Archive pour le 23 avril, 2011

Situation planétaire au Japon

Message d’Annie Marquier,
suivi d’une communication des Frères des étoiles
:

Situation planétaire au Japon dans PLANETES banner_intern_japan37111

 

Chers amis, 

Les événements qui se sont produits depuis quelques semaines au Japon suscitent bien des réflexions. En voici quelques-unes que je me permets de vous soumettre aujourd’hui, après que l’effervescence médiatique soit passée. 

Devant une catastrophe de cette envergure, il est important de prendre du recul et d’essayer d’avoir la  vision la plus large possible de la situation.  Même s’il manque encore beaucoup d’information, nous pouvons déjà tirer quelques leçons de ce qui vient de se produire. D’autres sont à venir…  

Drag and drop meCommunication des Frères des étoiles :

Chers amis, Les événements qui se sont produits depuis quelques semaines au Japon suscitent bien des réflexions. En voici quelques-unes que je me permets de vous soumettre aujourd’hui, après que l’effervescence médiatique soit passée. Devant une catastrophe de cette envergure, il est important de prendre du recul et d’essayer d’avoir la vision la plus large possible de la situation. Même s’il manque encore beaucoup d’information, nous pouvons déjà tirer quelques leçons de ce qui vient de se produire. D’autres sont à venir. Il est important de regarder en premier lieu la réaction internationale, car il s’agit évidemment d’un phénomène planétaire et non pas simplement japonais. N’eût été l’explosion des réacteurs de la centrale nucléaire, cet événement aurait suscité certainement beaucoup de compassion et d’aide au niveau international, mais peu de réflexion profonde. Pourtant, ce peuple souffre énormément en ce moment, et il est important que l’aspect nucléaire ne minimise pas l’aide que l’on peut apporter, autant au niveau matériel qu’au niveau énergétique. L’opinion publique a vite fait d’oublier ce point. Mais ces personnes, elles, ne peuvent oublier instantanément ou en quelques jours les pertes majeures qu’elles viennent de subir, autant au niveau moral et humain que matériel. Il nous faut donc garder notre cœur ouvert et transmettre beaucoup d’énergie et de courage à cette nation qui est dans la souffrance et le besoin. Mais il est bien évident que ce peuple connaît aussi une autre source de détresse, à savoir la menace d’irradiation nucléaire de leur corps physique et de leur terre. Ceci, il le partage avec le reste de la planète.
 

Drag and drop meLe test de passage  

L’aspect nucléaire de cette situation est important, non seulement dans son impact strictement matériel et physique à court, moyen et long terme, mais plus encore à un niveau plus profond de prise de conscience collective. 

Devant les risques évidents d’une telle source d’énergie, on est en droit de se demander si elle est vraiment juste et appropriée. La réponse dépasse la question, car nous nous trouvons en fait à un moment précis de l’évolution planétaire où la conscience collective de l’humanité doit faire face à certains tests de passage. 

Tout d’abord, à quoi servent ces centrales ? À produire de l’énergie, bien sûr, pour faire fonctionner un pays. C’est évident. Mais quel type de fonctionnement, et à quel prix ? Au-delà des discussions et des choix technologiques, nous nous trouvons, en fait, devant les conséquences concrètes de la manifestation dans le plan physique de différents niveaux de conscience. 

Il devient évident que la recherche du profit à court terme (pas seulement au Japon, loin de là) a certainement amené et amène encore certains pouvoirs en place, constructeurs et utilisateurs de ces centrales, à chercher à produire le plus possible, sans prendre les précautions de protection de la population qui auraient coûté cher et donc diminué leurs profits. D’une façon générale, il faut le reconnaître, beaucoup de ces centrales ont été construites à partir d’intentions bien mitigées : non seulement dans un but humanitaire pour soutenir les peuples dans leur bien-être, mais plus souvent pour produire de plus en plus d’énergie rapportant des profits substantiels et donc à des fins de pouvoir. Dans ce cas, il est évident que les êtres humains sont encore une fois manipulés et exploités par de grandes forces matérialistes qui visent peu le réel bien-être des êtres humains mais principalement, encore une fois, leur propre profit. 

