Situation planétaire au Japon

Message d’Annie Marquier,
suivi d’une communication des Frères des étoiles
:

Situation planétaire au Japon dans PLANETES banner_intern_japan37111

 

Chers amis, 

Les événements qui se sont produits depuis quelques semaines au Japon suscitent bien des réflexions. En voici quelques-unes que je me permets de vous soumettre aujourd’hui, après que l’effervescence médiatique soit passée. 

Devant une catastrophe de cette envergure, il est important de prendre du recul et d’essayer d’avoir la  vision la plus large possible de la situation.  Même s’il manque encore beaucoup d’information, nous pouvons déjà tirer quelques leçons de ce qui vient de se produire. D’autres sont à venir…  

Drag and drop meCommunication des Frères des étoiles :

Chers amis, Les événements qui se sont produits depuis quelques semaines au Japon suscitent bien des réflexions. En voici quelques-unes que je me permets de vous soumettre aujourd’hui, après que l’effervescence médiatique soit passée. Devant une catastrophe de cette envergure, il est important de prendre du recul et d’essayer d’avoir la vision la plus large possible de la situation. Même s’il manque encore beaucoup d’information, nous pouvons déjà tirer quelques leçons de ce qui vient de se produire. D’autres sont à venir. Il est important de regarder en premier lieu la réaction internationale, car il s’agit évidemment d’un phénomène planétaire et non pas simplement japonais. N’eût été l’explosion des réacteurs de la centrale nucléaire, cet événement aurait suscité certainement beaucoup de compassion et d’aide au niveau international, mais peu de réflexion profonde. Pourtant, ce peuple souffre énormément en ce moment, et il est important que l’aspect nucléaire ne minimise pas l’aide que l’on peut apporter, autant au niveau matériel qu’au niveau énergétique. L’opinion publique a vite fait d’oublier ce point. Mais ces personnes, elles, ne peuvent oublier instantanément ou en quelques jours les pertes majeures qu’elles viennent de subir, autant au niveau moral et humain que matériel. Il nous faut donc garder notre cœur ouvert et transmettre beaucoup d’énergie et de courage à cette nation qui est dans la souffrance et le besoin. Mais il est bien évident que ce peuple connaît aussi une autre source de détresse, à savoir la menace d’irradiation nucléaire de leur corps physique et de leur terre. Ceci, il le partage avec le reste de la planète.
 

Drag and drop meLe test de passage  

L’aspect nucléaire de cette situation est important, non seulement dans son impact strictement matériel et physique à court, moyen et long terme, mais plus encore à un niveau plus profond de prise de conscience collective. 

Devant les risques évidents d’une telle source d’énergie, on est en droit de se demander si elle est vraiment juste et appropriée. La réponse dépasse la question, car nous nous trouvons en fait à un moment précis de l’évolution planétaire où la conscience collective de l’humanité doit faire face à certains tests de passage. 

Tout d’abord, à quoi servent ces centrales ? À produire de l’énergie, bien sûr, pour faire fonctionner un pays. C’est évident. Mais quel type de fonctionnement, et à quel prix ? Au-delà des discussions et des choix technologiques, nous nous trouvons, en fait, devant les conséquences concrètes de la manifestation dans le plan physique de différents niveaux de conscience. 

Il devient évident que la recherche du profit à court terme (pas seulement au Japon, loin de là) a certainement amené et amène encore certains pouvoirs en place, constructeurs et utilisateurs de ces centrales, à chercher à produire le plus possible, sans prendre les précautions de protection de la population qui auraient coûté cher et donc diminué leurs profits. D’une façon générale, il faut le reconnaître, beaucoup de ces centrales ont été construites à partir d’intentions bien mitigées : non seulement dans un but humanitaire pour soutenir les peuples dans leur bien-être, mais plus souvent pour produire de plus en plus d’énergie rapportant des profits substantiels et donc à des fins de pouvoir. Dans ce cas, il est évident que les êtres humains sont encore une fois manipulés et exploités par de grandes forces matérialistes qui visent peu le réel bien-être des êtres humains mais principalement, encore une fois, leur propre profit. 

