Archive pour le 19 octobre, 2010

Sexualité selon le Tao – partie 1

La sexualité selon le Tao – A  Par Anna Veyrenc 

Sexualité selon le Tao - partie 1 dans SEXUALITE

Yin et Yang, opposés et complémentaires 

Nous connaissons tous ce Cercle où Yin et Yang s’interpénètrent invitant à une vision dynamique de la Vie : plus que s’opposer, ces polarités (noir/blanc) s’équilibrent et se nourrissent l’une l’autre, avec aussi au sein du noir, un point blanc faisant écho au point noir sur le fond blanc. Il symbolise une vision de la Vie, qui accueille les oppositions, les reconnaît, et s’en nourrit en laissant néanmoins exister les paradoxes. Le yin noir est lié au féminin, et à la notion d’intériorité, au froid, au repos, à la nuit ; le yang lui, est lié à l’extérieur, au blanc, au masculin, au chaud, au mouvement et au jour. L’un ne peut être supérieur à l’autre, l’un et l’autre manifestant le même mouvement vital. 

Une interaction permanente 

Le Tao repose donc sur l’interaction permanente du Yin et du Yang, à l’intérieur de soi avant tout, dans notre vie quotidienne et à plus forte raison, dans notre sexualité. Pour simplifier, la femme étant yin par nature et l’homme yang, il y a la possibilité pour chacun de se nourrir de l’énergie de l’autre afin de se rééquilibrer : l’homme doit accéder à son yin et la femme à son yang de façon à ce que chacun ayant polarisé sa nature initiale, puisse la manifester et la rayonner. « Or pour de nombreuses femmes, ajoute la spécialiste, une sexualité épanouie veut dire avoir un partenaire et c’est tout, comme si on laissait à l’autre la responsabilité de combler la part manquante de soi ». Une sexualité féminine épanouie implique donc d’abord de « se fortifier » et se rencontrer soi : écouter ses vrais besoins et désirs. Puis de « développer son coté Yang », actif, solaire, lumineux, émissif, afin que l’aspect Yin plus vulnérable puisse véritablement s’épanouir et rayonner. 

Comment ? Des exercices physiques d’automassage, de méditation, de respiration peuvent renforcer l’aspect énergétique ; les exercices de centrage, le mouvement et l’autonomie dans la vie quotidienne aussi. Harmoniser en soi cet équilibre yin-yang est aussi important que la rencontre avec un partenaire : « Quand je suis avec mon ami, j’aime qu’il prenne soin de moi et me « chauffe » puis j’apprécie d’agir, de bouger, de le chevaucher, de le surprendre ! » 

À l’inverse, pour accéder à son rayonnement sexuel yang, l’homme doit  développer son pôle yin lunaire, inactif, capable d’accueillir au lieu d’agir. Il peut ainsi développer le calme et apaiser son feu : « Moi, ajoute Guy, pour ne pas éjaculer trop vite, j’aime ralentir le mouvement, regarder ma partenaire et la désirer vraiment. En variant le rythme, je temporise et je jouis (sans éjaculer !) de la voir, elle, agir.» Selon le Tao, la sexualité permet ainsi de rééquilibrer à l’intérieur comme à l’extérieur de Soi ses polarités yin yang et ainsi de laisser ainsi vibrer notre Energie de la Vie.

bantao11 dans SEXUALITE

Publié dans:SEXUALITE |on 19 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Sexualité selon le Tao – partie 2

La sexualité selon le Tao – B 

Par Anna Veyrenc

Sexualité selon le Tao - partie 2 dans SEXUALITE

Notre culture judéo-chrétienne nous a depuis des millénaires donné une vision faussée du corps, qui porte sur lui le péché et l’opprobre. Il est pourtant possible de s’inspirer de la voie asiatique pour retrouver un regard ouvert et juste sur la sexualité. 

Notre sexualité ? « Un domaine tabou où malentendus, sentiments, culpabilités et événements négatifs entravent le développement de la force sexuelle et la bloque à tous les niveaux, que ce soit corporel, énergétique, émotionnel ou psychique », explique Maitreyi D.Piontek (1). Comment libérer alors une telle énergie ? La voie du Tao peut être un chemin, « parce qu’elle nous invite à assumer notre responsabilité dans le domaine sexuel ». Ce qui implique avant tout de comprendre et connaître la force sexuelle qui nous habite. 

   Orgasme multiple 

Le TAO de la Sexualité   » L’orgasme multiple de l’homme et sans éjaculation n’est pas un mythe. Les techniques de bioénergétique taoïstes peuvent y conduire « , explique Matéo Magarinos, qui organise des stages de bioénergétique taoïstes animés par Juan Li, élève de Mantak Chia, auteur de plusieurs livres sur ce sujet.  » Alors que certaines écoles d’énergétique chinoise (qi gong, taï chi) mettent trop l’accent sur les postures, l’enseignement de Mantak Chia privilégie le ressenti intérieur. Dans ce cadre, il développe un enseignement sur la sexualité, car c’est une énergie tout à fait exceptionnelle et qui a pour caractéristique de pouvoir se multiplier indéfiniment. Le but de cet enseignement n’est pas utilitaire, il ne peut être dissocié d’une pratique globale, qui est une voie de développement spirituel. «  

Comme le tantrisme indien, le taoïsme chinois a produit de nombreux écrits sur la sexualité, proches d’une sorte d’alchimie intérieure. Certaines techniques sexuelles complexes, décrites dans des ouvrages anciens, sont assimilées à des recettes d’immortalité. Là encore, il s’agit avant tout de textes symboliques. Le taoïsme, comme le tantrisme, se fonde sur un sentiment d’unité avec le monde, vécu dans la double polarité yin-yang, masculine-féminine. Le développement de cette conscience se fait à l’aide des techniques énergétiques : qi gong, massages, respiration, méditation, travail sur le son. 

D’une manière plus systématique peut-être qu’en Inde, le taoïsme s’est penché sur l’application de ces techniques au domaine de la sexualité. 

« Le tao de la sexualité consiste dans la guérison, la multiplication et la transformation de l’énergie sexuelle. Les femmes apprennent à libérer l’énergie et la force de leurs ovaires, les hommes la force du sperme, pour les faire circuler consciemment dans le corps « , écrit Maitreyi Piontek, élève de Mantak Chia, dans Le Tao de la femme (éd. Le Pré aux Clercs). 

Mantak Chia est l’un des rares auteurs qui ait développé l’aspect sexuel de l’énergétique chinoise. 

Un travail de pionnier. Mais l’utilisation de ces techniques dans le seul but de développer les performances sexuelles risque, ici encore, de déboucher sur bien des illusions et des déboires. À cet égard, certaines expressions utilisées dans les livres de Mantak Chia (l’homme multi-orgasmique ou le kung-fu sexuel) prêtent à confusion. Mais, heureusement, il montre bien que les techniques proposées ne sont pas séparables d’une philosophie globale, qu’elles relèvent d’une véritable spiritualité du corps.

   POUR plus d’ INFOICI : http://othoharmonie.unblog.fr/2010/04/18/le-tao-de-lamour-retrouve-1/ 

Et ICI :  http://othoharmonie.unblog.fr/2010/04/18/le-tao-de-lamour-retrouve-2/  bantao11 dans SEXUALITE

Publié dans:SEXUALITE |on 19 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3