Sommes-nous impuissants devant cet état de fait ? Pas du tout, car ces forces ne peuvent jouer leur jeu que parce qu’elles trouvent une résonance dans les populations, elles aussi avides et égoïstes. Elles trouvent une résonance chez toutes ces personnes qui cherchent leur propre avantage au détriment des autres ou de l’environnement, qui ne pensent qu’à posséder et consommer plus pour avoir plus de plaisir ou plus de pouvoir, ou pour assurer une fausse sécurité parce qu’elles vivent dans la peur. Nous connaissons bien le mécanisme des trois P ! (Mécanisme de survie qui a présidé à l’évolution humaine jusqu’à présent, profondément ancré dans la conscience collective, que j’ai décrit dans la première partie de mon livre Le Maître dans le Cœur, et qui amène les humains à vivre comme des robots programmés, donc manipulables…). Il n’y a donc pas, d’un côté, les méchantes forces matérialistes et, de l’autre, les pauvres humains exploités. Il y a un état de conscience collective qui maintient cette dynamique d’avidité et recherche de pouvoir. Cette dynamique inférieure de la conscience nourrit en permanence un désir de consommation insatiable, avec le gaspillage qui s’ensuit. Et pour répondre à cette course effrénée de «toujours plus », il faut effectivement produire de plus en plus d’énergie. Tant que cette dynamique psychologique consciente, et surtout inconsciente, sera active au sein de l’humanité, les actions et comportements qu’elle génère conditionneront notre monde et les risques que ce genre d’événements se produise ne pourront qu’augmenter. Évidemment, puisqu’il s’agit d’un niveau de conscience collectif de l’humanité, ces événements pourront se produire n’importe où sur cette planète, y compris dans notre cher Québec. Ce n’est pas ce que nous souhaitons, nous voulons un autre monde. Alors, on abolit le nucléaire ? 

Pas nécessairement. L’énergie nucléaire est un outil extrêmement puissant. Et comme tout outil, elle peut être utilisée pour le bien comme pour le mal. Un couteau bien affilé peut servir au cuisinier à couper des carottes ou au sculpteur à créer une belle statue, et c’est très bien. Mais ce même couteau peut aussi servir à agresser le voisin… Plus l’outil est puissant et performant, plus ses capacités en bien ou en mal sont grandes, et plus il doit être manipulé avec conscience et sagesse. 

Si elle doit être utilisée, l’énergie nucléaire devrait donc l’être avec des intentions pures, un détachement du profit personnel et une intention claire et forte de servir les peuples et non pas de les exploiter. C’est à dire avec conscience, sagesse et compassion. Là est la véritable question. En fait, la venue de l’énergie nucléaire dans notre monde moderne fait partie des tests de passage que l’humanité doit confronter pour avoir la possibilité de guérir et transformer nos sociétés actuelles et créer un monde complètement nouveau. Ce genre d’événement est un avertissement qui nous amène à réfléchir et faire des prises de conscience majeures sur la façon dont nous vivons personnellement et collectivement. 

Au niveau strictement pratique, en attendant que ce niveau de conscience soit répandu chez ceux qui détiennent le pouvoir de décision, il est certain qu’il vaut mieux s’abstenir d’utiliser le nucléaire ou au moins le faire de façon limitée, ou faire preuve d’une très grande vigilance car les risques sont vraiment trop grands. Le niveau de conscience collective n’est pas encore assez élevé pour que l’on puisse se servir largement et sagement d’un tel outil, qui autrement pourrait apporter de grands bienfaits. La question n’est donc pas l’utilisation de l’énergie nucléaire en tant que telle, mais bien, encore une fois, le niveau de conscience des êtres humains qui l’utilisent. 

