Publié dans:GUERISON |on 9 avril, 2011 |Pas de commentaires »

En 2011

Ashtar : Bienvenue en cette année passionnante 2011 – Titre original : « Ashtar : Willkommen im aufregenden Jahr 2011″ – 8 Janvier 2011 – Transmis par ShaNiraa (Autriche) – Aimablement traduit de l’Allemand par Sophia (Belgique) pour le site ashtar.sheran.free.fr – Un grand merci à Sophia. 

En 2011 dans PROPHETIES ashtar15

Chers amis, chers frères et sœurs, chers Maîtres. Après un temps assez long, Ashtar vous parle à nouveau via ce canal afin de vous souhaiter la bienvenue dans cette énergie glorieuse de l’année 2011 ! 

L’année 2010, une année fertile en événements, est terminée. Et même si tous les potentiels que nous avions espérés pour 2010 ne se sont pas réalisés, des choses magnifiques ont eu lieu sur cette merveilleuse planète en changement. 

En cette seule année, vous avez en grande partie quitté votre raison pour retourner à votre cœur. Et si vous pouviez voir ce que nous voyons à partir de notre perspective, vous serez étonnés du « plus d’énergie », du « plus de cordialité » et du « plus de sagesse du cœur » sur cette planète magnifique avec ses habitants divins ! 

Bien-aimés, vous rayonnez, vous êtes si merveilleux à regarder pendant que vous vous trouvez en plein dans le processus de vous ressouvenir. Et lorsque j’ai dit tout à l’heure que tous les potentiels qui étaient possibles en 2010 ne se sont pas accomplis, cela ne s’adressait pas à vous. 

Il s’agit plutôt de la possibilité de révélations concernant la dissimulation de la vérité qui n’a pas encore eu lieu, alors que nous l’avions espéré pour 2010. La dynamique contraire, ou le côté sombre comme certains diront, continue à s’opposer au changement avec plus de force que prévue. Et cela bien que de toute façon le changement ne peut plus être arrêté. 

Laissez-moi vous dire ici et maintenant : vous êtes en plein dedans ! 

Le changement a déjà lieu et vous avancez à une vitesse vertigineuse vers le point où tout l’ancien s’écroulera et fera place au lendemain merveilleux, au lever du soleil d’une nouvelle ère, d’une nouvelle humanité qui, unit dans l’amour, prendra conscience de son Soi véritable en Père-Mère-Dieu. 

Dans cette nouvelle conscience, les mensonges et les dissimulations ont aussi peu de place que la faim, la misère, la pauvreté, la violence et la maladie. Tout ce qui n’a pas encore été révélé en 2010, ne restera cependant pas caché, ce qui promet une année 2011 aventureuse. 2011 sera une année pleine de surprises, car un voile après l’autre tombera, aussi bien au niveau personnel qu’au niveau collectif. Et pour ceux/celles qui vivent déjà dans leur cœur, cela peut signifier la réalisation de leurs rêves les plus fantastiques. 

Oui, chers amis : l’aventure a commencé et il sera chaque jour plus passionnant d’être incarné ici sur cette planète magnifique ! 

Mais pour ceux qui restent encore attachés à leurs anciennes habitudes et croyances, l’année 2011 peut être pleine de défis. De nombreuses illusions tomberont et il dépend de chacun qu’il ressente cela comme étant inquiétant ou comme étant libérateur. Vous, chers amis, vous serez les exemples de cette époque si vous leur montrez que la vérité libère. 

Ce qui a été obstinément caché en 2010, surgira en 2011 car l’accélération du temps en mars 2011 secouera toutes les façades restantes jusqu’à ce que la vérité apparaisse. 

Lorsque cela arrive, écoutez votre cœur et ne jugez pas ce que vous voyez. Bénissez-le ! Voyez le côté sombre pour ce qu’il est : une partie de l’expérience de la dualité du bien et du mal, une partie importante sans laquelle le jeu de la dualité n’aurait pas pu avoir lieu. Les expériences que vous avez faites ici sur Terre pendant toutes vos incarnations, vous ont été utiles à un niveau supérieur pour devenir les dieux et les déesses que vous êtes aujourd’hui. Oui, vous êtes déjà ces dieux et ces déesses. Le dernier pas, vraiment le tout dernier, c’est de se souvenir que c’est déjà le cas et d’accepter totalement la puissance de ce dieu, de cette déesse et de l’utiliser pour le plus grand bien de tous. 

Donc, en 2011, vous allez encore plus entendre parler des « infamies » du côté sombre et je vous demande instamment : ne les alimentez pas par votre colère, au contraire, bénissez-les en sachant qu’après tout le côté sombre a rendu possible l’expérience dans la dualité. Voyez aussi dans les soi-disant sombres vos frères et sœurs qui sont descendus si profondément dans la densité de ce monde afin de pouvoir assumer cette part. Il se peut que ce que je vais dire ici et maintenant soit difficile à accepter pour certains d’entre vous, mais les âmes qui font partie du côté sombre font effectivement partie des plus courageuses parmi les courageuses, car il faut énormément de courage pour s’éloigner à ce point de la Source et de l’Amour Père-Mère-Dieu. C’est uniquement la profonde souffrance de cette séparation qui est capable de créer l’illusion de l’obscurité. C’est la souffrance profonde qui les incite à faire ce qu’elles font. 

Cela ne veut pas dire que vous devriez les laisser faire, car l’ère de la dualité se termine et il donc également temps pour eux d’entamer le chemin du retour vers leur lieu d’origine. Cette perspective devrait vous aider à ne pas juger ce que vous voyez ni les révélations que vous allez encore voir. Au contraire, elle devrait vous aider à développer votre compassion également pour ces frères et sœurs. Ne réagissez pas par la colère, dites « Non » à leurs sombres machinations, ne participez plus au jeu de la dualité, mais faites-le avec amour et sagesse car, si vous réagissez avec colère et jugement vis-à-vis du côté sombre, alors vous continuez en réalité le jeu de la dualité. 

Mais si vous commencez à voir vos prochains avec le cœur, alors vous verrez dans chacun des frères et sœurs l’étincelle divine, peu importe ce qu’il ou elle a fait dans sa vie, peu importe au service de quel présumé côté il ou elle est. Il est possible de dire « Non » avec amour. Lorsque vous vous rendez compte qu’on vous implique dans quelque chose qui ne correspond pas aux lois de l’amour, ne restez plus à disposition. L’amour ne dit pas toujours « Oui » à tout. Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord avec tout ce qui se passe dans ce monde. De même qu’il n’est guère judicieux de fermer les yeux devant tout ce qui ne vous plaît pas. Prenez simplement conscience de la vérité qui se cache derrière et du fait que l’essence Père-Mère-Dieu agit à travers tout et est présente en tout et en chacun. 

2011 est l’année de l’amour vécu, c’est l’année où l’amour du Créateur revient dans le cœur de l’humanité. 

Votre exemple peut faire fondre la peur de votre prochain. Egalement la peur lorsqu’il s’agit de nous et du Premier contact que vous désirez si ardemment. 

Nous sommes prêts, chers amis. Nous attendons le moment où la majorité des êtres humains est prête pour nous. Ce moment est à portée de la main et nous aspirons autant que vous à ce moment car nous vous aimons du fond du cœur. 

Beaucoup d’entre nous ont la même apparence que vous, mais certains ont une apparence tout à fait différente. C’est la peur de « l’autre », que les films de ces dernières années ont véritablement insufflé aux humains. Cette peur nous retient encore. Mais la curiosité et la franchise des nouveaux enfants qui s’incarnent maintenant de manière accrue sur votre planète, de même que votre centrage dans le cœur, font que le moment de la rencontre tant attendu approche de plus en plus. 

Le potentiel du Premier contact était un des potentiels existant pour fin 2010. Même si cela n’a pas encore eu lieu, les préparatifs ont déjà commencé. Les apparitions massives de vaisseaux au-dessus de certaines grandes villes ne peuvent bientôt plus être dissimulées. Les tentatives d’explication de vos gouvernements sont de plus en plus ressenties peu dignes de foi par le grand public. Ayez encore un peu de patience et savourez le changement. Aussitôt que possible nous serons présents pour vous soutenir avec amour. Mais n’oubliez pas : vous êtes ceux qui accomplissez le changement, vous seuls. Nous ne venons pas vous sauvez, car la vérité est : vous n’avez pas à être sauvé de quoi que ce soit ! 

