Sexualité selon le Tao – partie 1

La sexualité selon le Tao – A  Par Anna Veyrenc 

Sexualité selon le Tao - partie 1 dans SEXUALITE

Yin et Yang, opposés et complémentaires 

Nous connaissons tous ce Cercle où Yin et Yang s’interpénètrent invitant à une vision dynamique de la Vie : plus que s’opposer, ces polarités (noir/blanc) s’équilibrent et se nourrissent l’une l’autre, avec aussi au sein du noir, un point blanc faisant écho au point noir sur le fond blanc. Il symbolise une vision de la Vie, qui accueille les oppositions, les reconnaît, et s’en nourrit en laissant néanmoins exister les paradoxes. Le yin noir est lié au féminin, et à la notion d’intériorité, au froid, au repos, à la nuit ; le yang lui, est lié à l’extérieur, au blanc, au masculin, au chaud, au mouvement et au jour. L’un ne peut être supérieur à l’autre, l’un et l’autre manifestant le même mouvement vital. 

Une interaction permanente 

Le Tao repose donc sur l’interaction permanente du Yin et du Yang, à l’intérieur de soi avant tout, dans notre vie quotidienne et à plus forte raison, dans notre sexualité. Pour simplifier, la femme étant yin par nature et l’homme yang, il y a la possibilité pour chacun de se nourrir de l’énergie de l’autre afin de se rééquilibrer : l’homme doit accéder à son yin et la femme à son yang de façon à ce que chacun ayant polarisé sa nature initiale, puisse la manifester et la rayonner. « Or pour de nombreuses femmes, ajoute la spécialiste, une sexualité épanouie veut dire avoir un partenaire et c’est tout, comme si on laissait à l’autre la responsabilité de combler la part manquante de soi ». Une sexualité féminine épanouie implique donc d’abord de « se fortifier » et se rencontrer soi : écouter ses vrais besoins et désirs. Puis de « développer son coté Yang », actif, solaire, lumineux, émissif, afin que l’aspect Yin plus vulnérable puisse véritablement s’épanouir et rayonner. 

Comment ? Des exercices physiques d’automassage, de méditation, de respiration peuvent renforcer l’aspect énergétique ; les exercices de centrage, le mouvement et l’autonomie dans la vie quotidienne aussi. Harmoniser en soi cet équilibre yin-yang est aussi important que la rencontre avec un partenaire : « Quand je suis avec mon ami, j’aime qu’il prenne soin de moi et me « chauffe » puis j’apprécie d’agir, de bouger, de le chevaucher, de le surprendre ! » 

À l’inverse, pour accéder à son rayonnement sexuel yang, l’homme doit  développer son pôle yin lunaire, inactif, capable d’accueillir au lieu d’agir. Il peut ainsi développer le calme et apaiser son feu : « Moi, ajoute Guy, pour ne pas éjaculer trop vite, j’aime ralentir le mouvement, regarder ma partenaire et la désirer vraiment. En variant le rythme, je temporise et je jouis (sans éjaculer !) de la voir, elle, agir.» Selon le Tao, la sexualité permet ainsi de rééquilibrer à l’intérieur comme à l’extérieur de Soi ses polarités yin yang et ainsi de laisser ainsi vibrer notre Energie de la Vie.

bantao11 dans SEXUALITE

Publié dans : SEXUALITE |le 19 octobre, 2010 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3