 Drag and drop meL’illusion de la technologie  

Faisant partie de ce manque de conscience – délibéré ou dû à l’ignorance – on peut se laisser prendre par l’illusion que la technologie règlera tous nos problèmes. Il devrait pourtant être clair maintenant, que la technologie ne nous sauvera pas. Certes, elle peut apporter beaucoup de bien aux êtres humains. Elle fait partie du processus évolutif de l’humanité et a certainement sa place, mais elle a ses limites qui sont dues aux limites de la conscience humaine. Une des leçons de ces événements du Japon est que le risque zéro n’existe pas, technologiquement parlant. La seule chose qui peut assurer une protection totale et permanente est le niveau de conscience supérieur avec lequel cette technologie est manipulée. Ceci n’est pas une vaine philosophie; c’est une réalité énergétique. 

Il est certain que la technologie se doit d’être la plus raffinée possible. Mais quel que soit son raffinement, c’est l’intention derrière qui en détermine finalement les effets. Si cette intention repose sur la peur, l’égoïsme, l’avidité, la séparation ou la recherche du pouvoir, alors les lois de l’univers trouveront toujours un moyen de déjouer tous les raffinements technologiques. Une des raisons pour cela, tel que je l’ai exposé dans Le Maître dans le Cœur, c’est que cet état d’esprit limite notre intelligence, quel que soit l’ampleur de nos connaissances techniques. Par contre, si une technologie performante est utilisée dans un but de service et de bien-être pour tous, alors les vibrations présentes seront tellement hautes que même une erreur technologique pourra être rectifiée « par hasard ». Nous savons bien qu’il n’y a pas de hasard, il y a simplement de grandes lois énergétiques dans l’univers favorisant l’évolution. Si, guidés par l’énergie supérieure du cœur, nous suivons les lois de bon et de bien, les lois d’unité, de respect, de simplicité et de partage, alors nous aurons toutes les chances d’être protégés et guidés de façon juste, quelles que soient les limites de nos technologies. L’une des raisons en est que, dans ce cas, l’être humain se trouve dans un état d’intelligence supérieure et d’intuition créatrice exceptionnelle (voir Le Maître dans Le Cœur, deuxième partie). Un autre type d’intelligence, toujours bienfaisante celle-là, est alors en action. On se trouve alors capable de poser des actions justes, souvent originales et surprenantes, puissantes, efficaces et toujours bénéfiques dans leurs effets. Par contre, si nos comportements suivent les lois de la séparation, de l’égoïsme, de la peur, de l’avidité et de la recherche du pouvoir personnel, alors aucune technologie ne sera jamais assez raffinée pour assurer la sécurité des peuples. 

 Drag and drop meTout est parfait  

Mais rappelons-nous que tout ceci, catastrophes ou bien-être des peuples, fait partie du grand processus évolutif de l’humanité et c’est parfait. Tant que les êtres humains sont prisonniers des mécanismes de leur ego (les 3 P), ils ne peuvent évoluer qu’à travers la souffrance, c’est la loi. C’est une loi juste et bonne même si elle paraît rude, car elle permet aux êtres humains de se développer et d’extraire de la gangue de leur ego leur vraie nature supérieure faite de sagesse et d’amour. 

En passant, chaque individu et chaque peuple est en train de vivre ce processus aride de l’initiation, soit brutalement, soit par étapes, chacun à sa façon, car c’est la planète entière qui change de taux vibratoire. En ce qui concerne le Japon, un effet bénéfique d’éveil de ce peuple a pu déjà avoir lieu dans une certaine mesure. Ce peuple technologiquement sophistiqué, vivant dans un confort matériel élevé, a pu se rendre compte des limites de leur société. La jeunesse en particulier s’est réveillée pour sortir de son confort et se mettre en très grand nombre et spontanément au service de ceux qui souffraient. Il ne serait pas surprenant que l’on observe des changements de fond dans cette société qui commençait à se replier de plus en plus sur elle-même. L’avenir le dira. 

Pour l’instant, nous sommes aujourd’hui témoins de la souffrance d’un peuple, mais à cause du phénomène nucléaire et de sa propagation possible sur toute la planète, ainsi que des risques réels présents au sein de tous les pays du monde, cette souffrance appartient à l’humanité toute entière. 

