Tolérance : cohabiter

                     Coexistence

Tolérance : cohabiter dans TOLERANCE tolerance

L’objectif de la tolérance est la coexistence pacifique. En acceptant l’individualité et la diversité, la tolérance ôte les masques qui divisent et dissipe les tensions créées par l’ignorance. Elle donne l’occasion d’éliminer les stéréotypes et les préjugés associés à ceux qui sont perçus comme différents du fait de leur nationalité, de leur religion ou de leur héritage culturel. De même qu’un jardinier reconnaît les qualités et les caractéristiques de toutes les variétés de graines et prépare le terrain en fonction de celles-ci, une personne tolérante prend en considération le caractère unique de chacun. Par son attitude compréhensive et son ouverture d’esprit, elle pourra côtoyer toutes sortes d’individus ; s’adapter aux autres et les accepter sincèrement dénoter une attitude profondément tolérante dans la vie quotidienne, et favoriser des relations sereines et épanouies. 

L’amour, graine de la tolérance, doit être semée avec compassion et bienveillance. Plus on aime et plus on partage cet amour, plus grand est le pouvoir qu’il contient. Quand l’amour fait défaut, la tolérance fait elle aussi défaut. Si un obstacle s’impose à son enfant, une mère est prête à faire face à tout et peut tout tolérer. A cet instant, au lieu de se soucier de son propre bien-être, celle-ci s’appuie sur l’amour pour affronter toutes les circonstances. L’amour rend tout plus facile à tolérer. 

La famille est le premier noyau pour apprendre la tolérance, puisqu’il y a toujours des ajustements à faire pour vivre en harmonie avec les autres. L’école est le deuxième. Néanmoins, notre tolérance est mise à l’épreuve chaque jour de notre vie. Ceux qui réussissent le plus souvent cherchent à apprécier le bon côté des gens et des situations. Ceux qui ont plus de difficultés à tolérer entretiennent habituellement en eux-mêmes un certain niveau de désapprobation. Le principe est de savoir utiliser le pouvoir de la tolérance comme un bouclier de protection afin de préserver intacte sa sérénité intérieure.

Monsieur Federico Mayor, Directeur général de l’UNESCO, 1995, L’Année pour la Tolérance 

Publié dans : TOLERANCE |le 16 décembre, 2010 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3