Archive pour mars, 2011

Energie de la conscience

Energie de la conscience dans ENERGIES noel-etoile-00007L’ énergie de la conscience 

 

La deuxième expression énergétique qui constitue les assises des pouvoirs créateurs de l’être est l’énergie de la conscience, liée au troisième œil. Celle-ci est associée à l’Esprit (le Soi supérieur). En affirmant que l’âme (le Je Suis) se projette dans l’incarnation par l’intermédiaire de la création de l’Esprit, nous entendons que le mouvement créatif universel est ainsi orienté, qu’il a un sens et une structure. En créant l’Esprit, l’âme a donné une direction à son mouvement créatif.

  

La volonté est l’énergie qui permet le déploiement de l’être. La conscience lui donne une orientation, une direction afin, bien sûr, d’apporter un sens à tout cela. Ainsi, l’Esprit universel se manifeste par l’Esprit de l’être et, de ce fait, ce dernier a alors accès à la connaissance de l’Esprit universel. 

La notion de connaissance intellectuelle, une connaissance acquise reconnue par la société humaine, nous est familière. Elle est diffusée, entre autres, par les discours et les écritures. Or, à la source, cette connaissance est souvent inspirée d’une connaissance subtile, même si les individus en sont inconscients. Cela explique les impressions et les intuitions qui les guident, même s’ils n’ont pas conscientisé une structure ou une logique à cet effet. 

La conscience est donc ce qui permet d’être en relation avec la connaissance subtile donnant un sens à sa vie. Ce sens est essentiel afin de croître en harmonie, en équilibre et en santé. Dès que l’être, dans une sphère de son existence, vit une perte de sens, il ressent un inconfort et une contraction. 

Il se sentira totalement équilibré lorsque chacune de ses pensées, de ses paroles, de ses actions et chacun de ses gestes auront un sens, c’est-à-dire qu’ils collaboreront à un parcours le guidant vers ses idéaux, déterminés par sa conscience. Nous rappelons que la conscience est présente non seulement dans le cerveau, mais aussi dans toute la structure cellulaire. 

Ainsi, il est important de viser à un état d’être où les différents aspects de la vie ont un sens. Plus l’individu intensifiera ce choix, plus il sera à même de développer ses pouvoirs. En d’autres termes, si un ou plusieurs aspects de la vie d’un être n’ont pas de sens, ce dernier aura de la difficulté à utiliser ses pouvoirs. Pour utiliser ses pouvoirs, l’être doit ressentir cette énergie puissante de la conscience et l’intensifier.

 

 Extraits du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 13 à 30
Ariane Éditions, 2009 

Publié dans:ENERGIES |on 22 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Energie d’amour

Energie d'amour dans ENERGIES noel-etoile-00007L’énergie d’amour 

 

L’amour est la troisième expression de l’énergie qui constitue les assises des pouvoirs réels de l’être. Il est associé au chakra du cœur. L’amour est ~ soi une énergie de création. L’individu ressentira un amour profond pour lui-même lorsqu’il se reconnaîtra et s’autorisera à s’exprimer selon ce qu’il porte profondément en lui. Rappelons-nous que son essence est l’ensemble des dons, talents et qualités naturels qui existent en lui, même s’il en est inconscient, pour servir son mandat d’incarnation. Sa pulsion de vie, ou énergie de la volonté, stimulera son essence pour qu’il la reconnaisse.

  

Nous avons souvent transmis l’importance de vous aimer. Vous l’avez lu et entendu de tous les Maîtres et les Sages. Qu’en avez-vous saisi? L’amour de soi est-il une forme d’acceptation complaisante des difficultés de l’être, de ses caprices et de ses désirs, des traits de caractère, des contractions de la personnalité, de l’individu tel qu’il se présente, ou bien plutôt une reconnaissance de tout ce qu’il porte intérieurement comme lumière et beauté? Une conviction qu’il est de nature universelle avec des talents et des qualités essentiels grâce auxquels il peut transformer les désirs et les traits de caractère de sa personnalité afin qu’ils servent justement cette essence ? 

Voilà, bien sûr, qui a plus de sens, car si l’amour de soi invite l’individu à cesser de se juger, de se culpabiliser ou d’être dans le déni de lui-même, il ne signifie pas non plus qu’il doive passivement accepter son côté ombragé. L’amour de soi, c’est la redécouverte et la reconnaissance de ses aspects lumineux, et l’autorisation sans jugement de les déployer afin de dissoudre ses ombres. 

Au risque d’en choquer certains, nous affirmons que sans l’amour de soi, l’amour des autres est toujours limité. Certes, un être peut aimer les autres, mais si cet amour est pur, il sera de ce fait une incitation à redécouvrir l’amour de lui-même. Il y a toutefois souvent un piège à cet amour des autres, car il cache un besoin de reconnaissance extérieure. Chaque être a à se reconnaître lui-même et, par cette reconnaissance, à s’offrir à lui-même l’expression de tout ce qu’il est. 

Lorsque l’humain s’autorise à être avec ses talents et sa beauté, alors il se crée de la joie. Rappelez-vous que le besoin premier de l’humain est la reconnaissance du fait qu’il existe dans cet univers. Et lorsqu’il se sert de ses talents et qu’il déploie son essence, il se sent créateur. Et parce qu’il se sent créateur, il peut, même inconsciemment, ressentir qu’il est universel, car c’est la nature même de l’univers que d’être créateur. Il y aura une identification à l’universel, et cette reconnaissance l’amènera à ressentir la joie. 

L’amour est une énergie de création qui entraîne l’individu vers la joie pure et profonde, vers des états de grâce, et éventuellement vers des extases. 

L’amour d’un autre peut servir l’être à se reconnaître, car lorsqu’il aime l’autre, il aime sa propre lumière et sa beauté, et il peut alors ressentir, par cet amour, qui il est. Cependant, l’amour d’un autre n’est pas suffisant. Il faille que l’être s’aime lui-même afin de permettre une expansion totale de l’énergie d’amour. Cette reconnaissance de lui-même, de qui il est véritablement, intensifie l’énergie de l’amour et lui permettra d’utiliser pleinement ses pouvoirs.

 

 Extraits du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 13 à 30
Ariane Éditions, 2009
 

Publié dans:ENERGIES |on 22 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Trilogie énergétique

Trilogie énergétique dans ENERGIES noel-etoile-00007Intensification de la trilogie énergétique

 

 En intensifiant la trilogie énergétique en lui, l’être fortifie les assises de ses pouvoirs réels. Pour ce faire, il en prendra d’abord conscience, puis il portera son attention sur l’énergie qui vibre en lui et qu’il peut ressentir physiquement et psychiquement. Enfin, il choisira de se laisser guider et inspirer par elle. 

Chaque jour, en portant attention à ses idéaux et à ses choix primordiaux, et en s’unissant à eux, il s’ouvrira à l’énergie de la conscience. 

Chaque jour, en ressentant la puissance de l’énergie dans son hara*, il goûtera sa pulsion de vie, s’imprégnera de son essence, et l’énergie de la volonté s’élèvera. 

Chaque jour, en reconnaissant et en nourrissant sa conviction qu’il est universel et qu’il a son essence propre, il créera de plus en plus librement pour sa plus grande joie et celle des autres. Il sentira en lui l’énergie de l’amour et l’émanera. 

Voilà comment les assises puissantes de la trilogie énergétique permettent à l’individu de retrouver, de ressentir et d’exprimer ses pouvoirs. Allons maintenant plus avant dans ce processus en clarifiant de quelle manière l’intention, associée à l’élévation du rythme vibratoire – jusqu’à atteindre la fréquence fondamentale individuelle – et à l’amplification du champ magnétique, permettra véritablement à l’être d’entrer dans les processus de guérison, de création et de projection de sa vibration. 

Ces trois processus constituent la manifestation des pouvoirs énergétiques d’une personne. Ces trois types de pouvoirs sont innés. Toutefois, rappelons ceci : pour que la personne puisse les exercer, elle devra intensifier chacune des expressions de son énergie, soit la volonté, la conscience et l’amour: 

  •  
    • Amour/cœur : reconnaissance de sa divinité, union à l’ensemble. 

    • Conscience/troisième œil : faire sens, inspiration et direction. 

    • Volonté/hara : pulsion de vie, source et puissance générée. 

 

Extraits du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 13 à 30
Ariane Éditions, 2009
Pierre Lessard et Maître Saint-Germain 

Publié dans:ENERGIES |on 22 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Les 7 et 14

Les 7 et 14 dans CHIFFRES chiffresPARTICULARITÉS BIZARRES
SUR LES NOMBRES 7 ET 14 

 

Les anciens comptaient 7 planètes, 7 couleurs primitives, 7 saveurs et 7 odeurs ; puis 7 merveilles du monde, 7 sages de la Grèce, et 7 solennités des jeux du cirque ; 7 généraux avaient été destinés à la conquête de Thèbes. 

 

Presque tous les peuples ont partagé le temps en périodes de 7 jours ; certains géologues ont substitué aux 7 jours de la création 7 créations successives. Il y a 7 notes dans la musique, et pendant longtemps on n’a compté que 7 métaux. 

 

Par rapport au culte, le nombre 7 était un nombre supérieur dans le paganisme : les Grecs immolaient souvent 7 victimes. Dans la Bible, on trouve souvent le nombre 7, témoin 7 églises, 7 chandeliers, 7 branches au chandelier d’or, 7 lampes, 7 étoiles, 7 sceaux, 7 anges, 7 trompettes, 7 plaies d’Egypte, 7 têtes de dragons, 7 diadèmes qu’elles portent, etc. Dans le catholicisme, on compte les 7 psaumes de la pénitence, les 7 allégresses et les 7 douleurs de la Vierge, les 7 dons du Saint-Esprit, les 7 sacrements, les 7 péchés mortels, les 7 parties de l’office, ou heures canoniales ; suivant un dicton populaire, le sage pèche 7 fois le jour. 

 

chiffre-14%5B1%5D dans CHIFFRESLe nombre 14 a joué un grand rôle dans l’histoire de Henri IV. Ce prince est né le 14 décembre, 14 siècles, 14 décades et 14 ans après Jésus-Christ ; il est mort le 14 mai ; son nom était composé de 14 lettres (Henri de Bourbon) ; il a vécu quatre fois 14 ans, quatre fois 14 jours, et 14 semaines ; il a été roi de France et de Navarre trois fois 14 ans ; il a été blessé par Châtel 14 jours après le 14 décembre, en l’année 1594 ; entre ce jour et celui de sa mort il y a 14 ans, 14 mois et cinq fois 14 jours ; il a gagné la bataille d’Ivry le 14 mars. Le Dauphin était né 14 jours après le 14 septembre. Il a été baptisé le 14 août ; enfin il a été tué le 14 mai, 14 siècles et 14 olympiades après l’Incarnation ; l’assassinat eut lieu deux fois 14 heures après l’entrée de la reine à Saint-Denis ; Ravaillac a été exécuté 14 jours après la mort du roi, et dans l’année 1610, qui est divisible par 14. 

 

 

 

Source : au fil du net… (D’après un article paru au XIXe siècle

 

Publié dans:CHIFFRES |on 21 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Le 4

Le 4 dans CHIFFRES 2d285ac4Partout le 4   Avez-vous déjà constaté comme le chiffre 4 revient souvent dans notre quotidien………. 

  • Quatre points cardinaux dans le monde : l’Orient, l’Occident, le Midi et le Septentrion. 

  • Quatre vents : Eurus, Zéphyrus, Aquilo et Auster. 

  • Quatre qualités des éléments : la lumière du feu, le diaphane de l’air, la mobilité de l’eau, et la solidité de la terre. 

  • Quatre principes de l’homme correspondants aux quatre éléments : l’âme au feu, l’esprit à l’air, l’âme animale à l’eau, et le corps à la terre. 

  • Quatre humeurs principales dans le corps du petit monde : la bile, le sang, la pituite et la mélancolie. 

  • Quatre facultés de son âme : l’intellect, la raison, l’imagination et le sentiment. 

  • Quatre degrés progressifs : être, vivre, apprendre et comprendre. 

  • Quatre mouvements dans la Nature : l’ascendant, ou du centre à la circonférence; le descendant, ou de la circonférence au centre; le progressif ou horizontal, et le circulaire. 

  • Quatre termes de la Nature : la substance, la qualité, la quantité et le mouvement. 

  • Quatre termes mathématiques : le point, la ligne, la superficie, et la profondeur ou la masse. 

  • Quatre termes physiques : la vertu séminative ou semence des corps; leur génération; leur accroissement et leur perfection. 

  • Quatre termes métaphysiques : l’être ou l’existence; l’essence; la vertu ou le pouvoir d’agir, et l’action. 

  • Quatre vertus morales : la prudence, la justice, la tempérance et la force. 

  • Quatre complexions ou tempéraments : la vivacité, la gaieté, la nonchalance et la lenteur. 

  • Quatre saisons : l’hiver, le printemps, l’été et l’automne. 

  • Quatre Evangélistes : S. Marc, S. Jean, S. Matthieu et S. Luc. 

  • Quatre animaux sacrés : le lion, l’aigle, l’homme et le boeuf. 

  • Quatre sortes de mixtes : les animaux, les plantes, les métaux et les pierres. 

  • Quatre sortes d’animaux : ceux qui marchent; ceux qui volent; ceux qui nagent, et ceux qui rampent. 

  • Quatre qualités physiques des corps : chaud, humide, froid et sec. 

  • Quatre correspondances des métaux aux éléments : l’or et le fer au feu; le cuivre et l’étain à l’air; l’argent vif à l’eau; le plomb et l’argent à la terre. 

  • Quatre sortes de pierres qui leur répondent : les pierres précieuses et éclatantes, comme le diamant, le rubis, etc.; les pierres légères et transparentes, comme le talc ; les pierres dures et claires, comme le caillou ; les pierres opaques et pesantes, comme le marbre, etc. 

  • Quatre quadrilatères remarquables : trapèze, carré, rectangle, losange. 

  • Quatre océans : Atlantique, Glacial arctique, Indien et Pacifique. 

  • Quatre causes selon Aristote : matérielle, formelle, efficiente et finale. 

  • Quatre opérations arithmétiques de base : l’addition, la soustraction, la multiplication, la division. 

  • Quatre catégories de la Table des catégories de la Critique de la Raison pure de Kant : quantité, qualité, relation, modalité. 

  • Quatre tempérament de base : le bilieux, le sanguin, le nerveux et le lymphatique. 

  • Le quadrivium : musique, arithmétique, géométrie et astronomie. 

  • Des douze signes, trois répondent à chaque élément : 
    • le Bélier, le Lion et le Sagittaire au feu; 
    • les Gémeaux, la Balance et le Verseau à l’air; 
    • le Cancer, le Scorpion et les Poissons à l’eau; 
    • le Taureau, la Vierge et le Capricorne à la terre. 

Source net.

Publié dans:CHIFFRES |on 21 mars, 2011 |2 Commentaires »

Les sens supérieurs humains

L’HUMAIN et ses POSSIBLES SENS SUPERIEURS

VOIR LA VIDEO

Image de prévisualisation YouTube

 

Le Tao Te King :

Les livrets sont ici :  http://taoteking.free.fr/interieur.php3?chapitre=1

 

Tao Te King 

par  Lao Tseu 

 

Dans le monde chacun décide du beau 
Et cela devient le laid.

Par le monde chacun décide du bien 
Et cela devient le mal.

L’être et le vide ‘s’engendrent 
L’un l’autre. 
Facile et difficile se complètent 
Long et court se définissent 
Haut et bas se rencontrent. 

L’un l’autre. 
Voix et sons s’accordent 
Avant et après se mêlent.

Ainsi le sage, du non-agir. 
Pratique l’oeuvre 
Et enseigne sans paroles.

Multitudes d’êtres apparaissent
Qu’il ne rejette pas.
Il crée sans posséder

Agit sans rien attendre
Ne s’attache pas à ses oeuvres

Et dans cet abandon 
Ne demeure pas abandonné.

***

Le tao est vide 
Jamais l’usage ne le remplit. 
Gouffre sans fond 
Il est l’origine
De la multitude des êtres et des choses.

Il émousse ce qui tranche 
Démêle les noeuds. 
Discerne dans la lumière 
Assemble ce qui, poussière, se disperse.

D’une profondeur invisible 
Il est là 
Enfant de l’inconnu 
Ancêtre des dieux. 


***

Peut-on par l’âme du corps 
Embrasser l’âme de l’esprit 
Et concevoir l’unité ?

Peut-on concentrer l’expir et l’inspir du souffle 
Et le rendre aussi souple que celui du bébé ?

Peut-on purifier le miroir secret 
Jusqu’à rendre le regard pur ?

Peut-on gouverner l’Etat et veiller sur le peuple 
Par la pratique du non-agir ?

Lorsque les portes du vide
S’ouvrent et se ferment 
Sait-on demeurer passif telle la femme ?

Pénétrer les quatre directions 
Sans en rien savoir ?

Créer et développer,
Produire sans posséder,

Agir sans retenir, 
Multiplier sans contraindre
Ceci se nomme vertu mystérieuse. 


***

Plié mais entier 
Courbé mais droit 
Vide mais rempli 
Usé mais neuf.

Ayant peu, mais demeurant comblé. 
Ayant beaucoup, mais demeurant perplexe.

Ainsi agit le sage, 
Qui embrasse l’unité 
Pour être le modèle du monde.

Il ne se montre pas et met en évidence 
Il ne s’affirme pas mais éveille 
Il ne se loue pas mais son mérite s’impose 
Il ne se vante pas mais il dure 
Il ne rivalise avec personne 
Personne ne rivalise avec lui.

L’ancien adage: plié mais entier 
N’est pas parole vide. 
Il permet de rester intègre 
Sans cesse. 


***

Parler peu
Est naturel.

Une bourrasque ne dure tout le matin. 
Une averse ne dure tout le jour. 
Qui les produit ? 
Le ciel et la terre. 
Si ce ciel et cette terre 
Ne produisent rien de durable 
Comme l’être humain le pourrait-il ?

A cause de cela même 
Celui qui se conforme à la voie, prend la voie 
Celui qui se conforme à la vertu, devient la vertu 
Celui qui se conforme à la perte, connait la perte.

Là où manque la foi, la foi vient à manquer. 

***

Qui connaît les autres a l’intelligence
Qui se connaît lui-même a le discernement
Qui triomphe des autres est fort
Qui triomphe de lui-même possède la force
Qui sait se contenter est riche
Qui sait persévérer est volontaire
Qui sait demeurer est stable
Qui vit la mort jouit d’une longue vie 

***

 


Sans franchir le seuil 
Connaître l’univers.

Sans regarder par la fenêtre 
Entrevoir la voie du ciel.

Le plus loin on se rend 
Moins on connaît.

Ainsi le sage 
Connaît 
Sans avoir besoin de bouger 
Comprend 
Sans avoir besoin de regarder
Accomplit 
Sans avoir besoin d’agir. 


