Archive pour le 8 septembre, 2010

Historique de l’astrologie

Remontant à la plus haute antiquité et peut-être même au-delà, l’astrologie est née du constat d’une relation entre les phénomènes terrestres (saisons) et le mouvement apparent des astres, conduisant l’homme à créer un lien de cause à effet entre eux et parfois à diviniser les corps célestes. L’idée de l’astrologie était suggérée par la liaison observée entre la position de la Lune et du soleil et les marées, ainsi que par une interrogation sur le mouvement inhabituel des planètes.

Dès lors, un travail d’observation (calcul des éphémérides, production de calendriers) fut mené de front avec un travail distinct d’interprétation.

Ce qui ne signifie pas que tout ce qui se passait dans le ciel faisait sens pour l’astrologie. En fait, un tel constat vaut surtout pour une proto-astrologie, et concerne surtout le soleil (donc les saisons), et la lune. Il semblerait que les premiers astrologues aient choisi un nombre limité de configurations de ces deux astres (désignés par le terme de « Luminaires »), avant que leurs successeurs n’étendent l’influence astrologique à l’ensemble des corps célestes du système solaire.

En ce qui concerne les significations des planètes, cette sorte d’horloge dépassant le temps annuel serait une élaboration sociale, qui se serait transmise au sein de groupes très restreints.

On passa ainsi d’un système uniquement solaire à un système soli-lunaire, puis enfin à système multi-planétaire, appréhendé plus tard comme se différenciant des étoiles fixes (et instaurant de fait plusieurs plans dans le firmament).

L’idée d’une correspondance symbolique entre la configuration céleste et les affaires du monde a progressivement conduit à la construction d’un symbolisme astrologique (voir article séparé).

Cette correspondance n’est d’ailleurs pas toujours analysée comme une influence des astres sur les affaires du monde (par laquelle l’humain ou les circonstances seraient déterminés par la position des astres, l’interprétation la plus populaire de l’astrologie), mais comme un miroir céleste des affaires du monde, qui ne l’influence pas mais le reflète, une lecture de la vie offerte aux hommes par les forces de la nature.

Les différents niveaux d’interprétation (conjectures physiques et conjectures humaines) cohabitent un certain temps, puis vont progressivement en se dissociant. Ce développement des pratiques donnera naissance à l’astronomie (qui s’en tient à l’observation, à la description et aux prédictions calendaires), laissant à l’astrologie les aspects ésotériques de conjectures sur les liens entre le ciel et la conduite des activités humaines.

Son support étant les astres, l’astrologie est l’une des pratiques divinatoires particulièrement répandues dans l’histoire des cultures. On peut ainsi citer l’existence spécifique d’astrologies maya, arabe, égyptienne, chinoise, indienne et bien sûr occidentale (dont il est principalement question dans cet article).

 

Historique de l'astrologie dans ASTROLOGIE 330px-Universum

 

Les premiers écrits connus concernant les astres remontent à 5000 ans, sous la forme de tablettes d’argile sur lesquelles ont été consignés tous les relevés des mouvements planétaires observés par des prêtres érudits de Mésopotamie. Ces observations étaient faites dans un cadre religieux. Le mouvement des astres étant perçu comme volonté divine, les prêtres ou astrologues servaient de traducteurs. Cela peut donc être considéré comme l’origine de l’astronomie. Toutefois, les plus vieux horoscopes  connus proviennent de Babylone et datent de 410 av. J.-C. Selon Jean-Pierre Nicola, les premiers thèmes astraux individuels sont apparus lors de ce Ve siècle av. J.C., avec une référence à douze signes.

  

000206AB dans ASTROLOGIE

Publié dans:ASTROLOGIE |on 8 septembre, 2010 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3