Certes, il y a longtemps que nous sommes attentifs à vous et à Mère Terre. Et en cas de nécessité, nous sommes prêts à intervenir pour éviter un holocauste nucléaire si ce danger devait se présenter. Alors nous interviendrons effectivement pour vous « sauver » et pour « sauver » Mère Terre. Car cela aurait des répercussions sur l’Univers entier et dans ce cas il nous sera permis d’intervenir. Mais nous espérons que ce genre d’intervention ne sera pas nécessaire. Mais le changement de conscience, en tant qu’humanité, vous devez le réaliser seul. Nous sommes là pour vous soutenir, mais chacun doit faire le chemin pour lui seul et par sa propre force. Il est donc important de prendre conscience qu’il n’y aura pas à attendre un sauveur jusqu’à ce « tout ira bien ». Vous êtes vos sauveurs, car vous êtes les déesses et les dieux qui avez eu le courage et la force de descendre afin de vous incarner dans une telle densité. Oh, si vous pouviez savoir tout ce que vous êtes capables de faire, mes bien-aimés ! Vous ne douterez plus une seule minute, au contraire, vous fêterez chaque jour le fait d’être ici dans un corps physique et de pouvoir participer à cette aventure, la plus grandiose de toutes. Et en 2011, vous avez la chance d’en prendre réellement conscience, de vous en souvenir à tous les niveaux ! 

Pour finir, j’aimerais parler d’un autre point important : le basculement des pôles. 

Le basculement des pôles ne doit pas vous faire peur, chers amis. Il fait partie du nouvel alignement car, tout comme vos corps physiques se réalignent en fonction de l’élévation de la fréquence vibratoire, le corps de Mère Terre se réaligne aussi en cette époque. Le basculement des pôles magnétiques est déjà en cours. Il bat son plein et il sera en plus soutenu par l’activité solaire accrue. En 2011, le soleil sera très actif et les effets de cette activité seront perceptibles aussi bien au niveau physique qu’au niveau collectif. Cela n’est pas une raison pour avoir peur, mais une raison pour se réjouir ! 

Le changement a commencé, il a déjà lieu ! 

Mais je ne sais pas vous dire quand aura lieu le basculement définitif des pôles, si ce sera déjà le cas en 2011, ou seulement en 2012 ou en 2013. Personne, en dehors de Père-Mère-Dieu ne connaît le moment exact. La seule chose qui importe est de savoir qu’il n’y a là rien que vous devriez redouter ! Ce ne sera pas comme on vous le montre dans des films de fin du monde et d’autres choses de ce genre. Aucune panique de foule, pas de catastrophes apocalyptiques. Basculement et réalignement de la planète oui, mais tout se passera dans l’ordre divin et dans l’harmonie divine, afin que les âmes qui sont prêtes à passer dans le monde nouveau disposent du calme nécessaire pour cette transition. 

Il n’y a de nouveau que Père-Mère-Dieu qui sait exactement comment cela se passera. Mais actuellement, même les personnes qui pour la plupart rêvent encore le sommeil profond de l’oubli, peuvent voir qu’un grand changement se prépare. Elles clignent des yeux et commencent à se demander ce qui se passe ici. 

Soyez prêts, chers amis, car vous leur donnerez les réponses quand l’énergie de 2011 révélera une vérité après l’autre. Et j’espère très profondément que bientôt déjà, nous pourrions vous soutenir de manière plus directe et que le discours pour l’année 2012, je pourrai le faire sans l’aide d’un « channel », mais directement face à face. 

Chers amis, l’année 2011 fera date dans votre histoire comme une des années les plus passionnantes. Peut-être même comme l’année où l’histoire entière a dû être réécrite. S’il vous plaît, pensez au fait que durant cette année passionnante, il y a avant tout une chose qui est importante, plus importante que tout le reste : l’abandon total et le centrage dans le cœur car, en fin de compte, c’est la force de l’amour qui vous ouvrira les portes du monde nouveau. 

Avec un amour et un dévouement profonds 

Adonaï 

Votre ami et frère 

Ashtar 

db9gefm4 dans PROPHETIES

Traduit de l’Allemand par Sophia (Belgique). 

D’autres Sternenbotschaften (Messages des étoiles) se trouvent sous :
ShaNiraa (Shari) et Luna :
http://www.sternenkraft.at
SaiRa :
http://www.energie-clearing.com  Ce texte peut être reproduit, diffusé et utilisé en public à condition de : citer les auteurs tel qu’ils se sont définis eux-mêmes. Le texte ne peut pas être retravaillé (sauf fautes de frappe) ou modifié. En cas de diffusion, les personnes qui lisent/écoutent ce texte doivent être informées des conditions de la licence de ce texte. Chacune de ces conditions peut être annulée après un accord écrit des auteurs/ayants droit

Publié dans:PROPHETIES |on 9 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Un art

Un art dans MEDITATION Photo_textes_mediter                L’ART DE LA MEDITATION

La méditation nous vient en aide quand nous souhaitons transformer nos pensées négatives de malheur, de haine ou de désespoir. Si nous vivons des événements malheureux ou si nous ne pouvons visualiser un horizon qui nous libère de tout désagrément émotionnel et parfois physique, il est intéressant de regarder en nous et de nous interroger sur la finalité de cette situation. À quoi se fier? Qu’est-ce qui est permanent? Qu’apprenons-nous sur nous-mêmes lorsque nous sommes confronté aux difficultés ? À mettre en perspective nos aspects négatifs et à dépasser notre intérêt personnel. Apprendre à relativiser nos sentiments et nos réactions permet de nous détendre et de regagner confiance en la vie même si quelque chose a réellement échappé à notre compréhension. Cela nous aide à reprendre espoir si nous nous sentons perdu.

Prenez un moment pour réfléchir à une situation difficile que vous êtes en train de vivre ou que vous avez récemment vécue. Ces moments se caractérisent par une inquiétude, une tension, une peur, un doute ou un désespoir. Ils font ressortir les aspects les plus négatifs de notre personnalité; nous sommes alors déconnecté de notre être supérieur, incapable de voir la lumière de l’amour de Dieu, totalement envahi par le désespoir et la peur.

Des jours, des semaines, des mois ou des années nous sont nécessaires pour surmonter ces situations négatives. Nous sommes imperméable à la vérité et à la perspicacité. Nous risquons d’être submergé par des sentiments de perte, de trahison, de séparation et de colère. Pourtant, en avouant nos sentiments, nous cédons à leur pouvoir et apprenons des choses sur nous-mêmes. Nous apprenons aussi l’existence de quelque chose de permanent et d’indélébile qui n’est pas affecté par les émotions; il s’agit du soi, ce substrat de notre vie qui ne change jamais quoi qu’il arrive en surface.

En examinant la situation qui vous a affecté, demandez-vous quels sont vos sentiments. Ne les jugez pas, laissez-les participer à votre expérience. Demandez-vous ce qui est permanent et quelle partie de vous-même n’est pas affectée par le changement? Que ressentez-vous ?

Maintenant, demandez-vous s’il y a d’autres sentiments ou pensées associés à cette situation. Vous êtes-vous senti confus, bouleversé ou distant ? Pouvez-vous laisser ces sentiments s’exprimer tels qu’ils sont, réels mais non entièrement vrais ?

Avez-vous tiré des conclusions de cette situation? Avez-vous résolu quelque chose en éprouvant ces sentiments? Vous êtes-vous ancré dans la réalité de votre vérité? Êtes-vous en accord avec votre conscience?

 Un tel examen de la situation peut vous éviter de vivre dans le renoncement ou le chaos. Si vous vous fiez à vos sentiments et à votre faculté de percevoir la vérité, vous pouvez également faire le nécessaire pour votre santé, votre bien-être et votre sécurité. 

Faites confiance à la source pour vous montrer comment être compatissant, aimant, fidèle à vous-même et juste envers les autres. Restez tranquille, ne faites rien. Libérez-vous de l’énergie que vous avez retenue en vous et prenez un moment pour être en paix avec vous-même. L’acceptation de la vérité vous permettra de vous connaître et donc de guérir. 