***

Celui qui sait ne parle pas. 
Celui qui parle ne sait pas.

Clore les ouvertures 
Fermer les portes 
Émousser le tranchant 
Dénouer les noeuds 
Adoucir la lumière 
Unifier les chemins

Ceci est la mystérieuse identité.

On ne peut s’approcher du tao 
Ni s’en éloigner 
On ne peut en tirer bénéfice 
Ni lui porter préjudice 
On ne peut l’ennoblir 
Ni le diminuer

Ainsi est-il tenu en honneur. 


***

Savoir 
Et se dire que l’on ne sait pas
Est bien. 
Ne pas savoir 
Et se dire que l’on sait 
Conduit à la difficulté.

Etre conscient de la difficulté Permet de l’éviter.

Le sage ne rencontre pas de difficultés 
Car il vit dans la conscience des difficultés 
Et donc, n’en souffre pas. 


***

Si le peuple ne craint plus le pouvoir 
C’est qu’un pouvoir plus grand approche.

Ne pas limiter son espace vital 
Ne pas l’empêcher de subsister 
Ne pas le pressurer 
Et le peuple ne se lassera pas.

Ainsi le sage se connaît lui-même 
Mais ne se montre pas. 
Il se respecte lui-même 
Mais ne s’enorgueillit pas.

Il refuse ceci et accepte cela. 

  

Les sens supérieurs humains dans POUVOIR ISABELLISA122875426830_gros

© Extraits de Tao Te King par Lao Tseu, traduit par Ma Kou. Paris, Albin Michel, 1984

LE LIVRE DE LA VOIE ET DE LA VERTU 

Publié dans:POUVOIR |on 20 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Guérison Essénienne

LA SCIENCE DE L’HOMME : LES SECRETS DE LA PRIÈRE ET DE LA GUÉRISON 

 

«  En nous disant indépendants du monde environnant, nous avons créé un sentiment de séparation, une attitude opposant l’individu au monde extérieur. Depuis notre enfance, nous pensons que le monde existe, un point c’est tout. Parfois, des choses positives se produisent ; parfois, des négatives. Notre monde semble se manifester autour de nous, souvent sans raisons apparentes. En nous préparant à toutes les éventualités de notre vie, nous passons l’essentiel de notre temps à bâtir des stratégies afin de survivre à tous les défis et obstacles pouvant se dresser sur notre route. Selon de nouvelles recherches sur les relations existant entre le pouvoir de nos sentiments et la chimie de nos organismes, les implications de la mentalité établissant une différence entre  » nous «  et  » eux «  ont des conséquences considérables et, parfois, inattendues.  » (184) 

 

Pourquoi prier? 

 

A Évelyne qui lui demandait : «  Pourquoi prier? Quel bienfait apporte la prière?  », Braden répond : «  La prière représente pour nous ce que l’eau est à la graine que l’on plante… La graine d’une plante est complète en elle-même. Dans des conditions adéquates, la graine peut vivre pendant des siècles, simplement comme telle, privée de toute possibilité supplémentaire par la coquille rigide qui la protège. Seule la présence de l’eau lui permettra d’accomplir son destin.  »  (p. 187) 

 

«  Nous sommes semblables à ces graines. Nous venons au monde dans notre complétude, portant en nous la graine de quelque chose de beaucoup plus grandiose. Nos contacts avec les autres et l’existence des défis de la vie éveillent en nous les sublimes possibilités qu’offrent l’amour et la compassion. C’est en priant que nous nous épanouissons pour réaliser nos potentialités.  » (p. 188) 

 

Au-delà des mots 

 

«  Que nous considérions l’histoire globale ou la guérison individuelle, les Anciens nous rappellent que toutes les possibilités ont déjà été créées et sont donc présentes. Plutôt que d imposer certaines solutions aux divers événements de notre existence, nous sommes invités à choisir la possibilité avec laquelle nous nous identifions et à vivre comme si elle existait déjà… Faire un choix grâce à la prière ne garantit pas son résultat; simplement notre prière ouvre la voie à la possibilité de la réalisation de ce choix. Maintenant, la question est celle-ci : comment pouvons-nous provoquer certains résultats précis dans notre vie présente, grâce à la prière ?  » (p.192) 

 

Lorsque trois devient un 

 

«  La clé nous permettant de choisir un résultat parmi toutes les possibilités est notre capacité à éprouver la conviction que notre choix est d’ores et déjà concrétisé. Alors, d’après notre précédente définition de la prière perçue comme un  » sentiment « , nous devons chercher à découvrir le type de pensée et d’émotion qui provoque un tel sentiment – tenter de vivre comme si notre prière avait déjà été exaucée. Car, comment pouvons-nous bénéficier de l’effet produit par nos pensées et nos émotions si chaque schéma est projeté au hasard ? Par contre, si ces schémas créés par nos prières sont regroupés et concentrés vers un même but, comment, alors, la  » matière  » de la création peut-elle ne pas répondre à notre prière ?  » 

 

La clé oubliée 

 

«  Comment pouvons-nous nourrir les affamés, donner un toit aux sans-abri, soigner les malades et supprimer les guerres et les souffrances ? Bien que les assistances multiples, les solutions militaires et les traités fragiles soulignent les souffrances de notre monde physique, et bien qu’il soit important que ces diverses démarches se poursuivent, la clé entraînant un changement durable ne peut venir que d’une transformation radicale des pensées qui autorisent la continuation de ces souffrances. Il est possible qu’en réponse aux questions que les chercheurs modernes traquent aujourd’hui, les missionnaires et les scribes passés nous aient légué leurs connaissances, permettant d’expliquer comment utiliser le pouvoir de la prière pour affronter les défis de notre société.  » (p.201) 

 

«  Dans des textes chargés d’une sagesse précédant notre période historique actuelle, les points essentiels de cette technique puissante égarée il y a longtemps sont révélés. Après avoir identifié les éléments constitutifs des pensées, des sentiments et des émotions, les Esséniens nous enseignent la façon de fondre ces trois composantes afin de laisser place à une réalisation convergente ! Pour cela, ils déterminent un dénominateur commun qui associe la fin des souffrances aux trois éléments convergents de la prière. Ce lien est peut-être mieux décrit par les propres paroles des maîtres de la prière : (p.201) 

 

D’abord, le fils de l’homme recherchera la paix au sein de son propre corps ; car son corps est un lac de montagne qui reflète le soleil lorsque ses eaux sont calmes et claires. Lorsqu’il est plein de boue et de pierres, il ne reflète rien. (p.201) 

Puis, le fils de l’homme recherchera la paix dans ses (p.201) propres pensées… Il n’existe pas de puissance plus grande dans les cieux et sur la Terre que la pensée du fils de l’homme. Bien qu’invisible pour les yeux du corps, chaque pensée possède une force extraordinaire capable de secouer les cieux eux-mêmes. (p.202) 

Puis, le fils de l’homme recherchera la paix au sein de ses sentiments. Nous demandons à l’Ange de l’amour de pénétrer vos sentiments afin de les purifier. Et tout ce qui était, auparavant, impatience et discorde, se transformera en harmonie et en paix.  ». (p.202) 

 

«  Voici les mots exacts, les indices que les Esséniens laissèrent à l’usage des générations futures… Sachant que notre évolution atteindrait un jour un point où nous serions obligés de redéfinir le rôle de la technologie dans notre monde, ils nous offrirent la clé nécessaire pour prouver la présence de la vie dans la science et pour expliquer les mystères de la vie elle-même. Leur secret est l’ancien code de la paix. Subtile et peut-être apparemment trop simple, la puissance de notre mode de prière perdu se trouve dans la paix ! … Car la paix est la clé de toute connaissance, de tout mystère, de toute vie « . (p.202) 

 

Savoir, sagesse et paix 

 

«  Le code perdu des Esséniens nous rappelle comment créer la paix autour de nous. Tout d’abord, nous créons nos pensées, nos sentiments et nos émotions dans notre corps, notre cœur et notre esprit. Même si nous n’exerçons que très peu de contrôle sur nos perceptions, le lien qui nous unit à ces dernières nous permet de choisir la qualité de nos expériences. La dernière partie du code, basée sur la logique et les émotions, représente peut-être le point fondamental de notre quête pour unifier nos prières.  » Sois conscient de cette paix grâce à ton esprit, désire-la, avec ton cœur, concrétise-la, avec ton corps ». » (p.207) 

 

«  Grâce à la logique de notre esprit, nous devons être convaincus de l’existence réelle de la paix. Pour cela, nous devons démontrer la viabilité de la paix dans notre vie et dans notre univers. Puis, nous devons la désirer de tout notre cœur, dans chacune de nos expériences. La paix est déjà une réalité dans notre monde. Notre défi consiste à la rechercher, à la découvrir, même là où elle semble ne pas exister. C’est notre corps qui exprime ce que ressentent notre esprit et notre cœur. Nous choisissons les actions que nous offrons au monde. Nous devons permettre à nos actions de refléter extérieurement les choix que nous avons faits intérieurement.  » (p.207) 

 

Les secrets de la prière et de la guérison 

 

«  Selon le concept essentiel de la guérison essénienne, nous sommes déjà guéris. Chaque instant de notre vie terrestre, nous effectuons des choix qui affirment ou, au contraire, nient ce principe vital qui existe d’ores et déjà dans nos corps.  » (p.208) 

 

«  Les maîtres esséniens considéraient les maladies comme de puissantes illusions issues des choix et des actions des individus, et non comme des  » causes  » extérieures. D’après leurs croyances, nous adaptons nos réactions aux conditions de notre monde – parfois consciemment, parfois inconsciemment. Grâce à leurs écrits les plus sacrés, nous savons que la philosophie essénienne voyait en notre âme l’expression divine de notre créateur – pure et sans tache, malgré les diverses expériences de notre vie terrestre. Notre âme est maintenant guérie et cherche à répandre cet état dans notre corps. En acceptant cette réalité par nos croyances et notre miséricorde, notre guérison se reflète physiquement et devient l’expression concrète et terrestre de notre âme.  » (p.208) 

 

«  Ce point de vue nous invite à voir l’état de notre organisme comme un indicateur de la qualité de nos choix. Si nous pouvions fondre les nombreux proverbes, paraboles, enseignements et déclarations en un résumé bref et concis, nous découvririons que, selon cette philosophie, nous proclamons ou nions la vie dans notre corps par l’intermédiaire de quatre principes bien distincts. Chacun d’eux contribue à la manifestation générale de notre santé et de notre vitalité. Chaque principe témoigne de l’étroite relation unissant l’esprit, la matière et la vie. Aujourd’hui, nous pouvons considérer ces principes, transposés dans le langage du XXe siècle, comme autant de modèles possibles proposant un aperçu des (p.208) choix que nous effectuons quotidiennement – leur nature, les raisons qui nous incitent à les faire et leurs résultats possibles. Ci-dessous, chaque principe est présenté avec concision, en quelques mots ou en une simple phrase. Puis, suit une explication, sous la forme d’un exemple ou d’une brève description. Ensuite, nous examinons les implications et les conséquences de chaque principe, en insistant sur la raison de son importance. Enfin, nous découvrons la manière d’appliquer chacun d’eux dans notre vie quotidienne.  » (p.209) 

 

Principe 1 : Nous sommes dorénavant guéris

 

Explication 

«  La clé nous permettant de comprendre ce principe est celle qui nous amène à modifier notre condition actuelle afin de comprendre réellement le fait que nous sommes déjà guéris, nous devons percevoir le monde comme un éventail de possibilités éventuelles et accepter notre capacité à choisir le résultat que nous souhaitons vivre. Inhérente à cette profonde conviction est la prise de conscience de notre puissante force créatrice pouvant provoquer des résultats nouveaux tout en ignorant les précédents. Notre corps représente le mécanisme de feedback reflétant en nous les qualités des choix derrière nos pensées, nos sentiments, nos émotions, notre respiration, notre alimentation, les mouvements que nous effectuons et notre façon d’honorer la vie. Dans l’exemple de la tumeur disparue (chapitre 4), les praticiens, plutôt que de décider de soigner le cancer lui-même, choisirent d’agir comme si la tumeur n’avait jamais existé, émettant les pensées et ressentant les sentiments et les émotions résultant d’une telle situation. En agissant ainsi, ils provoquèrent un nouveau résultat, une possibilité quantique en accord avec leur croyance du moment. En deux minutes quarante secondes, cette nouvelle croyance se matérialisa. Les anciens connaissaient la puissance d’une telle technique de prière, transcendant tous les principes religieux, mystiques ou scientifiques.  » (p.209) 

 

Implications 

 

«  Pour pouvoir accepter le principe selon lequel nous sommes d’ores et déjà guéris, nous devons accepter le fait qu’il existe différentes possibilités pour une même situation déterminée. Le fait d’effectuer de nouveaux choix dans notre vie représente la technique nous permettant de sélectionner justement de nouvelles possibilités. Selon le point de vue qui définit la prière comme une qualité de sentiments, cette dernière constitue également le langage que nous devons utiliser pour affirmer positivement nos choix concernant notre santé et nos relations. Ce premier principe nous rappelle que chaque fois que nous demandons d’être guéris, une possibilité existe au sein de laquelle notre prière est déjà exaucée. En gardant cette possibilité à l’esprit, chaque fois que notre santé est menacée, nous savons que nous ne considérons qu’un seul des nombreux résultats possibles. Le diagnostic d’une condition déterminée n’est pas nécessairement correct ou incorrect. En l’absence d’autres possibilités, il est tout simplement incomplet. En effet, au même instant, un autre résultat existe, au sein duquel la maladie ou la menace de maladie n’a pas sa place. Ainsi, chaque possibilité existe déjà. Chaque possibilité est réelle. Selon ce principe, la différence entre les différents résultats possibles n’est qu’une question de perspective.  » (p.210) 

 

Principe II : Les êtres humains constituent une seule et même entité

 

Explication 

 

«  Les recensements mondiaux indiquent que six milliards d’individus se trouvent aujourd’hui sur la Terre, nous rappelant que chaque être est unique ou l’expression individuelle d’une seule conscience unifiée. Cependant, au sein cette unicité, les choix et les actions de chacun d’eux affectent tous les autres, à un degré ou à un autre.  » (p.211) 

 

Implications 

 

«  Les implications de ce principe sont vastes et, simultanément, extrêmement pertinentes. Dans son acception la plus large, cela sous-entend que, au sein d’une conscience unifiée, il ne peut y avoir d’action isolée ni de notions telles que  » les autres  » et  » nous « . Nous ne pouvons plus classer les événements de notre monde en deux catégories distinctes : les problèmes des autres et les nôtres. Au sein d’un champ de conscience unifié, chaque choix effectué et chaque action accomplie à chaque instant du jour affecte une autre personne, quelque part dans le monde. Certains actes produisent des effets imposants ; d’autres, des effets moindres. Toutefois, le fait n’en est pas moins réel.  » (p. 211) 

 

«  Chaque fois que nous adoptons une nouvelle façon d’affronter les défis de notre existence, notre solution contribue à la diversité de la volonté humaine qui assure notre survie. Lorsque l’un d’entre nous découvre une nouvelle solution créatrice visant à résoudre les problèmes apparemment simples de sa vie quotidienne, il devient une véritable solution vivante pour la (p.211) personne suivante qui se trouve aux prises avec les mêmes difficultés, puis pour une autre, et ainsi de suite. Chaque fois qu’un individu se trouve devant une situation à laquelle d’autres ont été confrontés dans le passé, des options supplémentaires lui sont alors offertes. Même un nombre restreint d’individus est en mesure de créer des options susceptibles de devenir des choix pour la masse des êtres humains. Les conséquences de nos actions sont incluses dans ce monde de conscience unifiée. Chaque fois que nous blessons les autres par nos paroles ou nos actions, nous nous blessons en fait nous-mêmes. Chaque fois que nous ôtons la vie à autrui, nous amputons d’autant notre propre existence. Les pensées avec lesquelles nous blessons quelqu’un limitent notre capacité à exprimer la volonté de la création en nous-mêmes. De même, chaque fois que nous aimons quelqu’un, nous ne faisons que nous aimer nous-mêmes. Chaque fois que nous accordons du temps à quelqu’un, que nous nous efforçons de le comprendre ou que nous nous rendons disponibles pour autrui, nous bénéficions nous-mêmes de ces actions. En réalité, lorsque nous désapprouvons les actions, les choix ou les pensées des autres, nous ne faisons que mettre à jour les parties de nous-mêmes qui ont besoin d’être guéries.  » (p.212) 

 

Principe III : Nous sommes en résonance ou  » en phase  » avec notre monde

 

Explication 

 

«  Nous faisons partie intégrante de tout ce que nous percevons. En notre qualité d’amas d’atomes, de molécules et de composants divers, nous sommes, ni plus ni moins, constitués des mêmes éléments que ceux du monde qui nous entoure. Ce principe, fondement de nombreuses et anciennes croyances indigènes, nous invite à nous souvenir que nous sommes liés à chacune des expressions de la vie par des liens invisibles et incommensurables. Au sein d’un monde empli d’une telle résonance, chaque rocher, chaque arbre, chaque montagne, chaque rivière et chaque océan fait partie intégrante de nous-mêmes. Ce qui se produit dans notre environnement est ressenti par notre corps.  » (p.213) 

 

«  Les matériaux qui nous entourent dans notre vie quotidienne reflètent la qualité des choix que nous avons faits dans notre existence. Sans exception aucune, nos foyers, nos automobiles, nos animaux de compagnie et notre planète en général reflètent, chaque instant, la qualité, les implications et les conséquences de nos choix existentiels.  » (p.213) 

 

Implications 

 

«  Au fur et à mesure que nous reconnaissons les messages de notre univers extérieur, nous sommes mis en présence de puissantes possibilités pouvant provoquer des transformations dans notre monde grâce aux changements apportés au préalable dans notre vie. Des études précises ont établi le lien entre des changements au niveau de la planète et des changements dans la conscience humaine. En effet, grâce à des détecteurs, on a pu enregistrer dans le sol, par exemple, les variations de fréquences biologiques d’individus ressentant différentes émotions – des extrêmes de la colère à l’élévation de la compassion.  » (p.213) 

 

«  Quelles manifestations extérieures peuvent bien résulter du fait que de nombreuses personnes, communautés, voire des villes entières, partagent les mêmes émotions communes de colère (p.213) ou de compassion ? Se peut-il que la purification des émotions au sein de l’univers miniature que représente notre organisme puisse produire des effets sur le monde qui nous entoure, telles des variations climatiques et des activités sismiques ?  » (p.214) 

 

Principe IV : La technique de la prière permet l’accès direct à notre corps, à notre prochain et aux forces créatrices de notre monde

 

Explication 

 

«  Grâce à notre technique intérieure de prière, nous communions avec les forces invisibles de notre monde. Nous avons toujours disposé de la capacité d’accéder à ces forces et de travailler avec elles afin de déterminer la qualité de notre vie.  » (p.214) 

 

Implications 

 

«  Les événements de notre monde extérieur sont à l’image des choix que nous avons faits à chaque instant, à chacune de nos respirations. Parfois, nous sommes conscients de nos choix, parfois non. Selon des recherches récentes, nos émotions et nos (p.214) sentiments influent directement sur les manifestations de l’ADN dans notre organisme. Des études complémentaires suggèrent maintenant que notre ADN influence la façon dont les atomes et les molécules de notre monde extérieur se comportent!  » (p.215) 

 

«  Nous avons été témoins de la réaction des tissus humains à certains types de sentiments, comme la  » guérison  » en quelques instants des lésions et des tumeurs. Le lien entre les sentiments et a guérison a été démontré, bien que cette implication dépasse largement le cadre de la science moderne. Il appartient à chacun de nous de définir cette relation, en  » pensant comme les anges et en agissant comme eux « . 

