Archive pour le 16 juillet, 2010

Mâle et Femelle

Nous cherchons un équilibre. Si vous observez autour de vous, vous êtes à la fois mâle et femelle, et toute l’histoire de vote identité et de votre création se trame sur la réalité des deux forces réunies pour vous. 

 

Lorsque vous recherchez un équilibre à l’intérieur de vous entre les aspects mâle et femelle, vous attirez idéalement à vous un partenaire similairement équilibré. L’équilibre intérieur signifie  que vous êtes votre propre source, et la prochaine étape consiste à unir à une autre, votre source afin de ressentir et de devenir une source plus vaste. Vous n’avez pas nécessairement besoin d’un partenaire. Votre évolution naturelle est toutefois de construire quelque chose ensemble – d’unir vos clés en tant qu’aspects mâle et femelle. Ces aspect possèdent leurs correspondances physiologiques qui vous amèneront dans les domaines spirituel et émotionnel. 

 

L’androgynie représente un aspect divin de l’intégration du mâle et de la femelle. En chacun de vous subsiste la force que l’on nomme kundalini, une expression de l’énergie de la création. Une vaste majorité de gens sur cette planète ne comprennent cependant pas qu’une force existe en eux. 

 

L’idéal visé par tout ceci est d’atteindre à l’équilibre mâle-femelle. 

 

En tant qu’hommes et en tant que femmes, vous possédez cette force vitale de la kundalini en vous. Elle se dote de son propre cycle naturel, avec des pointes d’activités importantes. Vous devez laisser cette force vitale se manifester dans tous vos corps de façon à pouvoir rencontrer l’énergie de la Déesse et à provoquer un rétablissement, une transformation et une réalisation. Cette énergie est comparée au serpent assoupi à la base de l’épine dorsale – elle se disperse dans votre corps tout en montant dans l’arbre de votre colonne vertébrale. 

 

Nous n’avons pas réalisé en vous créant que nous avions quelque chose à apprendre de vous. Vous étiez des esclaves, des ramasseurs d’or. Quelques dieux sont toujours sous l’emprise de l’illusion. Mais certains d’entre nous évoluent toutefois, grâce à ceux parmi vous transplantés ici sur la Terre afin de nous aider dans cette tâche capitale. 

 

Tous doivent comprendre et pardonner la tragédie de l’histoire. La galvanisation de la Déesse suscitera un formidable sentiment de guérison. 

 

La Déesse, dans sa compassion, permet. Epousez l’énergie de la Déesse à l’intérieur de vous, vous amènera tous à une compréhension autre de la vie, à lui accorder une nouvelle valeur et à un amour nouveau et plus profond pour toute la création. Epousez la Déesse vous ouvrira la Bibliothèque vivante et vous enseignera les secrets enfouis dans le sein de la Mère Terre, car qui est donc la Mère Terre sinon la Déesse elle-même ? 

 

 

Mâle et Femelle dans HUMANITE tfx7f1zr

 

 Channeling de Barbara Marciniak avec la Pléiadiens  

Issu du livre Terre – Clés pléiadiennes de la bibliothèque vivante

 

Publié dans:HUMANITE |on 16 juillet, 2010 |Pas de commentaires »

Sang de la femme

Les saignements des femmes prendront une grande importance sur le plan communautaire. Alors que la compréhension des femmes grandit grâce à ce pouvoir, la Déesse sera galvanisée et reviendra vers vous tous. 

 

Si vous souhaitez que votre jardin soit fertile, le meilleur jardin en ville, utilisez votre sang dilué dans de l’eau. Votre jardin prospérera. Vous constaterez qu’il peut accélérer la croissance des aliments. Il peut accélérer un grand nombre de choses. Ce n’est pas erreur que les femmes saignent. C’est là l’un des dons les plus grandioses. C’est l’élixir des dieux. 

 Les femmes aborigènes conservent leur sang menstruel dans des pochettes et s’en servent pour guérir des blessures. Les femmes peuvent employer leur sang de plusieurs manières. L’idée d’être femme déplaît à certaines d’entre vous. Lorsque les saignements surviennent, vous trouvez ce moment et cette expérience désagréable, inconfortable, douloureuse et gênante. Les hommes n’ont en général aucune idée de ce qui se passe alors ; c’est un moment embarrassant pour eux également. Dans les jours qui suivent, communiquez avec la Déesse, ouvre votre cœur et découvrez où veulent vous mener les saignements et ce qu’ils peuvent  vous enseigner puisqu’ils recèlent plusieurs des clés qui permettront de ramener la Déesse sur cette planète. Il est nécessaire de revenir à un partage du pouvoir en redevenant partenaires.  

