Enfants Indigo

  

Qui sont les enfants Indigo ?

Comment savoir si vous en être un vous-même ?

Si les êtres humains se sentent rassurés par les « catégorisations » et l’appartenance à des groupes définis, les enfants que l’on nomme Indigo, eux, ont tout simplement horreur de se voir affubler une « étiquette », quelle qu’elle soit.  On les a tour à tour appelés enfants Indigo, enfants d’Oz, enfants de Cristal ou enfants du 6ème Rayon. On dit d’eux qu’ils sont les « nouveaux » enfants, les enfants de la « Nouvelle Terre », du « Nouveau Monde ». Or, un enfant qui naît avec la couleur Indigo dans son champ énergétique n’a pas besoin de se faire dire qui il est pour se reconnaître, il le SAIT déjà !

C’est la particularité propre à tous ces enfants dont on dit qu’ils constituent la majorité de la population mondiale née depuis le début des années 1990 : ILS SAVENT QUI ILS SONT. Non pas qu’ils soient imbus d’eux-mêmes, seulement, ils n’éprouvent pas le besoin de se définir socialement par rapport au monde qui les entoure. Ils SAVENT que la réalité qui nous entoure ne se limite pas à ce que perçoivent nos cinq sens, mais que nous faisons partie d’un Univers plus vaste, invisible, qui nous englobe et influe à chaque instant sur notre destinée. 

Si l’on dit de vous que vous êtes une personne très intuitive, que vous êtes sensible aux gens qui vous entourent, à leurs émotions et leur vulnérabilité, que vos avez des dons particuliers de guérison, de perception extrasensorielle ou de communications avec les animaux, ou encore que vous vous exprimez avec assurance en ayant la conviction de détenir LA vérité, sans éprouver de doute envers vous-même, il y a de forte chance que vous soyez inspiré par l’énergie Indigo.

La particularité de l’énergie Indigo réside dans le fait qu’elle favorise l’intégration sous toutes ses formes. C’est pourquoi, lorsqu’elle est présente dans votre corps énergétique, cela vous rend sensible à reconnaître que « tout ce qui est autour de vous est déjà présent en vous ». Par exemple, l’enfant Indigo lit un livre et il a l’impression qu’il connaît déjà cette information qu’il lit pourtant pour la première fois. Même chose lorsqu’il rencontre quelqu’un et SAIT en un seul coup d’œil s’il peut faire confiance ou non à cette personne. Il a accès à la Toile du Savoir dont est tapissé l’Univers entier, aux données contenues dans les « Annales Akashiques », la Mémoire du Temps. Plus sa confiance en lui sera grande, plus il développera cette énergie de Connaissance illimitée et d’Intuition exacerbée. 

  Des êtres différents ? 

Depuis que le Monde est Monde, des enfants naissent avec l’énergie Indigo en dominance dans leurs corps subtils. Pythagore, Léonard de Vinci, St François D’Assise, Jeanne D’Arc, Uri Geller sont autant de personnalités ayant grandi en étant « inspirées » par le rayon Indigo présent en eux. Dans les civilisations anciennes, ils étaient reconnus comme chamanes, guérisseurs, sorcières, mystiques ou « génies » uniques en leur genre.  À leur époque, ils paraissaient « différents » des autres, « exceptionnels » dans le sens de « hors normes » parmi leurs semblables, comme c’était mon cas lorsque je suis née en 1964. Enfant, je parlais à mes guides et les voyais autour de moi, mais comme bien des gens, j’ai appris à me taire et faire abstraction de ces « aberrations mentales » qui consternaient mes parents. Il aura fallu qu’il s’écoule plus de 25 ans pour que j’accepte de m’ouvrir de nouveau à mes dons de guérison et de voyance. 

Aujourd’hui, bien que beaucoup plus nombreux, les enfants qui naissent empreint de cette énergie spirituelle de haut niveau vibratoire peuvent toutefois continuer de se sentir « à part des autres ». Certains éprouvent des difficultés d’adaptation, de concentration ou de comportement, tout simplement parce qu’ils ont peine à s’ajuster aux « limites tridimensionnelles » (sociales, familiales, scolaires, etc.) qui leur sont imposées.  

