Archive pour octobre, 2010

Médium à matérialisation

  • Médium à matérialisation : 

 

Médium à matérialisation dans MEDIUM voyance_1

La présence du médium favorise la matérialisation d’une entité, soit sous la forme d’un ectoplasme, soit sous une forme anatomique (une main ou un visage par exemple). La matérialisation complète du corps d’une entité est également appelée Apparition 

Définitions : 

Le médium à matérialisation est celui qui extériorise assez de fluide médiumnique ou ectoplasme pour permettre la matérialisation partielle ou totale d’un esprit agissant sur elle par la volonté. C’est ordinairement un médium typtologue développé


Un
ectoplasme est une substance, de nature indéterminée, prenant une forme plus ou moins précise, extériorisée par un médium en état de transe. Bien que relatée par de nombreux témoins dignes de foi, l’existence des ectoplasmes n’a jamais été scientifiquement démontrée

 

voyance dans MEDIUM

Médium à apports :

 le médium à apports est également une espèce de médium à matérialisation. Grâce à lui, les esprits peuvent faire pénétrer dans une boite ou une salle hermétiquement fermée, un objet extérieur. Le transport d’un objet de la salle de séance vers le dehors est également possible. 

Si le médium à matérialisation s’est endormi, on peut le réveiller en l’appelant par son prénom et en lui faisant des passes magnétiques transversales sur la tête et la poitrine. En cas de nécessité, souffler légèrement sur les yeux et faire des suggestions calmantes. D’une façon générale, ne pas précipiter le réveil qui précèdera toujours l’éclairage. 

Dès que les coups frappés attestent une participation intéressante des entités et leur évidente bonne volonté, le Directeur de séance devra employer tous les moyens propres à accroître l’extériorisation fluidique consécutive à l’exaltation des expérimentateurs. L’emploi des parfums (cônes d’encens) et d’une musique peu bruyante (mélodieuse) est à recommander. Des fleurs disposées dans un vase sans eau (il est reconnu que l’eau dissout les fluides psychiques et les absorbe) à l’intention des esprits collaborateurs ne font qu’apporter à la séance un caractère de franche et reconnaissante cordialité. En général, toute pensée délicate et affectueuse est perçue par les esprits qui ne se font pas faute de redoubler d’effort pour satisfaire leurs collaborateurs terrestres. 


Remarques

Certains sujets sensibles au magnétisme peuvent devenir des médiums à effets physiques. On les endormira par quelques passes de haut en bas de la tête à la poitrine. On les reconnaît au fait qu’ils sont fortement attirés par les mains du magnétiseur lorsque celui-ci, après les avoir placées sur les épaules et les omoplates du sujet, les retire en essayant d’attirer le sujet par sa volonté. Au bout de quelques temps, s’abstenir d’endormir le sujet par le magnétisme. Les esprits-guides s’en chargeront.

 

 Renouvellement des séances 

Au début du développement médiumnique, les séances peuvent avoir lieu une fois par semaine, à heure et jour fixes. Lorsque les résultats sont conséquents et peuvent entraîner la fatigue du médium, il convient d’espacer davantage les séances (15 jours). 

Extrait de « L’au-delà à la portée de tous »
José Lhomme (Edition 1953)
 

 

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com

index

Publié dans:MEDIUM |on 6 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Médium à effet physique

  • Médium à effet physique :  

Médium à effet physique dans MEDIUM 220px-Fox_sisters_1852 Soeurs fox

Le médium ignore généralement qu’il possède cette faculté et cède involontairement de l’énergie à des entités, qui provoquent alors des bruits autour de lui (exemple : Sœurs Fox). Si le phénomène se produit de manière désordonné il est appelé Poltergeist.

Les sœurs Leah (1814-1890), Margaret ou Maggie (1836-1893) et Kate Fox (1838-1892) ont joué un rôle important dans la naissance du mouvement spiritualisme moderne aux États-Unis et du spiritisme en France

Durant la nuit du 31 mars 1848, dans une petite ferme réputée hantée, à Hydesville, près de la ville de Rochester dans l’État de New York, Margaret et Kate, filles du pasteur David Fox, établissent un contact par conversations par coups frappés avec un supposé « esprit » nommé Mr. Splitfoot (M. Pied fourchu). [to split = fendre, scinder] 

Mrs. Fox participe à son tour au jeu de ses filles. Elle pose alors diverses questions à Mr. Splitfoot sur l’âge de ses filles. L’entité donne une mauvaise réponse : sept coups sont frappés au lieu de six. Mrs. Fox repose la question et ajoute « Combien de morts ? » Six coups, puis, après une pause, un coup plus puissant. L’esprit a tenu compte d’un enfant mort à trois ans. Les âges donnés sont donc justes. 

L’entité déclare ensuite se nommer Charles B. Rosma, colporteur assassiné dans cette maison et dont le cadavre avait été enterré dans la cave d’où proviennent les coups. On fouille le sol de la cave à une profondeur d’un mètre cinquante. Mr. Fox et ses voisins découvrent du charbon de bois, de la chaux vive, des cheveux et, après expertise, des ossements humains. 

Les « évènements de Hydesville » donnent ainsi naissance à un véritablement phénomène de société. Moins de six ans après, en 1852, l’engouement pour le spiritisme atteint son comble aux États-Unis : trois millions d’adeptes, d’innombrables médiums ainsi que de nombreuses revues spécialisées. Parmi les adeptes se trouvent des personnalités telles que Victor Hugo et Arthur Conan Doyle, ainsi que de nombreux savants et intellectuels. Le mouvement gagne l’Europe : Helena Blavatsky, Leonora Piper, Allan Kardec, Raspoutine, Houdini et Arthur Ford.

20899595kardec-jpg dans MEDIUMAllan Kardec

Grâce aux séances payantes et aux subventions de passionnés de spiritisme, les sœurs Fox peuvent se consacrer entièrement à la médiumnité. En 1849, elles font une démonstration publique de leurs talents à Rochester, puis à l’hôtel Barnum, à New York. Kate est engagée au service exclusif d’un riche banquier new-yorkais pour lequel elle matérialise le « fantôme » de son épouse aux côtés du spectre de Benjamin Franklin. Kate se rend ensuite en Angleterre où, entre 1871 et 1874, son cas est étudié par William Crookes, président d’un prestigieux centre de recherches sur les manifestations paranormales, la Society for Psychical Research.

emoticone

Un poltergeist (de l’allemand poltergeist, dérivé de poltern « faire du bruit » et geist « esprit ») est un phénomène paranormal consistant en des bruits divers, des déplacements, apparitions ou disparitions d’objets et autres phénomènes a priori inexplicables. Les poltergeists sont, en général, considérés comme des phénomènes de « petite hantise » liés le plus souvent à la présence d’un(e) adolescent(e) perturbé(e), par opposition aux phénomènes de « grande hantise » qui supposent l’intervention de l’esprit d’un ou plusieurs morts, bien que la séparation ne soit pas toujours évidente.

Nature du phénomène 

Les manifestations d’un poltergeist présentent tout ou partie d’une gamme considérable d’effets défiants la raison : coups ou bruits violents de percussion, bruits divers, sans cause identifiable; jets de pierres ou de débris inexpliqués, visant l’intérieur ou l’extérieur d’une maison (lithobolie); déplacement ou projection d’objets (parfois brisés), pouvant aller jusqu’à leur lévitation ou leur apparente téléportation à travers des parois solides. Plus rarement : combustions spontanées; actions sur les personnes : contacts, griffures, morsures et lévitations; emploi d’une voix spectrale (utilisation des « fausses cordes vocales » des victimes) et apparitions. Voici la description qu’en fait Ernest Bozzano : 

« Outre les phénomènes auxquels nous avons fait allusion, de meubles qui se déplacent, de fenêtres et portes qui claquent, de vaisselle qui se brise, il s’agit très souvent de sonnettes qui ne cessent de s’agiter bruyamment sans cause apparente, même après qu’elles ont été isolées par la suppression des cordons et des fils. Tout aussi fréquents sont les cas de “pluies de pierres”, présentant des traits caractéristiques fort remarquables, comme lorsque les pierres parcourent des trajectoires contraires aux lois physiques, ou s’arrêtent en l’air, ou tombent lentement, ou atteignent avec une dextérité très insolite un but déterminé, ou frappent sans faire de mal, ou bien sans rebondir ensuite, comme si elles étaient empoignées par une main invisible ; ou comme lorsque les pierres se trouvent être chaudes, voire même brûlantes. En d’autres circonstances, les draps sont violemment arrachés des lits des personnes couchées, ces dernières étant soulevées et déposées doucement sur le sol, si toutefois les lits eux-mêmes ne sont pas renversés. »