Resterons-nous sourds à cet avertissement ou choisirons-nous personnellement et collectivement de changer nos valeurs ? En particulier, changerons-nous notre façon de consommer de plus en plus d’énergie indûment et n’importe comment pour assouvir nos petits plaisirs personnels ? Choisirons-nous de rester passifs et ignorants en autant que notre petit confort ne soit pas dérangé, ou ferons-nous l’effort de changer nos mentalités, de nous informer réellement et d’avoir le courage d’exiger des pouvoirs en place des politiques plus claires et plus saines ? (Ceci, d’ailleurs, autant au sujet des centrales nucléaires que d’autres sources d’énergie polluante). Prendrons-nous responsabilité du bien-être et de la sécurité de nos peuples ou nous laisserons-nous manipuler encore longtemps par les forces matérialistes égoïstes ? 

Le temps est venu de nous réveiller, de modifier nos valeurs et nos comportements, d’aller chercher le maximum d’informations, de poser des questions, de réfléchir et de passer à l’action de façon sage, intelligente et créatrice. Un nouveau monde veut naître ! 

Selon le message que nous avons reçu pour l’année 2011, de grandes forces de lumière sont actuellement en action dans le monde pour aider ceux qui veulent changer intérieurement et créer un monde meilleur. Il est encore possible que des événements très douloureux se produisent sur cette planète. Si ces difficultés se présentent, au lieu d’y résister et d’avoir peur, nous pourrons choisir de les accueillir pour nous propulser encore plus directement dans ce grand courant de lumière transformatrice favorisant le partage et la fraternité, qui est particulièrement actif en ce moment sur la terre. Nous nous trouverons alors puissamment soutenus vers une action juste et bonne pour nous et pour toute l’humanité. Les mots du moment sont conscience, créativité et courage. Et avec conscience et courage, c’est le temps de passer à l’action, autant pour transformer nos vies personnelles que pour participer à la grande transformation collective qui veut s’installer maintenant dans le monde… Les grandes forces de lumière nous attendent…

 dans PLANETES

 

 

Publié dans:PLANETES |on 23 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Crop circle reçu en 2007

CROP CIRCLE 

Nos Frères de l’espace viennent de nous envoyer un merveilleux crop circle en forme de papillon pour nous montrer le chemin qui conduira prochainement notre humanité à son Ascension. 

Au cours des dernières semaines, les observateurs du monde entier ont assisté à une étonnante recrudescence des matérialisations de crop circles en de nombreuses régions de notre planète.. Des agroglyphes sont même apparus pour la première fois dans des pays où jamais aucune observation de ce type ne s’était encore produite (Exemple : le 4 juillet 2007 en Suisse – Cf. illustration ci-dessous). 

Crop circle reçu en 2007 dans CROP CIRCLES 220px-CropCircleW

 

Ceux qui ont travaillé inlassablement à recouper les nombreuses observations émanant de témoins directs ou indirects, de scientifiques, de médiums et de chercheurs, sont peu à peu parvenus à recueillir des bribes d’informations sur la technologie utilisée par nos Frères et Sours de l’espace pour matérialiser des crop circles.

Le processus semble immuablement se dérouler suivant 3 étapes principales :

1) Conception du futur pictogramme dans le cadre d’une mission spirituelle d’éveil de notre humanité, puis transmission des données du glyphe à un traceur magnétique, c’est-à-dire une sonde pilotée à distance depuis un vaisseau de l’espace par un ordinateur à mémoire térahertzienne.

2) Humidification et ionisation des blés par les micro-ondes émises à partir du traceur magnétique, suivant un mouvement rapide à l’intérieur d’un périmètre ciblé (en l’occurrence un champ de céréales) situé de préférence à proximité d’un portail énergétique (Stonehenge par exemple). La proximité d’un portail accroît la susceptibilité (c’est-à-dire la réceptivité électromagnétique) du milieu environnant au rayonnement émis par la sonde. L’opération s’effectue en mode invisible ou partiellement matérialisé (boule de lumière).

3) Les « aménagements » à la forme naturelle des céréales se trouvent alors directement « imprimés » par le mouvement de la sonde. Les blés ionisés par le champ de micro-ondes sont aimantés et suivent fidèlement les oscillations imposées au cours de son déplacement, d’où l’apparition de torsades sur les tiges. Le crop circle se « matérialise » ainsi en une infime fraction de seconde, selon notre échelle de temps actuelle.

