Archive pour le 11 janvier, 2011

Crop signé Ashtar

ASHTAR SHERAN

Un Crop Circle signé Ashtar ?

Le 30 Mai 2007, est apparu sur le sol de Yatesbury en Angleterre, un merveilleux Crop Circle (Cercle de Culture) de 300 pieds de diamètre, présenté sous la forme d’une immense spirale intercalant cercles et lignes. Les tiges des maïs se sont retrouvées courbées à la base, mais pas pliées. Aucun signe d’utilisation de planches sur les tiges n’a été trouvé, ce qui suggère que ce Crop Circle est bien authentique. 

 

Crop signé Ashtar dans CROP CIRCLES image_10

 

 

Ce crop contient exactement 57 cercles et 22 espaces représentés par des lignes continues d’un cercle à l’autre, d’une taille variable.

Ce qui attire l’oeil en premier sur ce cercle de culture, c’est son aspect harmonieux. L’espace entre différents les niveaux de la spirale est parfait, et les cercles sont parfaits. On a vraiment du mal à croire que des personnes, même bien entraînées, aient pu réaliser un travail aussi impressionnant et aussi précis en si peu de temps.

On se souvient que, dans mon article précédent intitulé « Ashtar existe-t-il ?« , j’avais déjà évoqué un autre Crop Circle, celui de Crabwood, formé le 15 Août 2002 et dont on avait réussi à décrypter le message. En effet, ce cercle également disposé de manière concentrique, disposait d’un codage 8 bits.

Mais qu’en est-il du cercle de Yatesbury ? Y a-t-il un message ? Si oui, quel est cette fois le système de codage utilisé ?

Sur les multiples forums de discussions et les sites où j’ai pu obtenir les clichés de ce cercle, certains ont émis l’hypothèse qu’il s’agissait d’un calendrier. Je laisse le soin aux spécialistes de répondre à cette question. Mais pour ma part, je me suis senti très vite intéressé par ce Crop Circle, dans la mesure où j’ai senti que le codage était peut-être plus intuitif qu’une simple règle à calcul formée de caractères à 8 bits.

Sur le site de www.cropcicleconnector.com, on peut découvrir des représentations photographiques multiples et variées du Crop Circle de Yatesbury.

Celle-ci a particulièrement attiré mon attention :

image_11 dans CROP CIRCLES

 

Sur cette photo, on a rajouté en rouge des représentations fictives de cercles qui s’ajustent parfaitement dans les espacements visibles du Crop, ce que je décrivais plus haut sous la forme de lignes continues. Ainsi, on s’aperçoit que des groupes de un à trois cercles maximum peuvent s’insérer dans les multiples espaces de la spirale. On pourrait donc penser que le Crop Circle n’a pas volontairement représenté les cercles (ici en rouge).

Pour ma part, les cercles visibles du Crop sont là pour une raison, de même que les lignes qui les séparent les uns des autres. Mais le fait qu’on puisse insérer des cercles comme ici en rouge sur la photo, c’est aussi pour moi le fait que les lignes peuvent aussi servir dans un certain décodage.

À mon avis, les espaces ne sont pas composés de cercles manquants, mais de découpages de traits. Ainsi, comme je le disais plus haut, selon l’écartement, une ligne entre deux cercles, peut contenir :

- Un cercle : donc on peut dire qu’il y a un espace ou un trait : [-]
- Deux cercles : donc on peut dire qu’il y a deux espaces ou deux traits : [
]
- Trois cercles : donc on peut dire qu’il y a trois espaces ou trois traits : [
]

On obtient donc la représentation suivante, où les cercles rouges du montage précédent réalisé par le site cropcircleconnector.com sont remplacés par des traits rouges :

image_12

 

Et c’est de cette manière que j’ai découvert que tout l’ensemble rappelait étrangement le language Morse.

Le language Morse dont on peut ici avoir tout un article détaillé, utilise une suite de points et de traits pour exprimer tout un message. J’ai eu la conviction que le Crop Circle de Yatesbury pouvait utiliser la technique du language Morse pour exprimer un message.

Chaque cercle pourrait ainsi représenter un point, tandis qu’un espace selon la taille de son écartement, pourrait représenter un, deux ou trois traits.

Le langage Morse se compose de cette table de correspondance alphabétique suivante selon la convention internationale :

image_10

 

Le Crop Circle de Yatesbury permet l’utilisation partielle de cette table, à ceci près que les conventions en Morse permettant la séparation entre les lettres et les mots ne sont pas représentées. En effet, selon la convention internationale, chaque lettre doit être espacée par trois points [] et chaque mot par cinq points […..]. Or, si on regarde bien le Crop Circle de Yatesbury, les sections représentées par trois points ou par cinq points sont trop espacées pour qu’une seule lettre en Morse puisse s’y exprimer. Ainsi, j’ai dû partir de l’hypothèse que celui qui a généré ce cercle de culture a fait exprès de compliquer le décodage de celui-ci, en n’utilisant pas une codification standard.

Si on regarde bien la formation, il y a un centre et une périphérie, d’où la spirale. Le tout est de savoir où commence le message et où il se termine.

Tout naturellement, j’ai commencé par le centre du Crop Circle. Le fait que les espacements entre les lettres ne sont pas représentés, rend le décryptage très difficile. Aussi, faut-il chercher à tâtons l’information par combinaison multiple, en utilisant aussi beaucoup son intuition.

J’ai fini par découvrir que le premier mot central était LOVE [.-..-.], soit AMOUR en français. Quoi de plus logique après tout.

Voici la représentation ci-dessous en Morse du mot LOVE en rouge sur la photo du Crop Circle. Une flèche ajoutée montre aussi le sens de lecture du mot :

image_13

 

 

Écrit par Frédéric le 7 Juillet 2007 (07/07/07)

 

VOUS trouverez la suite de cette histoire sur le site ….

Publié dans:CROP CIRCLES |on 11 janvier, 2011 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3