 

 

  

Extraits du livre de GREGG BRADEN : Accéder à la science perdue de la prière et de la prophétie véritable

Guérison Essénienne dans PRIERE

 

Publié dans:PRIERE |on 19 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Pouvoir de l’amour

Extraits du channeling « Devenir quantique », 13 juin 2009
Traduction et/ou interprétation de Jean-M. Gobeil

Pouvoir de l'amour dans AMOUR mini2-17389384amour-coeur-00062-gif

 

L’incroyable pouvoir de l’amour 

Rien ne peut être comparé à l’incroyable pouvoir de l’amour. Rien. Si je vous en parle une troisième fois, c’est parce que plusieurs d’entre vous ne l’ont pas entendu. Écoutez attentivement. Il y a des travailleurs spirituels qui ont déclaré que le domaine émotionnel est faux. Ils disent que si vous êtes émotifs, vous n’êtes pas rationnels. Si vous pleurez, vous ne devriez pas être ici. Ils disent que l’intellectuel est l’esprit qui va déterminer tout… que c’est là où se trouvent la logique et le raisonnement. Donc, vous devriez aller au point où vous vous débarrasserez de toutes les émotions, afin d’utiliser votre discernement logique, celui que Dieu vous a donné. 

C’est de la pensée linéaire à l’état pur. Il n’y a aucun Être Humain dans cette salle qui pourra comprendre l’état quantique avec l’intellect, car vous n’êtes pas nés dans cet état, et ce n’est pas votre manière de vivre. Vous vivez plutôt dans un équilibre qui se situe entre l’intelligence et le coeur. Les émotions sont transmises par le biais du voile, et c’est une chose très importante. 

Je vais vous parler de votre pouvoir véritable. Il réside dans la compassion et dans l’incroyable puissance de l’amour. Selon vous, quelle est la plus importante énergie quantique de la planète? Je vais élaborer sur ce sujet, car j’espère que vous le comprendrez. Oui, je sais que j’en parle une troisième fois, car je souhaite que vous y portiez une attention particulière. 

Il existe une puissance qui est au-delà de tous les pouvoirs, et elle provient directement de l’état émotionnel. Êtes-vous surpris? Je vais de nouveau vous en brosser un tableau général. Oh, il y a des mères dans cette salle! Il y en a même plusieurs. « Maman, peux-tu revenir avec moi, à un moment que j’ai partagé avec toi? Retournons au temps où ton premier né est arrivé, et regardons ce qui s’est passé lors de la première respiration de sa nouvelle aventure sur cette Terre. Tout ceci représentait une partie de ton ADN, de ton lignage et de ton Akash. C’était comme une sorte de « fruit de ton amour » qui apparaissait – si je peux m’exprimer ainsi ». 

Maintenant, je vais vous demander quelque chose. Avez-vous entendu les anges chanter? Savez-vous qu’ils étaient là, autour de votre lit? Qu’avez-vous ressenti la première fois que vous avez plongé votre regard dans les yeux de cet enfant? Qu’avez-vous ressenti envers cette vie incarnée qui commençait, lorsque vos regards se sont croisés? Avez-vous entendu les anges chanter? Est-ce que votre coeur était submergé par l’amour? Est-il devenu aussi gros que l’Univers, pendant un instant? Avez-vous remarqué que l’équipe technique de la salle d’accouchement pleurait également, physiquement et/ou émotionnellement? Qu’est-ce qui a causé cette mer d’émotions? 

Vous pensiez peut-être que cette puissance particulière provenait seulement de votre esprit ou de votre coeur. C’est vrai, mais ce n’est qu’une partie de la réalité. Cet événement est bien au-delà de ce qu’un seul Être Humain peut générer. Il s’agissait plutôt d’une joie sacrée qui est réalisée par une liesse collective. En fait – pendant un instant d’éternité – vous avez ouvert un portail inter-dimensionnel à une âme qui venait de se pencher en avant dans le vent de l’incarnation, et c’est pourquoi tout le monde pleurait de joie. À partir du moment où vos regards se sont croisés, vous saviez très bien que les choses ne seraient jamais plus comme auparavant. 

« Maman, est-ce que tu t’en souviens? Maman, te souviens-tu de ce jour, de cet instant d’éternité? C’est une énergie qui dépasse ce qu’un seul coeur peut générer. C’est une énergie exponentielle. Maman, tu as reçu de l’aide, et tout ce que tu as ressenti fut amplifié par l’énergie divine qui est en toi, par ta divinité intérieure! » 

Je vous parle de la colle cosmique qui relie les consciences… de cette colle émotionnelle. Je vous parle de ce que j’appelle « l’Amour de Dieu ». Depuis le jour où mon partenaire et moi, avons réussi à établir une connexion, l’entendement de mes messages a toujours été basé sur l’Amour de Dieu. Mon partenaire à mis quatre de vos années linéaires pour ouvrir son coeur. Il lui a fallu quatre années pour, finalement, permettre à sa puissance divine de laisser aller ses émotions et pleurer devant un auditoire. C’est au-delà de tout ce qu’il peut générer par lui-même. Cette salle est remplie avec un entourage dont la puissance va générer beaucoup plus que ce qu’un seul coeur humain peut faire en solo. C’est une énergie quantique qui est intemporelle. Ce n’est pas un événement futur. Elle est emplie d’un amour pour tout ce qui a déjà existé, et elle se déverse en vous. Il s’agit d’une chose naturelle pour le domaine quantique. En réalité, c’est votre propre énergie de vie, ainsi que celle de la sagesse des âges. Dis, maman, est-ce que tu t’en souviens? 

Les Êtres Humains tombent ou s’élèvent en amour. Ils sont parfois un peu aveuglés par cet amour. Quelques-uns d’entre vous l’ont fait, n’est-ce pas? Il y avait des soupirs d’allégresse quand vous vous regardiez dans les yeux. Votre coeur battait peut-être la chamade. Les psychologues disent qu’il y a un peu de « folie temporaire » dans ces moments-là (rires de l’auditoire). Est-ce que cela vous dit quelque chose? Peut-être que certains d’entre vous font actuellement l’expérience de cette folie dite temporaire. Parlez-moi un peu de cette expérience. Avez-vous généré tout cet amour en solo, en duo ou en équipe? Était-ce créé seulement par d’autres Êtres Humains, sauf vous? Aviez-vous l’impression qu’il y avait un « je ne sais quoi » qui s’ajoutait à cette énergie qui était générée par votre lune de miel? 

Pensiez-vous faire partie de quelque chose où vous étiez la seule entité qui ressentait ces choses? Les Êtres Humains qui ont vécu une lune de miel vous diront qu’il y avait des anges autour d’eux. Ils vous diront que lorsque l’amour étincelait de tous ses feux, l’énergie ambiante était bien au-delà de celle qui est créée par deux coeurs qui fusionnent… qui se fondent l’un en l’autre, qui s’unissent. Dans quelques cas, il y avait une musique qui s’ajoutait à ce monde merveilleux. Était-ce rien d’autre qu’un rêve idyllique? Une utopie? Non! Vous aviez raison! Cela fait partie de l’expérience humaine. Lorsque deux Êtres Humains se réunissent en amour ou dans l’amour, ils génèrent une énergie qui est beaucoup plus grande que celle dégagée par la totalité des deux coeurs. Pourquoi? C’est parce que l’Amour de Dieu s’ajoute à cet état de fait ou cet état d’être. 

La somme est plus grande que les parties, car vous êtes suffisamment quantiques pour réaliser une telle chose. Est-ce assez abracadabrant pour votre « naturel humain »? Dans la courbe d’apprentissage, la confusion est parfois présente, mais les anges sont tout sourire. C’est comme ça que ça marche! C’est quantique. Il y a une puissance brute qui est à la base de toute chose. « Kryeon, pourquoi est-ce que tu nous racontes toutes ces choses? » C’est parce qu’un bon nombre d’entre vous est sur le point de « tomber en amour » avec la naissance de la première graine de conscience qui va germer. Je parle des points de choix. Si cette première germination ou naissance quantique vous faisait tomber en amour avec vous-mêmes, que diriez-vous? Si vous tombiez en amour avec votre divinité intérieure, celle qui est « naturelle », que diriez-vous? Vous préféreriez peut-être tomber en amour avec le processus créatif? Pourquoi pas? D’une manière ou d’une autre, vous créez une énergie sur cette planète, tout comme celle de la naissance d’un enfant. 

Savez-vous que vous n’avez pas à joindre les rangs d’un groupe quelconque pour ce faire? Non! Acceptez les autres autour de vous, car ils aiment la terre. Savez-vous que chacun de vous peut y participer d’une manière plus ou moins intense, selon le degré souhaité? L’ouverture du coeur crée une énergie qui est supérieure et au-delà de ce que vous pouvez créer en solo. Toutefois, il peut vous sembler que vous êtes la seule personne qui expérimente cette décision particulière. C’est une invitation au domaine quantique. Vous pouvez lui donner le nom que vous préférez. Vous pouvez dire que c’est Dieu, l’Esprit, ou votre propre divinité. Ça n’a pas d’importance, puisque vous le ressentirez. Beaucoup d’entre vous l’ont déjà fait, sauf que nous ne saviez pas de quoi il s’agissait. L’amour est ainsi… pur et sans ordre du jour. Il ne se « pète pas les bretelles », et il est inconditionnel. C’est Dieu en vous. C’est le message.

 Voilà le travail qui vous attend, si tel est votre choix. Maintenant, vous avez une meilleure idée de la manière dont l’Esprit travaille avec vous. Vous avez peut-être un sentiment plus confortable envers vous-mêmes et votre cheminement dit spirituel. S’il y en a qui avaient l’impression d’avoir échoué, ils vont peut-être ressentir une libération de ce sentiment d’échec. Ils vont réaliser qu’ils ont probablement accompli les choses pour lesquelles ils sont venus ici. 

Aimez-vous Dieu? Oui! Alors, vous avez fait votre travail. Est-ce que vous vous aimez? Oui! Alors, vous avez fait votre travail. Étiez-vous dans un état de paix profonde? Pouvez-vous éliminer le drame pour les choses qui ne sont pas sous votre contrôle? Oui! Alors, vous avez fait votre travail. Voilà pourquoi vous êtes ici. Nous profitions de cette occasion pour vous dire que nous connaissons chacun d’entre vous. Nous connaissons votre nom individuel d’ange incarné. Qu’allez-vous faire de cette information? Vous pouvez la prendre comme de l’information parmi tant d’autre, ou décider que c’est une grande vérité. À vous de décider.

306-Un%20amour%20simple_mini dans AMOUR

 Kryeon 

Traduction et/ou interprétation de Jean-M. Gobeil
Site :
http://kryeon.oldiblog.com 

Publié dans:AMOUR |on 18 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Individualité

CONSCIENCE DE SON INDIVIDUALITÉ
par
KRYEON 

L’Effet Social Humain 

Même ceux qui étudient la société n’ont pas encore pris cela en considération. Prêtez attention à ceci: il y a plus d’Humains sur Terre en ce moment qu’il n’y en a jamais eu. Durant les cinquante dernières années, la Terre a triplé sa population – de plus en plus d’Humains interagissant avec de plus en plus d’Humains. L’endroit est de plus en plus bondé, n’est-ce pas? Des ajustements ont du être apportés à votre société pour cela, et vous le savez. En fait, certains d’entre vous ont passé ces 50 années ici, à s’en rendre compte… et même à s’en plaindre! Pourtant, quel a été le soucis social prédominant? Ne pensez-vous pas qu’avec de plus en plus d’Etre Humains interagissant les uns avec les autres, la structure sociale aurait finie par évoluer vers une forme d’existence plus socialiste? Créer un système coopératif qui serve un intérêt plus communautaire afin que tout fonctionne ne tombe-t-il pas sous le sens? Mais ce n’est pas ce qui s’est produit.

 

 En fait, les systèmes ayant ces particularités sont tombés en morceaux! Les gouvernements semblant offrir « le plus grand bien pour le plus grand nombre de personnes » se sont écroulés. La conscience allant avec ces systèmes n’était pas supportée par l’humanité. Alors qu’est-ce qui a été créé? Regardez autour de vous. Il ne vous reste que des systèmes sur Terre où les individus sont vus individuellement en fonction de leur participation. Ces systèmes encouragent les participants à penser à eux en dehors de la conscience du groupe. Cela n’est-il pas contre-intuitif pour une population se resserrant sur elle-même? Oui, c’est le cas, encore que personne ne l’ai remarqué. En ce moment, les systèmes mettant en avant la valeur personnelle, l’acharnement personnel, même l’adulation, sont les plus prospères sur la planète. 

En parcourant la planète, même dans les pays qui ne veulent pas l’admettre, il y a une conscience de l’individualité. Les Etres Humains s’éveillent et sortent des ténèbres et ils disent, « Je suis spécial; Je suis unique; personne n’est comme moi. Je vais penser de la façon dont je le souhaite. » Cela est partout. Cela a débordé les gouvernements et va déborder de plus en plus…et ça c’est en parler ouvertement. Cela est universel sur cette planète, il s’agit juste d’un des nombreux phénomènes dus à une population croissante qui semblent contre-intuitifs. Pourtant c’est un aspect spirituel, car nous vous enseignons que vous êtes un individu faisant partie de la création.

Individualité dans LOI NATURELLE barre_separation

Extraits du channeling Franc parlé, 12 janvier 2003
SOURCE INITIALE: http://www.double-helice.org
 

  

Publié dans:LOI NATURELLE |on 17 mars, 2011 |Pas de commentaires »

L’âme après la mort

L’âme après la mort. 

Que devient l’âme à l’instant de la mort ? 

« Elle redevient Esprit, c’est-à-dire qu’elle rentre dans le monde des Esprits qu’elle avait quitté momentanément. » 

L’âme, après la mort, conserve-t-elle son individualité ? 

« Oui, elle ne la perd jamais. Que serait-elle si elle ne la conservait pas ? » 

- Comment l’âme constate-t-elle son individualité, puisqu’elle n’a plus son corps matériel ? 

« Elle a encore un fluide qui lui est propre, qu’elle puise dans l’atmosphère de sa planète et qui représente l’apparence de sa dernière incarnation : son périsprit. »

- L’âme n’emporte-t-elle rien avec elle d’ici-bas ? 

« Rien que le souvenir, et le désir d’aller dans un monde meilleur. Ce souvenir est plein de douceur ou d’amertume, selon l’emploi qu’elle a fait de la vie ; plus elle est pure, plus elle comprend la futilité de ce qu’elle laisse sur la terre. » 

 Que penser de cette opinion qu’après la mort l’âme rentre dans le tout universel ? 

« Est-ce que l’ensemble des Esprits ne forme pas un tout ? N’est-ce pas tout un monde ? Quand tu es dans une assemblée, tu es partie intégrante de cette assemblée, et pourtant tu as toujours ton individualité. » 

Quelle preuve pouvons-nous avoir de l’individualité de l’âme après la mort ? 

« N’avez-vous pas cette preuve par les communications que vous obtenez ? Si vous n’êtes pas aveugles vous verrez ; et si vous n’êtes pas sourds, vous entendrez, car bien souvent une voix vous parle qui vous révèle l’existence d’un être en dehors de vous. » 

Ceux qui pensent qu’à la mort l’âme rentre dans le tout universel sont dans l’erreur s’ils entendent par là que, semblable à une goutte d’eau qui tombe dans l’Océan, elle y perd son individualité ; ils sont dans le vrai s’ils entendent par le tout universel l’ensemble des êtres incorporels dont chaque âme ou Esprit est un élément.  Si les âmes étaient confondues dans la masse, elles n’auraient que des qualités de l’ensemble, et rien ne les distinguerait les unes des autres ; elles n’auraient ni intelligence, ni qualités propres ; tandis que, dans toutes les communications, elles accusent la conscience du moi et une volonté distincte ; la diversité infinie qu’elles présentent sous tous les rapports est la conséquence même des individualités. S’il n’y avait, après la mort que ce qu’on appelle le grand Tout absorbant toutes les individualités, ce Tout serait uniforme, et dès lors toutes les communications que l’on recevrait du monde invisible seraient identiques. Puisqu’on y rencontre des êtres bons, d’autres mauvais, des savants et des ignorants, des heureux et des malheureux ; qu’il y en a de tous les caractères : de gais et de tristes, de légers et de profonds, etc., c’est évidemment que ce sont des êtres distincts. L’individualité devient plus évidente encore quand ces êtres prouvent leur identité par des signes incontestables, des détails personnels relatifs à leur vie terrestre et que l’on peut constater ; elle ne peut être révoquée en doute quand ils se manifestent à la vue dans les apparitions. L’individualité de l’âme nous était enseignée, en théorie, comme un article de foi ; le spiritisme la rend patente, et en quelque sorte matérielle. 

Dans quel sens doit-on entendre la vie éternelle ? 

« C’est la vie de l’Esprit qui est éternelle ; celle du corps est transitoire et passagère. Quand le corps meurt, l’âme rentre dans la vie éternelle. » 

 Ne serait-il pas plus exact d’appeler vie éternelle celle des purs Esprits, de ceux qui, ayant atteint le degré de perfection, n’ont plus d’épreuves à subir ? 

« C’est plutôt le bonheur éternel, mais ceci est une question de mots ; appelez les choses comme vous voudrez, pourvu que vous vous entendiez. » 

L'âme après la mort dans AME barre_separation

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite

Publié dans:AME |on 16 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Justice en réincarnation

Justice de la réincarnation

 

Sur quoi est fondé le dogme de la réincarnation ? 