Mais ce qui compte avant tout, ce n’est pas tant cet aspect technologique (que nous découvrirons vraisemblablement dans son intégralité et dans ses multiples détails d’ici quelques années), que l’aspect spirituel et éducatif de ces « missions artistiques » auxquelles se consacrent actuellement certains de nos cousins galactiques, Arcturiens pour la plupart.

Les extraterrestres à l’origine des formations de crop circles ont étudié depuis longtemps l’impact de l’art sur l’évolution de l’humanité terrestre. C’est la raison pour laquelle ils ont choisi d’utiliser des ouvres d’art d’une exceptionnelle pureté pour frapper nos imaginations.

Les ouvres d’art dignes de ce nom n’ont jamais eu pour vocation d’aiguiser l’appétit de collectionneurs dépourvus de tout discernement ni de servir de placements financiers à des hommes d’affaires ignorants et cupides. La nature nous montre qu’elles sont par essence éphémères, telles les fleurs des champs qui s’ouvrent à l’aurore ou les ailes que les papillons déploient aux premiers rayons du Soleil, tels les cristaux de neige immaculée et toutes les formations fractales qui nous émerveillent l’espace d’un instant avant de retourner se fondre dans la Matrice universelle.

Les Arcturiens ont ainsi choisi d’imprimer leur art en pleine nature, dans des champs de céréales, et sous forme de symboles, car cet art n’est pas destiné aux musées ni aux coffres des banques, mais bien aux consciences qui s’ouvrent et qui aspirent à la Lumière.

Parmi ces extraordinaires pictogrammes apparus un beau matin de manière aussi soudaine qu’imprévisible au milieu de nos champs de céréales, il en est un qui frappe à la fois par sa beauté et la puissance de son message spirituel à notre humanité. Il s’agit du merveilleux papillon imprimé depuis l’espace sur un champ de blé à Hailey Wood, au sud de l’Angleterre, dans la nuit du 15 au 16 juillet dernier. 

61bf0923ec491b1014cabd27c31515f0 dans CROP CIRCLES


Crop circle matérialisé à Hailey Wood, dans le sud de l’Angleterre, le 16 juillet 2007 

Le symbole du papillon n’a évidemment pas été choisi au hasard. Il est sans doute le mieux adapté à notre expérimentation terrestre actuelle et aux importantes mutations auxquelles nous allons tous être confrontés au cours des prochaines années. Il renferme par ailleurs la synthèse de l’ensemble des enseignements spirituels adressés à notre humanité depuis l’aube des temps.

En le présentant dans toute sa splendeur et sa magnificence à Hailey Wood, nos Frères de l’espace ont tenté d’attirer une nouvelle (et peut-être une dernière ?!!!) fois notre attention sur l’importance de ce symbole, car il décrit et résume à lui seul le processus mystérieux que l’ensemble de notre humanité s’apprête à devoir traverser, et qui n’est autre que celui d’une extraordinaire transformation. 

barre de séparation

Olivier de Rouvroy – ÈRE NOUVELLE – Juillet 2007 

Publié dans:CROP CIRCLES |on 23 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Le message du papillon

 par Hailey Wood  (crop circle) 

Le message du papillon dans CROP CIRCLES 18


Il est écrit dans chacun des quatre principaux Évangiles : « Si vous ne mourez pas, vous ne vivrez pas. » Or, ces paroles du Christ ont presque toujours été interprétées au premier degré.
Mourir pour vivre est en apparence la formule la plus absurde que nous ait transmise le Christ, mais c’est cependant le plus grand secret de la Science spirituelle. Car l’idée de « mort », telle qu’elle nous fut transmise par Jésus, ne signifie en réalité rien d’autre qu’un changement d’état de conscience, un changement de fréquence vibratoire.