ENERGIE SUBTILE, AURA ET CHAKRAS – 2
par
AMBIKA WAUTERS 
SOURCE : Le livre des chakras, pages 22 à 37
Editions Soline, 2003 

Publié dans:MEDITATION |on 7 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Dialogue avec Satan

DIALOGUE AVEC SATAN 


Merci Satan de m’accorder un entretien. Je ne vous imaginais pas aussi proche des créatures, aussi simple et prêt à dialoguer avec nous. 

 

- C’est que tu me connais mal ! Tu fais trop confiance aux racontars des curés et à la désinformation entretenue sur mon compte par mes célestes ennemis. 

 Peut-être ! Puisque je suis en votre présence, je voudrais bien entendre de votre bouche comment je devrais, selon vous, conduire ma vie. Je ne promets pas de vous suivre, mais je voudrais m’instruire. 

  - Tu parles pas trop mal pour un mortel. 

 Merci. Mais je n’aime pas les flatteurs. J’aimerais que vous me contiez, à votre façon, votre propre histoire. Qui étiez-vous avant d’être chassé de la cour du Seigneur Dieu, et quel est votre rôle aujourd’hui ? 

  - Ta question me surprend. Tu connais très bien tout cela. La Bible et les Curés, Dante et Milton, racontent mon histoire dans les moindres détails, même s’ils affabulent parfois ! 

 Je suis aujourd’hui le symbole même de l’horreur et de la cruauté, du mal absolu, du crime et de la perversité, de tout ce que les hommes doivent éviter. Mais les hommes sont si faibles que cette connaissance millénaire ne les retient pas devant le gouffre. Mes tentations sont plus fortes que leur volonté. Tu en as toi-même fait maintes fois l’expérience, et jusqu’à la fin de ta vie je vaincrai tes velléités de conversion au bien, je réduirai à néant tes bonnes dispositions. 

  - Vous reconnaissez donc que la Bible dit la vérité ? Surprenant aveu de votre part, vous qui incarnez le mensonge ! 

 Je suis aussi le Malin, l’Imposteur, Lucifer le porteur de lumière ! Lorsque je mens, je dois être crédible, je dois faire illusion, sinon je perdrais mon temps. 

  - En somme, vous ne pouvez tromper que celui ou celle qui veut bien se laisser tromper, les créatures dans l’erreur ou à ton service ? 

 Pas mal raisonné pour un simple mortel ! Mais tu ne fais pas le poids ! Ton pouvoir est nul. Ni ton intelligence, ni ta foi ne te permettront jamais de te transformer en démon pour me mystifier, comme moi je me déguise en ange pour tromper les croyants ! 

  - Dites-moi, Satan, quel est donc votre véritable rôle ? Selon l’Église, vous tentez de détourner les hommes du droit chemin, vous les empêchez de se libérer du péché, vous vous efforcez de leur barrer l’entrée au Paradis. Mais, pourquoi tout cela, au fond, puisqu’il est dit qu’à la fin des temps vous serez vaincu ? 

Pour embêter Dieu, pardi ! Pour lui montrer qu’il joue à qui perd gagne ! Je me moque au fond de toutes ces créatures veules, sottes et imbéciles qui succombent à mes tentations, qui tombent dans mes pièges ! Ce qui me passionne, c’est d’attirer dans mes filets des gens libres, bons, intelligents, des saintes et des saints ! J’aime pervertir les chastes, tenter les incorruptibles, corrompre les gens honnêtes. Mais ce sport est devenu difficile de nos jours, tant pour moi que pour Dieu. Car la plupart des hommes et des femmes cultivés, sensibles et intelligents nous échappent : ils ne croient plus en Dieu, ni en moi, le prince des ténèbres ! 

  - Pour remédier à cela, mon vieux, il vous reste à faire la paix avec Dieu, à vous réconcilier avec le Ciel, peut-être éviterez-vous ainsi que l’Homme ne prenne votre place à tous les deux ! 

 Ah ! ça, elle est bien bonne ! Mais ne vois-tu pas petit crétin que l’Homme a déjà pris ma place ! Que l’Homme est Satan ! Que l’homme en tant que race, c’est le Diable ! Et qu’il ne reste à Dieu que quelques brebis perdues, égarées, naïves, sans âme ni cervelle ! Des bêtes de somme, en somme ! Ha ! Ha ! Ha !
  

(Communiqué par Régis Morand Paris) 

Publié dans:POSSESSION |on 7 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Emission France5

Auteur : Rui Nibau (RNB)
Date : 15 janvier 2006
Catégorie : pseudosciences
Tags : documentaire, france 5, paranormal, télévision 

La chaîne de télévision France 5 est bien aujourd’hui la seule chaîne du service publique à remplir convenablement son rôle : informer les téléspectateurs de manière à la fois ludique et intelligente, notamment dans le domaine des sciences. Dernier exemple en date : la diffusion d’une série de documentaires consacrés au paranormal. 

« Aux frontières du surnaturel », série de 4 numéros produite par la National Geographic Télévision en 2005, revient sur quelques grands thèmes pseudoscientifiques dans la grande tradition du debunking. Chaque film est construit sensiblement de la même manière : d’abord l’exposition des théories paranormales par des interviews de témoins, de « spécialistes » du domaine concerné et des reconstitutions de quelques cas caractéristiques, puis un retour sur les faits mais cette fois-ci à travers l’oeil critique des sceptiques. 

Après les fantômes la semaine dernière, le documentaire de ce dimanche était consacré aux ovnis. Vaste sujet s’il en est, dont il est difficile de faire le tour en 45 minutes. Néanmoins, les auteurs réussissent à distiller – dans ce film comme dans le précédent – les principales causes de la survivances de telles croyances malgré les progrès des sciences : 

La méconnaissance par le grand public des phénomènes naturels, qu’ils soient astronomiques, optiques ou biologiques : quand la présence de champignons suffit à expliquer un soi-disant atterrissage extraterrestre ou que de simples grains de poussières flottant dans l’air deviennent des apparitions de revenants. 

Le poids et l’empreinte de la culture ou des traditions sociales dans l’interprétation des dits phénomènes paranormaux, que ce soit dans les récits d’enlèvements par des ovnis ou les rumeurs persistantes de maisons hantées. 


Chaque film se termine par un précepte qui devrait être rappelé chaque fois que nous sommes face à un phénomène « inexpliqué » : S’il existe une explication rationnelle, pourquoi faire appel au surnaturel ? 

Essayez d’attraper la rediffusion de l’épisode de ce dimanche (voir sur le site de France 5 pour les horaires), et rajoutez les 2 documentaires consacrés l’un au mythe du Bigfoot et le second aux cercles de culture (« crop circles »).  Après le déferlement médiatique autour du Suaire de Turin et une histoire de l’homme revisitée, ces documentaires viennent à point nommé pour remettre un peu les pendules à l’heure.

http://video.google.com/videoplay?docid=-8110952407745512909#

Publié dans:CROP CIRCLES |on 6 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Traitements vibratoires

 Libération de mémoires cellulaires par channeling 

avatar

Fréquence d’Amour … Traitements vibratoires

Des séances de libération de mémoires cellulaires par channeling pour favoriser l’émancipation de votre âme et la manifestation de votre essence véritable.
Je vous invite à participer à votre élévation vibratoire et libération de vie avec des mantras,  des paroles créatrices et des mouvements simples que je reçois
pour vous par canalisation.

Anne Bernier, Channel, Thérapeute-guide de l’âme en ascension : www.frequencedamour.com 


Les traitements vibratoires Fréquence d’Amour sont des séances de libération de mémoires cellulaires par la parole channelée et le mouvement. Ces rencontres en canalisation favorisent l’émancipation de votre âme et la manifestation de votre essence véritable. C’est un privilège pour moi, en tant que canal d’Amour Universel, de vous accompagner sur votre propre chemin de guérison et d’ascension tout en continuant de m’élever avec l’Énergie libératrice que nous recevons ensemble.
 