La meilleure aide que l’on puisse offrir à ces enfants serait de les accueillir inconditionnellement et de les réconforter dans l’acceptation de leur différence . Toutefois, la société normative dans laquelle nous vivons a tôt fait d’essayer d’enrayer tout ce qui n’est pas « conforme » – voire même « uniforme » – aux règles établies. C’est pourquoi de nombreuses drogues « inhibitrices » seront utilisées pour les « ramener à l’ordre » plutôt que de les pousser à explorer leur « unicité » (C’est la nouvelle forme de « chasse aux sorcières » légalisée et encouragée par l’état !). 

Seulement, ces enfants seront tellement nombreux que, dans les années à venir, ils « obligeront » la société à modifier ses paramètres de « conventions sociales ».  C’est pourquoi les prophètes parlent d’eux comme des « bâtisseurs du Nouveau Monde ». Ils contribuent, par leur rayonnement énergétique, à nous libérer de la pression sociale… pour nous inciter à nous ouvrir à notre propre différence et à notre propre puissance intérieure illimitée.  

Nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine et non des êtres humains vivant une expérience spirituelle. Eux le SAVENT… et vous ?

  Heureusement, de nos jours, avec l’expansion de la conscience sur le plan planétaire, de plus en plus de gens accueillent l’Énergie Indigo dans leur vie. Il n’est pas nécessaire d’être « né avec » pour bénéficier de ses bienfaits (voir à ce sujet :Laissez-vous pénétrer par la Flamme Violette grâce au Rayon Indigo). Il suffit d’entrer en méditation et de vous connecter au Rayon Indigo pour que votre « 6e sens » se manifeste sous la forme qui vous sera la plus propice : créativité, inspiration, intuition et/ou dons spirituels… Que vous soyez ou non un enfant Indigo n’a donc aucune importance puisque vous pouvez le « devenir » en intégrant l’Énergie Cosmique du Rayon Indigo dans chacune de vos cellules vivantes pour favoriser ainsi votre plein épanouissement à tous les niveaux ! 

  

Enfants Indigo dans ENFANTS bar24a
 

Faire comme si 

 message de mes frères et soeurs,
les enfants psychiques, est si cher à mon cœur!
Faire comme si… agir comme si tout était déjà là…


N’est-ce pas là la voie qui nous permet de s’assumer pleinement?

Il suffit de prendre nos décisions en toute confiance. Non pas en fonction de ce qui pourrait arriver, non pas en fonction ce qui nous arrive présentement, mais en toute confiance, SACHANT que l’univers pourvoit à tous nos besoins et toutes nos demandes, même si on n’en voit pas encore les résultats avec nos cinq sens. N’attendez plus que l’argent se soit manifesté ou qu’une meilleure job se soit présentée ou même que votre projet se soit concrétisé : FAITES COMME SI C’ÉTAIT DÉJÀ CHOSE FAITE CAR, EN RÉALITÉ, C’EST LE CAS!!

Agissez en toute confiance, prenez vos décisions en fonction de la CERTITUDE que tout est déjà accompli. Ce n’est pas parce que vous ne le voyez pas encore, que ce n’est pas déjà là. Tout ce dont vous avez besoin est déjà manifesté dans la 4ème et la 5ème dimension, il suffit de le faire descendre dans la matière… Seulement, pour ce faire, l’intention ne suffit pas, la foi, l’espoir et les attentes non plus. Il faut AGIR en fonction de nos CERTITUDES profondes, en être tout simplement CONVAINCU !

Avec le voile qui se lève entre notre personnalité humaine et notre ESSENCE DIVINE, la manifestation est désormais basée à 99% sur l’attitude et sur seulement 1% d’effort. De plus, cet effort ne se concrétise pas par la recherche de solutions, d’outils ou de moyens pour concrétiser nos rêves, mais bien dans la décision de PASSER À L’ACTION et AGIR en conséquence, en SACHANT que tout est déjà manifesté. Ce n’est pas parce que vos cinq sens limités n’ont pas encore « reçu le mémo » qu’il vous faut encore chercher de nouveaux signes. Ne vous contentez plus d’attendre, ni même de travailler à apaiser vos peurs : tout est déjà là, AGISSEZ et vous en aurez la preuve, vous recevrez tout ce dont vous avez besoin : le soutien, l’argent, la collaboration, la guidance et la protection. TOUT EST DÉJÀ LÀ, PRÊT À TRAVERSER LE VOILE !!

