Jeunes Dieux

SECOND TIERS DU PANTHÉON LES PLUS JEUNES DIEUX SOUVERAINS

Jeunes Dieux dans SUMERIENS hieroplanes

Seulement que les fils, les filles, les femmes, et les petits-enfants d’Enlil reçurent un rang numérique dans le panthéon ! Les fils d’Enki n’y participèrent pas, peut-être parce qu’ils furent assignés des régions géographiques et des activités loin de la Mésopotamie après le Déluge, une précaution de la part d’Enlil pour prévenir un conflit entre cousins, mais vraisemblablement aussi pour retenir le contrôle de la Mésopotamie pour sa famille.

Les dieux sumériens furent toujours représentés graphiquement avec des couronnes cornues. Plus tard, les dieux aînés furent représentés par une couronne cornue assis sur un autel.

Quand les noms des dieux furent écrits sur les tablettes cunéiformes, ils furent toujours précédés par le symbole pictographique d’une étoile ou d’un « dingir ». Le terme « dingir » fut une combinaison de DIN qui signifiait « le vertueux » et GIR, le mot pour un oiseau ou un objet volant. En d’autres termes, le symbole « dingir » signifiait que le nom qui le suivait fut celui d’un dieu qui fut séparé de l’humanité commune par sa capacité de se déplacer par char céleste ou vaisseau.

Chaque dieu avait son animal sacré et son symbole ; ceux-ci peuvent être vus sur les pierres qui délimitaient les bornes d’une région telles qu’utilisées par les dynasties babyloniennes du deuxième millénaire avant J.-C. 

 

 

barre de séparation

Par R. A. Boulay ©1990
Site à consulter pour les autres chapitres de ce livre :

http://www.slowmotiondoomsday.com/boulay-index-fr.html

 

Publié dans : SUMERIENS |le 14 avril, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3