Archive pour le 14 janvier, 2011

Vie extraterrestre

La vie extraterrestre 

Vie extraterrestre dans O.V.N.I et E.T. alien

 Aujourd’hui, bien rares sont les scientifiques qui nient la possibilité de l’existence d’une vie organisée à l’intérieur de notre galaxie, et a fortiori dans les autres galaxies. 

Rappelons qu’une galaxie, que certains ont tendance à confondre avec un système planétaire, comme le système solaire, est un ensemble d’une centaine de milliards d’étoiles. Notre galaxie est ce que nous appelons la Voie Lactée. Elle nous apparaît durant les belles nuits d’été comme une interminable bande rayant le ciel, tout simplement parce que nous la voyons par la tranche. 

La spectroscopie, née avec ce siècle, permit d’identifier à distance les substances chimiques, simplement en dispersant la lumière émise à l’aide d’un prisme, et plus tard d’un réseau. Les hommes allèrent alors de surprise en surprise. Tous les atomes de la table de Mendeleïev, tout d’abord, se retrouvaient dans les étoiles les plus lointaines : l’hydrogène, l’hélium, le soufre, le carbone, les métaux. Mais, après la seconde guerre mondiale, la spectroscopie mit également en évidence dans le cosmos la présence de molécules de plus en plus complexes, dont la plupart intervenaient dans les cycles vitaux. En quelques dizaines d’années, près de quatre-vingts molécules organiques, dont certaines sont très complexes et comportent un nombre relativement grand d’atomes, furent ainsi détectées. Il est intéressant de noter que cette découverte fut retardée par le scepticisme des astronomes. Il y a un siècle à peine, on doutait encore que des pierres puissent tomber du ciel. De même les astronomes, qui se représentaient le cosmos comme un univers froid et hostile, avaient du mal à penser que l’espace interstellaire puisse receler d’aussi formidables quantités de substances comme l’urée ou l’acide formique. Comme la détection d’une molécule donnée requiert un montage très particulier, personne ne se hasarda à une telle aventure jusqu’à une date relativement récente. 

C’est un aspect essentiel de la science. Il y a, à toute époque, une masse incroyable de découvertes qui ne demandent qu’à être faites. Mais l’homme s’en détourne, tout simplement parce qu’il se refuse à envisager cette possibilité. On connaît par  exemple, en biochimie, les conditions dans lesquelles le jeune Miller dut préparer son expérience, cruciale, sur la synthèse des acides aminés à partir d’une soupe primitive _ simulant l’atmosphère de la Terre antérieurement à l’apparition de la vie. 

Faisant dans les années 50 une thèse sous la direction d’Harold C. Urey, prix Nobel de chimie 1934, le pauvre Miller dut monter son expérience dans la clandestinité, par peur de voir son patron fustiger une tentative qu’il aurait très probablement reléguée dans le domaine de la science-fiction. 

Les quantités de matière organique détectées devinrent vite si considérables que l’on renonça à imaginer que le reste du cosmos puisse n’être qu’un simple monde minéral. On sait ainsi qu’il existe un fantastique nuage de matière interstellaire, composé en grande part de matière organique, situé à proximité du centre de notre galaxie et qui représente 500 fois la masse de notre soleil ! 

Combien de planètes porteuses d’une vie organisée pourrait-on trouver dans une galaxie ? C’est difficile à savoir. Nous n’avons jamais pu détecter directement la présence de planètes autour des étoiles hors du soleil. Mais lors des reconstitutions, par simulation sur ordinateur, de la naissance des étoiles on a pu montrer que de la matière dense tendait à se condenser en planètes, les plus denses étant les plus proches de l’astre central. Il doit donc logiquement exister un nombre de planètes supérieur au nombre d’étoiles dans la galaxie. 

Il est pratiquement certain alors que nombre de ces planètes ont réuni les conditions propres à la naissance de la vie. 

Notons que si une étoile sur cent mille abritait dans son voisinage planétaire une vie organisée, ceci porterait à un million le nombre de planètes porteuses de vie dans notre seule galaxie.

6n8nlhim dans O.V.N.I et E.T.

source : ENQUÊTE SUR LES OVNI  VOYAGE AUX FRONTIÈRES DE LA SCIENCE de JEAN-PIERRE PETIT 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 14 janvier, 2011 |1 Commentaire »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3