En ce moment même, l’esprit manifeste déjà dans la matière tout ce dont nous avons besoin! Notre manque de discipline vis-à-vis de nos pensées fait que notre rationnel considère plutôt nos contradictions, et que se sont celles-ci se matérialisent devant nos yeux sous forme d’événements ou de tensions propices à conscientiser nos propres dualités intérieures. Or, lorsque l’on prend une décision centrée, que l’on focuse toutes nos pensées dans le sens de ce que nous souhaitons manifester, qu’il n’y a plus de place pour cette dualité, alors tous les morceaux du casse-tête prennent leur place au bon moment : ici-maintenant!

Le voile des dimensions supérieures s’atténue et le temps s’accélère. C’est pourquoi nous ne pouvons plus nous permettre d’espérer ou d’attendre que les choses se mettent en place avant d’agir. Le temps que nous consacrons à considérer toutes les options qui s’offrent à nous permet à la dualité de refaire surface. Il faut donc se contenter d’agir, de foncer, de SAUTER DANS LE VIDE, en sachant pertinemment qu’un filet a déjà été installé pour nous accueillir. Il n’y a plus de place pour l’hésitation, le doute et la procrastination! Le temps est venu MAINTENANT de fusionner avec votre ESSENCE DIVINE CO-CRÉATRICE! Laissez-la s’occuper de tout et demeurez centré à AGIR avec la profonde conviction que vous suivez déjà la voie que vous vous êtes tracé depuis la nuit des temps!!!

  FAIRE comme si, AGIR en fonction de votre mission de vie, sans s’inquiéter pour le reste car TOUT EST DÉJÀ MANIFESTÉ dans votre pluralité multidimensionnelle; tel est le message que nous, les enfants indigo, vous invitons à CONSCIENTISER ET INTÉGRER PLEINEMENT, pour participer à avènement individuel et planétaire dont nous faisons tous partie… 

  bar24a dans ENFANTS

Quelques Enfants Indigo

 Charles-Antoine   

Il y a de ces enfants pour qui, dès le premier coup d’œil, on remarque qu’ils sont « différents ». Charles-Antoine en fait partie de cette catégorie d’êtres qui « accroche notre regard ». Il a connu une naissance difficile et ses premières années de vie furent marquées par la maladie, ce qui a eu pour effet de ralentir sa croissance. Donc, à son entrée au secondaire, il semblait avoir 8 ans plutôt que 12. Petit et délicat, cela ne l’empêche pas d’être vif et intelligent, bien au-delà de la moyenne.

Tout jeune, déjà, il démontrait certaines facultés hors de l’ordinaire. Vers l’âge de 2 ans, il se mit à avoir peur des éléphants. Une peur bleue. Quand on lui demandait pourquoi, invariablement il répondait : « Je me suis fait écrasé par un troupeau d’éléphants, AVANT, quand j’étais une femme! ».

Une autre fois, alors sa mère le grondait parce qu’il lui avait désobéi, elle tenta de lui faire comprendre qu’il avait mal agi en lui demandant : « Est-ce que tu sais pourquoi est-ce que maman te punit? » Ce à quoi Charles-Antoine répondit du tac au tac : «  Mais oui! C’est parce que, quand j’étais ton père, moi aussi je te punissais! »

Les exemples semblables sont innombrables. Les souvenirs de vies antérieures sont demeurés présents jusqu’à ce qu’il débute l’école primaire. Par la suite, il s’est plutôt consacré à la recherche de connaissances diverses, mais demeure fasciné par l’Histoire et les Civilisations anciennes.

