Nannar

NANNAR, SOUVERAIN LÉGITIME DE LA MÉSOPOTAMIE

Nannar dans SUMERIENS Enlil4Hearts

Né du viol de Ninlil, NAN-NAR (Le Brillant) fut le fils favori d’ Enlil. Après le Déluge, il fut assigné toutes les terres de la Mésopotamie, la Syrie et la Palestine. Sa ville sacrée fut Ur ou « ville capitale » et son symbole sacré fut la lune en forme de croissant. Ce symbole domina tellement les temps post-diluviens qu’il fut plus tard adopté par Islam, comme la croix de Shamash fut adoptée par les Chrétiens.

Son nom sémite SIN (la région du Sinaï fut ainsi nommée d’après lui) n ‘est pas un nom sémite mais plutôt un mot emprunté du Sumérien SU-EN ou ZU-EN qui signifiait « Le Sage Seigneur ». Puisque les noms sumériens peuvent être lu aussi bien de l’avant qu’en arrière, Zuen peut être le EN-ZU ou « Le Seigneur Zu » qui vola les Tablettes de la Destinée d’Enlil et qui furent rapportées par Ninourta avec l’aide d’ Ishkour avec les armes fournies par Enki. Cela est suggéré par l’absence notable de Nannar/Sin du « Mythe de Zu » discuté plus loin. Cela explique aussi que Sin perd de l’importance à certains moments dans l’histoire de la Mésopotamie et le défi de Ninourta pour le rang de 50. 

 

barre de séparation

Par R. A. Boulay ©1990
Site à consulter pour les autres chapitres de ce livre :

http://www.slowmotiondoomsday.com/boulay-index-fr.html

 

Publié dans : SUMERIENS |le 15 avril, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3