Lorsque nous posons à la nature ou à notre Guide intérieur la question suivante : « Où trouver une créature qui accepte de se laisser mourir pour vivre ? » la réponse est toujours la même et chaque fois elle revient sous la forme d’un papillon. 

papillon3yx1 dans CROP CIRCLES


Aujourd’hui, les papillons, comme les abeilles, disparaissent très rapidement partout dans le monde. Les raisons physiques essentielles en sont la destruction rapide des biotopes où ils se reproduisent, la généralisation de l’agriculture intensive avec l’utilisation de plus en plus massive des pesticides, l’urbanisation et la pollution galopantes. Mais la principale raison est d’ordre spirituel : elle tient à l’égoïsme et à la stupidité de l’être humain qui préfère voir sa planète mourir plutôt que de renoncer à ses mauvaises habitudes et à ses pensées égoïstes. 

Gif papillon

Malheureusement, à l’exception de quelques rares Initiés et Maîtres spirituels, bien rares sont ceux qui ont sérieusement réfléchi à ce grand secret que la nature a inscrit en nous et à ce qu’elle a voulu nous montrer en transformant les chenilles en papillons.

Alors prenons le temps d’y réfléchir ensemble quelques instants.

La chenille est une bestiole désagréable, et même répugnante; elle se traîne goulûment sur les feuilles dont elle se nourrit, saccage et souille tout sur son passage. Mais, comme l’a expliqué si admirablement le Maître spirituel bulgare Omraam Mikhaël Aïvanhov, elle est également « une sorte de philosophe ». Un jour, elle se met à réfléchir sur elle-même: elle prend conscience de sa laideur, de ses limitations, des dégâts qu’elle occasionne sur son environnement, et elle décide de se transformer. Elle pénètre à l’intérieur d’elle-même, profondément, et elle s’enferme dans un cocon. Des forces mystérieuses commencent alors à travailler en elle, qui, peu à peu, la transforment…  

Et un jour, de ce cocon où s’était enfermée la chenille, de cette chrysalide, c’est-à-dire de ce berceau christique, sort un nouvel être merveilleux, un papillon avec des ailes qui lui permettent de voler de fleur en fleur et de se nourrir de leur nectar sans jamais en ternir l’éclat ni la beauté.

La chenille transformée en papillon est le symbole de l’homme incarné appelé à sortir de ses limitations. D’une certaine manière, les véritables aspirants à l’Ère Nouvelle ne désirent et ne pensent qu’à se transformer en papillons; ce qu’ils veulent, c’est tout simplement sortir de leur état de chenille.

Le moment est à présent venu pour chaque être humain de comprendre qu’il doit mourir à la vie limitée de la chenille dans laquelle on ne peut rien comprendre de la splendeur de l’univers, pour naître à une vie de papillon, à une vie de joie, de beauté, de liberté. Telle est la quintessence du message d’Hailey Wood.  

Si la chenille refuse de s’arrêter de manger des feuilles (ce qui se produit concrètement dans un grand nombre de cas), au bout de 40 jours, elle meurt; mais ce n’est plus une mort qui permet un changement, c’est une mort définitive.

Gif abeille

Omraam Mikhaël Aïvanhov explique : « La nature travaille avec des nombres très significatifs, et 40 est le nombre de la mort, le nombre du Scorpion. En hébreu, Mèm (בּ) est la treizième lettre de l’alphabet; elle correspond au M français et son nombre kabbalistique est 40. Cette lettre est liée à la mort, dont le nombre qui lui correspond, 40, est pris comme une limite. 

On doit savoir traverser ce nombre 40. Il est dit que Jésus a jeûné 40 jours dans le désert. Et Moïse est resté 40 années dans le désert après avoir lui aussi jeûné 40 jours…

 

Si la chenille veut continuer plus de 40 jours sa vie de chenille, elle meurt; mais si elle s’arrête, jeûne et s’enferme dans un cocon, elle se métamorphose en papillon.