   Marlène   

La mère de Marlène était elle-même une enfant Indigo bien avant le temps. Toute petite, elle entendait des voix et voyait des êtres de lumière circuler dans sa chambre, le soir avant d’aller dormir. Malheureusement, à cette époque, de tels dons étaient davantage associés à la folie qu’à la médiumnité, et elle dut s’efforcer pendant longtemps de refouler toutes ses perceptions extrasensorielles. C’est pourquoi, lorsqu’elle se rendit compte que sa fille était comme elle, elle choisit de l’encourager et de l’aider à développer son sixième sens.

Toute jeune, Marlène pouvait « ressentir » les gens à distance. Lorsque, par exemple, sa grand-mère était malade, elle pouvait dire où elle avait mal et si c’était grave ou non. C’est comme si elle « voyait » à travers les gens. Au tout début de l’adolescence, elle a découvert qu’avec ses mains, elle pouvait aisément « replacer » les muscles froissés, les épaules disloquées et les chevilles foulées.

Ayant lu sur les Enfants Indigo, elle a tenté de faire découvrir cette réalité à son entourage et s’est vite fait traiter de sorcière, allant même à jusqu’à être confrontée sur le sujet par la direction de son école. Elle fut très ébranlée d’avoir à se défendre devant trois adultes plutôt sceptiques mais, philosophe dans l’âme, elle sut refaire surface rapidement en affirmant : « Cette fois-ci, au moins, ils ne m’ont pas brûlée sur un bûcher!!! »

Maintenant âgée de 20 ans, Marlène aimerait bien œuvrer comme massothérapeute. Par contre, avec le talent qu’elle a pour les études, ses éducateurs préféreraient qu’elle se rende jusqu’à l’université. Ayant toujours le don pour faire « réagir » son entourage, elle a donc décidé que, si elle s’oriente vers les études supérieures, ce sera pour devenir sexologue! « Après tout, dit-elle, l’important n’est-il pas d’aider les gens à être heureux et bien dans leur peau !?! ».

   Émile   

Tout petit, Émile était du genre silencieux, timide et renfermé. Toutefois, il émanait d’une profondeur et d’une sagesse quasi palpable pour tous ceux qui le rencontraient. Âgé d’à peine un an et demi, il accueillit son petit frère nouveau-né en lui faisant cadeau de sa couverture préférée et, dans la même semaine, il cessa par lui-même de sucer son pouce, comme s’il se disait : « Ce n’est plus moi le bébé désormais, c’est lui! ».

Ses parents avaient appris que, dans sa dernière vie, Émile était moine au Tibet, alors ils ne se surprenaient pas que leur enfant communique avec eux davantage par télépathie qu’en parole. Sans même ouvrir la bouche, il finissait toujours par se faire « entendre » d’eux. De son regard intense, il leur faisait comprendre qu’il voulait « boire de l’eau », « jouer dehors » ou « aller dormir ». Absorbé dans son monde intérieur, il pouvait passer des heures à contempler les jeux de lumière qu’un rayon de soleil dessinait sur le plancher ou s’amuser à agencer des blocs lentement, un à la fois, parfois sans bouger d’un poil pendant de longues minutes.

Bien entendu, un tel comportement laissait les étrangers songeurs et, quand il eut 3 ans, son pédiatre s’inquiéta de ces « symptômes » qui, selon lui, révélaient peut-être un retard dans son développement, voire même un début d’autisme. C’est pourquoi les parents d’Émile durent expliquer à leur fils que, pour son bien, il irait en garderie au moins une journée par semaine. Celui-ci eut tôt fait de se rendre compte que les autres adultes ne « captaient » pas ses pensées aussi facilement et, alors qu’il n’avait jamais formulé un seul mot depuis sa naissance  (pas même papa, ni maman), ses premières paroles furent : « Est-ce que je pourrais avoir un verre de lait s’il vous plait ? »!

Aujourd’hui, Émile a fini par surmonter sa timidité et a fortement gagné en assurance, surtout depuis qu’il s’est découvert de réels talents en musique et en informatique. La plupart des langages informatiques n’ayant plus aucun secret pour lui, il a fondé à 13 ans(!) sa propre compagnie qu’il a lui-même lancée sur le web au www.belairsoft.com. A l’âge de 14 ans, il a appris de façon autodidacte à jouer de la guitare, de la basse et de la batterie, et à utiliser des logiciels pour créer ses propres compositions musicales via son clavier d’ordinateur et ce, avec une facilité déconcertante ! Avec 95% de moyenne générale, il s’est tourné les pouces à l’école pendant de nombreuses années. A l’automne 2010 débute pour lui l’aventure universitaire en génie logiciel.