Sommes-nous impuissants devant cet état de fait ? Pas du tout, car ces forces ne peuvent jouer leur jeu que parce qu’elles trouvent une résonance dans les populations, elles aussi avides et égoïstes. Elles trouvent une résonance chez toutes ces personnes qui cherchent leur propre avantage au détriment des autres ou de l’environnement, qui ne pensent qu’à posséder et consommer plus pour avoir plus de plaisir ou plus de pouvoir, ou pour assurer une fausse sécurité parce qu’elles vivent dans la peur. Nous connaissons bien le mécanisme des trois P ! (Mécanisme de survie qui a présidé à l’évolution humaine jusqu’à présent, profondément ancré dans la conscience collective, que j’ai décrit dans la première partie de mon livre Le Maître dans le Cœur, et qui amène les humains à vivre comme des robots programmés, donc manipulables…). Il n’y a donc pas, d’un côté, les méchantes forces matérialistes et, de l’autre, les pauvres humains exploités. Il y a un état de conscience collective qui maintient cette dynamique d’avidité et recherche de pouvoir. Cette dynamique inférieure de la conscience nourrit en permanence un désir de consommation insatiable, avec le gaspillage qui s’ensuit. Et pour répondre à cette course effrénée de «toujours plus », il faut effectivement produire de plus en plus d’énergie. Tant que cette dynamique psychologique consciente, et surtout inconsciente, sera active au sein de l’humanité, les actions et comportements qu’elle génère conditionneront notre monde et les risques que ce genre d’événements se produise ne pourront qu’augmenter. Évidemment, puisqu’il s’agit d’un niveau de conscience collectif de l’humanité, ces événements pourront se produire n’importe où sur cette planète, y compris dans notre cher Québec. Ce n’est pas ce que nous souhaitons, nous voulons un autre monde. Alors, on abolit le nucléaire ? 

Pas nécessairement. L’énergie nucléaire est un outil extrêmement puissant. Et comme tout outil, elle peut être utilisée pour le bien comme pour le mal. Un couteau bien affilé peut servir au cuisinier à couper des carottes ou au sculpteur à créer une belle statue, et c’est très bien. Mais ce même couteau peut aussi servir à agresser le voisin… Plus l’outil est puissant et performant, plus ses capacités en bien ou en mal sont grandes, et plus il doit être manipulé avec conscience et sagesse. 

Si elle doit être utilisée, l’énergie nucléaire devrait donc l’être avec des intentions pures, un détachement du profit personnel et une intention claire et forte de servir les peuples et non pas de les exploiter. C’est à dire avec conscience, sagesse et compassion. Là est la véritable question. En fait, la venue de l’énergie nucléaire dans notre monde moderne fait partie des tests de passage que l’humanité doit confronter pour avoir la possibilité de guérir et transformer nos sociétés actuelles et créer un monde complètement nouveau. Ce genre d’événement est un avertissement qui nous amène à réfléchir et faire des prises de conscience majeures sur la façon dont nous vivons personnellement et collectivement. 

Au niveau strictement pratique, en attendant que ce niveau de conscience soit répandu chez ceux qui détiennent le pouvoir de décision, il est certain qu’il vaut mieux s’abstenir d’utiliser le nucléaire ou au moins le faire de façon limitée, ou faire preuve d’une très grande vigilance car les risques sont vraiment trop grands. Le niveau de conscience collective n’est pas encore assez élevé pour que l’on puisse se servir largement et sagement d’un tel outil, qui autrement pourrait apporter de grands bienfaits. La question n’est donc pas l’utilisation de l’énergie nucléaire en tant que telle, mais bien, encore une fois, le niveau de conscience des êtres humains qui l’utilisent. 

 Drag and drop meL’illusion de la technologie  

Faisant partie de ce manque de conscience – délibéré ou dû à l’ignorance – on peut se laisser prendre par l’illusion que la technologie règlera tous nos problèmes. Il devrait pourtant être clair maintenant, que la technologie ne nous sauvera pas. Certes, elle peut apporter beaucoup de bien aux êtres humains. Elle fait partie du processus évolutif de l’humanité et a certainement sa place, mais elle a ses limites qui sont dues aux limites de la conscience humaine. Une des leçons de ces événements du Japon est que le risque zéro n’existe pas, technologiquement parlant. La seule chose qui peut assurer une protection totale et permanente est le niveau de conscience supérieur avec lequel cette technologie est manipulée. Ceci n’est pas une vaine philosophie; c’est une réalité énergétique. 