 

Auparavant, la chenille détruisait les feuilles pour se nourrir, et tout le monde se plaignait d’elle. Maintenant elle est devenue une charmante jeune fille plus somptueusement habillée que les princesses, et loin de se plaindre, les fleurs se réjouissent d’être visitées par cette créature ravissante et délicate à laquelle elles offrent leurs feuilles pour se reposer et leurs corolles remplies de nectar à butiner. »

Malheureusement, la plupart des hommes sont beaucoup moins sages que les chenilles ! Ils comptent uniquement sur les feuilles de la vie matérielle et refusent d’admettre qu’il existe quelque chose de plus subtil dans la nature. Ils se disent à eux-mêmes : « À quoi bon se priver des plaisirs de ce monde ? Nous aimons tant manger des feuilles et aussi les collectionner ! » Cela se produit effectivement partout sous forme d’acquisitions de biens matériels inutiles, d’ouvres d’art ridicules, de moyens de locomotion polluants, et de bien d’autres choses encore. Et cela se réalise toujours au détriment de la santé de notre planète qui continue à agoniser en silence, victime de nos puériles préoccupations de croissance économique et d’enrichissement personnel !

 

Si les Énarques et tous ceux qui se conforment à cette logique savaient à quel point ils se trompent lourdement ! Dans le domaine spirituel il existe des joies si subtiles, si délectables qu’on ne peut les comparer à aucun plaisir terrestre. Mais pour connaître ces joies-là, il faut accepter de mourir à tout ce qui est inférieur. Il faut mourir à la haine pour vivre dans l’amour, il faut mourir à la crainte pour vivre dans la sérénité, il faut mourir à l’ambition pour vivre dans l’humilité, il faut mourir au doute pour s’épanouir dans la foi… Chaque fois que l’on mourra à un sentiment inférieur, on naîtra immédiatement à une joie supérieure. C’est ainsi que fonctionne le grand Plan Divin en vue de l’élévation spirituelle de notre humanité.

 

Saint Paul a dit: « Ni l’oil n’a vu, ni l’oreille n’a entendu ce que Dieu prépare pour ceux qui L’aiment. » Dans la vie spirituelle on trouve une multitude de joies, mais pour les connaître, nous devons cesser de manger les feuilles, c’est-à-dire cesser de chercher à nous gaver de plaisirs grossiers. Tel est le grand message du Papillon d’Hailey Wood transmis à notre humanité par nos Frères des Vaisseaux.

 

Après 25 années de végétarisme, je suis toujours étonné que certaines personnes continuent à se délecter en mangeant des viandes faisandées, des cadavres d’animaux infects qu’elles préfèrent à la pureté des fruits, exactement comme les chenilles préfèrent les feuilles au nectar des fleurs. Cela ne doit plus exister désormais ! Tel est aussi le message de ce merveilleux crop circle d’Hailey Wood.

 

Il concerne d’ailleurs également nos sentiments et nos pensées. Bien souvent nos pensées et nos sentiments ressemblent à de la chair putréfiée et on les trouve délectables. Il faut cependant savoir que nos Géniteurs cosmiques nous ont, à nous aussi, accordé 40 journées d’expérimentations diverses, tolérant au cours de ce laps de temps nos transgressions et crimes les plus divers.

 

Ce qui nous différencie des chenilles, c’est simplement que ce temps qui a été accordé à notre humanité se comptabilise en jours cosmiques, chacun correspondant à 2.167 années, c’est-à-dire à la durée d’une ère zodiacale (ce qui porte donc à 86.680 années, en terme de temps 3D, le cycle karmique qui s’achèvera en 2012). Alors, à la veille de l’avènement de la Nouvelle Ère, du Nouveau Monde, nous voici avertis : « Maintenant cela suffit – nous ont dit les Arcturiens – enfermez-vous dans votre chrysalide, travaillez, priez, méditez, jeûnez, sinon vous mourrez physiquement ! »

 

Celui qui aspire à devenir un véritable disciple du Christ comprendra le sens de ce magnifique crop circle et décidera de changer sa vie. Comme le scorpion, il se piquera lui-même afin de mourir au monde inférieur et de naître à la conscience spirituelle.

 

Ceux qui ne veulent pas croire en cet aspect véridique de la réalité, le vérifieront prochainement à leurs dépens. Alors, agissons, pendant qu’il en est encore temps, car le temps, notre temps est désormais compté. 

barre de séparation

Olivier de Rouvroy – ÈRE NOUVELLE – Juillet 2007 

Publié dans:CROP CIRCLES |on 23 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Gravité spirituelle

Les crop circles, manifestation de la gravité spirituelle. 