   Médéric   

Imaginez un petit rouquin espiègle aux yeux bleus. Avant même de savoir marcher, il réussissait à épuiser ses parents tellement il avait de la bougeotte. A huit mois et demi, il courait déjà partout dans la maison et à neuf mois, il avait compris comment débarrer la porte d’entrée et sortait pieds nus dans la neige « juste pour voir ce que ça fait »! Il s’amusait à vider les poubelles, renverser de la poudre pour bébé partout, grignoter la nourriture du chien, etc. Il exigeait une surveillance de tout instant et allait dormir seulement lorsqu’il était exténué.

Nombre de fois, il a causé des peurs effroyables à ses parents : à un an, il a grimpé à l’échelle du voisin et s’est promené sur son toit. Dès qu’il a su pédaler un tricycle, il s’est aventuré loin de la maison, traversant même un boulevard achalandé pour aller retrouver un ami qui vivait à plus d’un kilomètre de distance (tous les voisins l’ont cherché durant près d’une heure, n’ayant jamais imaginé qu’il avait pu quitter le quartier où il vivait).

En première année, il défilait les 150 noms de monstres « Pokémon » par cœur, mais refusait d’apprendre les 12 mois de l’année. À l’école, il avait de la difficulté à demeurer assis sur sa chaise et à suivre des consignes simples. Son enseignante de troisième année affirmait qu’il « ne vivait pas la réalité » parce qu’il avait prétendu que son animal préféré n’était pas un chien ou un loup, mais bien un loup-garou!

Durant toutes ces années de turbulence, les parents de Médéric ont refusé qu’il prenne quelque médicament ou drogue que ce soit. Plutôt, ils lui ont enseigné des méthodes de respiration profonde afin de l’aider à se recentrer et lui ont appris comment « faire des compromis » en faisant de choix qui respectaient à la fois ses propres besoins et les « exigences » de ses professeurs.

 Aujourd’hui âgé de 17 ans, Médéric réussit somme toute assez bien à l’école, même s’il n’aime pas vraiment ça! Il a appris à « décompresser » en allant sauter sur son trampoline, en « canalisant » son surplus d’énergie sur des consoles de jeux électroniques et en apprenant à « maîtriser » son effervescence innée par la pratique d’arts martiaux telle l’Akaïdo. Quand on lui demande ce qu’il fera plus tard, il répond invariablement : « Je ne le sais pas encore mais, en tous cas, je vais tout faire pour être heureux et profiter pleinement de la vie! ». 

bar24a

  FORMULES D’HUILES ESSENTIELLES  

« ENFANT INDIGO » 

 (Pour enfants d’âge scolaire présentant des problèmes d’agitation, de concentration, d’hyperactivité et/ou de déficit d’attention)     

2 ml d’huile essentielle de lavande vraie (lavandula angustifolia) 

2 ml d’huile essentielle de mandarine (citrus reticulata) 1,5 ml d’huile essentielle de bois de rose (aniba roseodora) 

1 ml d’huile essentielle de romarin verbénone (rosmarinus officinalis verbenoniferum) 

0,5 ml d’huile essentielle de patchouli (pogostemon cablin) 

 50 ml d’huile végétale de première pression pressée à froid  (idéalement : ricin et/ou arachide et/ou amande douce)          

Bien mélanger le tout et appliquer matin et soir 1 ou 2 gouttes sous la plante de chaque pied en massant doucement pour faire pénétrer. Au besoin, 2 ou 3 fois dans la journée, appliquer 1 goutte sur la peau à l’intérieur des poignets.  

En situation de crise (agitation, colère), appliquer 3 à 5 gouttes sur l’abdomen et faire pénétrer en massant sur toute la poitrine, le plexus solaire et le ventre; inviter l’enfant à respirer profondément (le mieux c’est de nous-mêmes lui en faire la démonstration, afin que cela ait un effet calmant pour l’enfant ET pour l’adulte!).