Nous portons dans nos cellules et nos gènes, des mémoires ou empreintes karmiques, tout un bagage familial et transgénérationnel. Au fil des vies et depuis notre naissance, toutes nos expériences de vie sont enregistrées dans nos corps subtils. Les émotions, formes-pensées et programmations limitatives qui sont inscrites dans l’inconscient, notre mémoire cellulaire, nuisent souvent à nos efforts conscients pour créer l’harmonie et l’épanouissement personnel que nous souhaitons. Ces mémoires cellulaires sont aussi la cause sous-jacente de la plupart de nos malaises et maladies physiques.
 

Dans ces rencontres d’âme à âme, nous recevons ensemble à travers ma voix channelée une élévation vibratoire qui transmute les mémoires qui vous nuisent dans le présent ainsi que des paroles qui vous éclairent sur vos buts d’incarnation. Ces séances vous aident à établir et solidifier la connexion à l’Amour de votre Moi divin et aux guides qui vous assistent dans votre évolution.  


La connexion divine est la clé de toute transformation de la conscience et de toute guérison. Je vous invite à participer à votre élévation vibratoire et libération de vie avec des mantras, des paroles créatrices et des mouvements physiques simples qui me sont channelés pour vous.
 
Votre canalisation/méditation personnalisée est enregistrée sur cd et constitue une aide supplémentaire pour intégrer les élévations vibratoires de la rencontre.
 

   Au fil des séances et du temps, l’Énergie de l’Amour divin pourra circuler de mieux en mieux dans vos chakras, vos corps subtils et physique pour vous amener davantage d’amour-compassion pour vous- même, de connaissance de soi, d‘harmonie, de santé physique et de clarté d’intention pour vous aider à mieux vivre.  

avatar

Durée d’une rencontre : environ 1h30    

Lieu : Montréal, Rosemont. Pour plus d’information, n’hésitez pas à appeler: 

   Anne Bernier    channel, thérapeute-guide de l’âme en ascension 

   (514) 728-5172    frequencedamour@sympatico.ca 

Publié dans:AMOUR |on 5 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Incarnation dans les différents mondes.

 maison

Nos différentes existences corporelles s’accomplissent-elles toutes sur la terre ? 

« Non, pas toutes, mais dans les différents mondes : celle d’ici-bas n’est ni la première ni la dernière, et c’est une des plus matérielles et des plus éloignées de la perfection. » 

L’âme, à chaque nouvelle existence corporelle, passe-t-elle d’un monde à l’autre, ou bien peut-elle en accomplir plusieurs sur le même globe ? 

« Elle peut revivre plusieurs fois sur le même globe, si elle n’est pas assez avancée pour passer dans un monde supérieur. » 

- Ainsi nous pouvons reparaître plusieurs fois sur la terre ? 

« Certainement. » 

- Pouvons-nous y revenir après avoir vécu dans d’autres mondes ? 

« Assurément ; vous avez déjà pu vivre ailleurs et sur la terre. » 

Est-ce une nécessité de revivre sur la terre ? 

« Non ; mais si vous n’avancez pas, vous pouvez aller dans un autre monde qui ne vaut pas mieux, et qui peut être pire. » 

Y a-t-il un avantage à revenir habiter sur la terre ? 

« Aucun avantage particulier, à moins d’y être en mission ; alors on avance, là comme ailleurs. » 

- Ne serait-on pas plus heureux de rester Esprit ? 

« Non, non ! On serait stationnaire, et l’on veut avancer vers Dieu. » 

Les Esprits, après avoir été incarnés dans d’autres mondes, peuvent-ils l’être dans celui-ci sans y avoir jamais paru ? 

« Oui, comme vous dans les autres. Tous les mondes sont solidaires : ce qui ne s’accomplit pas dans l’un s’accomplit dans un autre. » 

- Ainsi, il y a des hommes qui sont sur la terre pour la première fois ? 

« Il y en a beaucoup, et à divers degrés. » 

- Peut-on reconnaître à un signe quelconque quand un Esprit en est à sa première apparition sur la terre ? 

« Cela n’aurait aucune utilité. » 

Pour arriver à la perfection et au bonheur suprême qui est le but final de tous les hommes, l’Esprit doit-il passer par la filière de tous les mondes qui existent dans l’univers ? 

« Non, car il y a beaucoup de mondes qui sont au même degré, et où l’Esprit n’apprendrait rien de nouveau. » 

- Comment alors expliquer la pluralité de ses existences sur le même globe ? 

« Il peut s’y trouver chaque fois dans des positions bien différentes qui sont pour lui autant d’occasions d’acquérir de l’expérience. » 

Les Esprits peuvent-ils revivre corporellement dans un monde relativement inférieur à celui où ils ont déjà vécu ? 

« Oui, quand ils ont à remplir une mission pour aider au progrès, et alors ils acceptent avec joie les tribulations de cette existence, parce qu’elles leur fournissent un moyen d’avancer. » 

- Cela ne peut-il pas aussi avoir lieu par expiation, et Dieu ne peut-il envoyer des Esprits rebelles dans des mondes inférieurs ? 

« Les Esprits peuvent rester stationnaires, mais ils ne rétrogradent pas, et alors leur punition est de ne pas avancer et de recommencer les existences mal employées dans le milieu qui convient à leur nature. » 

- Quels sont ceux qui doivent recommencer la même existence ? 

« Ceux qui faillissent à leur mission ou à leurs épreuves. » 

Les êtres qui habitent chaque monde sont-ils tous arrivés au même degré de perfection ? 

« Non ; c’est comme sur la terre : il y en a de plus ou moins avancés. » 

En passant de ce monde dans un autre, l’Esprit conserve-t-il l’intelligence qu’il avait dans celui-ci ? 

« Sans doute, l’intelligence ne se perd pas, mais il peut n’avoir pas les mêmes moyens de la manifester ; cela dépend de sa supériorité et de l’état du corps qu’il prendra. » (Voir Influence de l’organisme). 

Les êtres qui habitent les différents mondes ont-ils des corps semblables aux nôtres ? 

« Sans doute ils ont des corps, parce qu’il faut bien que l’Esprit soit revêtu de matière pour agir sur la matière ; mais cette enveloppe est plus ou moins matérielle selon le degré de pureté où sont arrivés les Esprits, et c’est ce qui fait la différence des mondes que nous devons parcourir ; car il y a plusieurs demeures chez notre Père et pour lors plusieurs degrés. Les uns le savent et en ont conscience sur cette terre, et d’autres ne sont nullement de même. » 

Pouvons-nous connaître exactement l’état physique et moral des différents mondes ? 

« Nous, Esprits, nous ne pouvons répondre que suivant le degré dans lequel vous êtes ; c’est-à-dire que nous ne devons pas révéler ces choses à tous, parce que tous ne sont pas en état de les comprendre et cela les troublerait. » 

A mesure que l’Esprit se purifie, le corps qu’il revêt se rapproche également de la nature spirite. La matière est moins dense, il ne rampe plus péniblement à la surface du sol, les besoins physiques sont moins grossiers, les êtres vivants n’ont plus besoin de s’entre-détruire pour se nourrir. L’Esprit est plus libre, et a pour les choses éloignées des perceptions qui nous sont inconnues ; il voit par les yeux du corps ce que nous ne voyons que par la pensée. 

L’épuration des Esprits amène chez les êtres dans lesquels ils sont incarnés le perfectionnement moral. Les passions animales s’affaiblissent, et l’égoïsme fait place au sentiment fraternel. C’est ainsi que, dans les mondes supérieurs à la terre, les guerres sont inconnues ; les haines et les discordes y sont sans objet, parce que nul ne songe à faire du tort à son semblable. L’intuition qu’ils ont de leur avenir, la sécurité que leur donne une conscience exempte de remords, font que la mort ne leur cause aucune appréhension ; ils la voient venir sans crainte et comme une simple transformation. 

La durée de la vie, dans les différents mondes, paraît être proportionnée au degré de supériorité physique et morale de ces mondes, et cela est parfaitement rationnel. Moins le corps est matériel, moins il est sujet aux vicissitudes qui le désorganisent ; plus l’Esprit est pur, moins il a de passions qui le minent. C’est encore là un bienfait de la Providence qui veut ainsi abréger les souffrances. 

En passant d’un monde à l’autre, l’Esprit passe-t-il par une nouvelle enfance ? 

« L’enfance est partout une transition nécessaire, mais elle n’est pas partout aussi stupide que chez vous. » 

L’Esprit a-t-il le choix du nouveau monde qu’il doit habiter ? 

