Archive pour le 10 novembre, 2010

Astrologie de la Nouvelle énergie

L’Astrologie Créatrice dans la Nouvelle Energie

 Astrologie de la Nouvelle énergie dans ASTROLOGIE 00020724 

L’Astrologie de la Nouvelle Energie apporte une approche différente sur le thème astral : comme auparavant déjà, elle ne décrit pas un destin qui serait incontournable, des tendances que l’on subit et contre lesquelles on ne peut pas aller, des situations et des événements inéluctables… Mais depuis le changement, … elle dit que nos potentiels sont bien plus vastes que ce que nous pouvons imaginer (car nous nous percevons en fonction de nos passés, de nos limitations, de nos souffrances anciennes… de nos karmas, des conditions de vie que nous avons mises en place). En réalité nos potentiels sont non seulement immenses, mais ils peuvent être recréés à mesure que nous avançons dans nos chemins d’éveil ; car rien n’est écrit d’avance, et notre libre-arbitre fait que nous pouvons créer à chaque instant de nouveaux chemins, eux-mêmes riches d’autres potentiels. Tout est à construire, rien n’est figé ni arrêté d’avance, et le monde sera ce que nous rêverons de lui aujourd’hui, mais aussi à chaque pas sur le chemin.  

Elle proclame que nous sommes créateurs de nos vies, et que nous disposons de multiples ressources, dont certaines sont même inconnues de notre mental, mais que nous pouvons pêcher au fond de nos mémoires akashiques. Le thème lui-même peut mettre en évidence ce qui est juste pour nous à un moment donné et comment nous pouvons faire nos choix, et activer ou créer le potentiel correspondant.  

Contrairement à une astrologie qui cherche à baliser et définir de point en point tout ce qui va survenir, et d’enfermer les personnes et les choses dans cette pré-diction déterminante, donc bloquante, elle met en évidence la façon de traiter les situations de départ et de les canaliser, afin d’obtenir la liberté créatrice vraie pour le meilleur de l’évolution spirituelle et terrestre (l’une ne va pas sans l’autre).  

En harmonie avec les dimensions spirituelles, qui ne fonctionnent pas selon les lois ordinaires et linéaires du monde matériel figé (3-D), mais selon les manifestations créatrices de l’amour divin (un espace « quantique », 5-D pour le moins…), elle canalise directement la parole de l’âme. Celle-ci dit ce qu’elle a à dire. Parfois sa parole est proche de l’Astrologie traditionnelle, parfois cela n’a plus grand chose de commun, car elle s’en évade, prend son essor, transmet le message. Une chose est sûre, elle dit ce que l’on a à entendre. 

Tout le monde aspire à des paroles encore plus connectées, et si vous n’étiez pas faits pour les entendre, vous ne seriez même pas entrés en contact avec moi ou avec le site… 

Je vous invite donc à cette nouvelle aventure, partagée, dans la lumière de la Nouvelle Conscience, pour créer le Nouveau Monde, dans lequel nos Etres Divins jouent à manifester la Joie, le Bonheur et l’Amour, dans la Paix, la Rencontre, l’Abondance et la Créativité…

 dans ASTROLOGIE

Publié dans:ASTROLOGIE |on 10 novembre, 2010 |Pas de commentaires »

astrologie sous l’antiquité grecque

ASTROLOGIE : Antiquité grecque 

 

astrologie sous l'antiquité grecque dans ASTROLOGIE antiquite

Platon tient les astres pour « vivants divins et éternels », des « dieux visibles » (Timée, 39e-40d). De Chaldée, l’astronomie-astrologie se répand en Grèce après les conquêtes d’Alexandre le Grand. De là, elle se diffusera dans tout l’empire grec, en Inde, en Égypte puis jusqu’à la Rome antique tout en devenant plus structurée, moins religieuse et donc plus populaire. En Grèce, Hippocrate et Galien (à l’exemple, sans doute, des prêtres égyptiens) feront de l’astrologie l’un des fondements de la médecine, associée à la théorie des quatre éléments qui existait déjà auparavant. 

 

Parallèlement à cette astrologie, des systèmes différents se forment en Chine, en Amérique précolombienne et sans doute dans d’autres civilisations. Mais l’astrologie chinoise et l’astrologie chaldéenne sont les seuls systèmes ayant perduré jusqu’à nos jours. Tous les systèmes d’astrologie actuellement connus dérivent d’un de ces deux systèmes (ou des deux, cas de l’astrologie tibétaine). L’astrologie chaldéenne est toutefois celle qui a connu la plus grande diffusion et la plus grande influence

 

La première synthèse magistrale de l’astronomie, le Tetrabiblos, fut écrite par l’alexandrin Ptolémée en 140 ap. J.C., posant les principes de ce qui va devenir l’astronomie moderne. 

 

 dans ASTROLOGIE

Publié dans:ASTROLOGIE |on 10 novembre, 2010 |Pas de commentaires »

Astrologie Arabe

ASTROLOGIE arabe 

 

Astrologie Arabe dans ASTROLOGIE astronomie%20arabe%20chinoise

En l’an 529, l’empereur Justinien fit fermer les écoles de philosophie d’Athènes. Les érudits de l’époque, les maîtres du néo-platonisme, se réfugièrent à Gundishapur chez les Sassanides en Perse. L’astronomie, la médecine, la philosophie, etc. se développèrent intensément dans cette académie de Gundishapur où confluèrent des érudits de tous bords. Les conquêtes musulmanes s’emparèrent de Gundishapur qui avait une grande réputation. Cette école de Gundishapur eut une grande influence sur le développement de la civilisation arabo-musulmane. À la demande des califes, les auteurs de l’Antiquité, notamment Aristote furent traduits en arabe, souvent depuis le persan ou le syriaque. Vers 850, Alkindi (c’est-à-dire Ya’ kûb ibn Isâk Sabbâh al Kindi), originaire de Bassorah, traduisit de nombreux textes en arabe, dont ceux d’Aristote, mais il écrivit aussi plus de 200 traités sur tous les sujets possibles, dont l’astronomie, qui à l’époque ne se distinguait pas de l’astrologie. 

 

Une de ses contributions la plus importante fut sa doctrine des conjonctions entre les planètes et leur influence sur les phénomènes naturels et sur les impulsions donnant naissance aux grands événements historiques. Son disciple, Albumasar (mort en 886) fut un astrologue de Bagdad qui propagea les idées d’Alkindi dans son « Liber magnarum coniunctionum » lequel eut une forte influence sur l’astrologie du Moyen Âge. Un autre astrologue important fut Thébit (mort en 901). Il était Sabéen, originaire d’Harran, où il recueillit les connaissances astrologiques mésopotamiennes qui vinrent enrichir les connaissances arabo-musulmanes. Il vécut à Bagdad et devint l’astrologue du calife d’Antioche. Il enseignait notamment que chaque planète possédait un daemon, c’est-à-dire un esprit ou une intelligence qui la guidait. L’astrologie arabe s’est tout spécialement développée grâce à l’afflux des érudits perses, syriens, juifs, etc. qui à partir de 850 affluèrent vers les nouveaux centres intellectuels créés par les califes de l’islam. Le Juif Mashallah par exemple vécut à la cour d’Al Mansur. Il fut l’auteur d’une vingtaine de traités d’astrologie. 

 

Suite à l’occupation de l’Espagne par les Maures, l’astrologie revint en force dans la civilisation européenne au Moyen Âge.  

hist10 dans ASTROLOGIE

Publié dans:ASTROLOGIE |on 10 novembre, 2010 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3