Gravité spirituelle dans CROP CIRCLES xxkeutp6

 


L’Entité spirituelle identifiée sous le nom de « Tobias » (Cf.
notre page consacrée au Crimson Circle) a transmis récemment à son canal Geoffrey Hoppe une révélation fort intéressante que l’on pourrait résumer ainsi : la Terre ne possèderait pas seulement une gravité physique; elle possèderait aussi une sorte de gravité spirituelle.

Chacun a entendu parler du principe de l’attraction universelle, de l’expérience de Newton avec sa pomme qui lui a permis de mettre ce principe en évidence, puis de mesurer la force de l’attraction de la Terre envers les objets qui circulent à sa périphérie et à l’intérieur de son champ gravitationnel. Mais ce qu’a capté Geoffrey Hoppe, c’est qu’il existe non seulement une gravité physique, mais une gravité éthérée qui attire littéralement les êtres des autres mondes vers notre planète. Ce que nous appelons la troisième dimension attire vers elle différents êtres de notre galaxie, y compris des êtres très évolués et très lumineux; elle les attire spirituellement et les pousse à venir s’y livrer à des expérimentations diverses et variées.

Les extraterrestres ont naturellement tendance à rester loin de la Terre (hormis certaines races de prédateurs) car ils ne vibrent pas sur les mêmes fréquences que les nôtres : tout ce que nous pensons, tout ce que nous ressentons et tout ce que nous expérimentons en 3D est d’une essence éloignée de leur vibration et de leurs préoccupations. Ils perçoivent et ressentent cependant la gravité spirituelle de l’énergie terrestre, et subissent en conséquence une attraction spirituelle vers notre planète.

On peut dire de la gravité spirituelle que c’est cette force mystérieuse qui nous maintient ici, sur la Terre. Sinon, nous n’accepterions nous-mêmes de venir ici-bas que pour de courtes visites, et puis, à la première occasion, au premier rhume de cerveau, à la première petite désillusion amoureuse, nous voudrions instantanément partir, partir le plus vite possible quelque part ailleurs. Mais cette gravitation nous lie à la Terre dans nos corps physiques denses, elle nous pousse à écarter la tentation de suicide, y compris dans les moments les plus pénibles de notre incarnation.

Or, cette force extraordinaire que les médiums et les télépathes les plus perspicaces peuvent ressentir avec acuité, nos Frères de l’espace la ressentent également, et c’est sans doute ce qui les pousse à s’intéresser à notre planète et à venir nous y manifester des signes amicaux et fraternels de leur présence invisible à nos côtés.

Parmi ces signes, figurent bien sûr les cryptogrammes qu’ils impriment depuis leurs vaisseaux sur nos champs de céréales afin de nous ouvrir nos yeux spirituels. Geoffrey Hope affirme que lorsqu’ils viennent, il y a des légions d’êtres angéliques qui les aident à ne pas se laisser attirer ni absorber par l’énergie de la Terre, afin qu’ils puissent rester dans les royaumes non physiques et continuer à y travailler tout en participant à la guidance des humains, en les aidant à accéder à la Nouvelle Énergie et au Nouveau Monde, et en favorisant les conditions du déclenchement de notre éveil spirituel.

Le crop circle séphirotique apparu le 17 juillet 2007  dans le Wiltshire est probablement ainsi directement lié à l’expérience à laquelle certains d’entre nous ont participé à l’occasion de la journée « Fire the Grid » (Cf. notre page Allumons la Grille). 

 

papillon6 dans CROP CIRCLES

 

Crop circle matérialisé dans le Wiltshire en Angleterre le 17 juillet 2007, au soir le la journée des méditations « Fire the Grid »

Ce cryptogramme est peut-être le signe que notre appel a été entendu par nos Amis de l’espace et qu’une partie de notre humanité est désormais prête à s’élever de sphère en sphère jusqu’au point final de son Ascension spirituelle.

hlbmx5j2

Olivier de Rouvroy
ÈRE NOUVELLE – Août 2007 

Publié dans:CROP CIRCLES |on 23 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3