« Pas toujours, mais il peut le demander, et il peut l’obtenir s’il le mérite ; car les mondes ne sont accessibles aux Esprits que selon le degré de leur élévation. » 

- Si l’Esprit ne demande rien, qu’est-ce qui détermine le monde où il sera réincarné ? 

« Le degré de son élévation. » 

L’état physique et moral des êtres vivants est-il perpétuellement le même dans chaque globe ? 

« Non ; les mondes aussi sont soumis à la loi du progrès. Tous ont commencé comme le vôtre par être dans un état inférieur, et la terre elle-même subira une transformation semblable ; elle deviendra un paradis terrestre lorsque les hommes seront devenus bons. » 

C’est ainsi que les races qui peuplent aujourd’hui la terre disparaîtront un jour et seront remplacées par des êtres de plus en plus parfaits ; ces races transformées succéderont à la race actuelle, comme celle-ci a succédé à d’autres plus grossières encore. 

Y a-t-il des mondes où l’Esprit, cessant d’habiter un corps matériel, n’a plus pour enveloppe que le périsprit ? 

« Oui, et cette enveloppe même devient tellement éthérée, que pour vous c’est comme si elle n’existait pas ; c’est alors l’état des purs Esprits. » 

- Il semble résulter de là qu’il n’y a pas une démarcation tranchée entre l’état des dernières incarnations et celui de pur Esprit ? 

« Cette démarcation n’existe pas ; la différence s’effaçant peu à peu devient insensible comme la nuit qui s’efface devant les premières clartés du jour. » 

La substance du périsprit est-elle la même dans tous les globes ? 

« Non ; elle est plus ou moins éthérée. En passant d’un monde à l’autre, l’Esprit se revêt de la matière propre de chacun ; c’est d’aussi peu de durée que l’éclair. » 

Les purs Esprits habitent-ils des mondes spéciaux, ou bien sont-ils dans l’espace universel sans être attachés à un globe plutôt qu’à un autre ? 

« Les purs Esprits habitent certains mondes, mais ils n’y sont pas confinés comme les hommes sur la terre ; ils peuvent mieux que les autres être partout» 

Incarnation dans les différents mondes. dans REINCARNATION barre_separation

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite. 

Publié dans:REINCARNATION |on 4 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Trouble spirite.

avatar      L’âme, en quittant le corps, a-t-elle immédiatement conscience d’elle-même ? 

« Conscience immédiate n’est pas le mot ; elle est quelque temps dans le trouble. » 

 Tous les Esprits éprouvent-ils, au même degré et pendant la même durée, le trouble qui suit la séparation de l’âme et du corps ? 

« Non, cela dépend de leur élévation. Celui qui est déjà purifié se reconnaît presque immédiatement, parce qu’il s’est déjà dégagé de la matière pendant la vie du corps, tandis que l’homme charnel, celui dont la conscience n’est pas pure, conserve bien plus longtemps l’impression de cette matière. » 

La connaissance du spiritisme exerce-t-elle une influence sur la durée, plus ou moins longue, du trouble ? 

« Une influence très grande, puisque l’Esprit comprenait d’avance sa situation ; mais la pratique du bien et la conscience pure sont ce qui a le plus d’influence. » 

Au moment de la mort, tout est d’abord confus ; il faut à l’âme quelque temps pour se reconnaître ; elle est comme étourdie, et dans l’état d’un homme sortant d’un profond sommeil et qui cherche à se rendre compte de sa situation. La lucidité des idées et la mémoire du passé lui reviennent à mesure que s’efface l’influence de la matière dont elle vient de se dégager, et que se dissipe l’espèce de brouillard qui obscurcit ses pensées. 

La durée du trouble qui suit la mort est très variable ; il peut être de quelques heures, comme de plusieurs mois, et même de plusieurs années. Ceux chez lesquels il est le moins long sont ceux qui se sont identifiés de leur vivant avec leur état futur, parce qu’alors ils comprennent immédiatement leur position. 

Ce trouble présente des circonstances particulières selon le caractère des individus et surtout selon le genre de mort. Dans les morts violentes, par suicide, supplice, accident, apoplexie, blessures, etc., l’Esprit est surpris, étonné et ne croit pas être mort ; il le soutient avec opiniâtreté ; pourtant il voit son corps, il sait que ce corps est le sien, et il ne comprend pas qu’il en soit séparé ; il va auprès des personnes qu’il affectionne, leur parle et ne conçoit pas pourquoi elles ne l’entendent pas. Cette illusion dure jusqu’à l’entier dégagement du périsprit ; alors seulement l’Esprit se reconnaît et comprend qu’il ne fait plus partie des vivants. Ce phénomène s’explique aisément. Surpris à l’improviste par la mort, l’Esprit est étourdi du brusque changement qui s’est opéré en lui ; pour lui, la mort est encore synonyme de destruction, d’anéantissement ; or, comme il pense, qu’il voit, qu’il entend, à son sens il n’est pas mort ; ce qui augmente son illusion, c’est qu’il se voit un corps semblable au précédent pour la forme, mais dont il n’a pas encore eu le temps d’étudier la nature éthérée ; il le croit solide et compact comme le premier ; et quand on appelle son attention sur ce point, il s’étonne de ne pas pouvoir se palper. Ce phénomène est analogue à celui des nouveaux somnambules qui ne croient pas dormir. Pour eux, le sommeil est synonyme de suspension des facultés ; or, comme ils pensent librement et qu’ils voient, pour eux ils ne dorment pas. Certains Esprits présentent cette particularité, quoique la mort ne soit pas arrivée inopinément ; mais elle est toujours plus générale chez ceux qui, quoique malades, ne pensaient pas à mourir. On voit alors le singulier spectacle d’un Esprit assistant à son convoi comme à celui d’un étranger, et en parlant comme d’une chose qui ne le regarde pas, jusqu’au moment où il comprend la vérité. 

Le trouble qui suit la mort n’a rien de pénible pour l’homme de bien ; il est calme et en tout semblable à celui qui accompagne un réveil paisible. Pour celui dont la conscience n’est pas pure, il est plein d’anxiété et d’angoisses qui augmentent à mesure qu’il se reconnaît. 

Dans les cas de mort collective, il a été observé que tous ceux qui périssent en même temps ne se revoient pas toujours immédiatement. Dans le trouble qui suit la mort, chacun va de son côté, ou ne se préoccupe que de ceux qui l’intéressent. 

  

Trouble spirite. dans AME barre_separation

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite. 

Publié dans:AME |on 4 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Séparation de l’âme et du corps.

gif femme hindou

La séparation de l’âme et du corps est-elle douloureuse ? 

« Non, le corps souffre souvent plus pendant la vie qu’au moment de la mort : l’âme n’y est pour rien. Les souffrances que l’on éprouve quelquefois au moment de la mort sont une jouissance pour l’Esprit, qui voit arriver le terme de son exil. » 

Dans la mort naturelle, celle qui arrive par l’épuisement des organes à la suite de l’âge, l’homme quitte la vie sans s’en apercevoir : c’est une lampe qui s’éteint faute d’aliment. 

Comment s’opère la séparation de l’âme et du corps ? 

« Les liens qui la retenaient étant rompus, elle se dégage. » 

- La séparation s’opère-t-elle instantanément et par une brusque transition ? Y a-t-il une ligne de démarcation nettement tranchée entre la vie et la mort ? 