20071024_levitation-man-white-house

Les manifestations semblent en général purement « gratuites » et totalement dénuées de cause et de logique. Malgré des dégâts matériels, parfois importants, les personnes présentes sont rarement blessées : 

« Mais ce qui nous a le plus étonnés, c’est qu’aucune des 300 pierres jetées n’ait touché personne ; le premier jour, mon petit garçon était au jardin, ma petite fille dormait au premier, dans son berceau près de la fenêtre ouverte ; ils n’ont été incommodés en aucune façon ; la bonne a reçu, il est vrai, un quart de brique sur la tête, mais elle n’en a presque pas souffert ; mon beau-père a été touché au bras et il s’est écrié « Tiens, je n’ai rien senti ». » 

Le phénomène est attesté dans toutes les régions du monde, en Europe et aux États-Unis, mais aussi en Chine, en Afrique, en Amérique du Sud, au Japon, en Inde, en Nouvelle-Zélande, en Patagonie, aux Antilles, à Java, etc. Il est aussi présent à toutes les époques : le chercheur Hereward Carrington en a identifiés 5 antérieurs à l’an mil, et 130 entre le XIe siècle et la fin du XIXe siècle. Toutefois, une étude concernant les phénomènes « psi » dans l’antiquité, ne trouve « aucun récit préchrétien reconnaissable » décrivant un poltergeist, bien que Suétone cite le cas d’un homme qui, s’étant endormi dans un lieu sacré, s’en est trouvé soudain éjecté, avec son lit, « par une force occulte subite »

allan%20kardec

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com

Publié dans:MEDIUM |on 5 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Médium guérisseur

  • Médium guérisseur : 

Médium guérisseur dans MEDIUM mains_magnetisme

Si l’on tient compte que tout être vivant possède lié à son corps physique, un corps astral composé d’énergies subtiles en relation directe avec sa santé physique, on comprend aisément comment fonctionne le magnétisme. Le guérisseur est celui qui a la capacité de partager l’énergie de son corps astral, avec quelqu’un d’autre. Pour cela il utilise généralement ses mains en les positionnant à une faible distance du malade, afin d’en faire un pont énergétique. 

Exemple : de Rosemary Altea

 dans MEDIUM

Rosemarie Altea est une femme écrivain anglaise, auteur de plusieurs livres sur la communication avec l’ au-delà et la spiritualité. Elle se présente comme médium et guérisseuse. 

est née le 12 décembre 1946 à Leicester, Angleterre. Selon son témoignage, elle connut une enfance difficile en raison de sa faculté à percevoir la présence d’esprits autour d’elle et d’une relation distante avec sa mère. Elle relate ses expériences dans des livres autobiographiques qui connaissent un succès mondial. Elle participe, en tant qu’invitée, à des émission de télévision très populaires aux États-Unis comme Larry King Live (2002, 2007) et The Oprah Winfrey Show (1995). La large diffusion de ses ouvrages entraîne des réactions de contradicteurs comme James Randi qui critique l’absence de preuves formelles et vérifiables.

 

0002063E

 

Exemple : de Louis Antoine dit Père Antoine, né le 7 juin 1846 à Mons-Crotteux et mort le 25 juin 1912 à Jemeppe-sur-Meuse, est un guérisseur belge et le fondateur de l’Antoinisme.

Pere%20Antoine

Louis Joseph Antoine, également nommé le Père, ou le Père Antoine, est né à Mons-Crotteux, dans la province de Liège (Belgique), le 7 juin 1846. A 12 ans, il devient mineur afin de gagner sa vie. Après deux ans, il travaille en tant qu’ouvrier métallurgiste. Il épouse Jeanne Collon (dite la Mère, ou la Mère Antoine) le 15 avril 1873, puis le couple va s’installer en Allemagne. La même année naît le fils unique des Antoine, Louis Martin Joseph. Après un séjour près de Varsovie, la famille revient définitivement en Belgique (1884). Avec l’argent accumulé grâce au travail, les Antoine font bâtir une vingtaine de maisons ouvrières qu’ils louent, à Jemeppe-sur-Meuse. Louis Antoine continue d’exercer diverses activités. 

À la même période, il découvre le spiritisme, dont il devient un adepte. En 1893, année de la mort prématurée de son fils (phlébite suite à un accident), Louis Antoine et ses amis spirites fondent à Jemeppe-sur-Meuse la Société Spirite des Vignerons du Seigneur. Cette société éditera deux ouvrages : le « Petit catéchisme spirite » destiné tant aux enfants qu’aux personnes découvrant le spiritisme, et « Le Devoir », constitué d’extraits du Recueil de Prières Spirites et de L’Évangile selon le spiritisme, deux ouvrages d’Allan Kardec.

20899595kardec-jpg allan Kardec

Le local des Vignerons du Seigneur est inauguré le 25 décembre 1900. A partir de ce moment, Louis Antoine se consacre entièrement à la propagande pour le spiritisme, ainsi qu’à sa mission de guérisseur. Dès 1901, il reçoit en moyenne 100 malades par jour, qu’il soigne par le magnétisme et par la prière. Au début, il recommande également des tisanes et des médicaments, mais il en est empêché suite à un procès pour pratique illégale de la médecine. 

En 1905, les Vignerons du Seigneur publient « L’Enseignement d’Antoine le Guérisseur ». Quelques mois plus tard cependant, Louis Antoine fait brûler les exemplaires non encore distribués de ce livre, s’étant aperçu que son progrès moral ne correspondait plus à ce qu’il venait de faire éditer. Au même moment, il fait construire un temple sur le lieu où était érigée la salle de réunion des Vignerons du Seigneur. Il cesse de propager la doctrine spirite. Parallèlement, sa renommée de guérisseur s’étend à tel point que près de 400 malades viennent le visiter chaque jour.

 

00020694

Citation

« Donnez gratuitement ce que vous avez reçu gratuitement… » dit Jésus à ses disciples ; par ce précepte, il prescrit de ne point faire payer ce que l’on n’a pas payé soi-même ; or, ce qu’ils avaient reçu gratuitement, c’était la faculté de guérir les malades et de chasser les démons, c’est-à-dire, les mauvais Esprits ; ce don leur avait été donné gratuitement par Dieu pour le soulagement de ceux qui souffrent, et aider à la propagation de la foi, et il leur dit ne point en faire un trafic, ni un objet de spéculation, ni un moyen de vivre. 

Allan Kardec
l’Evangile selon le
spiritisme
 

farm-home

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com

Publié dans:MEDIUM |on 5 octobre, 2010 |2 Commentaires »

Médium psionique

  • Médium psionique :  

Médium psionique dans MEDIUM maisons-boule-cristal-7

Le médium éprouve des failles spatio-temporelles aspirant toute sorte de corps se trouvant à proximité et donc généralement des entités, ainsi, l’entité devient un ectoplasme qui enroule et commande le médium. 

Source : Le Grand Manuel des Psioniques Le médium psionique ou métamédium sait qu’amasser autant de pouvoir possible en un minimum de temps est la clef de la supériorité psionique. Tous les métamédiums recherchent du « pouvoir à consommer » : ils ne cherchent pas à impressionner par leur comportement exubérant, mais ils sont obsédés par l’accumulation d’autant de puissance psychique que possible. Les individus prenant un ou plusieurs niveaux dans cette classe sont parfois surnommés les « grosses têtes » par les autres personnages psioniques. 


En termes de jeu, un métamédium se concentre essentiellement sur l’acquisition de points psi. N’importe quel personnage doté de facultés psioniques peut devenir un métamédium, ce qui lui permet d’accroître sa force mentale aux dépens de la découverte de facultés de niveau supérieur. Les psions et prodiges qui veulent disposer d’une longueur d’avance lors de l’usage prolongé de certaines facultés psioniques peuvent également choisir d’acquérir quelques niveaux de métamédium. 

