Interview n° 2

 

 Empreint d’une grande simplicité et d’une extraordinaire gentillesse, le médium Pascal Riolo âgé de 32 ans. a accepté de répondre aux questions de Marie-Hélène Dourte et Vincent Cheppe, coauteurs de l’excellent et très complet livre « Voyage dans l’Invisible » qu’ils viennent de publier (Cf. présentation de leur ouvrage à la fin de l’article).Voici une part du texte de cette interview.   

Question : Pourriez-vous nous raconter brièvement comment et dans quelles circonstances a eu lieu le premier contact avec une personne décédée ?

Pascal Riolo : C’est une question qui est très difficile parce que, étant donné que j’ai commencé très tôt, je ne sais pas en réalité si mon premier contact était une entité, un esprit, ou une personne décédée. J’ai dévoilé pour la première fois, l’année dernière dans mon livre (Pascal Riolo : « Mon Parcours à travers la Voyance »), la vraie vérité sur ce qui s’est passé dans ma vie. Cette histoire s’est passée en juillet 1979, j’ai eu un contact avec une personne qui n’existait pas ; j’ai été  » téléporté  » dans une autre dimension. Mais l’histoire est un peu longue, je préfère que vous la lisiez dans mon livre.

Question : Que voulez-vous dire par « une personne qui n’existait pas » ?

Pascal Riolo : Une personne que je ne voyais pas.

Question : Mais qui avait été humaine ?

Pascal Riolo : Encore à ce jour, je n’en ai aucune idée. Il s’est passé quelque chose qui a bouleversé toute ma vie et mon existence, et je suis convaincu que c’est à cause de cela que j’ai des capacités de voyance, et des perceptions paranormales. J’ai vécu une expérience qui aurait pu traumatiser n’importe quel enfant à vie, parce que j’ai vraiment été « téléporté » quelque part, c’est une histoire vraie ! Quand vous allez la lire, vous aurez sans doute un choc, c’est vraiment choquant.      

Pour en revenir aux premiers contacts que j’ai eus, dont je suis certain qu’ils émanaient de personnes décédées, c’était en fait via des photos. J’étais devant des photos de personnes décédées, et là je voyais les cadres bouger, je voyais des ombres circuler autour de moi dans la pièce. Les contacts ont démarré ainsi, via les photos qui étaient présentes chez les grands-parents, chez les personnes auxquelles j’allais rendre visite. J’étais comme captivé par la photo et je sentais que la personne me parlait. Au début, évidement, je coupais le lien, jusqu’au moment où je n’ai plus pu. Voilà d’ailleurs pourquoi, dans ma maison, vous ne verrez pas une seule photo de personnes décédées, parce que ce genre d’expérience se produirait tout le temps !

Question : Pourriez-vous nous décrire ce qu’est un flash de voyance ?

Pascal Riolo : Il y a dans l’univers de la voyance plusieurs termes que les gens ne comprennent pas, par rapport auxquels ils se trompent, vis-à-vis desquels ils font des amalgames. Cela est un vrai problème parce qu’ils ne peuvent pas faire la différence entre une intuition, une voyance, une voyance auditive, etc. Un voyant travaille soit par support, soit en voyance directe, soit éventuellement par rapport à des visions. Que sont les visions ? Cela peut se produire quand vous êtes par exemple assis, debout, ou couché, et à un moment donné, il se produit une vision. Il ne s’agit pas d’un rêve, mais d’une vision, c’est-à-dire que nous (les voyants) restons conscients. Le corps ne dort pas, le corps est vraiment présent, mais nous entrons en transe dans un univers dans lequel nous sommes transportés, et là nous voyons une scène, un film se dérouler : des scènes de la vie qui peuvent durer trois secondes, dix secondes, quinze secondes, pas plus. Voilà ce qu’est une vison. Remarquez que quinze secondes, c’est énorme ! C’est vraiment un film qui est très long, parce qu’en quinze secondes, vous en voyez des choses ! Mais c’est rare.      

Un flash, par contre, c’est une photo. Clic ! C’est une photo qui est immortalisée, un flash ne bouge pas. C’est une vision fixe d’un événement futur dont nous n’avons pas encore connaissance à l’heure à laquelle nous parlons.

Question : Lorsque vous faites une voyance, avec les tarots, etc., vous avez forcément des flashs ?

Pascal Riolo : Non. En ce qui me concerne, quand je pratique une consultation à travers le tarot, il y a minimum 80% de visions, mais ces visions en réalité sont un mélange d’interprétation des cartes : interprétation des couleurs, des chiffres, des symboles. C’est vraiment de la symbolique à 80% dans le tarot, et pour ma part, j’ai à peu près une quinzaine de pour cent d’espèces de flashs, de visions, d’intuitions tout simplement aussi. Il y a aussi 1%, 2 % parfois de contact avec l’Au-delà, même dans une consultation de voyance. 

Question : Certainement via vos guides ?

Pascal Riolo : Non, pas nécessairement.

Question : Ou les guides de la personne ?

Pascal Riolo : Oui absolument, les guides du consultant, ou tout simplement une personne décédée de son entourage qui veut manifester quelque chose. Et par moments, on ne sait même pas de qui il s’agit !  

Question : Êtes-vous en contact avec vos guides spirituels et vous aident-ils dans vos activités médiumniques ?

Pascal Riolo : Oui, tous les jours.

Question : Vous les connaissez ? Vous savez déterminer qui ils sont ?

Pascal Riolo : Oui, je les connais. Il y en a deux et il y a d’autre part quatre esprits qui depuis de très très nombreuses années m’accompagnent et me protègent dans la plupart de mes travaux, recherches, voyages, conférences. Ce sont des esprits qui en fait m’accompagnent, ils sont comme quatre murs placés autour de moi. Je baigne dans l’univers de l’irrationnel et du rationnel dans mon travail, par rapport à des forces que les gens ne voient pas et que moi je vois comme je peux vous voir maintenant en fait. Tout cela est très troublant mais je dirais que cela fait partie de ma vie, de mon existence, et je crois que sans eux (sans mes guides) je n’aurais pas été très loin.

Question : Pensez-vous, comme l’affirme le Docteur Melvin Morse (que vous avez rencontré) que tout le monde est capable de « faire » comme vous, en activant le point de Dieu ?

Pascal Riolo : Moi je crois que toute personne sur Terre est capable d’avoir des résultats extraordinaires avec le travail de l’esprit, avec les mécanismes cachés du mental, parce que le mental peut faire des choses exceptionnelles. Je dirais simplement qu’il y a des gens qui sont plus doués que d’autres, il y a des gens qui peuvent avoir un peu plus de capacités que d’autres, mais à la base, je pense que chacun a des capacités extrasensorielles, même si tout le monde n’a pas forcément le même don, je le pense fermement.

Interview n° 2 dans MEDIUM 3sta7kyj

Source : Les Portes de l’ère Nouvelle Extrait du livre « Voyage dans l’Invisible » de V. Cheppe et M.-H. Dourte - Février 2007 

Publié dans : MEDIUM |le 18 février, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3