« Non, l’âme se dégage graduellement et ne s’échappe pas comme un oiseau captif rendu subitement à la liberté. Ces deux états se touchent et se confondent ; ainsi l’Esprit se dégage peu à peu de ses liens : ils se dénouent et ne se brisent pas. » 

Pendant la vie, l’Esprit tient au corps par son enveloppe semi-matérielle ou périsprit ; la mort est la destruction du corps seul et non de cette seconde enveloppe qui se sépare du corps, quand cesse en celui-ci la vie organique. L’observation prouve qu’à l’instant de la mort le dégagement du périsprit n’est pas subitement complet ; il ne s’opère que graduellement et avec une lenteur très variable selon les individus ; chez les uns, il est assez prompt, et l’on peut dire que le moment de la mort est celui de la délivrance, à quelques heures près ; mais chez d’autres, ceux surtout dont la vie a été toute matérielle et sensuelle, le dégagement est beaucoup moins rapide et dure quelquefois des jours, des semaines et même des mois, ce qui n’implique pas dans le corps la moindre vitalité, ni la possibilité d’un retour à la vie, mais une simple affinité entre le corps et l’Esprit, affinité qui est toujours en raison de la prépondérance que, pendant la vie, l’Esprit a donnée à la matière. Il est rationnel de concevoir, en effet, que plus l’Esprit s’est identifié avec la matière, plus il a de peine à s’en séparer ; tandis que l’activité intellectuelle et morale, l’élévation des pensées, opèrent un commencement de dégagement même pendant la vie du corps et, quand arrive la mort, il est presque instantané. Tel est le résultat des études faites sur tous les individus observés au moment de la mort. Ces observations prouvent encore que l’affinité qui, chez certains individus, persiste entre l’âme et le corps, est quelquefois très pénible, car l’Esprit peut éprouver l’horreur de la décomposition. Ce cas est exceptionnel et particulier à certains genres de vie et à certains genres de mort ; il se présente chez quelques suicidés. 

La séparation définitive de l’âme et du corps peut-elle avoir lieu avant la cessation complète de la vie organique ? 

« Dans l’agonie, l’âme a déjà quelquefois quitté le corps : il n’y a plus que la vie organique. L’homme n’a plus la conscience de lui-même, et pourtant il lui reste encore un souffle de vie. Le corps est une machine que le coeur fait mouvoir ; il existe tant que le coeur fait circuler le sang dans les veines, et n’a pas besoin de l’âme pour cela. » 

 Au moment de la mort, l’âme a-t-elle quelquefois une aspiration ou extase qui lui fait entrevoir le monde où elle va rentrer ? 

« Souvent l’âme sent se briser les liens qui l’attachent au corps ; elle fait alors tous ses efforts pour les rompre entièrement. Déjà en partie dégagée de la matière, elle voit l’avenir se dérouler devant elle et jouit, par anticipation, de l’état d’Esprit. » 

L’exemple de la chenille qui, d’abord, rampe sur la terre, puis s’enferme dans sa chrysalide sous une mort apparente pour renaître d’une existence brillante, peut-il nous donner une idée de la vie terrestre, puis du tombeau, et enfin de notre nouvelle existence ? 

« Une idée en petit. La figure est bonne ; il ne faudrait cependant pas la prendre à la lettre, comme cela vous arrive souvent. » 

Quelle sensation éprouve l’âme au moment où elle se reconnaît dans le monde des Esprits ? 

« Cela dépend ; si tu as fait le mal avec le désir de le faire, tu te trouves au premier moment tout honteux de l’avoir fait. Pour le juste, c’est bien différent : elle est comme soulagée d’un grand poids, car elle ne craint aucun regard scrutateur. » 

L’Esprit retrouve-t-il immédiatement ceux qu’il a connus sur la terre et qui sont morts avant lui ? 

« Oui selon l’affection qu’il avait pour eux et celle qu’ils avaient pour lui ; souvent, ils viennent le recevoir à sa rentrée dans le monde des Esprits, et ils aident à le dégager des langes de la matière ; comme aussi il en est beaucoup qu’il retrouve et qu’il avait perdus de vue pendant son séjour sur la terre ; il voit ceux qui sont errants ; ceux qui sont incarnés, il va les visiter. » 

Dans la mort violente et accidentelle, alors que les organes n’ont point encore été affaiblis par l’âge ou les maladies, la séparation de l’âme et la cessation de la vie ont-elles lieu simultanément ? 

« Il en est généralement ainsi, mais dans tous les cas l’instant qui les sépare est très court. » 

 Après la décapitation, par exemple, l’homme conserve-t-il pendant quelques instants la conscience de lui-même ? 

« Souvent il la conserve pendant quelques minutes jusqu’à ce que la vie organique soit complètement éteinte. Mais souvent aussi l’appréhension de la mort lui a fait perdre cette conscience avant l’instant du supplice. » 

Il n’est ici question que de la conscience que le supplicié peut avoir de lui-même, comme homme et par l’intermédiaire des organes, et non comme Esprit. S’il n’a pas perdu cette conscience avant le supplice, il peut donc la conserver quelques instants, mais qui sont de très courte durée, et elle cesse nécessairement avec la vie organique du cerveau, ce qui n’implique pas, pour cela, que le périsprit soit entièrement dégagé du corps, au contraire ; dans tous les cas de mort violente, quand elle n’est pas amenée par l’extinction graduelle des forces vitales, les liens qui unissent le corps au périsprit sont plus tenaces, et le dégagement complet est plus lent. 

Séparation de l'âme et du corps. dans AME barre_separation

 Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite. 

Publié dans:AME |on 3 avril, 2011 |Pas de commentaires »

La conscience humaine

gif arbre  Nous aimerions vous raconter une courte histoire ayant trait à la conscience humaine, longtemps enterrée quelque part dans votre propre mythologie. 

Il y a très longtemps, soit des milliers et des milliers d’années dans les temps tribaux primitifs, vous étiez une planète matriarcale. Oui, les femmes avaient charge de tout. Elles possédaient tous les actifs de la famille, prenaient toutes les décisions importantes et dirigeaient les hommes dans leurs tâches. Et il en fut ainsi pendant toutes ces années de coexistence paisible menées par le cœur des femmes. La planète et ses habitants étaient dès lors très reliés, beaucoup plus que vous ne l’êtes à présent. En effet, ces gens priaient Mère Terre et Père Ciel en tant que Tout, dans lesquels ils jouaient leurs rôles. A leur simple façon, ils nommaient la conscience humaine de la planète comme ils la croyaient être, et ainsi était-elle, en équilibre, jusqu’à il y a environ cinq mille ans. 

Après des siècles et des siècles de cette façon de faire, Père Ciel finit par dire à Mère Terre ; « Tu règnes depuis très longtemps, et je suis fatigué d’être dirigé. Je pense que je devrais avoir une chance de diriger. C’est à mon tour à présent de mener, et je fermerai mon chakra du cœur afin de pouvoir diriger intellectuellement, avec l’esprit ». 

Mère Terre réfléchit un moment à sa demande et vit toutes les nouvelles leçons à venir pour ses enfants humains. Le cœur lourd, elle répondit ; « Je suis d’accord, tu devrais mener à ton tour. Mais pour te permettre de le faire sans interférer, je vais fermer mon chakra de la gorge afin d’éviter de parler contre toi ». Ainsi fut dit, ainsi fut fait. Lorsque Père Ciel ferma son cœur, il bloqua le chakra du cœur de chaque homme de la planète. Et lorsque Mère Terre ferma son chakra de la gorge, cela affecta chaque femme sous la forme d’un blocage de la gorge. 

Voilà comment les hommes se mirent à régner et abordèrent le froid pouvoir de l’intellect sans l’équilibre affectueux du cœur. L’avidité, le pouvoir et le désir surgirent, rapidement suivis par la guerre. Les femmes devinrent des biens, et traitées en grande partie comme des animaux. Le chakra de la gorge fermé par la peur, elles ne pouvaient parler en leur nom et n’avaient aucune égalité. Encore à ce jour, dans certaines religions, les femmes sont traitées tel des esclaves et ont peut de droits dans leur société, sinon aucun. Ce passage du règne de la femme à celui de l’homme commence enfin maintenant à se défaire lentement. Aujourd’hui, dans la plupart des pays occidentaux, les femmes ont des droits égaux à ceux des hommes. Les religions restrictives ralentiront ce processus dans les pays orientaux, mais elles finiront par dégager les plus polarisées de leurs traditions afin que les hommes et les femmes puissent avoir des droits humains, des droits pour tous. Ce sont ces polarité qui deviendront plus visibles et auront de moins en moins de sens dans les nouvelle s énergies équilibrées qui arriveront et déséquilibreront les vieilles manières de faire. 