On rencontre souvent des PNJ métamédiums dans les collèges de psions qui se sont réunis pour lutter contre une menace particulière, comme les illithids. 

Conditions 

Pour devenir Métamédium, il faut satisfaire aux conditions suivantes :
Compétences. Degré de maîtrise de 4 en Art psi. degré de maîtrise de 8 en Connaissances (psionique)
Don. Harmonie cristalline
Capacité psionique. Niveau 4 de manifestation 

Ses compétences de classe (et la caractéristique dont chacune dépend) sont : Art psi (Int), Artisanat (tous) (Int), Autohypnose (Sag), Concentration (Con), Connaissances (psionique) (Int). 
Points de compétence à chaque niveau : 2 + modificateur d’Int

Capacité de classe 

Voici les aptitudes de la classe de métamédium : 
Armes et armures. Le métamédium ne reçoit aucune formation au maniement des armes ou au port des armures. 

Facultés. À chaque niveau pair de métamédium, le personnage acquiert un niveau effectif de psionique pour une de ses classes précédentes ayant des capacités psi et dont le niveau de manifestation est au moins de 4 (s’il possède plusieurs classes de ce type, le niveau effectif ne s’applique qu’à l’une d’entre elles, au choix du personnage). Il obtient les points psi par jour, les facultés connues et accessibles et le niveau de manifestation d’un personnage de son niveau effectif. Néanmoins, il ne gagne aucun des autres avantages accompagnant habituellement ce niveau, tels que de nouveaux dons métapsioniques ou de création d’objets, des aptitudes de cristal psi, etc. 


Manifestation libre (Psi). Trois fois par jour, un métamédium de niveau 1 peut manifester n’importe quelle faculté de 1er niveau qu’il connaît gratuitement (sans dépenser de points psi). 


Lorsqu’il progresse dans celle classe, le personnage est capable de manifester gratuitement des facultés plus puissantes : trois facultés du 2e niveau par jour au niveau 3, une faculté du 3e niveau par jour au niveau 5, une faculté du 4e niveau par jour au niveau 7 et, enfin, une faculté du 5e niveau au niveau 9. 

Cet avantage ne s’applique qu’au coût de base d’une faculté (c’est-à-dire sans compter le coût d’éventuelles améliorations). Les points utilisés pour améliorer une faculté doivent être dépensés normalement, de même que les points d’expérience (le cas échéant). 

maisons-boule-cristal-7 dans MEDIUM

Cristal psi condensateur (Ext). Au niveau 2, un métamédium est capable de stocker ses points psi dans son cristal psi, désormais considéré comme un cristal condensateur capable de stocker 5 points psi, en plus de ses aptitudes de cristal psi. Chaque fois que le métamédium atteint un niveau pair, la capacité de stockage de son cristal psi augmente de 2 points, jusqu’à un maximum de 11 points psi au niveau 8. 
Fontaine de pouvoir (Psi). Au niveau 10, le métamédium est désormais capable d’agir lui-même comme un cristal condensateur, ce qui lui permet de produire un nombre apparemment illimité de points psi 1 fois par jour et pendant 1 minute au maximum. Ses yeux se mettent à briller comme de minuscules étoiles, une vague luminescence paraissant jaillir de sa bouche et du bout de ses doigts. Tant qu’il est dans cet état, le personnage peut manifester toutes ses facultés sans avoir à puiser dans sa réserve de points psi. Il trouve dans son propre corps l’énergie dont il a besoin pour les alimenter. 


Lorsqu’un métamédium utilisant ce pouvoir participe à un métaconcert, il puise dans sa réserve normale de points psi pour ce qui est de sa participation à la réserve collective. 

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com 

 

gif_anime_voyance

Publié dans:MEDIUM |on 5 octobre, 2010 |2 Commentaires »

Faits médiuminiques

L’étude des faits médiumniques nous conduit à admettre trois stages de matérialisation :

Faits médiuminiques dans MEDIUM medium

1 – Au premier degré nous ayons la matérialisation invisible. Nous devons à priori l’admettre indirectement, si nous voyons des mouvements d’objets, que seul un organe humain invisible pourrait provoquer, comme je l’ai indiqué dans « Animisme et Spiritisme » ; ensuite à cause des sensations d’attouchement que l’on éprouve aux séances demi-obscures, et que l’on est tenté, d’attribuer à une main quoique celle-ci reste invisible. Enfin nous sommes confirmés dans cette supposition par les faits de la photographie transcendantale en général, et en particulier par certains cas de ce genre de photographie où la vue et le toucher de formes invisibles à l’œil normal sont confirmés par la photographie. Telles sont, par exemple, les photographies de Beattie, ainsi que celles de Mumler, où Mme Conant, le fameux médium américain, voit une apparition qui lui touche la main et où la photographie prouve que c’était bien véritablement une main appartenant à une figure invisible à l’œil ordinaire ; ou encore la photographie de M. Tinkham, sur laquelle on voit un petit bout de vêtement soulevé par une main invisible. La photographie transcendantale nous fournit la preuve de l’existence éphémère de formes réelles, objectives, que nous ne pouvons comprendre que par l’hypothèse d’une matérialisation commençante, encore invisible à nos yeux. La matière nécessaire est certainement empruntée au médium, mais sa quantité est si minime, que le degré de dématérialisation du médium n’est pas perceptible pour nos sens.

boule_de_cristal dans MEDIUM

2 – Au deuxième degré nous avons le phénomène bien connu de la matérialisation visible et tangible, mais seulement partielle et incomplète. Ainsi l’apparition de mains a été constatée aux séances depuis le début du mouvement spirite. Elle se produisait en pleine lumière, pendant que le médium se trouvait au milieu des assistants. Lorsque plus tard on en arriva aux séances obscures, les mains continuèrent à être senties en même temps que le médium que l’on tenait tout le temps par les mains. Dans ces conditions on obtint aussi des matérialisations partielles : des têtes, des bustes, des figures plus ou moins fluidiques, mais dans l’obscurité. Quand enfin on commença à isoler le médium derrière un rideau ou dans un cabinet noir, on obtint des apparitions de mains, de têtes, de bustes qui étaient bien plus nettes et qui se montraient même avec un peu de lumière. D’après le principe de la théorie, ce phénomène de la matérialisation partielle doit correspondre à une dématérialisation partielle du médium, c’est-à-dire d’un de ses organes quelconques, ou à une dématérialisation générale plus ou moins inappréciable à nos sens.

On n’a pas pu faire sur le médium même qui, dans ces cas, se trouvait toujours tout à fait seul dans le cabinet, d’observations directes sur les changements qui pouvaient accompagner dans son corps la création des phénomènes. Mais en dernier lieu, dans le cas des séances avec Mme d’Espérance qui vont être traitées tout à l’heure en détail, nous avons obtenu la pleine confirmation de nos conclusions logiques : pendant que Mme d’Espérance se tenait, à une faible lumière, devant le rideau, et que des demi-matérialisations se produisaient derrière le rideau, par exemple des apparitions de mains et de bustes, plusieurs personnes ont constaté au moyen du toucher et de la vue, une demi-dématérialisation de son corps, c’est-à-dire celle de ses pieds et de ses jambes.

boule_de_cristal

3 - Au troisième degré nous avons la matérialisation complète, c’est-à-dire celle d’une figure humaine visible et tangible complète, qui pour l’œil ne diffère en rien d’un corps humain vivant. Ce phénomène est le développement le plus élevé, le non plus ultra de la matérialisation, pendant laquelle le médium se trouve isolé dans l’obscurité, et généralement en transe. Une longue étude de ce phénomène força à reconnaître que lorsque l’on obtenait la complète matérialisation d’une figure humaine, cette matérialisation présentait indubitablement les traits du médium. De là résultèrent bien des causes de soupçons, de prétendus démasquages, etc. Toutes les tentatives pour voir le médium et la figure entière en même temps (pendant lesquelles on n’a malheureusement pas recherché l’état des deux corps, ceux du médium et de la figure) échouèrent à de rares exceptions près. Quand enfin on se fut assuré au moyen de garanties exceptionnelles (par exemple en tenant les cheveux du médium à l’extérieur du cabinet, ou bien en l’introduisant dans un courant galvanique) que le médium ne pouvait jouer ni consciemment ni inconsciemment le rôle du médium en personne, et que néanmoins la ressemblance de la figure et du médium était complète, ou au moins presque complète, (comme dans le cas de John King qui ressemblait à son médium Williams et de Katie King qui ressemblait à Miss Cook, son médium) on fut porté à admettre que le double ou le dédoublement du médium était le point de départ du phénomène. Mais cette expression nous conduit à une fausse interprétation ; car on peut comprendre ou se figurer que ce double est pour ainsi dire comme une moitié, un simulacre de son corps, tandis que son corps réel se trouve derrière le rideau.