 

« Sur la justice de Dieu et la révélation, car nous vous le répétons sans cesse : Un bon père laisse toujours à ses enfants une porte ouverte au repentir. La raison ne te dit-elle pas qu’il serait injuste de priver sans retour du bonheur éternel tous ceux de qui il n’a pas dépendu de s’améliorer ? Est-ce que tous les hommes ne sont pas les enfants de Dieu ? Ce n’est que parmi les hommes égoïstes qu’on trouve l’iniquité, la haine implacable et les châtiments sans rémission. » 

 

Tous les Esprits tendent à la perfection, et Dieu leur en fournit les moyens par les épreuves de la vie corporelle ; mais dans sa justice, il leur réserve d’accomplir, dans de nouvelles existences, ce qu’ils n’ont pu faire ou achever dans une première épreuve

 

Il ne serait ni selon l’équité, ni selon la bonté de Dieu, de frapper à jamais ceux qui ont pu rencontrer des obstacles à leur amélioration en dehors de leur volonté, et dans le milieu même où ils se trouvent placés. Si le sort de l’homme était irrévocablement fixé après sa mort, Dieu n’aurait point pesé les actions de tous dans la même balance, et ne les aurait point traités avec impartialité. 

 

La doctrine de la réincarnation, c’est-à-dire celle qui consiste à admettre pour l’homme plusieurs existences successives, est la seule qui réponde à l’idée que nous nous faisons de la justice de Dieu à l’égard des hommes placés dans une condition morale inférieure, la seule qui puisse nous expliquer l’avenir et asseoir nos espérances, puisqu’elle nous offre le moyen de racheter nos erreurs par de nouvelles épreuves. La raison nous l’indique et les Esprits nous l’enseignent. 

 

L’homme qui a la conscience de son infériorité puise dans la doctrine de la réincarnation une espérance consolante. S’il croit à la justice de Dieu, il ne peut espérer être pour l’éternité l’égal de ceux qui ont mieux fait que lui. La pensée que cette infériorité ne le déshérite pas à tout jamais du bien suprême, et qu’il pourra la conquérir par de nouveaux efforts, le soutient et ranime son courage. Quel est celui qui, au terme de sa carrière, ne regrette pas d’avoir acquis trop tard une expérience dont il ne peut plus profiter ? Cette expérience tardive n’est point perdue ; il la mettra à profit dans une nouvelle vie. 

 

Drag and drop me

 

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite

Publié dans:REINCARNATION |on 15 mars, 2011 |Pas de commentaires »

But de la réincarnation

Au sujet de la réincarnation

Comment l’âme, qui n’a point atteint la perfection pendant la vie corporelle, peut-elle achever de s’épurer ? 

« En subissant l’épreuve d’une nouvelle existence. » 

Comment l’âme accomplit-elle cette nouvelle existence ? Est-ce par sa transformation comme Esprit ? 

« L’âme, en s’épurant, subit sans doute une transformation, mais pour cela il lui faut l’épreuve de la vie corporelle. » 

L’âme a donc plusieurs existences corporelles ? 

« Oui, tous nous avons plusieurs existences. Ceux qui disent le contraire veulent vous maintenir dans l’ignorance où ils sont eux-mêmes ; c’est leur désir. » 

Il semble résulter de ce principe que l’âme, après avoir quitté un corps, en prend un autre ; autrement dit, qu’elle se réincarne dans un nouveau corps ; est-ce ainsi qu’il faut l’entendre ? 

« C’est évident. » 

Quel est le but de la réincarnation ? 

« Expiation, amélioration progressive de l’humanité ; sans cela où serait la justice ? » 

Le nombre des existences corporelles est-il limité, ou bien l’Esprit se réincarne-t-il à perpétuité ? 

« A chaque existence nouvelle, l’Esprit fait un pas dans la voie du progrès ; quand il s’est dépouillé de toutes ses impuretés, il n’a plus besoin des épreuves de la vie corporelle. » 

Le nombre des incarnations est-il le même pour tous les Esprits ? 

« Non ; celui qui avance vite s’épargne des épreuves. Toutefois, ces incarnations successives sont toujours très nombreuses, car le progrès est presque infini. » 

Que devient l’Esprit après sa dernière incarnation ? 

« Esprit bienheureux ; il est pur Esprit. » 

Drag and drop me

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite

Publié dans:REINCARNATION |on 15 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Mort et Au-delà

LA MORT ET L’AU-DELÀ
par
PAMELA KRIBBE 

SOURCE: Site web Jeshua Challelings, « La mort et l’au-delà »
http://www.jeshua.net/fr/
Traduction française par Christelle Schoette 

Diffusé avec l’autorisation exceptionnelle de Pamela Kribbe    

Ce channelling a été présenté en direct le 5 février 2006 à Oisterwijk, aux Pays-Bas.
Le langage parlé a été légèrement révisé pour améliorer la lisibilité
.

Drag and drop me

Chers amis, anges de lumière bien-aimés, je vous souhaite la bienvenue. C’est du coeur de l’énergie du Christ que moi, Jeshua, je vous tends la main et vous accueille. 

Ange bien-aimé, sache que tu es chéri. Sache que tu es aimé sans conditions, même à présent que tu résides en un corps de chair et de sang, un corps mortel. Même en vivant dans les limites de ce foyer temporaire, tu fais encore inconditionnellement partie de Dieu, le Foyer auquel tu aspires tant. Tu n’as jamais vraiment quitté le Foyer, mais tu ne reconnais pourtant pas la flamme éternelle qui reste allumée à jamais en ton être. Entre en contact avec cette lumière, en cet instant, chéris-toi, sache qui tu es. Une lumière brûle en toi, si belle, si pure. Comment pourrais-tu en douter? 

Aujourd’hui, nous allons parler de la mort. Il existe beaucoup de peurs concernant la mort. La peur de l’annihilation, la peur de l’oubli, la peur d’être engloutis par ce grand trou noir que l’on associe à la mort. Comme c’est si souvent le cas dans la dimension terrestre, vous avez tendance à inverser les choses et à les présenter exactement à l’opposé de ce qu’elles sont en réalité. En fait, la mort est une libération, un retour à la maison, un rappel de ce que vous êtes réellement. 

Lorsque la mort vient, vous retournez sans effort à votre état d’être naturel. Votre conscience fusionne avec la flamme de lumière qui est votre identité réelle. Les fardeaux terrestres sont ôtés de vos épaules. Résider dans un corps physique vous impose des limitations. Il est vrai que vous avez choisi de plonger dans cet état de limitation à cause de la possibilité d’expérience qu’il avait à offrir. Néanmoins, c’est une sensation de félicité que d’être rétablis dans votre état angélique naturel. L’ange à l’intérieur de vous aime voler et être libre, explorer librement les myriades de mondes qui constituent l’univers. Il y a tant à explorer et à expérimenter. Une fois que vous êtes nés dans un corps terrestre, vous perdez plus ou moins contact avec cette liberté angélique et ce sentiment d’être sans limites. 

Si vous le voulez bien, joignez-vous à moi, alors que nous revenons au moment qui précède le plongeon dans votre incarnation actuelle. À un niveau intérieur, vous vous êtes donné la permission de commencer cette vie terrestre. Ce fut un choix conscient. Peut-être l’avez-vous oublié, et à l’occasion, vous avez des doutes sur votre réel désir d’être ici. Pourtant, il fut un temps où vous avez dit « oui ». Ce fut un choix courageux. C’est un acte de grande bravoure que celui de troquer temporairement votre liberté angélique et votre sentiment de non-limitation pour l’aventure qui consiste à devenir humain, à devenir mortel. Cette aventure recèle une promesse qui la rend précieuse. Ressentez ce « oui! » qui un jour s’est élevé de votre âme. Souvenez-vous aussi de votre attirance pour la Terre. Ressentez comment vous vous êtes connectés à la réalité terrestre, et ressentez le moment où vous êtes descendus dans l’embryon à l’intérieur de l’utérus de votre mère. Il se peut que vous remarquiez qu’il y a de la lourdeur entourant la planète Terre, une certaine grisaille, une certaine densité. 

Il y a beaucoup de souffrances sur la Terre. Douleur, perte, peur, pensées négatives, font partie de l’atmosphère collective. Et c’est ce que vous avez traversé, en tant qu’âme en voie d’incarnation. Votre lumière s’est frayé un chemin à travers cette obscurité et ce faisant, un voile inévitable d’ignorance est tombé sur votre conscience angélique originelle. Ressentez la tristesse de cet événement, et derrière lui, votre courage et votre bravoure. Vous étiez déterminés: « Je vais le faire. Une fois de plus, je vais m’enraciner dans la réalité de la Terre, afin de trouver ma lumière, afin de la reconnaître, de la redécouvrir et de la transmettre à ce monde qui en a tant besoin. » 

Oui, ce fut un bond dans l’ignorance. Oublier temporairement qui vous êtes, ne pas vous souvenir de votre état d’être illimité, font partie de l’être humain. Vous oubliez que vous êtes en sécurité et libres, peu importe où vous êtes. Étant humain, vous faites en sorte de clamer à nouveau ce sentiment de liberté et de sécurité. Dans votre quête, il est possible que vous tombiez dans le piège d’énergies qui paraissent vous offrir ce que vous recherchez, mais qui en fait, vous rendent dépendants de choses qui vous sont extérieures. Il se peut que vous vous reposiez sur des jugements extérieurs qui vous disent comment vous comporter afin d’être aimé. Ces fausses images du Foyer, ces substituts, ont tendance à vous attrister et vous déprimer. En fait, le voyage de descente du ciel à la terre a été rude. La mort, toutefois, vous ramène au plan de l’amour et de la sécurité éternels. C’est en mourant que vous vous abandonnez à ce que vous avez toujours été. Si vous mourez consciemment, s’il vous est possible d’accepter la mort et de vous y abandonner, mourir devient un événement joyeux.

Drag and drop me

Que se passe-t-il lorsque vous mourez? Avant de mourir, vous passez par un processus de séparation et de lâcher-prise. C’est une phase où vous dites adieu à la vie terrestre, à ceux que vous aimez. Ce peut être difficile, mais en même temps, cela vous offre la possibilité de réfléchir en profondeur sur ce que vous êtes, ce que vous avez appris et accompli sur terre pendant votre vie. Dans le chagrin que vous ressentez à quitter ceux que vous aimez, ce qui vous connecte à eux devient encore plus clair. C’est un lien d’amour qui est immortel. Ce lien est si puissant qu’il passe sans effort par delà la frontière qu’est la mort. L’amour est une source inépuisable, donnant pour toujours naissance à une vie nouvelle. N’ayez pas peur de perdre ceux que vous aimez, car c’est au moment de dire adieu que les liens d’amour inconditionnel sont renforcés et reçoivent une vie nouvelle. Car il est certain: lorsque vous vous quittez dans l’amour, vous allez à nouveau vous rencontrer. Vous allez vous retrouver sans effort, car le plus court chemin reste toujours celui du coeur. 

Si vous avez aimé ceux qui sont partis, vous pouvez être sûrs qu’ils sont proches de vous au niveau du coeur. Ressentez leur présence, car ils sont ici parmi nous, ils vous saluent. Ils se sentent privilégiés et libres. Ils sont délivrés des doutes qui assaillent tant de vous sur terre et ils aspirent à partager avec vous l’amour et la tendresse qui vous sont accessibles à tout moment. 

Ceux qui restent associent souvent la phase qui précède le départ de ceux qu’ils aiment avec des sentiments de tristesse et de perte. Il est naturel de ressentir du chagrin au départ de ceux que l’on aime; il est naturel de ressentir un manque et d’avoir envie de leur présence physique. Toutefois, nous vous encourageons à essayer de ressentir qu’avec leur départ, c’est une porte vers une dimension nouvelle qui s’ouvre, une dimension où la communication est de nature si pure, si claire et si directe qu’elle s’élève au-dessus des méthodes de communication couramment utilisées sur terre. Il vous est possible d’entrer en communication directe avec ceux que vous aimez après leur mort, de coeur à coeur. De cette façon, les malentendus qui survenaient habituellement entre vous sont facilement éclaircis, dès que vous communiquez de façon honnête et ouverte avec eux. Votre message sera toujours reçu. 

Lorsque vous mourez, vous verrez ceux qui vivent sur terre selon une perspective différente. Vous serez plus tolérants, plus doux, et vous aurez un sentiment de plus grande sagesse. Vous ne serez pas soudain complètement équilibrés, car il y a des émotions et des sentiments que vous emportez et qui nécessitent d’être gérés. Vous ne serez ni parfaits ni omniscients, sitôt que vous lâcherez prise de la vie physique. Et ce n’est pas si mal, après tout, car il y a encore tant à découvrir de ce côté-ci! Cependant, il y a chez la majorité d’entre vous une perspective nouvelle. La dimension d’éternité est tangible et elle teinte de respect votre vision de ce qui vous préoccupait, vous et vos proches, durant votre séjour terrestre. 

Alors, que se passe-t-il pour VOUS dès que vous franchissez la frontière de la mort? Après être passés par le stade du chagrin, le stade des adieux, vous allez commencer à ressentir l’approche de la mort. Votre attention change. En lâchant prise du monde extérieur, des gens, de votre corps, votre attention va maintenant se tourner vers l’intérieur et se retirer plus profondément. Votre conscience du monde extérieur diminue et cela vous permet de vous préparer au voyage intérieur pour lequel vous allez embarquer. Si vous acceptez consciemment la mort, vous allez faire l’expérience d’être prêts, prêts à vraiment lâcher prise. Pour vos proches, c’est le moment de vous laisser aller, car vous avez besoin de toutes vos forces pour vous tourner vers l’intérieur et vous préparer. 

Mourir n’a pas besoin d’être un processus douloureux. En vérité, ce qui prend place est de nature noble et majestueuse. Mourir est un événement sacré lorsque l’âme se connecte à elle-même de manière plus intime. Durant le stade final, la personne qui meurt perçoit la dimension terrestre de manière détachée: le corps, les odeurs, les couleurs, et d’autres sensations physiques. Une autre dimension entre dans sa conscience, d’un éclat si prometteur et si accueillant qu’il n’est plus si difficile de s’y abandonner et de laisser toutes les choses terrestres derrière soi. Même la présence de vos proches ne vous empêchera plus de partir, à présent. L’énergie du Foyer, Dieu, le ciel, quel que soit le nom que vous lui donniez, est de nature si enveloppante, chaleureuse et rassurante qu’il devient aisé de lâcher prise et de rendre votre corps usé et fatigué à la terre. 

Dès que vous lâchez prise en paix, votre âme s’élève de votre corps, en douceur, de façon fluide. Vous allez vous sentir soutenus par des forces universelles de sagesse et d’amour. Si vous mourez sans résister, votre entourage immédiat va se trouver empli d’une énergie tendre et aimante. Vous allez faire l’expérience d’un sentiment indicible de soulagement. Vous êtes libres et tout devient clair. Vous vous souvenez de l’omniprésence de l’amour, non comme d’une idée abstraite, mais comme d’une réalité palpable. Sur terre, vous appeliez cette sorte d’amour « Dieu », et vous gardiez une image humaine déformée de ce que ce Dieu « voulait de vous ». Vous étiez convaincus que Dieu exigeait de vous certaines choses, et généralement vous n’y satisfaisiez pas. Mais ici, dans cette dimension, vous vous souvenez de ce qui est vraiment la volonté de Dieu: vous donner une âme, vous inspirer, faire l’expérience de la création à travers vous et se reconnaître enfin dans votre apparence. Dieu voulait devenir humain à travers vous. Le but de l’évolution de l’univers, c’est Vous: Dieu devenu humain! 

Dieu est la source de la création, et vous êtes son accomplissement. Vous, qui avez donné à la lumière de Dieu une forme humaine, n’êtes jamais jugés pour le fait d’être humain. Au contraire, vous êtes honorés. L’idée d’un Dieu vengeur est encore une autre déformation, un retournement de la vérité suscité par la peur. Dieu se reconnaît en vous, quoi que vous fassiez ou ne fassiez pas. Lorsque vous êtes de retour de ce côté-ci, vous redevenez conscients de cela, et une cargaison d’auto-jugements et de sentiments d’infériorité tomberont de vos épaules. Vous ressentirez la joie originelle d’être vivants à nouveau, en sécurité dans les mains de Dieu. 

Peu après votre arrivée ici, vous allez percevoir des êtres de lumière autour de vous. Des guides vous assisteront, ainsi que des gens que vous avez connus et qui sont décédés avant vous. Parfois, vous serez surpris de rencontrer des gens que vous avez côtoyés brièvement, mais qui ont touché votre coeur en profondeur, des amis de longue date et des connaissances. Tous ceux avec qui vous avez eu une connexion fondée sur l’amour viendront vous accueillir. Là encore, il devient si clair pour vous que les adieux sont une illusion, que la connexion du coeur est éternelle. Vous allez faire l’expérience d’un sentiment de gratitude et de respect, en entrant dans cette sphère d’amour inconditionnel et de sagesse. 

Après votre arrivée de ce côté-ci, il y a une phase de réajustement, où vous vous habituez à votre nouvel environnement et relâchez peu à peu votre attachement à la vie terrestre. Vous aurez besoin de vous acclimater. Des guides spécialisés vous y aideront. Vous aurez encore un corps mais vous aurez l’impression qu’il est plus fluide que le corps physique auquel vous étiez habitués. Il prendra vraisemblablement l’apparence de votre corps physique le plus récent. Bien qu’il y ait la liberté de revêtir l’apparence que l’on désire, la plupart apprécient une certaine continuité pour quelque temps. Vous êtes aussi libres de créer vos conditions de vie, par exemple une magnifique maison entourée d’un beau jardin, dans un environnement naturel que vous aimiez sur terre. Il est tout à fait admis que vous puissiez réaliser vos désirs terrestres sur ce plan, auquel je fais référence comme le plan astral. C’est une dimension ou sphère d’existence qui permet beaucoup de liberté créatrice, bien qu’il ressemble encore et soit étroitement connecté à la dimension de la terre physique.

Drag and drop me

Pour ceux qui ont eu de la difficulté à accepter la mort sur terre, la transition vers l’autre côté a peut-être été moins paisible. Ils ont souvent besoin de plus de temps pour s’adapter à leurs nouvelles circonstances de vie. Parfois, il s’écoule un certain temps avant qu’ils ne réalisent vraiment qu’ils sont décédés. Certains ont souffert d’une longue maladie et ont de la difficulté à renoncer à l’idée d’être malade. Ils n’arrivent pas à croire qu’ils sont à nouveau en bonne santé, et l’aide patiente et douce d’un guide spirituel leur est souvent nécessaire pour se libérer de leur ancien corps. L’ancien corps peut coller à l’âme, juste sous forme de concept, de forme-pensée. Même chose pour les habitudes émotionnelles et les schémas de comportement. Ils peuvent se répéter sur le plan astral jusqu’à ce que l’âme découvre sa liberté, son aptitude à lâcher prise et à s’ouvrir à quelque chose de neuf. 

Une autre possibilité est qu’une âme reste attachée à la sphère terrestre, à ses proches en particulier, parce qu’ils sont morts soudainement ou très jeunes. Cela peut arriver en cas d’accidents, de désastres ou lorsque la personne était au début de sa vie. Ce sont des situations où une âme particulière ne se sentait pas prête ou préparée à son départ. Mourir dans ce cas est plus ou moins traumatisant. Il y a un accompagnement de ce côté-ci pour ces âmes traumatisées, comme toujours. Tôt ou tard, cette âme parviendra à accepter et comprendre la situation. Il y a toujours une raison valable à ce qui semble être un départ prématuré du plan terrestre. Mourir n’est jamais une coïncidence. 