Lorsque vous adoptez l’Unité, ou le « Tout en Un », vous devez plus qu’équilibrer les relations entre le masculin et le féminin dans votre vie. D’après vous, qu’entraînera une accélération de votre ADN ? Entre autres choses, cela exigera que vous équilibriez vos aspects intérieurs féminins et masculins – dominants et non dominants, yin et yang, positifs et négatifs. Vous devrez faire la paix avec tous ces aspects et les remettre dans un équilibre qui guérit. Rappelez-vous : Vous avez été dans tant de vies à la fois homme et femme que vous avez vécu une vaste gamme d’expérience de vie, d’un point de vue comme de l’autre. 

Au cours des quelques dernières années, vous avez défini un niveau beaucoup plus élevé d’ « énergies féminines » qui atteignent votre planète pour la première fois. Que vous les appeliez Mère divine, Quan Yin ou Déesse mère, ces énergies sont en effet venues, et elles étaient fort nécessaires pour équilibrer l’inégalité dans la conscience humaine entre hommes et femmes. Le passage au règne patriarcal a fait de cette planète un grand contraste, et accéléré les leçons de vie pour tous. Une part de ce processus d’ascension exigera que les hommes favorisent l’ouverture du cœur et les femmes, l’ouverture de la gorge. Dans les quelques années à venir, chers praticiens, vous verrez bien des clientes avec la paire de chakras 2 et 5 nécessitant des soins. 

Les hommes auront tendance à avoir un blocage dans la paire de chakras 3 et 4, le plexus solaire et le cœur. Bien des travailleurs de lumière féminins ont commencé à dégager leur gorge en 2006 et à travailler avec les chakras 2 et 5 tout au long de 2007. Oui, c’st là le temps qui peut s’avérer nécessaire pour dégager non seulement les schémas génétiques, mais aussi les schémas acquis. 

Par « acquis », nous voulons dire que l’existence que vous menez a été choisie par votre Moi supérieur avant votre naissance. Vos parents ont aussi été choisis parce qu’ils étaient les meilleurs pour faire avancer les leçons que votre âme cherchait à apprendre. Chaque vie est « esquissée » au préalable – homme ou femme, riche ou pauvre, l’orientation religieuse, les potentiels d’ouverture, et enfin, la « race ». Vie après vie, vous faites le tour de bien des sociétés et des religions, et ce, afin de vivre des leçons de points de vue masculin et féminin. Votre Moi supérieur se mêle à cet apprentissage imminent et acquiert une nouvelle sagesse à propos de l’essence véritable de l’amour. En étant tantôt homme, tantôt femme, vous avez deux fois plus de potentiel d’apprentissage à propos de l’Amour sur votre planète ! 

Peu importe où vous êtes nés, dans quelle famille ou société, vous avez tous le potentiel d e vous redéfinir en tant que Dieu en l’homme, de vous élever au-dessus des vies limitées que vous avez vécues dans l’expression dense. Apprendre à abandonner tous les aspects pénibles de votre passé est essentiel pour élever votre vibration et la tirer de cette densité. Vous avez fait un si beau travail sur les plans spirituel, mental et émotionnel ! 

Félicitations, vous êtes arrivés au travail essentiel ! Une dernière fois chers amis, nous vous encourageons à méditer quotidiennement, à faire assez d’exercice, à vous accorder assez de sommeil, à boire beaucoup d’eau et à prendre de petits repas simples aussi souvent que vous aurez faim. Lorsque vous écouterez et honorerez les besoins de votre corps, vous deviendrez plus enracinés, centrés et paisibles. Bien que le drame et la crise puissent se déployer autour de vous, ils ne vous toucheront pas et ne vous affecteront pas. Vous allez entrer et sortir des « poches tridimensionnelles » de l’existence, et ce, sans même le remarquer. 

Chers Maîtres en herbe, inoffensifs, chères Consciences christiques en marche sur la Terre, nous bénissons chacun de vous. Vous êtes tous Dieu, et tous tendrement aimés par Dieu. 

La conscience humaine dans HUMANITE BarreSeparateur

 La Fraternité de LumièreKryeon, canalisé par Lee Carroll

Publié dans:HUMANITE |on 3 avril, 2011 |1 Commentaire »

Les restes de Lémurie ( ?)

Les restes de Lémurie ( ?) dans LEMURIENS gilbertwilliams38

-       Que reste-t-il de la Lémurie à la surface ? y a-t-il des vertiges à quelques endroits ? On n’entend jamais parler de cet aspect de la Lémurie, tandis qu’il est souvent question à l’heure actuelle des vertiges de l’Atlantide que l’on va découvrir un peu partout à la suite des changements géophysiques prévus. 

Ceux d’entre vous qui vivent sur la côte est du continent nord-américain entendent parler davantage de l’Atlantide, car plusieurs êtres qui se son incarné là sont d’anciens Atlantes. Les dirigeants des Etats-Unis, particulièrement ceux qui se trouvent à Washington, D.C., sont d’anciens Atlantes purs ; plusieurs d’entre eux furent responsables de la destruction de leur continent. Voilà pourquoi, en ce pays et parli ceux qui vivent près des anciens rivages atlantes, l’intérêt porte surtout sur les découvertes liées à cette civilisation. Une grande partie de la population américaine actuelle, particulièrement sur la côte est, est composée de gens qui ont péri en Atlantide. De plus, la conscience de la grande majorité des Américains est très semblable à celle des anciens Atlantes. L’Atlantide était située dans l’océan Atlantique, dont elle occupait une grande partie. Elle avait à peu près la superficie du Canada et des Etats-Unis mis ensemble. 

La Lémurie était située dans l’océan Pacifique ; elle occupait également une immense superficie. La civilisation lémurienne a existé pendant plus de quatre millions et demi d’années avant de disparaître. L’Atlantide était considérée comme une jeune civilisation composée d’êtres provenant à l’origine de cinq systèmes solaires et dont l’évolution de l’âme différait grandement de celle des Lémuriens. Ces civilisations ont duré environ 200 000 ans avant leur engloutissement. 

Votre mode de vie actuel se rapproche davantage de celui des Atlantes. Votre civilisation est encore très influencée par l’ancienne conscience atlante, car un grand nombre de vos dirigeants politiques, économiques et religieux, ainsi que vos médias, portent en eux la souillure de l’ancienne corruption atlante. Les derniers jours de l’Atlantide sont encore inscrits profondément dans la mémoire cellules des masses et de vos dirigeants. 

Le temps est venu pour vous tous d’éliminer l’empreinte de cette ancienne conscience et d’embrasser un monde d’ « Unité » où il n’y a plus ni Atlantes, ni Lémuriens, mais uniquement une humanité vivant de la magie de l’Amour et dont les membres sont unis en une fraternité planétaire, comme des enfants tous créés par l’amour et la tendresse du même « Père céleste ». 

L’époque de la Lémurie se situe approximativement entre 4 500 000 ans. Avant l’engloutissement de la Lémurie et de l’Atlantide, il y avait sept grands continents sur cette planète. Les terres formant l’immense continent de la Lémurie comprenaient celles qui reposent maintenant au fond de l’océan Pacifique, ainsi qu’Hawaii, l’île de Pâques, les îles Fidji, les nombreuses îles de la Polynésie française, sans compter Madagascar et des terres localisées dans l’océan Indien. Toutes les îles du Pacifique, habitées ou non, sont d’anciens sommets montagneux du continent perdu de la Lémurie, dont la côte est s’étendait jusqu’à la Californie et au-delà. 

La principale région du continent, celle où se trouvait le palais que le roi et la reine utilisaient comme résidence, portait le nom de Telos. C’est là qu’étaient les édifices administratifs essentiels au pied du mont Shasta. Voilà pourquoi les Lémuriens ont choisi d’appeler leur cité « Telos » quand ils sont passés à la « clandestinité ». 

La Lémurie était si vaste qu’elle avait été divisée en cinq secteurs dont chacun avait ses dirigeants et ses propres édifices administratifs. Tous étaient cependant reliés et sous la direction de la plus haute hiérarchie lémurienne, celle du roi et de la reine, qui vivaient dans la région principale de Telos, près du mont Shasta. 

Le mot Telos signifie « communication avec l’Esprit ». la province de Telos était assez vaste. Elle comprenait toute la Californie dans sa superficie originelle, dont une grande portion a coulé dans l’océan Pacifique ; elle incluait aussi l’Oregon, l’Etat de Washington et une partie de la Colombie-Britannique, dont l’île de Vancouver, et une partie du Nevada. 

pucybr5g dans LEMURIENS

Message d’ADAMA, notre mentor Lémurien – Issu des canalisations de Kryeon par Lee Carroll dans Au-delà du voile des illusions et de la confusions 2008 – l’année de l’Unité. 