En réalité ce n’est point une moitié, point un semblant de corps, mais un véritable corps complet, en chair et en os, qui est en tout ressemblant au médium ; bref, c’est le corps du médium, à s’y tromper. Qu’est donc devenu au même instant son corps réel ? On ne peut pourtant pas raisonnablement admettre que le médium ait, à un moment donné, deux corps complets absolument identiques. Nous avons déjà dit qu’il était, en somme, complètement logique d’admettre que le degré de matérialisation d’une apparition corresponde au degré de dématérialisation du médium ; si, en conséquence, la matérialisation de la forme humaine qui apparaît est complète, la dématérialisation du médium doit aussi être complète, ou tout au moins doit aller jusqu’à un degré tel qu’il pourrait devenir invisible pour nos yeux, si l’on voulait s’assurer de son état pendant ce phénomène.

boule_de_cristal

En résumé, et en gardant constamment présente la thèse que toute matérialisation nécessite une dématérialisation correspondante du médium l’échelle complète des divers phénomènes de matérialisation se présenterait de la manière suivante :

1 – La matérialisation invisible primordiale correspond à une dématérialisation minima et invisible du médium, qui reste visible.

2 – La matérialisation visible, mais partielle, incomplète quant à la forme ou l’essence, correspond à une dématérialisation également partielle ou incomplète du médium qui est encore visible dans l’ensemble ou en partie.

3 – La matérialisation visible et complète d’une forme humaine entière correspond à une dématérialisation maxima ou complète du médium jusqu’au point où, de son côté, il devient invisible.

MA-BOULE-DE-CRISTAL

Publié dans:MEDIUM |on 5 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

crop circles: les faits

crop-circles 

Quels sont les faits anormaux?

crop circles: les faits dans CROP CIRCLES cropETb

·                          D’abord, les céréales (souvent le blé) ne sont pas piétinés ou écrasés, ni les tiges cassées, ils ont subi une déformation de la tige à la base par surchauffe de l’intérieur de la tige, la seule explication donnée par des biologistes à la chose étant un chauffage par un faisceau de micro-ondes. Les blés continuent à pousser, la structure de la tige ayant été modifiée. La génétique même de la plante est modifiée et souvent la croissance est plus rapide. 

·                          Ensuite, les céréales ne sont pas au sol au hasard: elles sont tressées et empilées les unes sur les autres suivant des couches en tissage, de manière minutieuse. 

·                          Pour continuer, des anomalies magnétiques sont présentes au sein des Crop Circle, et mystérieusement, les batteries et piles électriques se déchargent beaucoup plus vite dans les Crop Circle. Les appareils électroniques cessent souvent de fonctionner. Des nausées se font ressentir de temps en temps. Des sons à basse fréquence sont audibles parfois. 

·                          Puis, il y a des témoignages de personnes ayant vu les champs avant la formation du Crop Circle et après sa formation, le tout n’étant séparé que de quelques minutes parfois (un aviateur qui survole un champ à l’aller et au retour, des automobilistes qui passent le long d’une route jouxtant un champ où se forme un Crop, etc.), pour des réalisations qui prendraient au minimum des heures de travail à des humains 

·                          Enfin, dans les faux Crop Circle réalisés par des hommes, les tiges de blé sont écrasées et cassées par la marche des pieds ou autre objet pour aplatir le blé (aucune marque de surchauffe par micro-onde!!), pas courbées comme dans les vrais, et leurs Crops n’ont jamais égalé la précision de travail géométrique fine des véritables Crop Circle: les formes géométriques humaines ont des angles imparfaits, les cercles ne sont pas réguliers alors que dans les véritables Crop Circle, les marges d’erreur de constructions sont petites et surtout négligeables devant celles des constructions humaines. 

·                          Ajoutons qu’aucun des groupes proclamés de « Faiseurs de Crop Circle » n’a jamais été capable de réaliser un Crop Circle équivalent en taille et en précision à ceux qu’on observe (bien sûr les médias se contentent comme preuve de voir un papi qui trace deux cercles et une trait de 10m de long dans un champ pour résoudre l’affaire!!) avec l’ensemble des contraintes et effets précédemment cités. Il existe des faux bien sûr, mais l’enquête sur le terrain permet de discerner les faux des vrais (surchauffe par micro-ondes, particules magnétiques, tissage des blés sans écrasement ni cassure, etc.)

crop_circles dans CROP CIRCLES

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
L’œuvre peut être librement utilisée, à la condition de l’attribuer à Pascuser en citant son nom ainsi qu’un lien vers la page web utilisée. – Pas d’utilisation commerciale – Pas de Modification 

http://www.conspirovniscience.com/cropcircles/cropcircles.php 

Publié dans:CROP CIRCLES |on 4 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Connaissance Sacrée (1)

L’Atlantide
La Connaissance Sacrée  

Connaissance Sacrée (1) dans ATLANTES neo_atlantis

De tous ces lieux mystérieux, le plus énigmatique est le continent perdu de l’Atlantide. Il a inspiré plus de deux mille livres, ainsi que d’innombrables articles et poèmes. On l’a situé dans les endroits les plus divers du globe: l’Atlantique, la Méditerranée, la chaîne de l’Atlas en Afrique du Nord, l’île de Bimini dans la mer des Caraïbes, l’île de Malte, Carthage dans le golfe de Tunis, Cadix en Espagne. L’hypothétique culture des Atlantes aurait engendré nombre de civilisations connues: celle de la Grèce antique, des Mayas, des Incas et même de l’Égypte ancienne; on l’a également liée aux cultures avancées de deux autres continents prétendument disparus, Mu et Lémuria.  

Le premier auteur qui ait parlé de l’Atlantide est le grand penseur grec Platon , qui vécut de 428 à 348 av. J.-C., environ. À l’âge de soixante-treize ans, il composa deux dialogues, le Timée et le Critias, qui contiennent la plus ancienne description de l’Atlantide connue. Voici une brève description de ce que Platon raconte.  

mapiflower dans ATLANTES

 

Il y a environ neuf mille ans, il existait un pays qui n’était autre qu’Athènes, mais une Athènes antérieure. Cet état se trouva menacé par un pays plus grand que l’Afrique du Nord et l’Asie mineure réunies, situé au-delà des colonnes d’Hercules (détroit de Gibraltar). Cette île-continent, d’une « immense et extraordinaire puissance », était l’Atlantide. Les Atlantes ambitionnaient de devenir les maîtres du monde entier. Mais, au cours d’une grande bataille, ils furent vaincus par les guerriers athéniens. Or, juste après cette glorieuse victoire, l’antique Athènes fut détruite par des tremblements de terre et des inondations dont la violence provoqua également l’engloutissement dans la mer du continent de l’Atlantide. Tout se passa en l’espace d’un jour et d’une nuit. L’Atlantide était une terre de plaines fécondes et d’immenses forêts, dotée d’une flore luxuriante et d’une faune variée, avec, en particulier, de grands troupeaux d’éléphants. Le sol recelait de riches filons d’or, d’argent et d’autres métaux. À l’extrémité sud du continent, les rois bâtirent une ville d’une magnificence à la mesure de l’extraordinaire puissance que leur valait une terre si fortunée. Cette cité, nommée elle aussi Atlantide, se composait de cercles concentriques de terre et de canaux. Au centre, fut édifié à Poséidon un temple fastueux. Dans les enceintes extérieures se trouvaient un hippodrome et des habitations populaires; dans les ports intérieurs se pressaient les navires de guerre.  

