Le Manuscrit : 3

Trois 

Le Manuscrit : 3 dans MARIE-MADELEINE cene_jean03

Je commence mon récit par la rencontre à la margelle du puits, car, par bien des côtés, c’est ici que ma vie a commencé vraiment. Toutes les années auparavant n’ont été qu’une préparation à cette rencontre.   

Ce matin-là, je sentais que quelque chose se préparait. Il y avait en moi un sentiment d’excitation – une sorte de tremblement des bras et des jambes – même avant notre rencontre. 

J’étais déjà au puits avant qu’il arrive. J’avais déjà descendu mon seau dans le puits, et il est venu me prêter main-forte. 

Certains des disciples, voyant le bracelet en serpent d’or, ont pris pour acquis que j’étais une prostituée et furent consternés que leur maître vienne en aide à une personne comme moi. Mais cela ne me toucha point. J’étais dans un autre monde, transportée par les yeux de Yeshua. Nos regards se rencontrèrent, et ce fut comme si je contemplais l’éternité entière. À ce moment-là, je sus que c’était pour lui qu’on m’avait préparée – et lui aussi le savait. 

Je l’accompagnais, me tenant aux derniers rangs de ceux qui le suivaient, et le soir venu nous nous éloignions ensemble; pas tous les soirs cependant, car il était très recherché. 

Moi qui avait été formée aux alchimies d’Horus et à la magie sexuelle d’Isis, et qui était considérée comme une adepte avancée par mes maîtres, la première fois que je fus dans les bras de Yeshua, je tremblais comme une feuille et je dus lutter pour retrouver dans mon désir le chemin central qui mène au trône le plus élevé, chemin qui avait fait l’objet de ma formation. 

En mariant les techniques que j’avais apprises et les méthodes qu’il avait assimilées en Égypte, Yeshua et moi avons réussi à charger son corps ka, son corps énergétique, d’une lumière et d’une force plus importantes, de façon à ce qu’il lui soit plus facile de travailler avec ceux qui venaient le voir. Et voilà exactement ce qui est arrivé. 

Et ce n’est pas sans ironie que les Évangiles rapportent que j’étais au puits lorsque Yeshua est arrivé. Mais, ces nombreuses nuits où Yeshua et moi étions seuls, c’est lui qui vint à mon puits, pour s’abreuver par moi aux puissances d’Isis, se recharger et se renforcer.  Le Manuscrit transmis par Marie Madeleine 

Publié dans : MARIE-MADELEINE |le 21 décembre, 2010 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3