À mesure que votre séjour de l’autre côté se prolonge, votre esprit s’éveille à des degrés de conscience de plus en plus vastes et profonds. De plus en plus, vous lâcherez prise de modes de pensée et de perception auxquels vous étiez habitués sur terre. Essentiellement, vous revenez de façon graduelle au coeur de ce que vous êtes, votre âme, l’étincelle divine en vous. Plus vous entrez, ou revenez, dans cet état de conscience, plus vous vous détachez de la personnalité terrestre et de la dimension de la terre. Vous aurez le sentiment d’un courant d’existence qui va bien au-delà de cet aspect de vous. Vous entrerez en contact avec d’autres vies passées sur terre, des incarnations où vous avez incarné d’autres aspects de votre âme. Vous prenez conscience de l’espace illimité qu’est votre âme et des nombreuses expériences que vous avez récoltées lors de votre voyage dans l’univers. 

À présent, lorsque les gens sur terre se connectent à vous, ils ont le sentiment d’une personne qui a grandi en sagesse et en amour spirituel. En fait, à mesure que vous vous approchez du coeur de votre âme, vous quittez le plan astral et entrez dans ce qui est appelé le plan essentiel, la sphère de l’essence. La plupart des gens restent un certain temps sur le plan astral après leur mort. Ils reviennent sur leur vie terrestre et réfléchissent sur toutes les expériences qu’ils ont traversées. Dans la sphère astrale, vous pouvez faire l’expérience à la fois de la joie et de la dépression, des émotions positives et négatives. Votre environnement reflète votre réalité psychologique intérieure. Les émotions que vous devez résoudre se présentent sous forme de couleurs, de paysages et de rencontres. Il vous arrive souvent de visiter le plan astral en rêve, vous êtes donc familiarisés avec ce plan de conscience. Dans votre littérature ésotérique, lorsque qu’on parle des nombreuses strates ou sphères de l’après-vie, de l’obscurité à la lumière, c’est du plan astral dont il est question. 

Sur le plan astral, vous avez l’occasion de faire le tri dans la valise émotionnelle que vous avez emportée de votre récente vie terrestre. Plusieurs guides aimants vous assistent dans cette tâche. À un certain point, vous allez lâcher prise de tous vos attachements et de votre souffrance émotionnelle, et vous serez à même de dépasser le plan astral. C’est alors que vous passez au plan de l’essence. Lorsque cela survient, c’est comme une seconde mort. Vous laissez derrière vous tout ce qui ne vous appartient pas réellement, et vous vous permettez de fusionner avec votre Soi plus vaste, votre coeur divin. Au moment où vous passez au plan essentiel, vous serez conscient de l’immense puissance qui vous anime. Vous ferez l’expérience de votre unité avec Dieu. 

Le plan de l’essence, le plan de l’éternel Soi, est le siège de la conscience divine d’où est originaire toute création. Je vous demande de prendre un moment pour vous connecter à ce plan, ici et maintenant. Il n’est pas éloigné. Il imprègne toute chose, à la fois le plan astral et le plan terrestre; il imprègne le cosmos entier. La présence que vous percevez ici est la présence de Dieu, pure et non-teintée. On peut la ressentir comme un profond silence, complètement paisible et cependant débordant de vie et de créativité. De cette source jaillit toute la création et à cette source, elle retourne. 

Lorsque vous atteignez le plan essentiel dans l’après-vie, vous êtes capables de faire des choix conscients en ce qui concerne votre future destination. Sur ce plan, il vous est possible, avec l’aide d’enseignants et de guides, d’arranger une autre incarnation terrestre, ou de prévoir un voyage différent, selon vos objectifs. Vous pouvez entendre clairement la voix de votre âme sur ce plan essentiel. C’est de ce plan qu’un jour vous avez dit « oui » à la vie dans laquelle vous vous trouvez à présent. 

Prenez un instant pour vous souvenir comment vous étiez sur ce plan. Plus vous devenez conscients de cette dimension au cours de votre vie terrestre, plus il vous sera facile de mourir en paix et, après votre mort, de passer du plan astral au plan de l’essence.

Drag and drop me

La mort n’est rien d’autre qu’une transition, l’une des nombreuses transitions par laquelle vous passez dans la vie. La naissance est une transition. La vie sur terre connaît tant de ces moments de transition, de traversée et de lâcher-prise. Pensez-y. Ce corps dans lequel vous résidez a été un jour très petit, un petit bébé fragile. Et pourtant votre âme, l’essence divine en vous, était déjà à l’oeuvre en vous quand vous étiez ce fragile petit bébé. Lorsque vous avez atteint la maturité, beaucoup d’entre vous ont été engloutis par les exigences que la vie terrestre a eues envers vous, et vous avez été confrontés aux peurs et aux doutes. La conscience de votre coeur divin, votre âme, a été repoussée à l’arrière-plan. Pourtant, il y a eu des moments dans votre vie où la dimension de conscience divine s’est ouverte à nouveau. Souvent, c’est arrivé alors que vous deviez lâcher prise, que vous deviez dire adieu. 

Peut-être était-ce dire adieu à quelqu’un que vous aimiez, peut-être quitter un emploi, quelque soit le scénario concevable. 

De tels évènements sont des transitions qui ressemblent à une mort, non au sens littéral mais au niveau psychologique. Il vous est demandé de lâcher prise à un niveau profond, c’est précisément à ces moments de lâcher-prise qu’il vous est possible de commencer à ressentir la réalité de votre Soi éternel, de la lumière divine qui brûle en vous. Cette réalité demeure avec vous sans conditions, même quand tout s’effondre autour de vous. Et c’est ainsi pour la mort physique. Si à cet instant, vous êtes assez courageux pour lâcher prise, le plan de l’éternel va vous étreindre et vous allez faire l’expérience d’une conscience très forte de ce que vous êtes en réalité. Mourir en abandon conscient est un événement sacré, empli de vie et de beauté. Tous ceux qui y assistent seront touchés par sa majesté. Plus ceux qui sont présents auront fait l’expérience de ce qu’est « mourir tout en étant en vie », plus ils seront emplis de respect et de révérence envers la transition dont ils sont témoins. 

En regard des transitions disponibles dans la création, de la naissance et la mort physique jusqu’à des moments d’intense détachement émotionnel au cours de votre vie, la question centrale reste toujours non pas si vous allez survivre mais si vous serez capables de retenir la connexion avec votre coeur divin. Êtes-vous capables de rester en contact avec le plan de l’essence, vos origines, le battement de coeur de la création? Se connecter souvent avec le plan essentiel au cours de sa vie est la meilleure façon de se préparer à la mort, et à ce qui se trouve au-delà. En devenant conscients maintenant, avant la mort physique, que le coeur même de ce que vous êtes ne dépend pas du corps physique actuel dans lequel vous résidez, ni de l’identité que vous assumez dans ce monde, vous vous rendez libre d’effectuer une transition douce le moment venu. 

Se connecter au plan essentiel est un choix. Mourir, en soi, ne vous en rapprochera pas. Après la mort, vous serez sensiblement la même personne que maintenant, bien que dotée de possibilités différentes et douée d’une perspective plus vaste. Mais la question cruciale reste toujours: vous souvenez-vous de vous? Êtes-vous capables de vous connecter consciemment à cette dimension intemporelle qui vous traverse et vous inspire en vérité? 

Vous êtes des anges de lumière impérissables et bien-aimés. Ayez foi en cela. Laissez-vous réconforter et soutenir par cette connaissance à l’heure de votre mort; et maintenant aussi, lorsque vous vous débattez dans les difficultés de votre vie. 

Pour mourir en paix, il vous est demandé de vous détacher intérieurement de tout ce qui vous lie à l’existence terrestre. Pratiquez ce détachement continuellement tant que vous êtes en vie, et vous serez préparés à mourir. 

Il se peut que vous ayez cette question: « N’est-ce pas tragique de se détacher de la vie, tout en étant dedans? » La réponse est: « Non, bien au contraire, c’est la preuve d’un esprit vraiment puissant ». 

Que signifie le détachement? Cela signifie que vous portez attention à l’essence, que vous ne vous laissez pas emprisonner par des sujets non-essentiels. Cela signifie que vous ne créez pas de drames émotionnels inutiles; cela signifie que vous savourez la joie des choses simples de la vie. Pratiquer le détachement et rester en phase avec le plan de l’essence inclut le fait d’être conscients d’une dimension cachée, qui se tient directement en-dessous et derrière ce qui est observable. Cela signifie renoncer au jugement prompt en termes de bien et de mal, et faire confiance à une intelligence cosmique qui dépasse de loin l’intelligence humaine. 

Beaucoup d’entre vous sont piégés par une fièvre pensante. Vous considérez la vie fièvreusement; comment résoudre les problèmes, comment accomplir tout ce dont vous pensez avoir besoin. Vous êtes très attachés au fait d’organiser la vie selon votre volonté et votre pensée. Le détachement signifie prendre cet aspect pensant de vous-mêmes moins au sérieux. Est-ce une chose tragique? Non, au contraire, cela allège et aère votre vie. 

La vie devient une lutte fatigante et pesante de par votre besoin excessif de contrôle. Le détachement apporte la paix de l’esprit, l’humour et la perspicacité. Être conscient de l’aspect fini de la vie inspire le désir de chérir la vie. Et c’est là que votre coeur divin peut s’écouler sans efforts à travers vous, du plan essentiel jusqu’à votre réalité terrestre. 

Alors, vous aurez conquis la mort avant de mourir.

Drag and drop me

© Pamela Kribbe 

Traduction française par Christelle Schoette
Site:
http://www.jeshua.net/fr/ 

Publié dans:LOI NATURELLE |on 14 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Héritage d’Atlantis

L’HÉRITAGE D’ATLANTIS
par PAMELA KRIBBE
 

SOURCE: Site web Jeshua Challelings, « LL’Héritage d’Atlantis »
http://www.jeshua.net/fr/
Traduction française par Christelle Schoette 

Diffusé avec l’autorisation exceptionnelle de Pamela Kribbe   

Cette transmission a été présentée lors d’une session publique le 8 Octobre 2006 à Oisterwijk, aux Pays-Bas. Les paroles ont été légèrement modifiées pour en faciliter la lecture. Le langage parlé a été légèrement révisé pour améliorer la lisibilité

atlantes

Chers amis, je suis Jeshua. Je me tiens devant vous et vous envoie mon énergie et mon amour. J’aimerais être un soutien pour vous en ces temps d’épreuve. En cette époque de transition sur Terre, beaucoup de vieilles choses remontent à la surface. De vieilles énergies émergent de temps immémoriaux, de temps où vous avez été incarnés et avez fait beaucoup d’expériences. Toutes ces vieilles strates refont surface maintenant. 

J’aimerais vous parler de ces temps anciens aujourd’hui, pour vous amener à un stade plus profond de votre compréhension de vous-mêmes, de qui vous êtes, ici et maintenant. Vous êtes des êtres anciens, qui portent en eux un grand nombre d’expériences. Vous avez fait de longs voyages à travers le temps et l’espace, pas seulement sur la terre. 

Laissez-moi vous ramener au commencement. Il n’y a jamais eu de commencement, mais pour l’amour de cette histoire, je parle d’un commencement dans le temps, parce qu’il y a eu un point de départ à l’immense cycle de vies dans lequel vous êtes maintenant captifs. 

Je vous ramène au temps de votre naissance en âme individuelle, « je » séparé. La « je-ité » qui vous est si familière à présent était un phénomène entièrement nouveau dans l’univers. Etre un individu séparé vous permet de collecter une multitude d’expériences, et… oui, d’illusions aussi. Mais cela ne rend pas cette expérience moins précieuse. C’est précisément en étant un « je », en étant séparé du tout, et en faisant l’expérience des illusions qui l’accompagnent, que vous pouvez découvrir ce qui n’est pas. Vous pouvez découvrir une illusion et en faire l’expérience en vous et en-dehors de vous. 

Au début, ce n’était pas possible. Au début, il y avait le UN et rien en-dehors de cela, comme un océan indifférencié d’amour et d’unité. Essayez donc de faire l’expérience de la peur et de l’ignorance à partir de là! 

En étant vulnérable et enclin à l’illusion, vous collectez une énorme quantité d’expériences qui vous permet de comprendre réellement ce que signifie l’unité, ce que signifie l’amour au niveau de l’expérience. Vous allez comprendre ce qu’est l’amour, non pas comme un concept abstrait, mais comme une force vivante, créatrice, qui vous émeut et remplit votre cœur et votre esprit d’un profond sentiment de joie et de satisfaction. C’est le but final de votre voyage, le retour à la maison auquel vous aspirez, pour être semblable à Dieu (ndt: Dieu-en tant que-vous), pour faire l’expérience de l’unité en tant que « je ». 

Vous n’avez pas à abandonner votre « je-ité ». C’est à travers la connexion de votre « je » avec le tout que vous faites l’expérience de la joie la plus profonde et que vous ajoutez votre propre empreinte d’énergie unique à l’ensemble de la création. Le Dieu-en-tant-que-vous ajoute quelque chose de nouveau et de précieux à la création. 

Je vous demande de revenir à ce temps où « être un je » a pris forme pour la première fois. Vous étiez alors, c’est ainsi que vous avez été créés, des anges. Pouvez-vous ressentir la tendresse et l’innocence de cette énergie originelle, ce lointain commencement où, pour la première fois, vous avez été « moulés », amenés à connaître une « forme »? 

Soudain, vous étiez « vous », distincts et séparés des autres autour de vous, et vous avez fait l’expérience du miracle d’être un individu. Vous étiez encore si proches de la source de la lumière divine que vous étiez emplis d’amour et débordants de joie et de créativité. Il y avait en vous un désir incroyable de faire des expériences, de connaître, de ressentir et de créer. S’il vous plaît, recueillez-vous un moment, et voyez si vous pouvez ressentir cette vérité: vous êtes un ange, au plus profond de vous. 

Je vais à présent faire un grand saut dans le temps, puisque je ne peux vous donner qu’une esquisse générale de cette longue histoire. Je vous ramène au commencement de la planète Terre. Vous étiez présents, vous êtes plus anciens que l’existence de la Terre en tant que planète physique. Votre naissance en tant que Je-conscience originelle est beaucoup plus ancienne que l’origine de la Terre. 

Imaginez maintenant que vous participiez alors au développement de la vie sur Terre. La vie évoluait doucement sur la Terre, grâce à la présence d’éléments matériels qui offraient un large éventail de possibilités pour que la conscience s’incarne sous des formes ou des corps matériels: minéraux, plantes et, plus tard, animaux. Et vous étiez profondément impliqués dans ce processus de création. Comment? 

Vous étiez les anges et les dévas qui protégeaient et nourrissaient le royaume végétal, qui connaissaient le « tissu de la vie » sur Terre très intimement et en prenaient grand soin. Vous donniez aussi l’amour, l’attention et la nourriture éthérique aux formes animales. 

Les souvenirs que vous conservez du « paradis », ou du jardin d’Eden, d’une nature en parfaite harmonie où vous participiez en tant que protecteur et gardien de la vie, sont originaires de cette époque lointaine. Vous n’étiez alors pas encore incarnés, vous vous déplaciez entre les royaumes éthérique et physique. Vous étiez des anges sur le point de naître à la matière. 

Souvenez-vous de l’innocence de cette époque, souvenez-vous comment était cette conscience d’ange-déva et avec quel amour vous chérissiez la Terre et toutes les manifestations de la vie sur cette planète. Ressentez le caractère enfantin de votre conscience d’alors. Vous étiez comme des enfants jouant au Paradis, toujours en quête de nouvelles aventures, plaisantant, riant, goûtant la joie de vous exprimer librement dans un environnement paisible. Votre enjouement ne vous empêchait pas d’avoir une grande crainte des lois de la nature et vous ne pouviez traiter les formes de vie qu’avec une tendresse et un respect profonds. 

Vous avez donc été en quelque sorte les parents de la vie sur Terre. Cela explique pourquoi vous êtes si profondément choqués par les troubles causés à la nature par les technologies modernes et l’usage abusif des forces de la nature. Pourquoi cela vous affecte-t-il tant? C’est parce que vous avez chéri et nourri ces mêmes énergies depuis le commencement. De par votre essence, vous êtes connectés à elles, à la Terre et à ses nombreuses formes de vie, tel un parent envers son enfant et un créateur envers sa création. Même si, lorsque vous étiez des anges nourriciers de la vie terrestre, vous ne saviez pas pourquoi vous le faisiez. Vous agissiez comme des enfants attirés par l’appel de nouvelles aventures, le frisson de la découverte, et vous vous laissiez simplement guider par ce qui vous semblait joyeux et passionnant. Vous plantiez votre énergie partout où elle était bien accueillie. 

Vous avez donc participé à la création du paradis sur Terre: la splendeur de la vie, l’abondance des royaumes végétal et animal, la diversité des formes de vie et le développement sans limites. S’il vous plaît, restez un moment sur cette image… Rappelez-vous qui vous êtes. Même si cela vous semble trop grandiose, quand je vous dis cela, permettez-vous d’imaginer que vous y participiez, que vous étiez présents, anges dans le Jardin de la Vie, joueurs, innocents, nourrissant et chérissant la vie. 

Héritage d'Atlantis dans ATLANTES barre_separation

SOURCE: Site web Jeshua Challelings, « LL’Héritage d’Atlantis »
http://www.jeshua.net/fr/
Traduction française par Christelle Schoette 

Diffusé avec l’autorisation exceptionnelle de Pamela Kribbe 

Publié dans:ATLANTES |on 12 mars, 2011 |1 Commentaire »

Atlantis 1ère chute

Hors du paradis – La 1ère chute d’ATLANTIS dans l’expérience 

Atlantis 1ère chute dans ATLANTES Stargate-Atlantis

Cette transmission a été présentée lors d’une session publique le 8 Octobre 2006 à Oisterwijk, aux Pays-Bas. Les paroles ont été légèrement modifiées pour en faciliter la lecture. Le langage parlé a été légèrement révisé pour améliorer la lisibilité

Pendant des millions d’années, il y eut sur Terre de nombreux évènements qui sont difficiles à décrire dans une coquille de noix. Cependant, à un moment donné, votre merveilleuse aventure dans le jardin d’Eden a été troublée par une influence extérieure, que l’on pourrait qualifier de « mauvaise » ou « obscure ». 

D’autres dimensions de l’univers, des êtres commençaient à s’intéresser à la Terre. Leur but était d’exercer leur pouvoir et leur influence sur la vie terrestre. Cet événement, l’interférence de puissantes énergies obscures qui sortaient de nulle part, selon votre point de vue, a profondément choqué vos Sois angéliques. 