L’Atlantide ne serait pas le seul continent perdu qu’on ait entendu parlé. Par exemple selon les légendes mayas, il aurait existé jadis un continent dans le pacifique qui s’appelait Mu, et qui aurait également été englouti par une éruption volcanique. Les survivants auraient alors fondé la civilisation Maya. Comme l’histoire de l’Atlantide, celle de la ville fortifiée de Troie et de sa destruction fut longtemps tenue pour un mythe. Les poèmes qui décrivent la cité, l’Iliade et l’Odyssée d’Homère, remontent très loin. Au XIXe siècle, Heinrich Schliemann, archéologue amateur, était convaincu qu’Homère avait dit la vérité au sujet de Troie. Il considéra que la ville turque de Hissarlik correspondait le mieux au décor de l’Iliade. Il débuta les fouilles en 1871 pour mettre à jour une ville enfouie. Dans les pierres noircies par le feu de l’une des couches, il reconnut la cité décrite jadis par Homère. Les archéologues confirmèrent par la suite que la ville retrouvée devait être bien Troie, mais totalement changée au cours des temps. 

La ville de Troie montre bien qu’il existe probablement d’autres civilisation disparues dont on n’a pas encore trouvé de traces. Pour ce qui est de l’Atlantide, les seuls indices que nous possédons sont les écrits de Platon. Mais ces écrits ne sont peut-être que des fables. Nombreux sont des individus qui croient avoir trouvé l’endroit où se situait ce paradis perdu, mais aucune trace de civilisation ancienne correspondant aux atlantes n’a encore été trouvé.  

gilbertwilliams6p

 

L’Atlantide – La cite perdue
par Claude Marcil
 

Vers l’an 600 avant la naissance du Christ, Solon était l’homme politique le plus connu de Grèce. Il venait d’achever à Athènes une série de réformes politiques et économiques et avait sagement décidé de se retirer quelque temps pour laisser ces mesures prendre effet. Il se rendit alors en Égypte, plus particulièrement dans la ville de Sais, alors capitale administrative du pays. C’est à Sais que des prêtres lui racontèrent la fabuleuse histoire de l’Atlantide. 

Selon les prêtres, les Atlantes habitaient, il y a longtemps, un archipel dont une des îles s’appelait Atlantis. C’était un riche empire, pourvu à profusion de plantes utiles, d’animaux et de métaux. Ne se contentant pas de ces richesses naturelles, les Atlantes étaient des commerçants et des navigateurs accomplis; ils avaient doté leur ville, éloignée de cinq milles de la mer, d’un port artificiel remarquable. En outre, ils étaient d’excellents architectes et de grands artistes qui avaient élevé des constructions où le blanc, le noir et le rouge se combinaient en dessins varies. Mais les Atlantes tentèrent de s’emparer d’une partie de la Grèce et ils furent repoussés. Selon les prêtres égyptiens, Poséidon, le dieu de la mer, décida de les châtier pour être sortis de leurs îles; il provoqua des tremblements de terre et des inondations qui engloutirent l’Atlantide et les autres îles. 

Solon s’étonna de ce qu’un fait historique aussi important n’ait laissé aucun souvenir chez les Grecs. Les prêtres lui répondirent en riant: « Solon, vous autres Grecs, vous êtes perpétuellement enfants. Vieux, pas un Grec ne l’est. (…) Votre âme ne renferme aucune opinion antique de vieille tradition, ni aucun savoir blanchi par le temps. » 

sphinx

 

En effet, les pyramides égyptiennes étaient debout bien avant que les Grecs n’aient occupé la Grèce et ses îles. Lorsque Solon revint en Grèce il raconta l’histoire à ses proches et à ses enfants. Près de deux siècles passèrent, puis, le philosophe Platon écrivit l’essentiel des informations dans deux volumes présentés comme le récit d’événements s’étant réellement produit. Platon fixe à 9 000 ans avant le Christ la destruction de l’Atlantide, qu’il situe dans l’Atlantique, car les prêtres égyptiens avaient précisé que les Atlantes vivaient à l’ouest de l’Égypte, au-delà du détroit de Gibraltar. Dans sa description, Platon signale que, par l’Atlantide, on pouvait passer au continent en face. Le philosophe aurait probablement donné plus d’informations, mais son dernier livre se termine brutalement, au beau milieu d’une phrase… 

Pour Platon, aucun doute, l’histoire de l’Atlantide qui « disparut sous la mer en un seul jour et une seule nuit » est vraie. Il précise: « Cette histoire, bien qu’étrange, est certainement vraie puisqu’elle a été relatée par Solon, le plus ancien des sept sages. » 

A l’époque, l’opinion publique était divisée. Certains croyaient que le récit était exact dans ses moindres détails, alors que d’autres, tel Aristote, affirmaient qu’il s’agissait là de légendes. Commentant la fin brusque du livre de Platon, Aristote écrivait: « Lui qui la fit (l’Atlantide), la détruisit ». Ainsi, pour Aristote, le premier d’une longue liste de sceptiques, Platon avait fait sombrer l’Atlantide dans les profondeurs de l’océan pour prévenir la critique qui aurait pu s’intéresser à la localisation actuelle de l’archipel et de l’île Atlantis. Au cours des siècles qui suivirent, la pensée d’Aristote se propagea par les chrétiens et, bientôt, seuls les érudits se rappelaient les textes de Platon.

Atlantis_map_1882

Publié dans:ATLANTES |on 3 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Connaissance Sacrée (2)

 Connaissance Sacrée

Connaissance Sacrée (2) dans ATLANTES atlantide_g

A la fin du Moyen Age, les Turcs s’emparent de Constantinople chassant ainsi les savants grecs. Ces derniers remettent à la mode les textes de Platon et l’imprimerie fait le reste. A cette même époque, débute, avec Colomb, Cartier, Cabot, l’ère des grandes découvertes et on se souvient des textes de Platon. Ce dernier écrivait que, au-delà du détroit de Gibraltar, il y avait eu une grande île et, plus loin, un continent. Aussi, la découverte d’un nouveau continent, l’Amérique, cause un choc chez les savants qui y voient la preuve des écrits de Platon. 

D’autres preuves de l’existence de l’Atlantide s’ajoutent peu a peu. Les légendes aztèques rapportent qu’un Dieu blanc et barbu est venu de l’Est il y a fort longtemps. On s’interroge également sur les ressemblances étranges entre les pyramides du Mexique et celles de l’Égypte, de même que sur les momies des incas et celles des pharaons. De même, comment est-il possible que certaines plantes ne poussent qu’en Afrique et en Amérique. On suppose alors que l’Atlantide était donc au milieu de l’océan Atlantique avant de s’enfoncer sous les flots. Pour beaucoup d’auteurs, il devient évident que l’Atlantide a été le pont entre l’Amérique et les vieux continents. Mais, comme on ne trouve pas de preuve concluante, l’Atlantide retombe dans l’oubli pour quelques siècles. 

Pourtant, on vient de découvrir qu’une chaîne de montagnes existe bel et bien au milieu de l’Atlantique et que des îles comme les Acores et les Canaries sont les sommets émergeants de chaînes de montagnes englouties. Les rumeurs repartent de plus belle, alimentées par des voyants, tel l’Américain Edgar Cayce qui écrit de nombreux livres sur le sujet. Mais, pour les scientifiques, il s’agissait là de divagations et on cherchait toujours le lieu ou l’Atlantide aurait sombré. 

crystalflute dans ATLANTES

 

Au cours des vingt dernières années, on s’est demandé si on ne cherchait pas l’Atlantide trop loin, se rappelant que les Égyptiens ne connaissaient, somme toute, rien aux choses maritimes et que pour eux le détroit de Gibraltar était une notion géographique on ne peut plus vague. La seule chose certaine est que l’Atlantide devait se trouver à l’ouest de l’Égypte. Puis, à mesure que les découvertes archéologiques se succédaient en Méditerranée, on découvrait de plus en plus l’importance d’un empire dont on savait peu de choses, celui de l’île de Crète. 