D’autres mystères attendent d’être révélés, manifestés et réinterprétés. Certains s’interrogent sur les raisons pour lesquelles nous traitons de ce sujet. C’est extrêmement important. Si vous ne vous intéressez pas à l’énergie de la Déesse et aux mystères du sang, nous disons que vous êtes sur le point de rater une partie intégrante de la vie et que vous ne comprendrez pas ce qui se produit sur la planète. Si le sujet vous ennuie ou si vous croyez qu’il n’est pas pertinent, vous êtes tout à fait dans l’erreur. Il s’agit de l’un des enseignements les plus puissants que nous puissions vous offrir en ce moment afin de vous aider à comprendre ce qui vient. Ce qu’il vous faut accomplir, pleinement et totalement, en tant qu’hommes et femmes, c’est de rendre hommage à la vibration de la Déesse qui jaillit en votre cœur pour l’aider à s’ouvrir.  

Le sang menstruel est hautement oxygéné, le plus pur, et il recèle de l’ADN décodé. L’oxygène déchiffre ces chaînes et permet la restructuration de l’information. Vos scientifiques explorent déjà une troisième chaîne d’ADN. Ils apprennent à construire des chaînes d’ADH basées sur les lumières de photons – des fibres dans le corps que nous nommons filaments encodés par la lumière. 

 Vos religions modernes ont subverti le mystère du sang. Vous arrive-t-il de vous interroger sur la communion chrétienne ? On vous demande de manger le corps du Christ et de boire son sang. Qu’est-ce que cela signifie ?  

Si vous avez reçu une éducation chrétienne, ce sont des mots qu’on vous a répétés à maintes reprises : « ceci est mon corps. Ceci est mon sang ». Ce rituel est déformé. Le fait de consommer le corps et le sang évoque le cannibalisme et se fonde sur une intrusion archaïque des reptiliens qui n’a pas encore été établie. 

 

Sang de la femme dans SANG barre_separation1

 

Channeling de Barbara Marciniak avec la Pléiadiens 

Issu du livre Terre – Clés pléiadiennes de la bibliothèque vivante

 

 

 

 

Publié dans:SANG |on 16 juillet, 2010 |Pas de commentaires »

Sang de l’homme

Le sang semble plus mystérieux pour la vibration mâle, car tout le sang de l’homme demeure à l’intérieur. Ce n’est pas quelque chose qu’il peut voir et toucher chaque mois comme peut le faire une femme. La guerre constitue l’une des distorsions résultant du patriarcat et visant à donner aux mâles le pouvoir du sang.  

Ce sang n’est pourtant pas le même. Il jaillit de la violence, de la destruction de la vie, de la mutilation et de la tuerie, associé à des émotions ou à des sentiments étouffés ou réprimés. Il n’existe pour l’homme qu’une façon correcte de prendre en lui le pouvoir du sang – et c’est qu’une femme lui offre son sang, qu’elle parage avec lui son élixir. Ceci peut se faire de plusieurs manières. Que l’homme se nourrisse de fruits et de légumes cultivés avec du sang menstruel constitue une méthode évidente. Un homme peut également être marqué à la nuque ou sur la plante des pieds avec du sang menstruel. Son corps absorbera alors la connaissance qu’il contient.  

Les hommes auront besoin du sang des femmes, et les femmes se souviendront de la Déesse en elles et incarneront le principe de la Déesse. Ce principe vous enseignera comment créer un équilibre sur cette planète. Il est de notre intention que chacune des femmes comprenne les mystères de son corps et partage ces mystères avec la vibration mâle qui lui est appropriée, et sans secrets. 

 

Les hommes craignent parfois le sang des femmes. Souvent, un homme hésite à s’engager dans l’acte sexuel lorsque la femme saigne. Pour la femme, il peut y avoir une anxiété quant à savoir si l’homme trouve la présence de sang désagréable. Si vous appréciez l’acte sexuel durant les saignements, que vous soyez homme ou femme, félicitations, car vous avez vaincu une empreinte profonde. Vous partager avec l’autre à un niveau profond impliquant une connexion cellulaire.  

L’acte sexuel lors des menstruations, dans le cadre d’une relation sérieuse, constitue une méthode puissante de partager le sang. Il s’agit d’un rituel archaïque, et nous ne conseillons pas d’exploits sexuels au hasard pour partager le sang des menstruations. C’est un geste sacré et puissant. Pourquoi croyez-vous qu’un tel tabou l’enveloppe ? Pourquoi avez-vous été détourné des mystères du sang des éons durant ?  

Peut-être parce que certaines ouvertures vers la connaissance se seraient présentées que les dieux souhaitaient ne pas vous voir posséder. Le sang contient des archives de l’expérience personnelle, planétaire et céleste. Lorsque vous faites l’expérience du sang lors de l’union sexuelle, vous êtes envahi de vagues de connaissance, bien au-delà de votre aptitude actuelle à comprendre et à intégrer. Plusieurs années peuvent s’écouler avant que cette connaissance profonde, décodée en votre corps, se développe.  