Vous n’étiez pas préparés à cela. C’était votre 1ère rencontre avec « le mal » et elle a ébranlé votre monde jusqu’en ses fondations. Pour la 1ère fois, vous avez fait l’expérience de ne plus vous sentir en sécurité. Vous avez fait connaissance avec les « émotions humaines »: peur, choc, colère, déception, chagrin, indignation. Qu’est-ce que c’est? Que se passe-t-il? 

Ressentez comment les ombres sont tombées sur vous lors de votre 1ère rencontre avec l’obscurité, le côté obscur de la dualité. Doucement, la soif de pouvoir qui vous avait choqués et horrifiés a commencé à prendre possession de vous. Ceci parce que vous vous sentiez indignés et scandalisés face aux agresseurs et que vous vouliez défendre et protéger la Terre contre cette invasion étrange. 

Je parle ici d’une influence extra-terrestre, d’une certaine race, pourrait-on dire, dont l’origine importe peu pour notre histoire. Ce qui est important, c’est que vous avez partiellement absorbé l’énergie de ces êtres, et que vous avez donc fait une chute dans l’expérience, dans l’obscurité, chute qui était en un sens « prédestinée » parce que vous faisiez partie du monde de la dualité. En étant un « je », en faisant l’expérience de la séparation du tout, les graines de la dualité étaient nées en vous. Cela fait partie de la logique de la création que vous avez à explorer tous les extrêmes de la dualité, une fois que vous y êtes. 

Peu à peu, vous êtes devenus vous-mêmes des guerriers, à mesure que vous avez désiré le pouvoir pour protéger votre « territoire ». Une nouvelle étape est apparue dans votre histoire, au cours de laquelle vous avez été entraînés dans diverses guerres galactiques. S’il vous plaît, prenez un moment pour ressentir cet événement, la chute depuis l’énergie espiègle de l’enfant-ange jusqu’à l’énergie cruelle et furieuse du guerrier galactique. Nous parlons ici de longues périodes de temps. Cela peut vous sembler extraordinaire d’être passés par toute cette épopée, je vous demande pourtant de permettre à votre imagination de voyager quelque temps avec moi. 

Vous avez été entraînés dans une bataille féroce et gigantesque. Une partie de la littérature de science-fiction qui vous est familière décrit tout cela, elle est en réalité inspirée par des évènements réels d’un lointain passé. Ce n’est pas une simple fiction. Beaucoup de choses se sont réellement passées, et vous y étiez profondément impliqués. Vous vous êtes perdus dans la lutte pour le pouvoir et durant cette période de votre histoire, vous avez fait une expérience profonde de l’énergie de l’ego. 

J’ai déjà parlé de cela dans la série des artisans de lumière (publiée sur ce site). Je veux à présent faire un autre grand saut dans le temps et vous parler de l’étape suivante qui est importante. 

Après un très long laps de temps, vous avez été fatigués de combattre. Vous en avez eu assez. Vous étiez fatigués, lassés de ces batailles, et une sorte de nostalgie gagnait votre cœur. Longtemps, vous avez été obsédés par les guerres et les conflits où vous étiez engagés. L’illusion du pouvoir peut exercer une influence hypnotique sur un esprit naïf et inexpérimenté. Vous étiez naïfs et inexpérimentés quand vous avez vécu la 1ère chute dans l’obscurité. 

C’est alors que vous avez eu un sursaut de conscience. Un vague souvenir des jours anciens au paradis s’agitait dans votre esprit et votre cœur, vous rappelant la joie et l’innocence que vous y aviez connues. Vous souhaitiez y retourner et ne désiriez plus vous battre. On pourrait dire que vous aviez épuisé les énergies de l’ego en vous, en en faisant l’expérience complète. 

Vous avez connu tous les aspects de la bataille, tout l’éventail des émotions liées au gain et à la perte, au contrôle et à l’abandon, au tueur et à la victime. Vous avez été déçus par le pouvoir et avez découvert que le pouvoir ne vous donne pas ce qu’il promet: amour, bonheur, accomplissement. Vous vous êtes réveillés de votre sommeil hypnotique et vous aspiriez à quelque chose de neuf. 

Lorsque vous avez dû vous élever au-dessus de l’énergie du combat, et vous connecter à l’énergie du cœur, vous étiez là encore naïfs et inexpérimentés. Vous étiez comme des enfants qui passent leur tête au-dessus du mur d’un tout nouveau pays, où ce ne sont plus le combat ou le pouvoir qui règnent, mais l’amour et la connexion. Vous avez suivi l’appel de votre âme et sauté par-dessus le mur. Vous avez commencé à vous retrouver et vous reconnaître comme des âmes-sœurs, des membres de la même famille. Un jour, vous avez joué ensemble dans le Jardin d’Eden. 

Les membres de la famille des artisans de lumière, qui font partie de la même vague d’âmes, se sont rassemblés à nouveau et se sont sentis attirés par un appel commun, une mission partagée. Vous saviez que vous aviez quelque chose à faire pour qu’un pas essentiel vers la conscience du cœur, vers le retour au paradis puisse se réaliser pour vous. Vous aviez le sentiment d’avoir affaire à nouveau avec la Terre, mais cette fois en être humain, incarné dans un corps humain, pour faire l’expérience, cette fois de l’intérieur, de ce qui est arrivé à la Terre à cause des guerres galactiques et de vos abus de pouvoir. 

Dans votre lutte pour le pouvoir, la Terre a toujours été le point focal de votre attention. De nombreux peuples de la galaxie se sont affrontés pour assujettir la Terre et cela a eu une influence négative sur elle, sur toute vie à sa surface, et sur l’âme collective de l’humanité en évolution. La raison pour laquelle la Terre était une cible si importante pour tous ces peuples belligérants ne s’explique pas si facilement. En bref, la Terre est le point de départ de quelque chose de neuf: c’est un lieu qui rassemble de nombreuses dimensions et réalités et qui, de ce fait, constitue un carrefour vers le futur. Beaucoup, beaucoup d’énergies se rencontrent et se mélangent sur Terre – dans les royaumes végétal, animal et surtout humain. C’est très particulier. Lorsque ces énergies pourront co-exister pacifiquement, cela entraînera une énorme explosion de lumière dans tout le cosmos. C’est pourquoi la Terre joue un rôle-clé et pourquoi elle a été au centre d’une grande bataille. 

Autrefois, vous avez participé à cette bataille, du côté des offenseurs, vous avez essayé de manipuler la vie et la conscience sur Terre de manière très agressive. Cela a endommagé l’être humain en développement. L’humanité était alors à son stade enfantin, le « stade de l’innocence ». L’humanité était « habitée » par des âmes d’une vague différente de la vôtre. Nous les avons appelées les « âmes de la Terre » dans la série des artisans de lumière. C’était un groupe d’âmes plus jeunes que vous, qui s’étaient manifestées sur Terre plus tôt et avaient dû affronter des manipulations extérieures, extra-terrestres, qui avaient réduit les capacités de l’être humain. Ces forces extra-terrestres projetaient des énergies de peur et d’infériorité dans la conscience humaine ouverte et jeune. Cela leur permettait de les contrôler. 

Je reviens à présent à votre décision de vous incarner sur Terre en êtres humains. Vous aviez deux motifs. D’abord, vous vous sentiez prêts pour un changement intérieur et une transformation. Vous vouliez renoncer à l’attitude guerrière de l’ego et grandir vers une autre manière d’être. Vous ne saviez pas exactement ce que cela signifiait, vous ne le saisissiez pas encore, mais vous aviez le sentiment que vous incarner sur Terre vous offrirait précisément les défis et possibilités dont vous aviez besoin. 

Deuxièmement, vous saviez que vous aviez à répondre de choses qui étaient arrivées sur Terre, en partie à cause de vous. Vous aviez le sentiment qu’à l’origine, vous aviez un lien profond avec la Terre, fondé sur l’amour et le respect mutuel, et que ce lien avait été corrompu lorsque vous vous êtes laissés entraîner dans la guerre et la bataille pour cette même Terre. Les deux extrêmes en vous, celui de l’enfant-ange et celui du guerrier endurci, avaient besoin d’être réunis et transformés, et pour cela, quel lieu pouvait mieux convenir que la Terre? Vous vous sentiez en profonde connexion avec cette planète et vous sentiez une « obligation karmique » d’améliorer les conditions de vie sur Terre. Vous souhaitiez changer et élever le niveau de conscience de la Terre. C’est ainsi que vous êtes devenus des « artisans de lumière ». Vous vous êtes incarnés sur Terre au temps d’Atlantis. 

barre_separation dans ATLANTES

SOURCE: Site web Jeshua Challelings, « LL’Héritage d’Atlantis »
http://www.jeshua.net/fr/
Traduction française par Christelle Schoette 

Diffusé avec l’autorisation exceptionnelle de Pamela Kribbe 

Publié dans:ATLANTES |on 12 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Atlantis 2ème chute

Atlantis – la seconde chute dans l’expérience 

Atlantis 2ème chute dans ATLANTES atlante

Cette transmission a été présentée lors d’une session publique le 8 Octobre 2006 à Oisterwijk, aux Pays-Bas. Les paroles ont été légèrement modifiées pour en faciliter la lecture. Le langage parlé a été légèrement révisé pour améliorer la lisibilité. 

Atlantis est une civilisation bien plus ancienne que l’ère historique que vous connaissez. Atlantis est entrée en existence de façon graduelle il y a environ 100.000 ans et s’est terminée il y a environ 10.000 ans. Les prémices sont même antérieures de 100.000 ans. Atlantis a évolué progressivement lorsque des races extra-terrestres ont commencé à « envahir » la Terre en s’incarnant dans des corps humains. Ces âmes avaient en général un niveau élevé de développement mental. En ce temps-là, les sociétés et communautés étaient largement composées d’âmes de la Terre, c’était des « sociétés primitives », comme vous dites. 

Il y avait, même avant Atlantis, de nombreuses influences extra-terrestres sur Terre, venant de domaines galactiques qui envoyaient des formes-pensées à la Terre par différents moyens. Les formes-pensées sont des énergies qui se connectent aux humains au niveau éthérique ou aurique, et influencent alors les pensées et les émotions des gens. Cela arrive continuellement quand vous absorbez des idées et des croyances provenant de votre éducation et de la société. Elles vous environnent comme une toile infectieuse. Mais elles peuvent aussi provenir des « plans astraux » qui vous entourent. Les formes-pensées projetées sur vous par les guerriers galactiques étaient généralement contrôlantes et manipulatrices, mais il y avait toujours aussi des influences de lumière et de bonté. C’est l’être humain lui-même qui décide de ce qu’il permet de laisser entrer en lui. A un certain moment, les peuples galactiques ont souhaité avoir une influence plus profonde sur la Terre et il y avait pour eux une chance d’habiter un corps humain, bref, de s’incarner sur Terre. L’Esprit ou la Vie leur a ouvert cette possibilité parce qu’elle s’intégrait à leur chemin de développement intérieur. Vous étiez l’un de ces peuples. Dans votre littérature spirituelle, ils sont souvent appelés « le peuple des étoiles » ou « graines d’étoile ». 

Atlantis était le résultat d’une mise en commun, d’un mélange de sociétés indigènes de la Terre et de l’afflux d’âmes provenant « de l’extérieur ». Vous, la vague des âmes artisanes de lumière, vous êtes incarnée sur Terre parce que vous souhaitiez provoquer un changement et un progrès et que vous vouliez évoluer d’une conscience fondée sur l’ego à une conscience fondée sur le cœur. 

Lorsque vous êtes arrivés, cela vous a semblé très bizarre et inconfortable d’être dans des corps humains physiques. Vivre dans de la matière physique aussi dense vous donnait un sentiment de malaise et d’emprisonnement, puisque vous aviez l’habitude de corps beaucoup plus fluides et volatiles, qui possédaient plus de pouvoir psychique. A des fréquences ou dimensions plus élevées (moins denses ou matérielles), votre psyché exerce une influence bien plus grande sur l’environnement matériel. Sur ces plans, rien qu’en y pensant, ou en désirant quelque chose, il vous est possible de la créer ou de l’attirer à vous. Votre esprit était habitué à créer bien plus vite que ce n’était possible sur Terre. On pourrait dire que le temps de réaction sur Terre est bien plus lent. Aussi, lorsque vous êtes là pour la première fois, vous avez la sensation d’être en quelque sorte confiné dans un corps solide et rétif et vous vous sentez en insécurité, puisque ce que vous désirez et ce à quoi vous aspirez ne se matérialise plus aussi facilement et que la maîtrise sur votre vie et ses circonstances semble très limitée. 

En arrivant ici, vous étiez donc dans la confusion. En même temps, vous aviez des capacités mentales hautement élaborées qui s’étaient développées durant vos précédentes vies galactiques. Envoyer des formes-pensées et les projeter sur d’autres êtres vivants requiert un certain pouvoir psychique. Votre esprit était comme une batterie de couteaux aiguisés qui devaient prouver leur efficacité dans un environnement très différent. Vos capacités mentales élaborées étaient une acquisition ancienne, et à cause de ce sentiment d’aliénation et de malaise dont vous faisiez l’expérience sur Terre, instinctivement, vous avez essayé de trouver votre chemin ici, en vous servant de cette ancienne acquisition. Vous avez donc commencé à exercer vos pouvoirs mentaux sur Terre. A l’origine, vous aviez l’intention de vous connecter à la réalité de la Terre à partir du cœur. 

Avant de vous incarner, vous saviez que, en dépit de vos formidables pouvoirs analytiques et psychiques, les terrains de votre cœur étaient en friche et avaient besoin de graines, de petits semis de lumière. Vous avez « oublié » cela lorsque vous avez plongé dans la réalité de la Terre et que votre conscience s’est voilée. 

Sur Terre, vous avez dû vous confronter aux âmes de la Terre, qui y vivaient en tant qu’êtres humains, et vous ne les compreniez pas très bien. Vous pensiez qu’ils étaient des êtres barbares et instinctifs. Vous ne compreniez pas leur façon directe et spontanée d’exprimer leurs émotions. A vos yeux, ils étaient primitifs, ils étaient plus accordés à leurs émotions et à leurs instincts qu’à leur mental. Vous aviez des capacités et des dons différents des dispositions naturelles des populations de la Terre. 

Même si vous avez souvent pris naissance et été élevés comme leurs enfants (quand vos parents étaient des âmes de la Terre), peu à peu une division sociale se creusa entre eux et vous. Grâce à vos aptitudes mentales supérieures, vous avez élaboré des technologies inconnues auparavant. Tout cela s’est passé de façon lente et naturelle. Nous parlons de milliers, voire de dizaine de milliers d’années. 

Sans entrer dans les détails de ce processus, je vous demande de ressentir l’essence de ce qu’il se passe là. Pouvez-vous imaginer en faire partie? Pouvez-vous imaginer à quoi cela ressemble d’atterrir quelque part où vous ne vous sentez pas réellement chez vous et de savoir que vous aviez prévu d’y faire quelque chose, mais quoi…? Laissez-moi voir, j’ai certaines aptitudes, certains pouvoirs à ma disposition… cela me différencie de ceux qui sont autour de moi… je vais me servir de ces talents pour m’affirmer. Reconnaissez-vous ce type de fierté et d’ambition en vous? Vous souvenez-vous qu’elles étaient vôtres? C’est là une énergie typiquement Atlante. 

Peu à peu, une nouvelle culture a pris naissance sur Terre, une civilisation qui a produit un développement technologique sans précédent affectant tous les secteurs de la société. J’aimerais en dire un peu plus sur la sorte de technologie qui s’est développée en Atlantis. Ce dont vous, « le peuple des étoiles », vous souveniez clairement, malgré le voile de l’ignorance, c’était que vous pouviez influencer la réalité matérielle en vous servant du pouvoir de votre esprit, spécialement du 3ème œil, le centre d’énergie (chakra) de l’intuition et de la conscience psychique qui se trouve derrière les deux yeux physiques. 

Le pouvoir du 3ème œil vous était encore très familier dans ces premières incarnations, comme une seconde nature pour votre âme. Vous saviez comment cela fonctionnait. Vous saviez que la matière (la réalité physique) a une forme de conscience, est de la conscience dans un certain état d’être. Grâce à cette perception essentielle de l’unité de la conscience et de la matière, vous pouviez influencer et donner forme à la matière, par le contact intérieur avec la conscience dans un morceau de matière. De cette manière, vous pouviez littéralement faire bouger la matière, la manipuler mentalement. Vous connaissiez un secret qui a été oublié dans des temps plus récents. 

Actuellement, la matière (la réalité physique) vous semble séparée de la conscience (l’esprit). Influencés par la science moderne, vous avez oublié que tous les êtres sont dotés d’une âme, que tout ce qui existe a une forme de conscience avec laquelle vous pouvez vous connecter et coopérer de façon créatrice. Cette connaissance était évidente pour vous en ces temps anciens. Mais, au temps d’Atlantis, quand votre centre du cœur n’était pas pleinement éveillé, votre 3ème œil était surtout contrôlé par le centre de la volonté ou de l’ego (le plexus solaire ou 3ème chakra). Vous étiez au seuil d’une nouvelle réalité intérieure, la réalité d’une conscience fondée sur le cœur, mais à cause du choc d’avoir été engloutis dans la réalité dense de la Terre, vous aviez perdu temporairement votre inspiration fraîche et tendre. 

Vous vous êtes laissés détourner de votre chemin par l’usage excessif de la volonté mêlée au pouvoir du 3ème œil. Vous aspiriez sincèrement à améliorer les choses sur une plus grande échelle (« œuvre de lumière ») mais vous l’avez fait de façon égoïste, avec une attitude autoritaire envers les âmes de la Terre et la nature. 

A l’apogée d’Atlantis, les possibilités étaient nombreuses, et la technologie hautement avancée, dans certains domaines même plus que votre technologie actuelle, parce que la télépathie et la manipulation psychique étaient beaucoup mieux utilisées et comprises. Différentes personnes pouvaient communiquer entre elles par télépathie, instantanément et à de grandes distances. Il était possible de quitter son corps consciemment et de voyager alentour. La communication avec des civilisations extra-terrestres était recherchée et réalisée. 

Beaucoup de choses sont devenues possibles à l’époque d’Atlantis, et beaucoup d’autres ont mal tourné. Il y avait généralement une division entre l’élite politico-spirituelle et « le peuple », composé essentiellement d’âmes de la Terre. Ils étaient considérés comme des êtres inférieurs, des moyens en vue d’une fin, et utilisés en réalité pour des expériences génétiques qui participaient à l’ambition Atlante de manipuler la vie au niveau biologique, de façon à ce que soient créées davantage de formes de vie supérieure. 

En l’occurrence, un aspect positif de la société Atlante était l’égalité entre l’homme et la femme. Le dernier épisode de la lutte pour le pouvoir entre l’homme et la femme, au cours duquel les femmes ont été horriblement opprimées, ne faisait pas partie d’Atlantis. L’énergie féminine était pleinement respectée, spécialement parce qu’elle est directement reliée au pouvoir du 3ème œil (intuition, clairvoyance, pouvoir spirituel). 

