La prière islamique

  

 Prière islamique   La prière islamique  dans PRIERE 250px-Prayer_in_Cairo_1865

 

Salle de prière de la mosquée Noor-e-Islam, à Saint-Denis de la Réunion

La prière musulmane, demande au croyant de louer la grandeur de Dieu (Allah), de se soumettre à Lui, et de Lui demander de pardonner pour ses péchés. Il faut pour cela s’être purifié par les ablutions et avoir une pureté de l’intention (niyya). La prière musulmane est aussi une forme de méditation pratiquée (la prostration) pour se remémorer et ne pas oublier Dieu (Allah). 

La salât, ou salâh (صلاة [alāʰ]) ou namāz désigne la prière islamique, second des cinq piliers de l’islam. Chaque musulman est tenu d’effectuer cinq prières quotidiennes obligatoires (farâ’idh).

La prière doit s’effectuer en état de pureté : il faut avoir accomplit les ablutions au préalable.

Elles peuvent être effectuées à n’importe quel endroit, bien que pour les hommes, accomplir en groupe à la mosquée les cinq prières canoniques est obligatoire, ainsi que pour les prières du vendredi et des deux fêtes.

La prière s’effectue tournée vers la qibla, qui est la Ka’ba de La Mecque.

215px-Mosque dans PRIERE

Les cinq prières quotidiennes   

 

Fidèle qui prient en direction de La Mecque à la mosquée Omeyyade de Damas. 

Aux débuts de l’islam, les prières, en plus d’être un acte de soumission totale à Dieu, servent aussi à réciter les versets du Coran et à les mémoriser, à les fixer dans les esprits des compagnons au fur et à mesure de leur révélation. Cette pratique se fait encore au cours du mois de Ramadan, mois sacré des musulmans marquant le début de la mission prophétique de Mahomet, où le musulman est incité à réciter en entier au moins une fois l’intégralité du Coran, ces prières sont appelées Tarawih

Le vendredi est le jour de la prière pour les musulmans mais ce n’est pas un jour férié et chômé dans la plupart des pays musulmans. La prière est accomplie collectivement pour ceux et celles qui le peuvent. Au moment de l’appel à cette prière, les croyants sont invités à cesser tout négoce. Ensuite, dès la fin de l’office, il y a lieu de se disperser pour vaquer à ses occupations et reprendre ses activités. 

Chaque prière est constituée de 2, 3 ou 4 rakat, c’est à dire de plusieurs « cycles ». Chacun de ces cycles est constitué d’invocation, de la récitation d’une ou de plusieurs sourates, le tout dans des positions bien spécifiques : station debout, incliné, prosternation, à genoux. Les cinq prières journalières obligatoires pour les musulmans : 

  1. La prière de as-soubh ou al-fajr désigne la prière de l’aube, composée de deux rakat. Son temps commence à l’apparition de l’aube véritable (al-fajrou s-sadiq) qui est une lueur blanche transversale à l’horizon est. Son temps d’accomplissmenent dure jusqu’au lever du soleil (chouroûk). 

 

  1. La prière de adh-dhouhr qui est la prière de la mi-journée, après que le soleil a passé son zénith. Elle est composée de quatre rakat. Son temps commence lorsque le soleil s’écarte du milieu du ciel vers le couchant et finit lorsque l’ombre d’une chose quelconque atteint une longueur égale à celle de la chose elle-même plus la longueur de l’ombre qu’elle avait au moment du zénith. On entend par « chose quelconque » un bâton ou un gnomon par exemple, planté verticalement sur un sol plat. L’ombre au zénith, c’est l’ombre de cette chose lorsque le soleil est au milieu du ciel. Lorsque le soleil dévie vers l’ouest, on observe que son ombre s’allonge et tourne vers le levant. C’est là le signe que le temps de adh-dhouhr a commencé. 

 

  1. La prière de al-’asr, la prière de la mi-après-midi, composée de quatre rakat. Son temps commence à la fin du temps de adh-dhouhr et dure jusqu’au coucher du soleil. Donc lorsque la longueur de l’ombre d’une chose quelconque devient égale à la longueur de cette chose plus la longueur de son ombre au zénith, le temps de al-asr commence et celui de adh-dhouhr finit. Selon un des avis des hanafites, la salat-ul-’asr commence lorsque l’ombre devient égale à deux fois la longueur de la dite chose. 

 

  1. La prière de al-maghrib, la prière du coucher du soleil, composée de trois rakat. Son temps commence après le coucher du soleil c’est-à-dire après la disparition de la totalité du disque solaire, et il finit à la disparition de la lueur rouge (shafaq al-ahmar). La lueur rouge est la rougeur apparaissant du côté du couchant après le coucher du soleil. 

 

  1. La prière de al-’icha, la prière de la nuit, composée de quatre rakat. Son temps commence à la disparition de la lueur rouge et finit à l’apparition de l’aube

 

215px-Islamic_Society_of_Akron_%26_Kent_-_women_jummah_prayer

Publié dans : PRIERE |le 26 septembre, 2010 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3