L’équivalent masculin du sang menstruel, est bien sûr, le sperme. Le sperme, tout comme les puces d’ordinateur, porte le corde de l’intelligence permettant l’évolution de la conscience. Celle-ci se mesure à l’heure actuelle suivant le degré d’aptitude de la vibration mâle à se souvenir de la Déesse et à l’épouser. C’est le sperme qui détermine si un enfant sera mâle ou femelle. L’ovule reste le même ; le sperme prend ces décisions. Il constitue l’histoire de la Mère encodée dans la vibration mâle et contient l’interprétation de la façon dont le mâle se souvent de cette histoire.  

Lorsqu’un homme a des relations sexuelles avec une femme menstruée, son sperme peut agir comme explorateur et lui transmettre télépathiquement le pouvoir et la connaissance de la femme. Un homme peut accéder à l’identité réelle d’une femme pendant ses règles. 

 Sang de l'homme dans SANG barre_separation1

Channeling de Barbara Marciniak avec la Pléiadiens 

Issu du livre Terre – Clés pléiadiennes de la bibliothèque vivante

 

 

Publié dans:SANG |on 16 juillet, 2010 |Pas de commentaires »

Sang et couleurs

Chez les femmes, le sang constitue la vibration de la couleur rouge.

 Chez les hommes, le sperme constitue la vibration de la couleur blanche. 

Mêlés ensemble, le sang et le sperme forment un autre élixir. La seule pensée qu’un homme puisse toucher une femme ayant ses règles relevait de la plus grande hérésie, combien pire encore le fait d’avoir une relation sexuelle avec elle, ou de mêler le sperme au sang ou de le goûter. Et pourtant, en des temps très anciens, alors que l’énergie de la Déesse était comprise, et que les femmes étaient vénérées, ce mélange était considéré comme une boisson procurant l’immortalité aux hommes. 

Les hommes comprenaient que lorsqu’ils buvaient le sang menstruel, ou qu’ils y mêlaient leur sperme, ils s’en trouvaient avivés, fortifiés. C’est l’une des clés de l’immortalité. 

Rappelez-vous la Bible qui relate l’histoire de l’Arbre de la Vie et de l’Arbre de la Connaissance. L’Arbre de la Connaissance permet que vous soyez informé. La faculté et la pratique sexuelles sont équivalentes à l’Arbre de la Connaissance, de cet arbre on interdit aux humains d’en consommer les fruits. On leur interdit également toute participation avec l’Arbre de la Vie. 

Depuis des éons, les dieux vous ont détournés de cette connaissance.

Sang et couleurs dans SANG barre_separation1

 

Channeling de Barbara Marciniak avec la Pléiadiens 

Issu du livre Terre – Clés pléiadiennes de la bibliothèque vivante

Publié dans:SANG |on 16 juillet, 2010 |Pas de commentaires »

Ménopause

Lorsqu’une femme est ménopausée, elle entre dans une pause. 

Si elle peut préserver cette pause, quelque chose se transforme en elle et elle accède à un lieu de sagesse. L’histoire récente montre que lorsqu’une femme cessait d’avoir ses menstruations, elle devait être crainte car elle pouvait alors garder son sang et maintenir tout sa puissance. 

La plupart des femmes vers l’âge de quarante ans, et certaines dans la trentaine, décrètent leur mort en activant le processus du vieillissement. Les femmes sont détournées des cycles naturels qui leur sont propres et de par leurs pensées, leur aversion et leur mépris vis-à-vis  de leur corps, elles déséquilibrent ce dernier. On se méprend complètement quant à la nature de la ménopause, tout comme on envisage erronément les saignements comme une malédiction. Tous ont tendance à approuver ces méprises. 

La ménopause possède un atout majeur, et rien n’est perdu à cette époque de la vie. C’est une époque formidable d’acquisition et d’épanouissement, le contraire même de ce qu’on vous a raconté. 

Les hommes qui ont subi la vasectomie ont souvent peur de leur propre puissance sexuelle et croient qu’ils n’ont aucun contrôle sur leur corps. La représentation symbolique de la vasectomie fait état de leur sentiment d ‘impuissance – que leur sperme et leur pénis ne font pas ce qu’ils veulent. La crainte du sperme engendre une crainte du corps. Ceux qui subissent une vasectomie accélèrent également l’apparition de problèmes de la prostate, car le fait d’empêcher l’écoulement du sperme engendrera des problèmes corporels. Nous ne recommandons pas la vasectomie. Nous vous conseillons plutôt d’apprendre à faire usage de vos corps au lieu d’en condamner certaines fonctions et de créer des détours. Lorsque vous réévaluez vos convictions au sujet de la sexualité, restez ouverts à l’émerveillement. 

Ménopause dans SANG barre_separation1

 Channeling de Barbara Marciniak avec la Pléiadiens 

Issu du livre Terre – Clés pléiadiennes de la bibliothèque vivante. 

Publié dans:SANG |on 16 juillet, 2010 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3