Je souhaite maintenant vous ramener au déclin d’Atlantis. Des énergies que vous essayez encore de mettre au point y étaient à l’œuvre. Vous avez été fortement impliqués dans ce qui a mal tourné à cette époque. En Atlantis, vous avez vécu à partir des centres de la volonté et du 3ème œil. 

L’énergie de votre cœur ne s’est pas épanouie de façon importante. A un certain point, vous êtes tombés amoureux des possibilités de votre propre technologie et de l’ambition de créer des formes de vie supérieures. Vous avez mis en application l’ingénierie génétique et fait des expériences sur plusieurs formes de vie, et vous avez été incapables de comprendre, de ressentir, qu’en agissant ainsi, vous manquiez de respect envers la vie. Ceux qui vous servaient de cobayes ne pouvaient pas compter sur votre empathie et votre compassion. 

L’énergie présente à ce stade de perversion dans la civilisation Atlante s’est retrouvée spécifiquement au 20ème siècle sous le régime nazi en Allemagne. L’expérimentation cruelle et une attitude générale de froideur clinique envers les « formes de vie inférieures » caractérisaient ce régime. Le manque de compassion et d’empathie envers les offensés, le manque d’émotion et la manière mécanique de traiter les victimes, étaient semblables à l’attitude Atlante. Cela vous horrifie à présent. Vous en avez vu et ressenti l’autre face, celle de la victime, au cours des vies qui ont suivi Atlantis. 

Mais à l’époque d’Atlantis, vous étiez les offenseurs. C’est de là qu’est venu un karma particulier. Atlantis est la clé pour vos vies d’offenseurs, votre face obscure. Je vous dis cela, ce n’est pas pour que vous vous sentiez honteux ou coupables, pas du tout. Nous faisons tous partie de cette histoire, endossant des rôles variés, des déguisements, et c’est cela être dans la dualité. C’est fait pour faire l’expérience et jouer toutes sortes de rôles imaginables, du très clair au très sombre. Si vous vous permettez de connaître votre face obscure, si vous pouvez accepter d’avoir joué aussi le rôle de l’offenseur, vous serez plus équilibré, libre et joyeux. C’est pourquoi je vous dis tout cela. 

Arrivés à un certain point, les développements technologiques que vous et d’autres groupes d’âmes avez réalisés, ont eu un tel impact sur la nature que les systèmes écologiques sur Terre ont été perturbés. Le déclin d’Atlantis n’a pas pris place tout à coup. Il y a eu de nombreux signaux d’alarme – les signes de la nature – mais ils n’ont pas été reconnus et il y a eu d’énormes catastrophes naturelles au cours desquelles la civilisation Atlante a été inondée et détruite. 

Comment cela vous a-t-il affectés au niveau intérieur? C’était une expérience choquante, traumatisante, une autre chute, une seconde chute de l’expérience dans la profondeur. 

Pendant vos incarnations sur Terre, vous aviez finalement perdu la connexion avec l’énergie du cœur que vous aviez atteinte. Plus fortement que jamais vous avez réalisé après le déclin d’Atlantis que la vérité ne se trouvait pas dans le contrôle de la vie, même si le but semblait noble. Vous avez alors commencé à vous ouvrir à la douce voix du cœur, qui vous dit qu’il y a une sagesse à l’œuvre dans la Vie-même, qui n’a pas besoin de directives ni de contrôle. Dans le flux de la vie-même, dans le flux du cœur et des sentiments, il y a une sagesse à laquelle vous pouvez vous accorder, ou sur laquelle vous pouvez vous aligner, par l’écoute et l’abandon. Ce n’est pas une sagesse créée par la tête ou la volonté, c’est une sagesse qui vient en permettant à une perspective plus élevée, à la voix de l’amour, de s’exprimer. 

Vous avez commencé à ressentir de l’intérieur cette connaissance mystique, accompagnée d’un sentiment d’humilité et d’abandon. Mais même alors, le temps n’était pas encore mûr pour un éveil joyeux des énergies du cœur. Une ombre s’était abattue sur vous pendant Atlantis, l’ombre d’avoir affecté négativement d’autres êtres. Vous alliez devoir ressentir en profondeur ses effets avant que l’éveil puisse prendre place. 

A nouveau, je fais un grand pas dans cette vieille histoire, et vous ramène au moment où vous êtes revenus sur Terre, après la disparition d’Atlantis, emportée dans les vagues de l’océan. Une nouvelle fois, vous vous êtes incarnés dans des corps humains, le souvenir d’Atlantis enfoui au fond de la mémoire de votre âme, nouée par un sentiment de honte et de doute-de-soi. Le déclin d’Atlantis vous a stupéfiés et laissés perplexes, mais il a aussi ouvert votre cœur un peu plus grand. Quelles immenses évolutions sur une si grande échelle de temps! 

barre_separation dans ATLANTES

SOURCE: Site web Jeshua Challelings, « LL’Héritage d’Atlantis »
http://www.jeshua.net/fr/
Traduction française par Christelle Schoette 

Diffusé avec l’autorisation exceptionnelle de Pamela Kribbe 

Publié dans:ATLANTES |on 12 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Atlantis 3ème chute

Le rejet de l’artisan de lumière – la 3ème chute ATLANTIS dans l’expérience 

Atlantis 3ème chute dans ATLANTES Atlantes

Cette transmission a été présentée lors d’une session publique le 8 Octobre 2006 à Oisterwijk, aux Pays-Bas. Les paroles ont été légèrement modifiées pour en faciliter la lecture. Le langage parlé a été légèrement révisé pour améliorer la lisibilité

Un autre cycle important a commencé avec la venue sur Terre de l’énergie du Christ, représentée par moi, de façon plus visible. Beaucoup d’entre vous étaient présents en ce temps-là, ou alentour. Quelques siècles avant ma naissance, vous avez commencé à vous incarner à nouveau en grand nombre. Une voix venue de votre cœur vous y poussait, vous y appelait. Vous aviez le sentiment de « devoir y être », qu’il était temps pour vous de faire un nouveau pas dans votre voyage spirituel, qui était si intimement mêlé à la Terre. 

La venue de l’énergie du Christ, ma venue sur Terre, a été en partie préparée par vous. Je n’aurais pas pu venir sans une couche d’énergie présente sur Terre pour me recevoir, « m’attraper », pour ainsi dire. Votre énergie a fourni le canal par lequel j’ai pu ancrer l’énergie du Christ sur Terre. C’était un effort collectif, en vérité. Votre cœur s’était ouvert à moi, à ce que je représentais. En ce temps-là, vous étiez la part de l’humanité la plus ouverte pour recevoir l’amour et la sagesse qui viennent du cœur. 

Une certaine humilité était née en vous, dans le meilleur sens du mot: un abandon au non-savoir, à la non-volonté de contrôler ou diriger, et une ouverture véritable à quelque chose de neuf, quelque chose à l’écart du pouvoir et du contrôle, quelque chose de différent. Et grâce à cette foi et cette ouverture dans votre cœur, vous avez pu me recevoir. 

J’étais comme un rayon de lumière tombant sur Terre, rappelant à ceux qui étaient prêts leur nature angélique, leur essence divine. Vous avez été ému par moi, par ce que j’ exprimais et rayonnais de mon essence intérieure. L’énergie du Christ vous a par conséquent fortement affectés, dans cette vie-là autour du Christ et dans celles d’après, jusqu’à aujourd’hui. Dans toutes ces vies, vous avez essayé de faire descendre l’énergie du Christ sur Terre, de la répandre par l’enseignement et la guérison sous différentes formes. Vous étiez des artisans de lumière inspirés et passionnés, travaillant dur pour apporter plus de justice, de loyauté et d’amour à cette planète. 

Dans cette ère, l’ère de l’éveil de l’énergie du Christ, vous étiez ceux qui étaient opposés aux religions trop étroites, trop organisées, aux méthodes autoritaires pour assujettir le peuple. Vous avez lutté pour la liberté, l’émancipation de l’énergie féminine, des valeurs fondées sur le cœur à une époque qui en était à peine consciente. Au cours de ces deux mille dernières années, vous avez été des combattants de la liberté, et vous avez été rejetés et persécutés pour cela. Vous avez été punis et torturés pour qui vous étiez, et fréquemment, vous avez fini sur le bûcher ou l’échafaud. Vous portez un lourd trauma émotionnel qui date de cet épisode de l’histoire. 

Dans les combats et la résistance que vous avez rencontrés, le karma Atlante et galactique était à l’œuvre. Les rôles étaient à présent renversés. Vous êtes devenus des victimes et vous êtes passés par les affres de la solitude, de la peur et du désespoir. Vous avez intimement fréquenté la profonde douleur émotionnelle du rejet. C’était votre 3ème chute, une 3ème chute dans l’expérience, et celle qui vous a conduits au cœur de votre mission: comprendre l’unité sous-jacente à la fois à la Lumière et à l’Obscurité, apprendre ce que signifie vraiment l’amour. Cette 3ème chute vous a conduits à maintenant, à qui vous êtes maintenant. 

Aujourd’hui, au seuil d’un nouveau cycle, en ces temps de transformation, vous êtes vraiment ouverts à la signification de l’énergie du Christ. Dans votre cœur, une sagesse est en germe, qui embrasse et transcende les opposés et reconnaît le flux divin unique dans toutes les différentes manifestations. Votre amour n’est pas un simple savoir abstrait, mais un flux sincère, pur et réel qui vient de votre cœur, qui s’étend vers les autres et vers la Terre. Vous vous reconnaissez à présent dans le visage de l’autre, qu’il soit « lumineux » ou « obscur », riche ou pauvre, artisan de lumière ou âme de la Terre, humain, animal ou végétal. L’amour enchâssé dans la conscience de Christ comble le fossé entre les opposés et vous donne un sentiment palpable de l’interconnexion entre tout ce qui existe. 

Ange, vous avez été un jour gardien du paradis sur Terre. Vous vous êtes coupé de cet état d’innocence, quand vous vous êtes engagé dans la danse du pouvoir avec des énergies qui voulaient vous voler le paradis. Par cet acte, vous avez abandonné le royaume spirituel et vous êtes incarné plus profondément dans la réalité matérielle de la forme et de l’illusion. D’ange vous êtes devenu guerrier. Quand vous vous êtes incarné sur Terre et avez fait l’expérience de ce qu’est l’être humain, vous avez été à nouveau tenté par le désir de contrôler les choses et cela a causé le déclin d’Atlantis et le vôtre en tant que guerrier. Vous êtes revenu sur Terre pour faire l’expérience du dessous du jeu du pouvoir, ressentir ce que cela fait d’être la proie de l’agression et de la violence. Les séquelles de cette dernière partie du cycle sont encore clairement présentes dans votre mode d’expérience, et vous faites tout ce que vous pouvez pour surmonter le trauma du rejet en vous. Avec cela, vous revenez au point de départ, au point où cela a commencé. Vous revenez à votre vraie nature d’ange, mais à présent un ange pleinement incarné, avec une connaissance réelle et vivante des extrêmes de lumière et d’obscurité, d’amour et de peur. Vous êtes un ange sage et plein de compassion, un ange humain… 

J’ai un grand respect pour vous, pour le voyage incroyable que vous avez fait. Je me tiens devant vous maintenant, en égal. Je suis ici, enseignant et guide, mais aussi frère et ami. J’aimerais vous offrir mon amour et mon amitié, pas de manière abstraite mais comme une énergie tangible de compagnonnage et de compréhension. Je sais qui vous êtes. A présent, reconnaissez-vous dans mon visage. 

Vous êtes à la fin de grands cycles de temps, où vous avez traversé de nombreuses expériences. Aujourd’hui, j’ai voulu vous parler d’Atlantis, car la reconnaissance des énergies que vous y avez incarnées peut vous aider à entrer dans un état de paix et de complétude avec vous-mêmes. L’énergie Atlante est une énergie de grand pouvoir mental, combinée avec une fierté et une arrogance distinctives. Osez reconnaître cette « énergie obscure », osez accepter qu’un jour vous en avez fait l’expérience et que vous l’avez vécue. Ressentez que vous avez été l’offenseur et le criminel tout autant que la victime. Autoriser ce fait dans votre conscience ouvre la porte à la plus grande sagesse que vous puissiez embrasser dans votre vie: la sagesse du non-jugement. En étant conscients de votre face obscure, vous renoncerez à juger les autres, à les qualifier de bons ou de mauvais, ou vous-mêmes. Tous les prétextes au jugement s’effondreront. Le jugement, la critique, feront place à la compréhension et à la compassion. Alors, Vous commencerez à comprendre réellement ce qu’est l’amour, ce que signifie « œuvre de lumière ». L’expression « œuvre de lumière » peut suggérer à tort qu’il y a une sorte de combat en cours entre la lumière et l’obscurité, et que l’artisan de lumière est celui qui vainc l’obscurité. Mais la véritable œuvre de lumière n’a rien à voir avec cela. L’œuvre de lumière réelle suppose que vous soyez capables de reconnaître la lumière de l’amour et de la conscience dans tout ce qui est même si c’est caché derrière le masque de la haine et de l’agression. 

Vous êtes encore très souvent tentés de porter un jugement sur la réalité de la Terre, par exemple sur la façon dont fonctionne la politique, ou la façon dont les gens traitent l’environnement. C’est facile de dire que tout est faux et que vous vous sentez étrangers sur cette planète Terre, rejetés et sans-foyer. Essayez de prendre contact avec l’énergie de l’offenseur dans ces moments-là. Permettez-vous d’avoir accès à l’énergie Atlante, qui est encore présente dans la mémoire de votre âme, et ressentez que vous aussi, vous avez été cela, et même que c’était OK. 

Toutes vos « chutes dans l’expérience » vous ont finalement ramené à la maison, et ont ouvert votre cœur à l’essence de la création de Dieu: l’amour, la créativité, l’innocence. Vous, qui avez fait l’expérience des extrêmes de l’obscurité et de la lumière, tout au long de votre voyage, n’avez été rien d’autre qu’un enfant innocent du paradis, s’élançant avec franchise, plein de curiosité intrépide et d’enthousiasme pour la vie. Au cours de ce voyage, vous n’avez pu apprendre que par l’expérience. S’il vous plaît, reconnaissez donc et honorez le courage de cet enfant-ange que vous étiez. Voyez sa vitalité, son courage et sa persévérance en s’aventurant dans l’inconnu, puis ressentez votre innocence, même dans votre face la plus obscure. 

Je vous demande de vous respecter, y compris votre face obscure. Ressentez juste un moment le pouvoir et la conscience de soi de l’énergie Atlante. Il y a en elle aussi un côté positif. Vous aviez de nombreux dons. Invitez cette énergie, ici et maintenant. Permettez au sentiment d’estime de soi et de maîtrise de soi de revenir à vous, et pardonnez-vous les atrocités qui ont eu lieu dans le passé. Oui, vous avez infligé de la souffrance à d’autres, vous étiez alors l’agresseur… mais ressentez aussi combien vous avez regretté cela, et comme vous êtes maintenant ouverts au respect véritable envers tout ce qui vit. Lorsque vous vous pardonnez, vous vous ouvrez à la joie d’abandonner tout jugement. C’est la conséquence, voyez-vous: si vous reconnaissez votre face obscure, et êtes capables de vous pardonner cela, vous n’avez plus besoin de porter un jugement sur vous-mêmes ou les autres. C’est un tel délice pour votre âme… 

Vous vous clouez si souvent au pilori de vos jugements. Vous vous dites qu’il y a encore tant de choses à accomplir. Aujourd’hui, je vous demande de faire le point et de voir ce que vous avez déjà accompli. Soyez conscients de l’ampleur de votre voyage à travers ces longs cycles de temps. Et ne me considérez plus comme un maître. J’ai accompli ce rôle, il y a deux mille ans, mais ce temps est révolu. Vous êtes les Christs de cette ère nouvelle, vous apporterez la paix dans un monde de dualité et de polarité, en laissant rayonner la paix qui se trouve dans vos cœurs. Ressentez comme vous êtes prêts pour ce rôle. Laissez-moi simplement vous offrir le soutien et l’encouragement d’un ami et d’un frère. Nous sommes UN. 

barre_separation dans ATLANTES

© Pamela Kribbe 

Traduction française par Christelle Schoette
Site:
http://www.jeshua.net/fr/ 

Publié dans:ATLANTES |on 12 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Définition de co-création

DÉFINITION DE LA CO-CRÉATION
par
KRYEON 

Comment un Etre Humain peut-il co-créer la réalité…en changeant la réalité dans laquelle vous vivez? Il y tant de choses dont vous dites avoir besoin afin de mener une vie spirituelle. Vous vous tenez devant Dieu et demandez ceci et cela. Pourtant l’information que vous avez reçue de l’Esprit depuis des années vous demande, « Pourquoi ne co-crées tu pas? »

Définition de co-création dans CO-CREATION colombe

 Définition de la co-création 

La co-création, c’est la création qui altère la réalité Humaine à l’aide du noyau d’Esprit qui réside en elle – créant des situations et des synchronicités qui font entrer les Humains dans des zones où ils n’auraient jamais été autrement. Certains prient Dieu: 

« Cher Esprit, je souhaite co-créer dans ma vie, une chose pour laquelle j’ai eu des visions. J’ai eu des rêves me montrant en train de faire ceci ou cela. Je souhaite le co-créer. Cher Esprit, mon travail actuel ne me convient pas. Oh, je resterais ici autant que je le dois, mais je sais que cela n’est pas ma vraie nature. Je souhaite co-créer une autre manière de mener ma vie – quelque chose qui aide les gens peut-être ». 

Vous pensez que nous n’avons pas entendu cela? 

« Cher Esprit, ma situation financière n’est pas en rapport avec ma magnificence! » 

Vous pensez que nous n’avons pas entendu cela? Et vous pensez que nous n’écoutons pas n’est-ce pas? La lutte peut continuer durant des mois…alors vous continuez à demander les mêmes choses encore et encore. 

Les modifications de la grille de la Terre vont se terminer. Beaucoup d’entre vous sont conscients de cette sensation de « courir après une cible mouvante« , spirituellement, et trouvent cela pratiquement impossible à réaliser. Vous tentez de co-créer l’abondance dans votre vie, uniquement pour voir des choses changer quotidiennement et vos efforts sont contrecarrés. La grille est sur le point de se stabiliser spirituellement. Nous vous avons donné l’information que la stabilisation entraînera des modifications résiduelles qui dureront jusqu’en Mars 2003. Nous vous avons même dit qu’il serait sage de ne rien démarrer de nouveau durant un temps à moins que vous ne souhaitiez attaquer directement la pente. Puis nous vous avons dit ceci, que l’énergie promise que vous aviez créée pour vous-même restera avec vous et commencera à prendre sens. La co-création commence à être plus effective si vous comprenez comment vous y prendre. 