Publié dans:LEMURIENS |on 2 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Lémurie et Atlantide

gif lune       Lémurie et Atlantide 

-       Selon mes constatations, la connexion de l’humanité à la Lémurie semble se faire au niveau du cœur, c’est-à-dire à l’intérieur de soi, tandis que la connexion vibratoire à l’Atlantide semble s’établir par les découvertes de vestiges à partir desquels une grande quantité de connaissances seront divulguées. Est-ce effectivement le cas ? Dans l’affirmative, pouvez-vous développer ce point ? 

Sous plusieurs aspects, cela paraît exact. C’est aussi l’image projetée par ceux qui, à la surface, cherchent à découvrir des mystères cachés et qui, à ce stade-ci, ne peuvent se souvenir que de l’Atlantide et ne sont pas encore conscients de tout ce que l’avenir réserve à cette planète. Ils ne sont pas non plus conscients que les êtres de la civilisation atlante ascensionnée ont maintenant atteint le même degré d’ouverture du cœur que nous. 

Les Atlantes ascensionnés ne vivent pas uniquement sous le plateau du Mato Grosso, au Brésil. Plusieurs se sont également disséminés dans d’autres villes souterraines, facilitant la transformation de la planète et l’évolution de l’humanité, avec tout le feu de leur cœur, mains dans la main avec nous, les Lémuriens. 

Comprenez que la plus grande partie de l’humanité actuelle a connu de longues périodes d’incarnation en Lémurie et en Atlantide, successivement ou simultanément. Personne ne peut prétendre n’avoir qu’une seule identité. Vous êtes tous formés de multiples couches de toutes sortes d’expériences à diverses facettes accumulées au cours des quelques derniers millions d’années, bien au-delà de l’Atlantide et de la Lémurie. En tant qu’être divins, vous avez choisi ces expériences dans vos aventures d’exploration des univers. 

L’Atlantide fut reconnue pas ses réalisations technologiques, la beauté de son architecture et tous les trésors que des « esprits humains » étaient capables de créer. Toutes ces créations de l’esprit ont beaucoup de valeur ; elles ont constitué une phase importante du développement de l’âme. Ce qu’offre à ce jour l’Atlantide ancienne en fascine plusieurs, mais ce qu’offre l’Atlantide d’aujourd’hui ne diffère pas beaucoup de ce que nous vous offrons nous-mêmes. Nous tous, Lémuriens et Atlantes avons fait évoluer notre conscience bien au-delà de ce que ces deux continents pouvaient offrir il y a des milliers d’années. Toute la technologie et tous les trésors de l’Atlantide remonteront à la surface, mais dans un contexte différent. Cela se déroulera dans l’énergie du nouveau monde, tellement meilleure et plus avancée que celle d’il y a dix mille à onze mille ans ! 

Ceux qui espèrent découvrir les trésors et la technologie de l’Atlantide cherchent encore quelque chose à l’extérieur d’eux-mêmes, non conscients que cela représente pour nous une énergie du passé démodée en comparaison de ce qui sera ramené à la surface dans l’avenir. En général, la conscience atlante était trop souvent dominée par l’esprit, au détriment du cœur ; c’était principalement une conscience du « faire ». 

Ceux qui tentent de vivre selon leur cœur se sentent plus proches de la Lémurie. Ils savent que tout ce qui se trouve à l’extérieur d’eux-mêmes n’est que création de l’esprit, et leur cœur n’est pas focalisé là-dessus. Les besoins du cœur sont très différents et très simples. La vie en fonction du cœur renvoie à une conscience de l’ « être ». 

L’idéal consiste à équilibrer le cœur et l’esprit. Ayant tous deux leur fonction propre, ils sont des aspects nécessaires du Soi divin. Quand l’esprit est au service du cœur, la sagesse et la connaissance se trouvent au premier plan. Quand l’action résulte de l’être, il y a magnificence dans les deux mondes. En tant que maîtres, nous utilisons certainement notre esprit, mais nous avons transformé nos anciens esprits humains limités, régentés par l’ego falsifié, en la manifestation de l’Esprit infini de Dieu, toujours au service du Cœur pour créer l’illimité dans toutes sa splendeur à chaque instant du maintenant. 

La Lémurie semble avoir été oubliée davantage parce qu’elle a disparu de la surface un peu plus de 15OO ans avant l’engloutissement de l’Atlantide et qu’elle n’a laissé que peu de traces, que vous ne pouvez d’ailleurs percevoir qu’avec les yeux du cœur. Mais le temps est maintenant venu pour chacun de se rappeler la « mère patrie », pas tellement en raison de ce qu’elle fut il y a longtemps, mais plutôt de ce qu’elle offre encore à l’humanité. 

En tant que Lémuriens, nous avons vécu sur cette planète selon le cœur, et ce, pendant des millions d’années, avant qu’un déclin de la conscience s’installe progressivement chez notre peuple. Peu à peu, la vie merveilleuse que nous avions connue durant tous ces millénaires se détériora jusqu’à devenir difficile et très tridimensionnelle ; 

Jusqu’à la chute, nous avions créé dans notre monde, pendant des millions d’années, l’illimité, la magnificence et la beauté majestueuse bien au-delà de ce qu’avait créé l’Atlantide. Mais, bien que nous fûmes ici physiquement, nous vivions dans une autre fréquence vibratoire alors invisible à la plupart des Atlantes ou des autres gens qui venaient nous rendre visite. Quand des gens qui ne vibraient pas à notre fréquence venaient chez nous, ils ne voyaient pas grand-chose de la vraie Lémurie. Ils ne percevaient pas autant de beauté et de perfection qu’ils en voyaient en Atlantide, car celles-ci n’était visibles qu’à ceux dont la vision spirituelle était développée. 

Tout comme vous ne voyez pas encore les merveilles des cités de lumière cristallines suspendues au-dessus de vos villes polluées, personne ne nous voyait non plus. Ce que nous avons créé dans la troisième dimension n’était qu’une version limités de la véritable Lémurie, dans le seul but de jouir des beautés de la nature, de la « terre de Pan », avec un aspect différent de notre physique. Pendant très longtemps, nous n’avons créé dans la troisième dimension que des logements et des structures, en utilisant des matériaux empruntés à la nature et que nous pouvions partager. Pour nous, c’était l’équivalent de vos cabanes en forêt. Nous nous y rendions de temps à autre, tout en vivant dans nos cités d’une plus haute fréquence vibratoire. Nos gens apparaissaient dans la troisième dimension quand ils avaient temporairement envie d’une expérience différente de la vie, ou d’une activité tridimensionnelle. A une certaine époque, tous les Lémuriens étaient capables de traverser les dimensions à volonté avec leur conscience, tout comme vous traversez les étages d’un grand building dans un ascenseur. C’était aussi simple, et vous revivrez cette expérience dans l’avenir. 

Avions-nous une technologie ? Bien sûr, mais ce n’était pas exactement celle des Atlantes. Pendant très longtemps, nous n’avons pas eu besoin du genre de technologie dont ils disposaient, car notre niveau d’évolution spirituelle nous permettait de nous en passer. Les Atlantes étaient pleinement ancrés dans la troisième dimension depuis le début, tandis que nous n’y étions pas limités. Un jour, vous n’aurez plus besoin de la technologie dont vous dépendez maintenant. Notre technologie, nos habitions, nos temps et nos cités étaient d’une fréquence vibratoire supérieure à celle des Atlantes. Ce que nous possédions était réel et tangible pour nous, mais presque invisible à eux et aux autres qui ne vivaient pas selon leur cœur. Quand notre continent fut détruit, nous avons donc laissé dans la densité de votre dimension moins de preuves tangibles de notre civilisation que les Atlantes.

  

Lémurie et Atlantide dans LEMURIENS b07k8us8

Message d’ADAMA, notre mentor Lémurien – issu du livre « Retour de la lumière » 2007

 – Kryeon l’année du discernement spirituel. 

Publié dans:LEMURIENS |on 1 avril, 2011 |Pas de commentaires »
1234

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3