En effet, la civilisation crétoise n’avait été redécouverte qu’au début de ce siècle avec les fouilles de l’archéologue Arthur Evans. Les anciens Grecs l’avaient complètement oubliée et ne se souvenaient vaguement que de quelques mythes, celui du Minotaure, du fil d’Ariane, des combats de taureaux, etc. Or, les fouilles archéologiques révélaient une civilisation agréable, pacifique, avec des maisons familiales à deux ou trois étages, l’eau courante et l’égout. La civilisation crétoise était le centre d’un vaste empire qui, par son commerce et son influence, s’étendait sur une bonne partie de la Méditerranée, à une époque ou les peuples craignaient la mer. En somme, tout le commerce entre l’Europe, l’Asie et l’Afrique était aux mains des Crétois qui dominaient la mer. Selon les anciens Grecs, la civilisation crétoise avait été anéantie par l’invasion des Grecs. 

Mais les découvertes les plus récentes de l’archéologie montrent que si la civilisation crétoise avait été frappée par une mystérieuse catastrophe vers 1500 avant Jésus-Christ, on en ignorait la cause. Des fouilles effectuées près de la Crète sur l’île de Thera, appelée Santorin, ont montré que l’île avait subi une gigantesque inondation. Dans l’Antiquité, en effet, Thera était surnommé « la ronde » à cause de sa forme, mais l’éruption d’un volcan ayant détruit et englouti une partie de l’île, celle-ci a aujourd’hui la forme d’un croissant. Cette explosion, de même que les raz de marée provoqués par les secousses sismiques, ont probablement été l’une des causes du déclin de la Crète et de sa conquête ultérieure par les Grecs. Des forages ont en effet révélé la présence de cendres volcaniques sur Thera et en Crète, permettant d’imaginer l’ampleur de l’explosion. 

L’examen scientifique démontre que l’éruption de Thera atteignit une violence de beaucoup supérieure a celle du Krakatoa en 1889. Dans ce dernier cas, le bruit de l’explosion fut entendu a 4800 kilomètres de là. Un nuage de poussière s’éleva a 80 kilomètres dans les airs, plongea la ville de Djakarta, distante de 160 kilomètres, dans une obscurité totale et recouvrit celle de Bandoeng, distante de 240 kilomètres. Une partie de l’île s’effondra, la mer s’y engouffra, suscitant une vague qui dévasta tout sur son passage, atteignant encore 15 mètres de hauteur à 80 kilomètres de son point de départ. Un phénomène d’une telle envergure ne se reproduit qu’une fois tous les dix mille ans. C’est probablement ce qui s’est produit au coeur de l’empire crétois.

114357902

Publié dans:ATLANTES |on 3 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Véhicule de Lumière

LA MERKABA

ou Véhicule de Lumière

 Véhicule de Lumière dans MER-KA-BA 00020694 

Activation du Corps de Lumière

 0002044C dans MER-KA-BA  L’Éveil de votre corps de lumière est une voie initiatique qui vous permet d’actualiser tous ces désirs en vous donnant les outils nécessaires. Ces outils vous rendent autonomes et vous permettent de travailler à votre propre rythme. Ce cheminement est conçu pour que vous puissiez l’intégrer à votre quotidien. Vous êtes responsable et votre guérison vous appartient. Les changements, c’est vous qui les faites.  

Le corps de lumière est constitué de dix centres d’énergie semblables aux chakras mais beaucoup plus puissants. Ces centres, qui ajoutent un reflet spirituel à votre champs d’énergie, sont bien définis et réels. Le Corps de Lumière se crée graduellement par la transmutation de notre corps physique actuel qui se transforme et absorbe davantage de Lumière. Une fois encore, ceci est directement lié au réalignement de nos champs énergétiques sur les fréquences et les octaves les plus élevés de la Lumière.  

La liste qui suit décrit le véritable processus physique et les symptômes courants au moment où ce changement se produit. Nous évoluons tous et nous absorbons la Lumière chacun à notre allure. Certains travaillent consciemment avec ces changements et donc leur transformation est plus rapide. D’autres n’ont pas conscience qu’ils absorbent cette lumière et leur changement est lié au changement planétaire. Quoiqu’il en soit, on peut classer cette création par étapes :

 

000202EA

1) Première étape  Lorsque le corps perd de sa densité, il montre des symptômes de mutation tels que la grippe, les migraines, la diarrhée, des éruptions de boutons, des douleurs dans les muscles et les articulations. La plupart des épidémies de grippe sont en réalité des épidémies de Lumière. L’Alchimie du cerveau change. Les fonctions des cerveaux droit et gauche se mélangent et la taille des glandes pinéale et pituitaire commence à se modifier. La structure de l’ADN et de ses composants chimiques change et recueille les atomes d’hydrogène et les substances chimiques supplémentaires dont les cellules ont besoin pour absorber la Lumière la plus élevée, non différenciée et pour la reproduire en codes de Lumière reconnaissables par l’ADN. 

  

000202EA

2) Deuxième étape 

Le corps éthérique est inondé de Lumière et libéré des expériences karmiques. On peut se sentir désorienté et aussi attraper la grippe. Beaucoup commencent à se demander : « Pourquoi suis-je ici ? ». La Lumière dans le corps éthérique libère la structure de la 4e dimension et provoque des rotations rapides dans les structures géométriques des corps émotionnel, mental et spirituel. Le changement est rapide et beaucoup se sentent fatigués.

 

000202EA

3) Troisième étape 

Les sens physiques deviennent plus aiguisés. Non seulement nos différents corps absorbent la Lumière pour leur propre transformation, mais ils se comportent aussi comme des transmetteurs – décodeurs d’énergie de lumière supérieure pour toute la planète. Le processus d’inspiration est irréversible maintenant, comme un élastique qui aurait été étiré au maximum et qui reviendrait à sa position initiale.

 

000202EA

4) Quatrième étape 

Des changements importants se produisent dans le cerveau ainsi que des échanges chimiques et électromagnétiques au niveau de l’énergie. Les symptômes sont des migraines fréquentes, une vue trouble, une perte d’audition et parfois des douleurs dans la poitrine. Les mécanismes du cristal, dans le corps éthérique, empêchent les rayons de lumière du plan de la 5e dimension de se connecter, et ce jusqu’à ce que nous soyons prêts. Les douleurs dans la poitrine sont causées par l’expansion des énergies du coeur, car il s’ouvre à des niveaux plus profonds. La vue et l’ouïe sont réalignées afin de fonctionner différemment. Le corps mental commence à se demander s’il en est vraiment responsable et les personnes ressentent une envie forte, inexplicable et indéniable de suivre leur esprit sans hésiter. Certaines personnes peuvent avoir des éclairs de télépathie, de clairvoyance et presque toutes commencent à faire l’expérience de l’empathie. C’est un moment pour ressentir, honorer, accepter et reconnaître notre corps émotionnel et aussi pour apprendre à le contrôler.

 

000202EA

5) Cinquième étape 

Le corps mental a décidé de s’aligner sur l’esprit, les rêves sont différents et peuvent devenir plus « clairs », vous avez une impression de déjà vu. Les processus de pensée ne sont plus linéaires, l’être oscille entre la connaissance et le doute. Nous nous rendons compte de la nature habituelle de notre pensée et de notre comportement. Nous voyons la déprogrammation et la reprogrammation comme un moyen de créer le « Je  » que nous souhaitons être, et non le « Je » que nous pensions être à cause de notre interaction avec nos parents, nos pairs, la société etc. Le changement semble être constant et nous commençons à faire le discernement consciemment, depuis notre coeur plutôt que de juger en fonction des « réponses conditionnées ».

 

000202EA

6) Sixième étape 

Nous attirons les autres à nous afin de nous soutenir mutuellement et de stimuler notre croissance. Nous nous posons les vraies questions. Notre processus mental et notre manière de nous identifier aux autres et à nous-même change rapidement. Cette réévaluation peut être désagréable mais nous sentons qu’elle doit être faite. Nous regardons nos relations, travail, environnement, style de vie. C’est un moment pour lâcher prise et aller de l’avant. Nous changeons d’amis. Tout semble être en état de changement continuel mais nous nous sentons plus légers, plus vastes, plus libres d’une certaine façon. A ce point. Le taux de lumière dans notre être est de 33%. Nous sentons que nous ouvrons nos sens intérieurs et la clairvoyance, la clairaudience etc. nous semblent naturelles et normales.

