Dans le Bouddhisme

2. La « Tolérance » dans le Bouddhisme.  

Selon les écritures bouddhistes, Sakyamuni a dit : “Je me suis éveillé à l’essence de la “non compétition,” qui peut être considéré comme première en importance dans le monde.” Il a dit aussi : « Parmi les six voies de salut et les dix mille méthodes de cultivation, être tolérant vient en premier.” 

Il est dit dans les écritures bouddhistes : « La qualité et le comportement droit d’une personne, un visage propre et loyal, et de belles manières et apparence ne peuvent être obtenus qu’en étant tolérant et accommodant. » Il est consigné dans les écritures : « Dans le passé, une personne louait le Bouddha Siddharta comme ayant une grande fortune et une grande vertu. Certains qui l’entendirent furent très en colère et dirent : « Il a perdu sa mère seulement sept jours après sa naissance. Comment peut on dire qu’il avait la plus grande fortune et la plus grande vertu ? La personne qui louait le Bouddha leur répondit: « Après que son âge et sa pensée eurent passé leur première limite, ils ne moururent pas. Lorsqu’on le frappait, il ne se mettait pas en colère et quand on l’injuriait il ne rendait pas l’injure. Comment ceci ne serait-il pas considéré comme avoir une grande fortune et une grande vertu ? » Ces personnes en colère furent convaincues. 

Traduit de : http://www.zhengjian.org/zj/articles/2006/8/1/38797.html 

  

 

Dans le Bouddhisme dans TOLERANCE barre

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d’en citer la source. 

Publié dans : TOLERANCE |le 30 janvier, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3