 Selon le profil particulier de l’enfant, certaines huiles essentielles pourraient être ajoutées pour améliorer la mémoire, l’humeur ou encore la qualité du sommeil. Il serait préférable dans ces cas de consulter un arômathérapeute qualifié.   

bar24a 

   

CONSEIL POUR FAVORISER

 UN SOMMEIL RÉPARATEUR : 

PORTER DES BAS ROUGES POUR DORMIR!

    Comme les nouveaux enfants éprouvent quelques difficultés à bien « habiter leur corps » et/ou à « ancrer leur énergie », ils ont tendance à continuer à être agités même la nuit. Certains sortent même de leur corps pour aller « se promener » à travers les autres dimensions. Le fait de porter des bas rouges agit comme un « ground », un outil de « mise à la terre » qui oblige l’enfant à demeurer dans son corps… jusqu’au bout des orteils!

  

 bar24a

HONOREZ L’INTÉGRITÉDE VOTRE ENFANTINDIGO

PAR LA TECHNIQUE DU « JOKER »

   Pas facile d’être un adolescent : on sent qu’on est assez « mature » pour prendre nos décisions nous-mêmes, tout en devant composer encore pour quelques années avec l’autorité parentale. C’est parfois une cause de tiraillement et de conflit qui « mine » la qualité de la communication familiale.    Au sein d’une saine relation, il y a des moments où il importe de « lâcher-prise », d’accepter de « perdre le contrôle » et d’autres où, au contraire, il est essentiel d’imposer une ligne de conduite, de tracer une limite (en particulier dans le cas où la vie de l’autre peut être mise en danger).    Le plus difficile pour tout bon parent est de départager les situations où il faut « mettre un poing sur la table » et celles où on aurait tout à gagner à « laisser aller » en faisant confiance à son enfant. Voici un petit truc qui a permis à bien des familles de faire des compromis sans trop se « tirer par les cheveux » :   Acheter un jeu de cartes et répartir les deux « Jokers » comme suit : un à l’adolescent et l’autre aux parents. Le Joker étant, nous le savons, la « carte maîtresse » de bien des jeux, elle peut aussi, au besoin, remplacer n’importe quelle autre carte. C’est une carte « décisionnelle », « insurpassable », qui donne une « droit de veto » absolu

L’utilisation du Joker est donc pour l’adolescent une occasion de démontrer sa maturité. Lorsqu’il a bien évalué un choix et pris une décision, il peut en faire part à ses parents en exposant les étapes de son raisonnement et, au besoin, mettre son Joker sur la table. C’est sa façon à lui d’exiger qu’on respecte sa volonté « d’adulte en devenir ». En contrepartie, les parents s’engagent à ne pas entraver la décision de leur enfant, à moins que celle-ci soit totalement déraisonnable ET qu’elle puisse le mettre dans une situation dangereuse pour sa vie (C’est ce qu’on appelle faire des concessions!).   D’autre part, il arrive que l’adolescent fasse des choix immatures ou prenne des décisions sur un coup de tête. Dans ce cas, ce sont les parents qui sortiront leur Joker de leur manche pour inviter l’ado à réfléchir, à revenir sur ses choix et à mieux définir ses priorités.   Ainsi, chacune des parties aura à déterminer quelles « batailles » valent l’effort d’être menées et quels « compromis » doivent être envisagés pour le respect et le bien-être de chacun. Utilisés intelligemment et sans excès, les Jokers permettent de surmonter les archaïques « jeux de pouvoirs » et « rapports de force » familiaux. Ils favorisent la réflexion, l’introspection et une saine communication, dans une perspective tant d’ouverture à l’autre que de respect mutuel. C’est un excellent outil d’éducation et d’apprentissage… pour les adolescents comme pour les parents ! 

 bar24a   

 

  Extrait des écrits de Bianca Gaïa qui vous invite à faire «UN »

avec toutes les parties de vous-même, à reconnecter avec l’être merveilleux,
divin et co-créateur que vous êtes réellement

 

Publié dans : ENFANTS |le 24 juin, 2010 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3