 

000202EA

7) Septième étape Le chakra du coeur s’ouvre d’avantage, nous devenons plus « vrais » avec les émotions, nous devenons juste nous-mêmes ! Nous nous libérons de nos blocages et de nos vieux schémas. C’est un moment de très grande intensité car nous cherchons à nous débarrasser de nos bagages émotionnels. Nous nous sentons plus alignés avec chaque moment, plus présents. Nous nous sentons nous écouler au rythme de la vie. Souvent les anciennes relations se terminent ou se modifient rapidement car l’Être va en profondeur et honore ses sentiments. Il n’y a tout simplement plus de place pour le reniement, à aucun niveau. Nous commençons à perdre notre attachement émotionnel aux autres. Les douleurs de poitrine (l’angine par exemple) sont plus fréquentes car le coeur continue d’ouvrir ses champs énergétiques. (Faire la méditation d’unification des chakras peut aider à l’ouverture du coeur). 

A ce moment-là, la peur disparaît car les champs énergétiques de tous les corps sont réalignés à partir du coeur et donc, ainsi alignés, la peur diminue. La pression au niveau du front, du dos ou de la tête est due à l’ouverture des glandes pituitaire et pinéale puisqu’elles absorbent plus de lumière. Quand ces glandes sont totalement ouvertes, actives et fonctionnent au niveau le plus élevé, le vieillissement et la mort cessent. Lorsque la glande pinéale est totalement ouverte, nous avons une expérience multidimensionnelle et pourtant la dualité semble augmenter à mesure que nous la quittons. Certains jours nous nous sentons connectés et joyeux, d’autres, nous avons peur et nous sommes empêtrés dans des problèmes de survie. Beaucoup souhaitent « s’élever » et quitter la planète à force de ressentir la réelle possibilité d’ascension à travers l’approfondissement de notre connexion avec l’esprit. En apprenant à être guidés par notre joie, il se peut que nous voulions « sauver la planète » et aussi que tout le monde se laisse guider par sa joie. TOUT ça n’est qu’une étape de la progression et reflète notre changement de perception. En ce qui concerne la diététique. On a envie d’une nourriture saine, de manger moins et plus léger. Beaucoup, arrivés à ce point, ont cessé de manger de la viande, du sucre et de boire de l’alcool car ils « ressentent » les effets de ces substances sur les champs vibratoires de leur corps.

Lire la suite…..

Read the rest of this entry »

Publié dans:MER-KA-BA |on 2 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Le Nombre d’Or (1ère partie)

Le Nombre D’Or
ou la Divine Proportion

Le Nombre d'Or (1ère partie) dans CHIFFRES pi-phi-tattoo

 

Les Romains, les Grecs, les Juifs et les Egyptiens semblaient tous d’accord : 1,618 était le nombre d’or, le nombre de l’harmonie universelle, le nombre de la création, le nombre de Dieu, le Créateur. 

Lle nombre utilisé partout dans l’ordre caché de la Création et qu’il fallait donc employer dans les édifices dédiés au Créateur afin de s’en rapprocher. Empreint de mystère, objet d’un culte tantôt religieux, tantôt magique, le nombre d’or influence la vision occidentale de l’harmonie.  

Chez les Grecs, avec le développement de la géométrie, la secte secrète des pythagoriciens en avait fait un symbole d’harmonie universelle, de vie, d’amour et de beauté. Au Moyen-Age, les savants, les pères de l’église, les bâtisseurs, les maîtres d’ouvrages ou maîtres d’oeuvre, se réclament de la doctrine platonicienne des corps cosmiques, les cinq polyèdres réguliers, et ont fait du nombre d’or, « la divine proportion », un modèle de perfection esthétique et philosophique. » 

Le nombre d’Or est appelé Phi  

 

phi dans CHIFFRES

On le désigne par la lettre grecque ( phi ) en hommage au sculpteur grec Phidias (né vers 490 et mort vers 430 avant J.C) qui décora le Parthénon à Athènes.  

Il y a 10 000 ans : Première manifestation humaine de la connaissance du nombre d’or dans le Temple d’Andros (découvert sous la mer des Bahamas). 

 

CAHP2432

 

2800 av JC : La Pyramide de Khéops a des dimensions qui mettent en évidence l’importance que son architecte attachait au nombre d’or. D’après Hérodote, des prêtres égyptiens disaient que les dimensions de la Grande Pyramide avaient été choisies telles que : « Le carré construit sur la hauteur verticale égalait exactement la surface de chacune des faces triangulaires » 

 

 pyramide%20KHEOPS

Au Ve siècle avant J-C. (447-432 av.JC) : Le sculpteur grec Phidias utilise le nombre d’or pour décorer le Parthénon à Athènes, en particulier pour sculpter la statue d’Athéna Parthénos . Il utilise également la racine carrée de 5 comme rapport. 

geodesie_archimede
Euclide
 

 

Au IIIe siècle avant J-C. : Euclide évoque le partage d’un segment en « extrême et moyenne raison » dans le livre VI des Eléments.

Une droite est dite coupée en extrême et moyenne raison quand, comme elle est toute entière relativement au plus grand segment, ainsi est le plus grand relativement au plus petit. Euclide, Eléments, livre VI, 3ème définition. 

Fibonacci2
Fibonacci 

 1175 : Fibonacci est né à Pise. Son vrai nom est Léonardo Pisano. Fibonacci est un surnom qui vient de filius Bonacci qui veut dire fils de Bonacci. (Bonacci signifie chanceux , de bonne fortune). Il était l’un des plus grands mathématiciens du moyen-âge.

C’est lui qui a introduit la numération décimale et l’écriture arabe des chiffres en Occident, en ramenant dans son livre Liber abaci, les connaissances acquises en Algérie où travaillait son père. En 1202 , il écrit un livre « liber abaci » qui porte sur les méthodes algébriques et des problèmes.Dans cet ouvrage, il émet l’idée que l’arithmétique et la géométrie sont liés; mais aussi il met l’accent sur les neufs symboles indous de la numération ainsi que le signe zéro. Fibonacci fut sans doute le mathématicien le plus habile de toute l’époque médiévale chrétienne.

  Le problème de son livre qui a le plus inspiré les mathématiciens est le problème des lapins :

« Combien de couples de lapins obtiendrons-nous à la fin de chaque mois si commençant avec un couple, chaque couple produit chaque mois un nouveau couple, lequel devient productif au second mois de son existence. »
Ce problème donne lieu à la suite de FIBONACCI : 1 ; 1 ; 2 ; 3 ; 5 ; 8 ; 13 ; 21 ; 34 ; 55 ; 89 ; 144 ; 233 ; 377 ;….
Chaque terme est la somme des deux termes qui le précèdent : Un = Un-1 + Un-2 .  

 1498 : Fra Luca Pacioli, un moine professeur de mathématiques, écrit « La divine proportion » illustrée par Leonard de Vinci

Au XIXème siècle : Adolf Zeising (1810-1876), docteur en philosophie et professeur à Leipzig puis Munich, parle de « Section d’Or » (der goldene Schnitt) et s’y intéresse non plus à propos de géométrie mais en ce qui concerne l’esthétique et l’architecture. Il cherche ce rapport, et le trouve (on trouve facilement ce qu’on cherche …) dans beaucoup de monuments classiques. C’est lui qui introduit le côté mythique et mystique du nombre d’or. 

Au début du XXème siècle : Matila Ghyka, diplomate roumain, s’appuie sur les travaux du philosophe allemand Zeising et du physicien allemand Gustav Theodor Fechner ; ses ouvrages L’esthétique des proportions dans la nature et dans les arts (1927) et Le Nombre d’or. Rites et rythmes pythagoriciens dans le développement de la civilisation occidentale (1931) insistent sur la prééminence du nombre d’or et établissent définitivement le mythe . 

 

la_cene
« La Cène » de Salvator Dali ; https://fr.wikipedia.org/wiki/La_C%C3%A8ne

 

Au cours du XXème siècle : des peintres tels Dali et Picasso, ainsi que des architectes comme Le Corbusier, eurent recours au nombre d’or. Le nombre d’or véritable petit nirvana arithmétique a été une voie privilégiée de communication avec l’au-delà…  

 

unite_nombre_dor

 

 

1945 : Le Corbusier fait bréveter son Modulor qui donne un système de proportions entre les différentes parties du corps humain. 