Il est certain que la technologie se doit d’être la plus raffinée possible. Mais quel que soit son raffinement, c’est l’intention derrière qui en détermine finalement les effets. Si cette intention repose sur la peur, l’égoïsme, l’avidité, la séparation ou la recherche du pouvoir, alors les lois de l’univers trouveront toujours un moyen de déjouer tous les raffinements technologiques. Une des raisons pour cela, tel que je l’ai exposé dans Le Maître dans le Cœur, c’est que cet état d’esprit limite notre intelligence, quel que soit l’ampleur de nos connaissances techniques. Par contre, si une technologie performante est utilisée dans un but de service et de bien-être pour tous, alors les vibrations présentes seront tellement hautes que même une erreur technologique pourra être rectifiée « par hasard ». Nous savons bien qu’il n’y a pas de hasard, il y a simplement de grandes lois énergétiques dans l’univers favorisant l’évolution. Si, guidés par l’énergie supérieure du cœur, nous suivons les lois de bon et de bien, les lois d’unité, de respect, de simplicité et de partage, alors nous aurons toutes les chances d’être protégés et guidés de façon juste, quelles que soient les limites de nos technologies. L’une des raisons en est que, dans ce cas, l’être humain se trouve dans un état d’intelligence supérieure et d’intuition créatrice exceptionnelle (voir Le Maître dans Le Cœur, deuxième partie). Un autre type d’intelligence, toujours bienfaisante celle-là, est alors en action. On se trouve alors capable de poser des actions justes, souvent originales et surprenantes, puissantes, efficaces et toujours bénéfiques dans leurs effets. Par contre, si nos comportements suivent les lois de la séparation, de l’égoïsme, de la peur, de l’avidité et de la recherche du pouvoir personnel, alors aucune technologie ne sera jamais assez raffinée pour assurer la sécurité des peuples. 

 Drag and drop meTout est parfait  

Mais rappelons-nous que tout ceci, catastrophes ou bien-être des peuples, fait partie du grand processus évolutif de l’humanité et c’est parfait. Tant que les êtres humains sont prisonniers des mécanismes de leur ego (les 3 P), ils ne peuvent évoluer qu’à travers la souffrance, c’est la loi. C’est une loi juste et bonne même si elle paraît rude, car elle permet aux êtres humains de se développer et d’extraire de la gangue de leur ego leur vraie nature supérieure faite de sagesse et d’amour. 

En passant, chaque individu et chaque peuple est en train de vivre ce processus aride de l’initiation, soit brutalement, soit par étapes, chacun à sa façon, car c’est la planète entière qui change de taux vibratoire. En ce qui concerne le Japon, un effet bénéfique d’éveil de ce peuple a pu déjà avoir lieu dans une certaine mesure. Ce peuple technologiquement sophistiqué, vivant dans un confort matériel élevé, a pu se rendre compte des limites de leur société. La jeunesse en particulier s’est réveillée pour sortir de son confort et se mettre en très grand nombre et spontanément au service de ceux qui souffraient. Il ne serait pas surprenant que l’on observe des changements de fond dans cette société qui commençait à se replier de plus en plus sur elle-même. L’avenir le dira. 

Pour l’instant, nous sommes aujourd’hui témoins de la souffrance d’un peuple, mais à cause du phénomène nucléaire et de sa propagation possible sur toute la planète, ainsi que des risques réels présents au sein de tous les pays du monde, cette souffrance appartient à l’humanité toute entière. 

Resterons-nous sourds à cet avertissement ou choisirons-nous personnellement et collectivement de changer nos valeurs ? En particulier, changerons-nous notre façon de consommer de plus en plus d’énergie indûment et n’importe comment pour assouvir nos petits plaisirs personnels ? Choisirons-nous de rester passifs et ignorants en autant que notre petit confort ne soit pas dérangé, ou ferons-nous l’effort de changer nos mentalités, de nous informer réellement et d’avoir le courage d’exiger des pouvoirs en place des politiques plus claires et plus saines ? (Ceci, d’ailleurs, autant au sujet des centrales nucléaires que d’autres sources d’énergie polluante). Prendrons-nous responsabilité du bien-être et de la sécurité de nos peuples ou nous laisserons-nous manipuler encore longtemps par les forces matérialistes égoïstes ? 

Le temps est venu de nous réveiller, de modifier nos valeurs et nos comportements, d’aller chercher le maximum d’informations, de poser des questions, de réfléchir et de passer à l’action de façon sage, intelligente et créatrice. Un nouveau monde veut naître ! 

Selon le message que nous avons reçu pour l’année 2011, de grandes forces de lumière sont actuellement en action dans le monde pour aider ceux qui veulent changer intérieurement et créer un monde meilleur. Il est encore possible que des événements très douloureux se produisent sur cette planète. Si ces difficultés se présentent, au lieu d’y résister et d’avoir peur, nous pourrons choisir de les accueillir pour nous propulser encore plus directement dans ce grand courant de lumière transformatrice favorisant le partage et la fraternité, qui est particulièrement actif en ce moment sur la terre. Nous nous trouverons alors puissamment soutenus vers une action juste et bonne pour nous et pour toute l’humanité. Les mots du moment sont conscience, créativité et courage. Et avec conscience et courage, c’est le temps de passer à l’action, autant pour transformer nos vies personnelles que pour participer à la grande transformation collective qui veut s’installer maintenant dans le monde… Les grandes forces de lumière nous attendent…

 dans PLANETES

 

 

Publié dans : PLANETES |le 23 avril, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3