Certains on dit, « Cher Esprit, vous m’avez dit que je suis un individu unique, connu de Dieu. Est-ce vraiment ainsi? » 

Ca l’est. 

« Cher Esprit, vous m’avez dit que je peux tout accomplir. J’ai une vision me concernant. Je suis le mieux à même de gérer ma vie. Est-il approprié que je suive cette vision qui semble donnée par Dieu? » 

En effet, ça l’est. 

« Alors je souhaite y parvenir! » 

Et ainsi en sera-t-il. 

Le Treillis cosmique ou « Chanter avec le choeur » 

Afin de vous expliquer ce que nous avons à vous expliquer, nous devons vous parler de l’orchestre. Nous devons vous communiquer un mot que nous allons utiliser de plus en plus. Il y a plusieurs années, nous vous avons apporté le concept de Treillis Cosmique. Je veux que vous examiniez le treillis un moment. Fixez cette vaste étendue de cordes connectées à des cordes. Le Treillis est profond dans sa forme. L’énergie est connectée à l’énergie – chacun à chacun – tout à tout – chaque planète à chaque planète. C’est un puzzle géant qui se déplace à dessein, mais qui se modifie sans cesse. Et si vous regardez le Treillis comme un instrument à corde géant – le luth de l’Esprit – vous verrez que les cordes peuvent être pincées de bien des façons. Quand elles sont pincées, elles font une harmonieuse musique spirituelle, et cette harmonie crée des harmoniques qui résonnent et créent encore d’autre cordes. On appelle ces nouvelles cordes…travail, abondance, solution, et intention pacifique. 

Si vous comprenez cette métaphore, vous pourriez demander, « Quelle corde dois-je pincer? Quelle est la mienne? Car je souhaite trouver mon énergie et créer quelque chose d’unique car ainsi j’aurais l’abondance, ainsi j’aurais le travail, ainsi j’aurais accompli le dessein de ma vie. Je souhaite avancer. Quelle corde dois-je pincer? » 

Ainsi ce que vous pourriez faire c’est chercher la corde qui porte votre nom. N’est-ce pas logique? Si vous êtes unique dans l’univers, elle est certainement là, correct? Peut-être pas. Je vais vous donner une information qui vous manque peut-être: ne cherchez pas votre corde personnelle. Que se passerait-il si vous la cherchiez, la trouviez et la pinciez? A quoi serait bon un instrument à une seule corde quand vous savez que l’énergie est créée par une corde dont le son se reflète sur les autres? Non. Vous devriez plutôt regarder toutes les cordes en disant, « Elles jouent une mélodie, quelle est cette mélodie? Quelle note puis-je pincer ou chanter qui créera une résonance avec la mélodie jouée? Si je parviens à trouver cela, alors tout vibrera et résonnera en harmonie…et l’énergie de co-création sera accomplie. Si je peux vibrer avec elles, j’aurai mon unique co-création. » 

Co-création et résonance spirituelle

 

C’est un concept difficile. C’est le concept de résonance spirituelle. La co-création est résonance spirituelle. La résonance spirituelle est une énergie qui, lorsqu’elle est mise en harmonie, va amplifier et créer une autre énergie unique qui vibre synchronisée à l’énergie originelle, mais possède son unicité propre. En musique, ces nouvelles énergies sont souvent appellées « harmoniques ». Vous les obtenez en surimposant une fréquence à une autre. Parfois les tonalités nouvellement créées sont fortes. Leur addition augmente l’amplitude de l’ensemble. Mais parfois elles réduisent effectivement l’ensemble, diminuant le tout. La métaphore est une bonne métaphore, mais métaphores et analogies ont une portée limitée. Cependant, même en musique vous réalisez que toutes les cordes ou notes ne sont pas identiques dans la portée. Quand la mélodie est unique, ainsi doit l’être votre capacité à décrypter quelle note pincer ou chanter pour résonner ou pas. Notez que nous ne vous avons pas demandé de vous calquer sur l’énergie…mais de vous harmoniser avec elle. Il y a une grande différence

Vous ne pouvez pas sauter sur le luth et jouer n’importe quelle note! Vous devez discerner et chercher la corde qui s’harmonisera et résonnera. Ne vous inquiétez pas…nous savons que beaucoup d’entre vous ne sont pas musicaux. Toutefois, vous avez tous les outils spirituels pour chanter dans le « Choeur du Treillis ». C’est intuitif et beau. C’est de cet outil dont nous souhaitons vous parler aujourd’hui. 

Afin d’expliquer cette information d’une manière plus profonde, nous allons vous donner une parabole. Nous allons présenter cette parabole, afin que vous puissiez voir ce nouveau concept d’une façon pratique. (Cette parabole est décrite dans le document identifié comme « source » dans le haut de cette page). 

Vous êtes la co-création de quelqu’un d’autre 

Vous pouvez être aussi individualiste que vous le souhaitez. Vous pouvez être aussi unique que vous l’êtes effectivement. Mais je vais vous dire que dans votre unicité, vous devez chanter la note qui résonne. Vous devez comprendre le groupe qui est autour de vous! Vous êtes la co-création de quelqu’un d’autre! Comprenez-vous? Le choeur chante ensemble. Il résonne ensemble, et il s’harmonise ensemble. Ce que vous demandez, c’est une partie de ce que quelqu’un d’autre demande. Ensemble, vous formez une énergie complète, même si vous ne pouvez pas voir le puzzle dans sa totalité. Vous souhaitez décoller pour vous même et laisser les autres derrière? Vous feriez mieux de reconsidérez ce que vous faites, car la frustration en est le résultat, et le drame Humain en est souvent le produit. 

Au lieu de cela, honorez tout ce qui se trouve autour de vous. Voyez-le comme une partie du puzzle, et écoutez. Soyez silencieux et écoutez le choeur céleste. Ils chantent dans la « clé de l’amour »…. 

Là où vous vous trouvez, la situation dans laquelle vous êtes n’a aucune importance; l’énergie que vous créez est la mélodie du « maintenant ». Par le passé, vous aviez à créer une structure dans votre réalité. Puis vous demandiez que l’abondance soit donnée à votre structure. Maintenant, laissez la structure être le choeur, et laissez vos besoins être comblés comme sortant de la boite, pour ainsi dire. 

S’intégrer dans la Culture Humaine 

Très chers, tolérez-vous à peine le travail où vous « devez » aller? Vous êtes-vous jamais demandé s’il n’y avait là rien pour vous derrière la nécessité culturelle d’exister? Et si la synchronicité de quelqu’un vous y attendait? Et s’ils priaient tous les jours pour de l’assistance dans leurs vies, et que vous ayez les réponses? Avez-vous déjà songé à cela? Que leur montrez-vous? Vous montrez-vous en paix, plein de joie? Est-ce que vous fêtez un travail « pas important »? Emettez-vous une énergie pleine de paix? Soyez attentifs – les apparences sont parfois trompeuses. Peut-être faites-vous partie de leur solution – un ange de synchronicité? Vous arrêtez-vous parfois pour écouter le choeur quand vous êtes là-bas? 

Vous pouvez … être aussi unique que vous le souhaitez, mais chaque créature Humaine sur terre s’intègre avec les autres. Ceux auxquels vous vous attendriez le moins possèdent une pièce proche de la vôtre, et dans toute votre unicité et dans toute la leur, vous résonnez ensemble pour créez une troisième énergie qui manifeste la co-création dans votre vie. Dans un aspect quadridimensionnel, vous le faites seul, mais dans un aspect interdimensionnel vous le faites avec tous les autres… 

La vision d’ensemble 

Vous passez des arrangements avec ceux qui vous entourent avant même votre arrivée ici. Dans cette « soupe » d’énergie Humaine que vous appelez VOUS, il y a des morceaux de cette famille qui font aussi partie de vous. Il y a là un groupe de support, et même après qu’ils aient quitté votre expérience 4D sur Terre, ils font encore partie de vous. Cela va bien au-delà de la génétique et la biologie, et de la seule couche d’ADN que vous pouvez voir. C’est bien au-delà de cela… 

Pouvez-vous vraiment être en deux ou trois endroits à la fois? Oui, vous pouvez. Vous feriez mieux de vous y habituer. Tout cela fait partie de l’impensable – de ce que vous ne pouvez pas voir. Peut-être que le VOUS dans le miroir est aussi une partie de l’énergie d’un autre? Si vous comprenez cela, alors vous êtes sur le bon chemin pour comprendre que vous faites tous partie de l’orchestre dans une Grille interdimensionnelle… pourtant tous sont d’uniques parcelles de Dieu. La Grille chante une magnifique mélodie – une mélodie d’harmonie – une mélodie d’amour. C’est une mélodie avec un message qui vous dit que vous êtes éternels et inter-connectés. 

Soyez aussi unique que vous le souhaitez, mais soyez silencieux et écoutez la mélodie qui vous entoure, car c’est la clé musicale qu’il vous est demandé de chanter… 

Ainsi, alors que vous pensiez avoir les cadeaux de l’Esprit pour produire la co-création, et alors que vous pensiez avoir les pièces uniques du puzzle qui vous auraient permis de construire votre propre chemin, ne faites pas trop de bruit alors que vous martelez et ciselez, ou sinon vous manquerez la clé que vous êtes supposé chanter! C’est une clé qui représente la vie à coté de vous, et la vie à coté de celle-là, et la vie à coté de celle-là. Alors, cher Etre Humain, quand suffisamment d’entres-vous chanteront dans cette clé, il n’y aura plus de guerre sur cette planète! 

Cela n’est pas destiné à quelques-uns, vous savez. C’est un éveil qui se produit partout. Cela est représenté dans la sagesse de la couleur indigo, et les nouveaux Humains [enfants] qui voient spatialement – la totalité du puzzle d’abord – avant que qui que ce soit ne les instruise des pièces. C’est la différence entre vous et eux. Il s’agit d’un changement de conscience – on est conscient de l’orchestre alors que l’on se déplace ici et là, et c’est la vérité. C’est une nouvelle clé et une nouvelle partition pour la planète. C’est une mélodie qui possède un nom, un potentiel, et qui est une grande solution. C’est une mélodie que nous appellerons « La Nouvelle Jérusalem. » Paix sur la planète. Paix pour vos enfants. Espoir. 

Vous êtes dans la dualité, très chers, et le serez toujours. Il y a de la vielle énergie tout autour de vous, et ses représentants se battront becs et ongles pour que les vieilles prophéties restent vivantes. Il y a ceux qui souhaitent vraiment l’Armageddon, vous savez? Et que faites-vous en retour? Que faites vous avec ceux qui souhaitent ruine et obscurité – ceux qui sont convaincus que vous représentez une farce? Aimez-les et chantez avec le choeur, car ils en font partie, eux aussi…ils ne possèdent simplement pas encore la mélodie. 

Alors, que le chant commence, et célébrons les nouvelles voix dans votre choeur. 

Allez en paix sur cette magnifique planète

co-creation dans CO-CREATION

Extraits du channeling La co-création expliquée: « Chanter avec le choeur », 21 septembre 1992
SOURCE INITIALE: http://www.double-helice.org
 

Publié dans:CO-CREATION |on 11 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Energie féminine

LES QUALITÉS DE L’ÉNERGIE FÉMININE EN NOUS
par
NATHALIE CHINTANAVITCH

Nous vous présentons ici de manière succincte les sept qualités féminines premières, celles qui caractérisent ce que vous nommez à juste titre  » l’Énergie de la Déesse  » ou la nouvelle énergie féminine qui coule maintenant en vous, en vos veines, en votre corps physique et en vos cellules.

1 . Douceur et tendresse (Mère divine)

Il s’agit en réalité d’une seule et même vibration, celle de la Mère divine, de la Conscience-Féminine-Une, qui engendre avec la Conscience-Masculine-Une tout ce qui est, puisque ce sont les deux principes qui forment l’Unité de la Création et qui s’unissent pour donner naissance à la vie cosmique. C’est dans la réceptivité de cette première vibration que se mettront en place les changements liés à la conception et à l’enfantement pour les femmes de la Terre.

2 . Justesse et fermeté.

Cette qualité divine est celle qui permettra plus de fluidité et de rigueur dans les prises de décisions, et c’est cette vibration qui aura un impact considérable sur tout ce qui concerne les décisions prises par les gouvernements. C’est cette qualité, cette facette de l’énergie féminine en expansion, qui va raviver les débats sur l’égalité homme/femme et qui amènera à une nouvelle conception, tout aussi novatrice que judicieuse, des structures étatiques en cours de morcellement et de recomposition.

3 . Joie et plénitude.

Voici un don divin qui semble faire défaut à la plupart d’entre vous, hommes et femmes de la Terre. Et pourtant, c’est l’une des plus simples qualités à développer puisqu’il vous suffit de laisser couler son énergie en vous. Mais nous savons aussi que c’est pour vous un exercice bien difficile que de se laisser aller complètement et de lâcher prise. La joie et la plénitude doivent être comprises et appréciées dans l’esprit de plénitude à chaque instant de la vie incarnée. C’est ainsi que la notion d’abondance sera reconsidérée, à bon escient. Plus de doutes, plus de douleurs. Seulement la gratitude de l’esprit, la plénitude d’un cœur en joie. Tout vous est alors donné puisque vous n’attendez plus rien et que vous êtes satisfaits de cet état de béatitude divine.

4 . Accueil et réceptivité.

 Ces qualités représentent l’ouverture du cœur dans l’écoute d’autrui, mais aussi et surtout l’écoute de soi-même et de ses propres aspirations divines afin de vivre un épanouissement réel qui amène automatiquement à l’écoute vraie et sincère de l’autre. Sans jugement. C’est aussi l’acceptation de tout ce qui est, et l’évidence de la divinité en toute particule de vie, qu’elle soit humaine, animale, végétale ou minérale, et nous allons plus loin en parlant de particule de vie matérielle, car tout ce qui constitue votre matière est en réalité une somme de particules de vie tenues en suspension matérielle grâce à une onde spécifique de cohésion de la matière, dont vous ferez bientôt l’expérience. 

L’accueil de la vie qui vous est donnée … Cela peut vous paraître simple lorsque vous entendez ces mots, mais la mise en pratique de ces qualités d’accueil et de réceptivité demande de laisser l’ego de côté. Totalement. Vous ouvrez alors des portes de lumière, et celles-ci deviennent aisées à franchir, en laissant apparaître de nouvelles à l’infini.

 

5 . Guidance et droiture.

Il s’agit là de la reconnaissance de l’énergie féminine descendante et ascendante en tant que matrice première de l’intuition humaine. Ainsi, toute action mue par l’intuition peut être vécue de manière divine. Lorsque l’on vous dit que vous êtes de véritables guerriers de lumière, c’est à ces qualités-là que nous faisons référence ainsi qu’à celles de justesse et de fermeté. Ce sont ces vibrations qui engendrent une reconnaissance de l’énergie féminine en tant que principe d’impulsion de vie dans la matrice de la création humaine.

6 . Générosité et partage.

Ce sont des vibrations nécessaires à développer et à vivre, pour chacun de vous, afin que les relations soient basées sur un véritable échange divin et non plus sur une notion de possession ou de pouvoir asservissant toujours l’un ou l’autre des individus.

  

7 . Paix et Amour.

 Ces notions vous semblent à la fois éternelles, larges et vagues puisqu’elles paraissent représenter depuis la nuit des temps l’image que vous vous faites d’un monde parfait. Vous allez voir qu’elles sont en réalité bien plus que de simples mots évoquant la légèreté ou l’innocence de l’être qui entreprend de vivre ses rêves les plus fabuleux. Ce sont des concepts divins dont émane une vibration immense pour ceux et celles qui savent les accepter et les laisser couler dans leur vie. Vous verrez bientôt que les notions de paix et d’amour telles que vous les connaissez ne sont que les balbutiements des énergies de lumière que ces concepts représentent. Ainsi, tout sera à nouveau lumière. 

Energie féminine dans ENERGIES barre-separation-88-472696308c

Extraits du livre 2007 LE RETOUR DE LA LUMIÈRE, p. 258-260
Ariane Éditions, 2006 

Publié dans:ENERGIES |on 10 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Parfums channeling

Maly vous présente Reparfume & Sens

Les parfums Reparfume & Sens et cette autre façon de se parfumer et de se nourrir en conscience ont été créés pour devenir eux aussi vos alliés et complices, pour aider à votre évolution. 

 

Parfums channeling dans PLANTES 26588076

La mission de ses parfums

« Je crée mes parfums afin qu’ils éclairent notre route vers ce sens perdu et oublié,… le 6ème sens, celui qui nous permet déjà de ressentir et qui demain nous permettra de communiquer autrement entre nous, loin de nous et avec les dimensions égales ou supérieures aux nôtres.

Les parfums sont préparés l’un après l’autre, de façon artisanale, et dans une atmosphère de paix et de partage. Ils sont dynamisés par une gestuelle et par la pensée. Leur énergie est ainsi décuplée et leur mission potentialisée. Il est conseillé de faire de même avant chaque utilisation,… agiter vivement le flacon et penser aux bienfaits qu’ils vous procurent, et l’amour qu’ils contiennent.

Les parfums sont aussi utilisés par les thérapeutes en cours ou en fin de soins. Certains apprécient beaucoup Flamme violette, Souffle de vie, L’Ô de l’Aura, L’Unité,… et même l’ô de Yang … pour venir booster l’énergie si nécessaire.

Notre mère Terre et père Ciel nous offrent l’énergie de vie jour après jour. Cette énergie,
je la mets dans toutes mes créations avec une immense conscience et gratitude. 


Les 7 Parfums de matières

Les Parfums « d’intérieur» : grâce aux propriétés actives des plantes, fleurs, épices, bois, résines, Reparfume crée des liens subtils entre votre être profond et votre environnement; coussins, fauteuils, l’intérieur du lit, de la voiture, de votre lieu de travail, chambre d’hôtel, deviennent source d’harmonie, de respiration, de plénitude et ré enchante votre quotidien.

Ingrédients 100% d’origine naturelle dont environ 95% bio

Les 2 gammes d’Eaux de parfums mixtes

Les Parfums de l’Être : L’Ô de Yin, L’Ô de Yang et L’Ô de l’Unité. Véritables principes vitaux, ils nourrissent votre être profond et aident votre énergie à se rééquilibrer et à se réaligner.

Les Parfums Amysphères : Souffle de vie, Flamme violette, Telos en soa, Gizeh en soa, Eman’amour et L’Ô de l’Aura rétablissent et nourrissent vos champs énergétiques et vibratoires pour votre bien–être physique, psychologique et émotionnel. La rencontre du monde végétal et minéral à travers un parfum de proximité… »

signé Maly ! 

screen-mini-zen dans PLANTES

Toutes les eaux de parfums mixtes existent en 50ml et 100ml.
Découvrez toute la gamme de mes parfums sur : http://couleursempreintes.unblog.fr

Publié dans:PLANTES |on 9 mars, 2011 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3