Les 4 accords toltèques

Les 4 accords toltèques 


Les 4 accords toltèques dans ACCORD tcros

Interview de Thierry Cros 

Question 1 : Vous proposez des accompagnements individuels et collectifs en relation aux quatre accords toltèques (voir l’ouvrage de Don Miguel Ruiz), comment vous est venue cette passion ? Et puis quel est le but de ces accompagnements ? 

Lorsque j’ai découvert la voie toltèque et les quatre accords, je me suis tout de suite senti proche de cette tradition. La spiritualité chamanique, l’accent particulier mis sur les croyances, le « Parasite », sont des outils qui formaient une suite logique à ce que j’avais pu découvrir et pratiquer par ailleurs. 

Vous parlez de « passion », je crois que ma passion est celle de la transmission. Le rôle d’accompagnant ou de coach est celui de passeur, de transmetteur. Que ce soit sous forme écrite dans des articles ou bien sous forme orale lors de conférences, je me sens en harmonie lorsque je peux transmettre ce que j’ai découvert. 

L’accompagnement collectif est un « voyage » d’un mois, plus précisément d’une Lune à l’autre. Ce voyage est basé sur un ancrage simple et très efficace, journalier, des accords dont le but est de créer une certaine « habitude ». C’est le but de ce voyage collectif : ancrer les accords toltèques dans le quotidien. 

L’accompagnement individuel est beaucoup plus complet. Les accords toltèques constituent en quelque sorte le fil rouge. Plusieurs autres techniques sont mises en oeuvre, comme revisiter le passé ou bien le Pardon. 

Une expression de la voie toltèque correspond tout à fait à l’objectif de cet accompagnement : créer son « Paradis sur Terre ».

quetzalcoatl dans ACCORD

Question 2 : Ce « Paradis sur Terre », il dépend de nous et plus précisément de ces quatre fameux accords toltèques, pouvez-vous nous en parler ? Et concrètement, comment faîtes-vous pour aider les participants à ancrer les accords toltèques dans le quotidien ? 

Les accords toltèques, comme bien des ressources dans la voie toltèque et d’autres voies d’ailleurs, sont des outils qui nous aident à construire notre Paradis.
Cette voie chamanique établit que nous rêvons constamment. Autrement dit, la perception dont nous prenons conscience résulte d’un incroyable processus dans lequel le stimulus initial, par exemple une lumière, joue un rôle important mais ce n’est pas le seul contributeur à la création de l’image que nous percevons. La mémoire en particulier joue un rôle prépondérant. Ainsi, nous rêvons constamment, nous mettons en image, nous « imaginons » la réalité seconde après seconde. Consultez un ouvrage scientifique sur la vision ou bien amusez-vous à tester quelques illusions d’optique ! 

Mais, qu’est-ce que le Paradis sur Terre, dans la voie toltèque ? 

Notre éducation, les conventions et croyances sur ce qu’est un homme, une femme forgent nos réactions aux événements. Cet ensemble de croyances, propagée de générations en générations, forme le « Rêve de la Planète ». C’est le plus souvent un enfer : nous recherchons éperdument l’approbation de l’autre, nous nous jugeons car nous ne sommes pas parfaits selon ces croyances normatives, nous passons une bonne partie de notre vie à avoir peur, consciemment ou non. 

Créer notre Paradis sur Terre consiste alors à changer nos réactions, à voir autrement. Pour cela, nous changeons le système de croyances et nous partons à la recherche de notre intégrité. De ce point de vue, les quatre accords forment un outil de transformation qui nous aide à acquérir plus de sérénité. 

Prenons le quatrième accord « je fais toujours de mon mieux ». Lorsque nous appliquons cet accord, cette croyance, nous sommes attentifs à notre énergie du moment, nous devenons bienveillants envers nous-mêmes, c’est à dire que nous « veillons bien » à notre intégrité. Nous comprenons qu’à certains moments, notre mieux est de dire « non », à d’autres, de dire « oui ». Si j’ai fait de mon mieux, que puis-je me reprocher ? Je suis attentif à faire de mon mieux, alors j’aide, j’aime l’autre lorsque j’en ai les moyens. Si j’en ai les moyens, mon mieux est d’aider l’autre. Et soyons honnêtes, ce n’est pas toujours le cas. 

Comment ancrons-nous les accords dans le quotidien ? Dans le cadre de l’expérience « une Lune pour quatre accords », qui consiste à ancrer les accords sur une période d’une Lune, « Passeport Toltèque » propose un protocole très simple. Il est basé sur la parole, la répétition, un certain travail de compréhension et d’appropriation des accords.
L’accompagnement à proprement parler est basé sur une palette d’outils beaucoup plus large.

quetzalcoatl

Question 3 : Le vrai problème n’est-il pas dans la partie inconsciente de l’homme ? Dans le conscient, beaucoup veulent suivre les accords toltèques mais l’inconscient n’est peut-être pas du tout d’accord ? Comment approchez-vous la question de l’inconscient ? 

Effectivement, c’est une question tout à fait centrale. Et se poser cette question est déjà un pas significatif sur le chemin, me semble-t-il. 

Les accompagnements s’appuient sur plusieurs techniques. Tout d’abord la Traque, basée sur l’Attention, la présence à l’instant, permet peu à peu de prendre conscience de nos fonctionnements inconscients, ce qui est une première étape. 

Les ancrages des accords, par ailleurs, s’effectuent dans un état de conscience particulier, dans lequel le Moi-Profond est réceptif à ce que le Conscient lui transmet. 

La répétition est aussi une composante très efficace pour agir sur le Moi-Profond. Les durées des accompagnements prennent en compte cette composante, par exemple, « une Lune pour quatre accords » dure justement le temps d’une Lune, ce qui est une durée correcte pour ancrer une nouvelle croyance, jour après jour. 

Je pense aussi à deux techniques de la voie toltèque que je n’utilise pas dans les accompagnements. Tout d’abord la Prière qui, dans cette voie également,
permet de nous adresser directement au Divin et ainsi créer des conditions exceptionnelles de transformation du Moi-Profond. 

Enfin, l’Ange de la Mort est un instructeur merveilleux qui peut aussi changer notre Moi-Profond. Une conscience aiguë de l’Ange de la Mort, toujours à nos côtés, est un catalyseur de vie extraordinaire. 

Voila en quelques mots des moyens pratiques de transformation du Moi-Profond, présents dans la voie toltèque. 

Pour terminer… 

resserver.php?blogId=281&resource=pour%20accord%20attrape-r%C3%AAve

Nous sommes des Anges parasités, c’est à dire
prisonniers de notre domestication, de croyances
auxquelles nous avons donné notre accord dans une attention première, en particulier lors de notre éducation. Ces croyances génèrent un Parasite en nous.
S’accepter en tant qu’Ange parasité est paradoxalement une étape clé dans notre voyage vers notre Liberté Personnelle. 

rrr 

ii) Accompagnements individuels, contacter directement Thierry Cros.
Voir son site web

Publié dans : ACCORD |le 20 octobre, 2010 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3