Phi apparaît dans toute la vie et l’univers. Certains croient que c’est les résultats les plus efficaces, le résultat des forces normales. Certains croient que c’est une constante universelle de conception, la signature de Dieu.  

Cette même proportion est utilisée pour réaliser l’équilibre, l’harmonie et la beauté dans ses propres créations d’art, d’architecture, de couleurs, de conception, de composition, d’espace et même de musique.  

De nombreux artistes ont fondé leurs œuvres sur des ossatures géométriques. La recherche d’un tracé régulateur , ou schéma géométrique peut-être effectuée par deux méthodes :  

- L’inductive : dégager les nœuds et les lignes essentielles de la composition , puis rechercher si le réseau peut-être rattaché à tel nombre ou à telle figure géométrique  

- La déductive : partir d’un réseau géométrique et vérifier que ledit réseau comporte tous les nœuds et les lignes essentielles de la composition .  

 violon

 

 

rm-lab

Labyrinthe de la cathédrale de Reims  

Avant d’être détruit par les chanoines au XVIIIe siècle, le labyrinthe de Reims mesurait 10, 36 mètres de large. De base carrée, il occupait les 3ème et 4ème travées de la cathédrale en partant de la façade occidentale. 

Selon Dominique Naert, « le labyrinthe de Reims répond à la résolution de la quadrature du cercle : la solution qui consistait à résoudre le problème des bâtisseurs, qui ne savaient comment calculer la surface d’un cercle, était déjà énoncée 1800 ans avant Jésus-Christ, dans la papyrus de Rhind trouvé à Luxor. En effet, si à partir du VIe siècle en Inde, les savants avaient trouvé la solution de Pi (3,1416), il faudra attendre le XVIIe siècle pour qu’en France les mathématiciens résolvent définitivement le problème. Pour les bâtisseurs du Moyen-Age, la solution consistait à réaliser, géométriquement, un cercle de la même dimension qu’un carré dont on savait calculer la surface : de trouver ainsi la construction géométrique qui permettrait de réaliser un carré de la même surface que le cercle correspondant. » 

Les proportions du labyrinthe suivent les procédés mathématiques définis par Léonard de Pise (dit Fibonacci) dans son « Liber Abaci » en 1202. La suite de Fibonacci consiste à additionner les deux termes précédents (1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55 …) et le rapport entre chaque terme (2/1 , 3/2, 5/3 …) correspond au nombre d’or : 1,618. 

La proportion 2/1 est celle de la pyramide de Khéops, des Temples Egyptiens et Grecs mais aussi celle du Temple de Salomon. Jean Chevalier et Alain Gheerbrant soulignent que dans « la tradition kabbalistique, reprise par les alchimistes, le labyrinthe remplirait une fonction magique, qui serait un des secrets attribués à salomon. C’est pourquoi le labyrinthe des cathédrales serait appelé labyrinthe de Salomon. Aux yeux des alchimistes, il serait une image du travail entier de l’oeuvre, avec ses difficultés majeures : celle de la voie qu’il convient de suivre, pour atteindre le centre, où se livre le combat des deux natures ; celle du chemin que l’artiste doit tenir pour en sortir.

 à suivre…

Publié dans:CHIFFRES |on 1 octobre, 2010 |2 Commentaires »

Le nombre d’Or

Définition et valeur du Nombre d’Or  Le nombre d’or est la solution positive de l’équation :  

Le nombre d'Or dans CHIFFRES 

nombre_d_or_6 dans CHIFFRES 

Phi ( = 1,618033988749895 … fi le plus souvent prononcé comme l’ »mouche , » est simplement un nombre irrationnel comme pi ( p = 3,14159265358979…) mais avec beaucoup de propriétés mathématiques peu communes . 

Phi sert de base à la section, au rapport ou au moyen d’or Le rapport, ou la proportion, déterminée par Phi (1,618…) a été connu avec les Grecs en tant que  » division d’une ligne à l’extrème et le rapport moyen  » et avec des artistes de la Renaissance car  » la proportion divine  » il s’appelle également la section d’or, le rapport d’or et le moyen d’or . 

9220441

« La Cène » de Léonard de Vinci 

Phi, comme pi, est un rapport défini par une construction géométrique Tout comme pi ( p) est le rapport de la circonférence d’un cercle à son diamètre, phi ( ) est simplement le rapport des segments de ligne qui résultent quand une ligne est divisée dans une manière très spéciale et unique. 

pi

46918_837_pi_2500_milliards_de_decimales


le rapport de la longueur de la ligne entière (a)
à la longueur de grand r segment de ligne (b)
 

est le même que 

le rapport de la longueur du grande raie R segment (b)
t o la longueur de t il petit heu segment de ligne (c) .
 

   Ceci se produit seulement au point où: 

A est 1 . 618 … périodes B et B est 1,618… fois C . 

Alternativement, C est 0. 618 … de B et de B est 0,618… de A . 

  Phi avec un « P » majuscule est 1,61803398 8 7,,,, tandis que le phi avec un « p » minuscule est 0,6180339887, le réciproque de Phi et également de Phi sans 1. 

Ce qui rend le phi égal plus peu commun est qu’il peut être dérivé de beaucoup de manières et révèle dans les rapports dans tout l’univers.    Phi apparaît dans : 

  • Les proportions du corps humain 
  • Les proportions de beaucoup d’autres animaux 
  • ADN  
  • Le système solaire 
  • Art et architecture  
  • Musique  
  • Croissance de population  
  • Le marché des actions 
  • La bible et en théologie 
  • La Nature : 

promenade%20nature

On distingue des spirales sur beaucoup de végétaux comme par exemple les cœurs de tournesol, l’écorce des ananas ou bien l’écorce des pommes de pin. Ce qui est étonnant, c’est que la suite de FIBONACCI et l’ANGLE D’OR se retrouvent dans ces spirales .


Exemple: Une fleur de tournesol est constituée de deux groupes de spirales. Différents chercheurs l’ont expliqué par la croissance des plantes et ont utilisé des modèles informatiques et des expériences de laboratoire .
 

tournesol 


D’après les chercheurs l’apparition des spirales est basée sur l’angle d’or égal à 360°/(1+phi)=137,5°. La croissance de la plante forme deux séries de spirales tournant en sens contraire. Le nombre de ces spirales correspond dans chacun des cas à deux termes consécutifs de la suite de FIBONACCI. Par exemple (13; 21) ou (34;55) ou (55;89) ou (89;144). 
A suivre…….. 

Publié dans:CHIFFRES |on 1 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

ADN et Nombre d’Or

 

 L’ADN et le Nombre d’OR 

La spirale d’Adn est une section d’or.
La molécule d’Adn, le programme pour toute la vie, est basée sur la section d’or. Elle mesure 34 angströms longtemps par 21 angströms au loin pour chaque plein cycle de sa double spirale de spirale.
 

ADN et Nombre d'Or dans ADN adn_anim 

34 et 21, naturellement, sont des nombres de la série de Fibonacci et leur rapport, 1,6190476 rapproche étroitement le phi, 1,6180339. 

 

phi dans ADN

L’ADN a des spirales dans des proportions de phi
L’Adn dans la cellule apparaît comme une spirale bicaténaire s’est rapportée comme B-ADN.
Cette forme d’Adn a deux une cannelure de ses spirales, avec un rapport de phi dans la proportion de la cannelure principale avec la cannelure mineure, ou approximativement 21 angströms à 13 angströms.

 

La section transversale d’Adn est basée sur Phi
Une vue en coupe à partir du dessus de la spirale de double d’Adn forme un decagon :
 

adn 

Un decagon est essentiellement deux pentagones, avec un tourné par 36 degrés à partir de l’autre, ainsi chaque spirale de la double spirale doit tracer hors de la forme d’un pentagone. 

VIII-The-Decagon-And-The-Dodecagon-95 

Le rapport de la diagonale d’un pentagone à son côté est Phi à 1. Ainsi, aucune matière que la manière vous la regardent, même dans son plus petit élément, ADN, et la vie, est construite en utilisant le phi et la section d’or. 

Greek_uc_phi 

 

Publié dans:ADN |on 1 octobre, 2010 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3